La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SYSTÈME DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DU MALI Pr. Modibo HAÏDARA, