La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lagriculture de la région de lAtlantique dans un climat changeant David Burton, Ph.D, P.Agr. Président, Changement climatique NSAC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lagriculture de la région de lAtlantique dans un climat changeant David Burton, Ph.D, P.Agr. Président, Changement climatique NSAC."— Transcription de la présentation:

1 Lagriculture de la région de lAtlantique dans un climat changeant David Burton, Ph.D, P.Agr. Président, Changement climatique NSAC

2 Lagriculture dans un climat changeant La question du changement climatique –Atténuation des incidences sur latmosphère –Adaptation au changement des conditions climatiques Un nouveau « climat » pour lagriculture –Examen plus attentif des incidences de lagriculture sur lenvironnement –Lagriculture comme industrie Agriculture au « prix du marché »

3 Nous devons atténuer les incidences et nous adapter Nous devons chercher à atténuer les incidences que nous avons sur latmosphère –Il importe de réduire au minimum les incidences futures –En agriculture il existe dautres bénéfices environnementaux Nous nempêcherons pas le changement climatique et par conséquent, nous devons également mettre laccent sur ladaptation –Lagriculture est très touchée par le climat –La variation du climat est très problématique

4 Analyse « FFPM » Points forts Points faibles Possibilités Menaces

5 Points forts Diversité –Systèmes dagriculture mixte –Hausse de la stabilité économique dans un climat changeant Débrouillardise des producteurs –Les producteurs de lAtlantique sont très éduqués 43 % ont au moins un diplôme détudes secondaires (Aubin et al., 2003).

6 Points forts Très sensibilisé à la question du changement climatique –Parmi les agriculteurs qui sont sensibilisés au changement climatique, 68 % croient que les producteurs devraient assumer la responsabilité de réduire les émissions de gaz à effet de serre –Disposé à prendre des mesures très volontiers Lien étroit avec la communauté rurale

7 Points faibles Marges de profit –Les petites différences entre les coûts des intrants et le rendement accroît la vulnérabilité –Ratio des charges élevé Âge des agriculteurs –Âge moyen de 53 ans –36 % ont lintention de prendre leur retraite au cours des cinq prochaines années –Qui seront les producteurs de lavenir?

8 Points faibles Lindustrie de lagriculture de lAtlantique représente 4 % de lagriculture nationale –Soutien suffisant? Concentration dans le secteur agricole –23 % propriété corporative Outils dadaptation –Peu doutils ont été déterminés –Recherche limitée et capacité dextension

9 Points faibles Sensibilisation des producteurs –Seulement un producteur sur quatre est au courant des questions relatives au changement climatique ou aux gaz à effet de serre Scepticisme des producteurs –Le tiers des producteurs agricoles ont limpression que le changement climatique naura aucune incidence

10 Possibilités Implantation de nouvelles cultures dans la région –Augmentation de la superficie de culture du maïs et du soja? Rendement amélioré des cultures existantes –Saison de croissance plus longue –fertilisation au CO 2 –Températures plus chaudes

11

12 Bootsma et al., 2001

13

14 Passage à la rotation maïs-soja- orge Maïs – ,6 t/ha –2,4 millions de dollars Soja – ,3 t/h –2,0 millions de dollars Orge – t/ha –23 millions de dollars 27,4 millions de dollars Maïs – t/ha –39 millions de dollars Soja – ,0 t/ha –20 millions de dollars Orge – ,15 t/ha –11 millions de dollars 70 millions de dollars

15 Possibilités Incitation à établir une gestion du risque Lien entre ladaptation et latténuation –Doit porter sur lensemble du système –Insister sur le partage des avantages –Prévoir des solutions intégrées

16 Menaces Incertitude –Lensemble des données davenir ne laissent pas entrevoir de bonnes perspectives Fréquence dévénements extrêmes

17 Smit et al., 2002

18 Richards, 2002

19 Menaces Fréquence des événements extrêmes Risques économiques –Directs - Producteurs et grand public –Indirects - Volatilité des marchés Incidence sur lenvironnement

20 Menaces Répercussions des ravageurs –Plus grand nombre –Changement du spectre des ravageurs Élévation du niveau de la mer –Perte de terres agricoles –Intrusion deau salée

21 Questions Gestion de leau –Y aura-t-il suffisamment deau? Trop? Autres demandes sur les ressources hydriques Capacité de retenir leau dans le paysage –Qualité de leau Potentiel deffets accrus sur la qualité de leau Intrusion deau salée dans la nappe phréatique

22 Questions Gestion du risque économique –Ratrionnaliser les programmes –Des programmes stables, prévisibles qui peuvent sintégrer dans la planification à long terme

23 Besoins Scénarios climatiques futures améliorés Compréhension accrue de la vulnérabilité Capacité - soutien à la recherche et à lextension –Faire participer le monde universitaire BIOCAP Canada Atlantic Environmental Science Network Climate Change Cooperative

24 Merci

25

26 Adaptation de la production agricole au changement climatique dans le Canada atlantique A. Bootsma, S. Gameda et D.W. McKenney Agriculture et Agroalimentaire Canada

27

28 Conséquences … Maïs > ha de maïs grain -> rendement moyen de 5,6 t ha - 1, production totale denviron tonnes par année et valeur à la ferme de 2,4 millions de dollars par année. présumons que des rendements moyens de 7 t ha -1 pourraient être obtenus dici 2050 lorsque lunité de chaleur centigrade aura typiquement dépassé 3000 actuellement, plus de hectares de terrain ont été ensemensés de céréales à petit grain (blé, avoine, orge, céréales mixtes, etc.) et de maïs à ensilage. Présumons quau moins 50 % de cette superficie sera ensemencée de maïs et de soja et présumons une proportion densemensement de entre le maïs et le soja, cela donnerait une production projetée de plus de tonnes de maïs grain produites sur plus de hectares, avec une valeur à la ferme de plus de 39 millions de dollars dici Bootsma et al., 2001

29 Conséquences…Soja Dans les années 1990, environ ha de soja ont été ensemensés à lÎ.-P.-É. avec un rendement denviron 2,3 t ha -1 pour une valeur totale à la ferme denviron 2 millions de dollars. Si nous présumons que le soja sera cultivé sur ha dici 2055, avec un rendement moyen de 3.0 t ha -1, la production totale serait denviron tonnes pour une valeur à la ferme denviron 20 millions de dollars. Bootsma et al., 2001

30 Conséquences…Orge Environ ha en moyenne par année ont été cultivés dans la période Le rendement moyen était de 3 t ha -1 à un prix moyen de 140 $ par tonne, ce qui donne une production totale denviron tonnes pour une valeur à la ferme denviron 23 millions de dollars Si lon présume que hectares sont cultivés (réduction de 50 %) avec un rendement moyen de 3,15 t ha -1, tonnes dorge seront cultivés pour une valeur à la ferme de 11 millions de dollars. Bootsma et al., 2001


Télécharger ppt "Lagriculture de la région de lAtlantique dans un climat changeant David Burton, Ph.D, P.Agr. Président, Changement climatique NSAC."

Présentations similaires


Annonces Google