La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les pertes, les deuils et le chagrin. -aide-- -psychotherapie.ca 1 Georges L. Beauchamp B.A.Psy; B.A.Soc. M.S.s. Directeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les pertes, les deuils et le chagrin. -aide-- -psychotherapie.ca 1 Georges L. Beauchamp B.A.Psy; B.A.Soc. M.S.s. Directeur."— Transcription de la présentation:

1 Les pertes, les deuils et le chagrin. -aide-- -psychotherapie.ca 1 Georges L. Beauchamp B.A.Psy; B.A.Soc. M.S.s. Directeur Centre de Relation dAide Psychosociale et Spirituelle Travailleur social & Psychothérapeute 96B St-Onge Gatineau Québec J8Y 5V

2 Programmation du jour Mes attentes ? Jarrive comment ? Dans quel état? Définitions du deuil, des pertes, du chagrin. Exercice : prendre conscience de ses 5 pertes et de ses deuils «Ma fleur à cinq pétales». Les auteurs Ross, Monbourquette, Régnier, Walsh, Worden. Les étapes du deuil à partir des différents auteurs Le modèle de Grant et lintelligence émotionnelle de Daniel Goleman Se prendre en main Exercices pratiques (les deux objets) pour accueillir son deuil et le laisser partir. 2

3 Mes attentes; Jarrive comment? Mon état? Individuellement les participantes indiquent leurs attentes, dans quel état jarrive à la formation. Où je me situe dans ma résolution du deuil ? Quest-ce que jobserve en moi lors de la supervision clinique? Jarrive comment? Est-ce que jai un objectif personnel à travailler en supervision clinique? Partage Retour en plénière 3

4 Les deuils et les pertes = des agents stressants Ma perception de la «perte», dépend de nombreux facteurs propres à un individu: 1) Mes besoins fondamentaux, 2) Ma perception de lévènement, 3) Ma capacité à maîtriser la situation, 4) Mes valeurs, 5) Mes attentes, 6) Ma culture, 7) Mon bagage héréditaire, 8) Ma vie spirituelle, 9) Ma capacité dadaptation, 10) Mon réseau social de soutien et familial 11) Ma sensibilité au changement 12) Mon cheminement personnel et mon intégration. 4

5 Définition : le deuil et la perte = un stress dadaptation important et un ajustement non négligeable dans ma vie par la suite. Définition : une douleur - vient du mot : lat. Dolus, de colère, souffrir, Affliction, tristesse que lon éprouve suite à la mort dun être cher. Perte : il existe différentes pertes par exemple: perte dun travail, un divorce/séparation etc. Un état dalerte et dalarme qui affecte toute la personne entière le bio-psycho-social et spirituel; Un processus dadaptation qui dépasse parfois la compréhension de lindividu La perte est perçu comme une menace à lintégrité; Un fardeau à porter qui cause à long terme des maladies physiologiques et des troubles pathologique et psychologiques; Un mal dêtre et de vivre; Ne pas être bien dans tout son être; Un état «figé» dans une des étapes; Sur léchelle du stress on retrouve la cote de 100%. 5

6 Pertes et deuil en général Tous les humains vont vivre une perte ou un deuil à un moment donné dans leur vie, – relié à un décès ou à une perte quelconque. Définitions pratiques: Exemples de pertes : dun être cher, dun emploi, dun partenaire, dun animal, dun rêve, dun projet longuement caressé, etc. Chagrin: ce quon ressent lorsque lon perd un être cher, un… Période de deuil: lexpérience que lon vit durant ladaptation à la perte dun être cher, dun… Certains auteurs explicite que le processus du deuil est variable dans ce sens: quil peut prendre toute une vie. Mais il existe une distinction à faire entre un deuil sain vs un deuil malsain et/ou pathologique. Deuil: le manque, le vide que produit la «perte» à laquelle on essaie de sajuster et de sadapter. 6 -aide-- -psychotherapie.ca

7 Exercice no. 1 -aide-- -psychotherapie.ca 7 Première étape : à laide du modèle de la fleur, inscrivez vos cinq pertes les plus significatives cest-à-dire: les deuils actuellement vécu dans votre vie. Dans un deuxième temps, indiquez dans chacun des pétales de la fleur, le nom de la personne, de lévènement qui vous est arrivé et indiquez votre degré de deuil sur une échelle de 0 à 10. (0 = jai fait mon deuil et jai passé à dautres choses, tandis que 10 représente ceci : je suis dans ma souffrance et mon chagrin extrême). Dans un troisième temps indiquez votre émotion- sentiment : tristesse, chagrin, colère, déception, etc. en utilisant la même échelle 0 à 10.

8 Deuil et généralités La perte et le deuil sont différents et ce, selon les cultures les pays et les rites. Les cultures possèdent leurs propres critères en ce qui a trait à lexpression du deuil, de son processus: qui, quand, où, comment, combien de temps et pour qui. Notion du droit légitime au deuil – généralement familial et social: À titre dexemple : les salons funéraires, le drapeau en berne. Les critères et les valeurs associées aux pertes et au processus du deuil ne correspondent pas nécessairement à notre type dattachement : Tsunamie, les évènements entourant le 11 septembre, etc. 8 -aide-- -psychotherapie.ca

9 Deuils et pertes peu reconnus Relation non reconnue – par exemple: séparation et divorce, non- parent(famille reconstituée), partenaire homosexuel. Autres pertes souvent non reconnues – perte périnatale, avortement, animaux de compagnie, famille daccueil. Exemple dun deuil pathologique relié à lavortement, perte des embryons, et /ou une mort-née La personne nest pas reconnue socialement comme endeuillée – ça fait partie des risques, soit quelle est très jeune ou trop vieille, quelle est déficiente intellectuellement. Paradoxe – la nature même du deuil est en quelque sorte inavoué du public - dans ce sens, je peux être privé du droit à vivre mon deuil publiquement avec le support et la compassion, la sympathie et lempathie de celui-ci. 9 -aide-- -psychotherapie.ca

10 Pertes psychosociales et spirituelles La personne cesse davoir conscience de soi – la maladie dAlzheimer, ne sais pas qui elle est ou tout simplement, ne sais quelle « est ». Trouble identitaire exemple dans le changement de sexe et les opérations – faire le deuil de sa perte didentité - amputation - La personne vit toujours mais sa personnalité sociale est visiblement différente. Perte social – la personne vit toujours mais est socialement décédée – i.e. coma, traumatisme cérébral crânien sévère ou maladie mentale importante. Besoin de sadapter et de sajuster à sa nouvelle réalité bio-psycho- social et spirituelle Vie avec sa « nouvelle réalité »; besoin de reconnaître ses pertes sous toutes ses angles aide-- -psychotherapie.ca

11 Les 05 étapes du deuil selon Elizabeth Kübler-Ross (1969) auteur de : On Death and Dying. -aide-- -psychotherapie.ca 11 Elizabeth Kubler-Ross développe en 1969 la notion des étapes reliées aux phases de la mort, à partir dune étude portant sur les personnes en phase terminale. Elle va décrire les 05 étapes qui peuvent variées et alternées elles ne sont pas linéaires : Le choc et le déni La colère Le marchandage La dépression Lacceptation(N.B. La transformation autour de …)

12 Graphique 01: Le bal des émotions selon le modèle Kübler Ross -aide-- -psychotherapie.ca 12

13 Les 08 étapes de Jean Monbourquette, auteur: Aimer, perdre et grandir aide-- -psychotherapie.ca 13 Monbourquette utilisera les étapes présentées par différents auteurs pour amener la notion suivante - un deuil nest pas seulement reliées à perte dun être cher, mais également après une séparation et un divorce. Essentiellement, les mêmes étapes sappliquent. Le choc Le déni Lexpression des émotions La réalisation des tâches rattachées au deuil La découverte dun sens relié à la perte Léchange des pardons Lhéritage Célébration de la fin du deuil et de la nouvelle vie

