La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mémoire présenté à la Commission sur lavenir de lagriculture et de lagroalimentaire québécois 19 juin 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mémoire présenté à la Commission sur lavenir de lagriculture et de lagroalimentaire québécois 19 juin 2007."— Transcription de la présentation:

1 Mémoire présenté à la Commission sur lavenir de lagriculture et de lagroalimentaire québécois 19 juin 2007

2 LÉpicerie coopérative Projet de société Projet de société Association de plus de 1000 membres Association de plus de 1000 membres Sa mission: Sa mission: –Améliorer laccessibilité à des produits alimentaires de qualité à prix abordable pour la population, –Offrir des emplois de qualité à ses membres travailleurs, –Favoriser la formation professionnelle de diverses clientèles cibles, –Participer à la revitalisation socio-économique du secteur de lÎle de Hull.

3 Projet alimentaire à facettes multiples Une épicerie de pieds carrés entourée éventuellement de différents services en lien avec la sécurité alimentaire et le bien-être de la collectivité: Une épicerie de pieds carrés entourée éventuellement de différents services en lien avec la sécurité alimentaire et le bien-être de la collectivité: –des plateaux de transformations, –une halte garderie, –une cuisine collective, –du logement abordable et du logement social, –une école hors-murs, –Un jardin potager sur le toit, etc…

4 Le lien qualité de lalimentation – santé – budget Constatations: Constatations: –Les bonnes habitudes alimentaires sacquièrent en bas âge, –Il y a une baisse de lhabileté à cuisiner parmi la population, tant en milieu urbain quen milieu rural. –Les aliments « moins santé » sont souvent plus abordables financièrement que les aliments « plus santé ». –Nous sommes préoccupés que près de 20 % de la population vit sous le seuil de faible revenu. Pour eux, faire des choix alimentaires « santé » constitue souvent un exploit.

5 Nos suggestions Accroître le pouvoir dachat des personnes. Accroître le pouvoir dachat des personnes. Augmenter léducation relative à la bonne alimentation pour la population et en milieu scolaire. Augmenter léducation relative à la bonne alimentation pour la population et en milieu scolaire. Valoriser le fait de cuisiner soi-même ses repas. Valoriser le fait de cuisiner soi-même ses repas. Promouvoir le jardinage. Promouvoir le jardinage. Appuyer nos producteurs et transformateurs locaux en: Appuyer nos producteurs et transformateurs locaux en: –Augmentant la promotion de lachat local, –Facilitant les contacts directs, producteurs-consommateurs, –Multipliant les marchés publics, –Développant des incitatifs pour que les grandes chaînes alimentaires permettent à leurs franchisés un pourcentage accru de produits locaux sur leurs tablettes, –Mettant en place des mesures diminuant le prix de revient de produits maraîchers biologiques ou de produits transformés sains contenant plus de produits de base locaux.

6 Constatations reliées au droit à choisir notre alimentation Le droit à une alimentation de qualité est reconnu par le Québec, qui a entériné les accords du Pacte International des Droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) en 1976, Le droit à une alimentation de qualité est reconnu par le Québec, qui a entériné les accords du Pacte International des Droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) en 1976, Les experts mondiaux sont partagés sur linnocuité des aliments transgéniques et cela entraîne un malaise parmi la population. Les experts mondiaux sont partagés sur linnocuité des aliments transgéniques et cela entraîne un malaise parmi la population. Présentement, lidentification du contenu en OGM dun aliment transformé ou non, est laissé à la discrétion du producteur, transformateur ou distributeur. Présentement, lidentification du contenu en OGM dun aliment transformé ou non, est laissé à la discrétion du producteur, transformateur ou distributeur. Il y a encore bien des trous dans notre connaissance des effets potentiels long terme de ces produits alimentaires sur la santé de la population. Il y a encore bien des trous dans notre connaissance des effets potentiels long terme de ces produits alimentaires sur la santé de la population. Bien peu dentreprises identifient effectivement le contenu en OGM de leurs produits. Bien peu dentreprises identifient effectivement le contenu en OGM de leurs produits. Les consommateurs ont le droit de choisir sils désirent ou non consommer des produits génétiquement modifiés. Les consommateurs ont le droit de choisir sils désirent ou non consommer des produits génétiquement modifiés.

7 Nos suggestions Nos suggestions Létiquettage obligatoire des OGM sur les produits alimentaires. Létiquettage obligatoire des OGM sur les produits alimentaires. La poursuite des études visant à approfondir nos connaissances sur linnocuité long terme de tels produits. La poursuite des études visant à approfondir nos connaissances sur linnocuité long terme de tels produits. La mise en place dun centre de recherche indépendant des grands de lalimentation pour mener à bien ces études. La mise en place dun centre de recherche indépendant des grands de lalimentation pour mener à bien ces études. Linstauration dune case « environnementale » venant compléter les étiquettes nutritionnelles actuellement en usage pour les produits alimentaires. À titre dexemple, cette case pourrait comporter des indications du genre : Linstauration dune case « environnementale » venant compléter les étiquettes nutritionnelles actuellement en usage pour les produits alimentaires. À titre dexemple, cette case pourrait comporter des indications du genre : –Produit du Québec dans telle ou telle région –Transformé au Québec –Sans pesticides –Sans agents de conservation –Sans OGM –Biologique Ladoption dune politique globale sur la sécurité alimentaire de la population. Le Québec peut et doit être chef de file en la matière. Ladoption dune politique globale sur la sécurité alimentaire de la population. Le Québec peut et doit être chef de file en la matière.


Télécharger ppt "Mémoire présenté à la Commission sur lavenir de lagriculture et de lagroalimentaire québécois 19 juin 2007."

Présentations similaires


Annonces Google