14 Autres distinctions pour Monbourquette -aide-- -psychotherapie.ca 14 Monbourquette fait une distinction entre un deuil, une perte significative et la gravité de la perte. Plus la perte est grande et grave pour lendeuillé plus le processus peut savérer plus intense en émotion et en croyance. Selon lauteur, cest en prenant conscience de son degré dattachement et de son investissement dans cet attachement avec cette personne, cette situation, cette activité, cet animal, cet idéal, un bien ou un objet quelconque Quest-ce que la personne, lanimal et/ou lobjet perdu représentait pour moi ?

15 Suite : Monbourquette, Jean 2003 Réflexion – apprendre à saccueillir dans sa réalité bio-psy social et spirituel. 1)Le choc et la dure réalité: allégorie des trois tortues; Le choc a comme fonction dinsensibiliser ton organisme pour te permettre de mobiliser tes ressources; Les ondes du choc- allégorie des tremblements de terre successifs après le tremblement; Langoisse- je fais quoi maintenant? -aide-- -psychotherapie.ca 15

16 Suite –Monbourquette Jean ) Le déni, il sagit dune négation qui sinstalle en nous; comme voulant me protéger de la réalité exemple: ça, ce peut pas! Cest pas possible; Il doit exister un remède, une solution; Les médecins se sont trompés, etc. Le déni et lespoir de guérir Les approches positivistes et le déni. Vivre une journée à la fois. Aucune réalité nest en fait aussi terrible que sa propre crainte, sa propre angoisse, sa propre anxiété, sa propre panique. Cette étape nous prépare à nous donner du temps pour assimiler ce qui vient darriver. Ce nest pas le temps de prendre des décisions importantes dans ma vie. -aide-- -psychotherapie.ca 16

17 Suite: Monbourquette Jean 2003 Lultime liberté est de choisir son attitude devant sa souffrance 3) Choisir son attitude – faire des choix pour mieux vivre. Exercice à prescrire : Faire la liste des moyens pour réduire vos frustrations; les nommer et identifier la plus difficile à vivre pour vous et par la suite se donner les pistes de solutions possibles. Accueillir la possibilité de consulter quelquun en psychothérapie. -aide-- -psychotherapie.ca 17

18 Suite: Monbourquette Jean 2003 Accueillir ses sentiments de colère, de culpabilité et dinjustice, etc. 4) Vivre sa colère et sa culpabilité Pourquoi moi? Pourquoi pas lautre? Quest-ce que jai fait au bon Dieu pour mériter ça? POURQUOI ? POURQUOI ? POURQUOI ? On cherche un coupable, une source de culpabilité Faire la distinction entre une culpabilité saine vs malsaine Exercice : Accueillir sa colère, son ressentiment, sa culpabilité, son obsession, etc. la nommer, (crier sa peine, lassumer) laccueillir, la visiter, et la canaliser, écrire une lettre à soi à lautre découvrir sa souffrance lapprivoiser, la digérer. Apprendre à gérer sa colère, sa culpabilité, ses erreurs et ses échecs. Se pardonner dêtre humain. -aide-- -psychotherapie.ca 18

19 Suite: Monbourquette Jean 2003 Assumer sa tristesse, sa peur, sa colère. Entre autres: la peur des derniers moments, les peurs existentielles; la peur de laprès-vie Faire linventaire de ses émotions, sinterroger sur ses émotions, en prendre conscience. 5) Le marchandage, la négociation avec soi, lautre et Dieu. Allégorie des marches de LOratoire Saint- Joseph à Montréal. Cultiver lespoir bonne et non limmortalité. Espoir de finir des projets. -aide-- -psychotherapie.ca 19

20 Suite: Monbourquette Jean ) Se pardonner, pardonner et demander pardon. 8) Célébrer les réalisations de sa vie. 9) Se détacher -aide-- -psychotherapie.ca 20

21 Suite: Monbourquette Jean 2003 Exercice: Le Bouclier de ma vie en quatre divisions 1) Ma perception actuelle de la mort 2) Inventaire de mes peurs 3) Rappel de mes bons moments ou de mes moments dexpériences spirituelles 4) Ma nouvelle vision de la mort. -aide-- -psychotherapie.ca 21

22 Suite: Monbourquette Jean ) La dépression Les états dépressifs Accueillir ses pertes de jouissance et de plaisir labsence de joie. -aide-- -psychotherapie.ca 22

23 Suite: Monbourquette Jean 2003 Mettre de lordre dans mes affaires Planifier ses dernières volontés Apprivoiser la mort Faire la relecture de sa vie Exercice : La ligne de sa vie aide-- -psychotherapie.ca 23

24 Deuils selon Freud et Lindemann – Freud (1917), les gens qui ont perdu un être cher doivent passer à travers lépreuve en se détachant émotionnellement du défunt. - Lindemann fait suite à Freud en (1944) avec la notion quune saine résolution du processus au deuil – cest pratiquement de confronter la réalité de la perte et de couper tous les liens avec le défunt – ainsi permettant létablissement de nouvelles relations interpersonnelles plus saines aide-- -psychotherapie.ca

25 J. William Worden, auteur de Grief counseling and Grief Therapy(1982) Pour J.W. Worden cet auteur développe un modèle du deuil en quatre étapes. Ces étapes ne sont pas linéaires et les gens peuvent les revivre à plusieurs moments durant leur vie. 1) Accepter la réalité de la perte et ce quelle représente 2) Vivre pleinement lexpérience de sa souffrance et exprimer ouvertement sa douleur, ses sentiments et ses émotions. 3) Sajuster à son environnement et à la représentation du manque que les autres se font du défunt. 4) Extraire son énergie émotionnelle de sa perte pour la réinvestir dans une nouvelle relation aide-- -psychotherapie.ca

26 Le deuil selon Walsh et McGoldrick; Living beyond Loss (1991) Walsh Froma et McGoldrick Monica (1991) ces auteurs abordent la notion du Deuil dans la famille, cest-à-dire les aspects relationnels du deuil familial et des impacts sur soi et sur les membres de sa famille. Partage des sentiments de la tristesse,de la souffrance et du chagrin Participation de la famille dans les rituels du deuil Exprimer ses émotions et des sentiments Communication ouverte Les auteurs se base sur le modèle systémique de Virginia Satir : Pour retrouver lharmonie familiale dans sa section: Systèmes ouverts vs systèmes fermés. Le but est de maintenir léquilibre fonctionnel de la famille comme système ouvert, souple et flexible pour mieux sajuster et sadapter à la perte familiale aide-- -psychotherapie.ca

27 Avoir un rituel et faire son rituel De plus en plus, notre société industrialisée et informatisée tente de banaliser en quelque sorte les anciens rituels en général et leur importance. La conséquence : on ne sarrête plus pour se donner un moment et une invitation pour faire son rituel pour laisser aller et/ou faire la paix avec la personne, lanimal ou lobjet de sa perte. Autrefois les rites religieux étaient partout et le commun des mortels se soumettait à ce genre de rituel symbolique. Reprendre limportance de sa symbolique comme rituel est en soi un chemin qui mène à la guérison psycho-spirituelle. -aide-- -psychotherapie.ca 27

28 Régnier, Roger auteur de La perte dun être cher (1991) Tout au long de sa vie, lêtre humain est aux prises avec ce dilemme à répétition : sattacher et se détacher. Apprendre à nous adapter dès la période de la fécondation fait partie de notre nature humaine. Dintra-utérine, à la naissance, à la petite enfance, à lenfance, à ladolescence, à lâge adulte, à la vieillesse et à la mort. Le processus du deuil selon Régnier est construit en 3 phases : la perte, la désorganisation et lintégration et la reconstruction/récupération. 1) Deuil = Perte 2) Perte = Désorganisaton et lintégration 3) La désorganisation/intégration = Reconstruction/Récupération -aide-- -psychotherapie.ca 28

29 Tableau 1 -aide-- -psychotherapie.ca 29

30 Tableau 2 -aide-- -psychotherapie.ca 30

31 Tableau 3 -aide-- -psychotherapie.ca 31

32 Les personnes endeuillées et le deuil Le travail sur le deuil demande de leffort pour aller au fond de sa peine. Le deuil demande de lénergie émotive et psychologique. Le deuil et les anniversaires de lévènement, de lépreuve, des circonstances qui ont transformé et changé ma vie. Notion daccepter vs vivre avec Notion daccepter vs transformer sa vie autour de… une séparation, un divorce, un handicap social pour les personnes handicapées, les accidentées de la routes, les survivants(tes) de cancer etc. -aide-- -psychotherapie.ca 32

33 Lendeuillé et les émotions/sentiments Vulnérable; Démuni; Profondément ébranlé; En crise; Morfondu; Chagriné et attristé; Peiné; Perdu; Et vous quel serait vos observations? -aide-- -psychotherapie.ca 33

34 Vivre un deuil selon Jean-Luc Hétu Les 03 phases: 1) Le choc, lévitement et la négation 2) La désorganisation, colère, agitation, larmes, peine, sanglots, idéalisation, dépression, soulagement et libération. 3) La réinsertion-retour à léquilibre affectif, la réinsertion sociale et lidentité nouvelle, décider de revivre de nouveau Les 3 tâches de lendeuillé : Phase dévitement Phase de confrontation Phase dajustement -aide-- -psychotherapie.ca 34

35 La phase 1 - lévitement Reconnaître sa perte Admettre que cest arrivé, que la perte est présente et quelle maffecte Comprendre la perte et comprendre labsurdité de lévènement ou de laccident, meurtre, désastre naturel, qui a apporté ma perte et ou le décès de la personne chère. -aide-- -psychotherapie.ca 35

36 La phase 2 : la confrontation 2) Réagir à la séparation, à la perte, au manque, à labsence etc. Éprouver la douleur Sentir, accueillir, accepter et exprimer sa perte, sa souffrance, sa peine, son chagrin, Apprivoiser ses réactions, ses émotions, ses sentiments Exprimer et ventiler Identifier ses pertes associées et en faire son deuil -aide-- -psychotherapie.ca 36

37 suite 3) Revivre sa relation avec le défunt Se remémorer sa relation dune façon réaliste : les qualités et les défauts Les hauts et les bas avec la personne disparue, divorcée, Le positif et le négatif. Réexpérimenter les sentiments associés à cette relation Accueillir les souvenirs douloureux avec les souvenirs confortables Dénouer peu à peu les liens Laisser partir -aide-- -psychotherapie.ca 37

38 suite 4) Renoncer à ses anciens attachements et à son ancienne vision du monde Notre vision du monde est à la fois le produit de nos expériences et de notre vécu du passé Cest ce qui produit le filtre Par exemple : renoncer à ses anciennes attitudes, habitudes, comportement, relié au défunt, ou de la personne atteinte de maladie, handicap, etc.. -aide-- -psychotherapie.ca 38

39 La phase 3 Lajustement 5) Évoluer vers un nouvel univers sans oublier lancien Reformuler sa vision du monde, Développer une nouvelle relation avec le défunt, mon ex, lautre… comme divorcé, mon mari et/ou ma femme handicapée suite à un accident et/ou une maladie, Sinvestir dans la nouvelle relation Se former une nouvelle identité, une nouvelle image de soi, Accueillir ses nouveaux rôles: veuf, veuve, parent dun enfant décédé, épouse dun homme handicapé, etc. -aide-- -psychotherapie.ca 39

40 suite 6) Réinvestir dans de nouveaux projets et de nouveaux rôles Trouver dautre sources de stimulation qui vont continuer à me nourrir et ce sur tous les plans : bio, psycho, social et spirituel. -aide-- -psychotherapie.ca 40

41 Deuil occidental (suite) Rando, T ( ) Lauteur amène la perspective suivante : on peut demeurer émotionnellement lié au défunt même lorsque la relation change, c.-à-d. avoir de bons souvenirs. La relation qu entretient le survivant avec la personne décédée est unique en soi, c.-à-d. ressentir sa présence, le lien à travers certains objets quappartenait le défunt. Le deuil peut savérer un élément catalyseur important. Le deuil peut faciliter lapparition doutils dadaptation et de la croissance personnelle chez le survivant – par exemple - une transformation psychospirituelle – le survivant arrive peu à peu à donner un sens à la mort, à lépreuve, à la perte, au chagrin ressenti aide-- -psychotherapie.ca

42 Réactions face au deuil Il ny a pas de bonne ou mauvaise façon de vivre son deuil. Voici quelques réactions vécues suite à un décès: Sentiments: Peine, colère, culpabilité, anxiété, solitude, fatigue, impuissance, choc, alanguissement, engourdissement, isolation, irritabilité. Sensations physiques: Nœud dans lestomac Serrement dans la gorge ou la poitrine Sensibilité accrue au bruit Souffle court Perte de force musculaire Manque dénergie ou fatigue Bouche sèche Être malade plus souvent dû au stress occasionné par le deuil 42 -aide-- -psychotherapie.ca

43 Réactions psychologiques au deuil Incrédulité Confusion Préoccupation avec le défunt Sensation de présence du défunt Hallucinations Manque de concentration ou perte de mémoire 43 -aide-- -psychotherapie.ca

44 Comportements Perturbation dans les habitudes de sommeil (difficulté à dormir, dormir tout le temps, insomnie) Changement dappétit – perte ou gain de poids Comportement distrait Retrait de la société Rêves du défunt Éviter les choses qui rappellent le défunt Agitation insatiable Pleurs Visite dendroits ou garder sur soi des objets rappelant le défunt Chérir des objets ayant appartenus au défunt 44 -aide-- -psychotherapie.ca

45 Comportements (suite) Adopter des traits ou manières ayant appartenus au défunt Manque de motivation Peur de se retrouver seul ou en situation sociale Usage dalcool ou de drogue Perdre, trouver ou retrouver la foi 45 -aide-- -psychotherapie.ca

46 Étapes du deuil – J. William Worden La distinction à faire entre un deuil normal vs un deuil Pathologique. Les professionnels de la santé doivent: i. Aider à réaliser la perte ii. Aider à identifier et vivre les sentiments iii. Aider à vivre sans le défunt iv. Aider à trouver le pourquoi et à la relocalisation émotionnelle 46 -aide-- -psychotherapie.ca

47 Trois phases du deuil (Thérèse Rando) 1. Phase de choc Le psyché est en choc, torpeur, dénégation, incrédulité. Besoin de savoir. Réaction intellectuelle sans émotion. 2. Phase désorganisation Chagrin intense. Tristesse et colère Panique, colère, culpabilité, dépression, désespoir, soulagement Préoccupation avec le défunt Peur de devenir fou 3. Phase de réorganisation Début de la rentrée sociale et émotionnelle Culpabilité (trahison du défunt) 47 -aide-- -psychotherapie.ca

48 Les six « R »du deuil (T. Rando) 1Reconnaître sa perte. Reconnaître et comprendre la mort et les effets sur soi. 2Réaction reconnaître sa réaction à la séparation et au détachement. Vivre sa douleur – exprimer ses réactions émotives, ses sentiments suite à sa perte. Accueillir ses pleurs et les pertes secondaires sy rattachant. 3Remémorer et revivre la relation avec le défunt dans son imaginaire. Réviser et se rappeler les mémoires positives et négatives, et ce, de façon réaliste aide-- -psychotherapie.ca

49 Suite- Les 6 « R ». 4Renoncer aux vieilles chaînes malsaines ainsi que vos anciens projets anticipés avec cette personne. 5Rajuster sa vie en relation à ses propres perceptions et ses propres rêves, sans pour autant oublier ceux du disparu. Réviser ses projets personnels. Développer une nouvelle relation avec le défunt. Adopter une nouvelle appartenance identitaire, de rôle avec le monde. Se créer une nouvelle identité. 6Réinvestir dans de nouvelles relations. Trouver de nouveaux centres dintérêt et créer de nouveaux liens dattachement. -aide-- -psychotherapie.ca 49

50 Deuil spécial; (T. Rando) Un deuil compliqué est aussi appelé deuil spécial. Méconnu du grand public. Le deuil est présent dès quil y a compromis, altération, ou échec dune ou de plusieurs phases du deuil. Relativiser le temps écoulé depuis le décès. La personne endeuillée peut se sentir «coincer » dans une des phases de deuil pendant plusieurs années. Exemple de la reine Victoria. La souffrance est causée par la perte et souvent par les Pertes refoulées. Le deuil peut être absent, retardé ou refoulé aide-- -psychotherapie.ca

51 Complications diverses et le deuil non résolu Expériences pouvant mener à un deuil compliqué/pathologique. Décès suite à une longue et ou courte maladie; SEP; SLA; tumeur cérébrale, etc. Mort soudaine, inattendue (surtout de façon traumatique ou violente telle quun suicide) Décès qui aurait pu être évité ( absence de prévention). Pauvre habileté sociale à exprimer son deuil Mort et tabou social : (sida, drogue, suicide) Mort non reconnue (avortement, fausse-couche, pertes des embryons; etc.) Absence de rituels funéraires. Pertes multiples, idéalisation du rêve et de lespoir - ce que lautre représentait pour le survivant. Facteurs sociaux : absence de soutien social, etc. -aide-- -psychotherapie.ca 51

52 Mort soudaine et rapide Perte dembryons, suicide, accident, crise cardiaque, accident vasculaire cérébrale etc. Absence de préparation (navait pas anticipé le décès) Choc, négation, non-réalité, sentiments de culpabilité ou de responsabilité, à démystifier en psychothérapie Distorsions cognitives et pensées irrationnelles « si javais su…, jaurais du…; cela aurait pu être évité! » Sentiment dimpuissance, impression dune perte de contrôle Re-questionnement de son sentiment de sécurité et de quiétude dans la vie aide-- -psychotherapie.ca

53 Suite - Mort soudaine Na pas eu la chance de dire adieu – deuil non résolu; Manque de temps pour composer avec le décès imminent; Désir de retourner en arrière – pour dire au revoir, pour lui dire quon laime, demander pardon ou pardonner, etc. Au niveau thérapeutique, les survivants cherchent à comprendre et se posent des questions. Néanmoins, on reconnaît le besoin de raconter lévénement et lapproche du récit en psychothérapie peut savérer un outil intéressant et souvent donne un sens au décès et à sa souffrance. Accepter labsence de solution et parfois dexplication reliée à la tragédie, à lépreuve. Accueillir labsurdité de lépreuve - peut-être, il nexiste pas de raison logique et/ou scientifique à cet évènement douloureux. Comprendre le mystère de la fragilité humaine et de la vie en générale cest de saisir notre humanité qui sommeil en chacun de nous aide-- -psychotherapie.ca

54 En pratique – Aider lendeuillé lors de pertes (décès ou autre) La résilience (Boris Cyrulnik, auteur «Un merveilleux malheur ») À chaque chapitre de notre histoire, nous avons à résoudre les problèmes de notre âge. Une maille à lendroit pour notre passé et notre vie intime, une maille à lenvers pour notre culture et nos proches, cest ainsi que nous tricotons nos existences. Un grand nombre de personnes possède la capacité à rebondir après un traumatisme et ainsi reprendre le cours de leur vie. Relation daide (C. Rogers) auteur des termes suivants: congruence- authenticité, empathie, regard positif inconditionnel Chaque individu possède en lui même des capacités considérables de se comprendre, de changer didée, de se questionner sur ses attitudes et ses comportements. Il peut puiser dans ses ressources, pourvu que le climat psychothérapeutique relationnel puisse être aidant et facilitant aide-- -psychotherapie.ca

55 En pratique – Aider lendeuillé lors de pertes (décès ou autre) Approche centrée sur la personne: Présence Écoute attentive et empathique Compréhension empathique Respect Implication détendue et attentive 55 -aide-- -psychotherapie.ca

56 Exercice no 2 Choisir deux objets qui représente une partie «A» non terminée en soi du processus de deuil vs un autre objet «B » qui symbolise la partie que je veux terminer et guérir en soi ou la partie terminée du deuil que je veux faire. À tour de rôle, chacun dépose son objet sur la table et à tour de rôle et ce, en silence et dans un climat découte chacun des participants est invités à donner son explication, sa clarification sur sa symbolique. On recommence le tout pour la symbolique de lobjet « B » de la fin. -aide-- -psychotherapie.ca 56

57 Exercice no 03 pour soi Identifier les pertes et les deuils non terminées à partir des choses et/ou des affaires non terminés. Libérer vous de votre culpabilité Identifier les pertes antérieures Identifier les mécanismes de défense en soi ex. la tentation de fuir et déviter Accueillir sa propre mortalité et finalité et/ou éternité selon vos valeurs Évoluer vers le rapport que vous vouliez avec le défunt, la perte et identifier vos nouveaux projets 57 -aide-- -psychotherapie.ca

58 Bibliographie Monbourquette, Jean; Aimer, perdre et grandir, Éditions Novalis; Monbourquette, Jean; La mort ça sattrappe; Éditions Novalis, Monbourquette, Jean; Le temps précieux de la fin, Éditions Novalis, 2003 Hétu, Jean-Luc; Vivre un deuil; Éditions Méridien, Morin Edgar; Lhomme et la mort; Éditions du Seuil; Régnier, Roger; La perte dun être cher; Éditions Quebecor, Régnier, Roger et Saint-Pierre Line; Quand le deuil survient ;80 questions et réponses; Éditions Sciences et culture; Worden, J. William; Grief Counseling and Grief Therapy; Springer Publishing Com. New York, Kübler -Ross, Elisabeth; On Death and Dying; Prentice Hall; aide-- -psychotherapie.ca 58

59 Suite Bibliographie Kübler -Ross, Elisabeth; Death The Final Stage Of Growth; Prentice- Hall; Walsh Froma and McGoldrick Monica; Living Beyong Loss Death in the Family; W.W. Norton Comp. New York; Fauré, Christophe Dr; Vivre le deuil au jour le jour; Éditions Michel Albin; Jacques, Josée; Psychologie de la mort et du deuil; Éditions Modulo,; Régnier, Roger et Saint-Pierre Line; Surmonter lépreuve du deuil; Éditions Quebecor; Cyrulnik, Boris; Un merveilleux malheur; Éditions Odile Jacob; aide-- -psychotherapie.ca 59


Télécharger ppt "Les pertes, les deuils et le chagrin. -aide-- -psychotherapie.ca 1 Georges L. Beauchamp B.A.Psy; B.A.Soc. M.S.s. Directeur."

Présentations similaires


Annonces Google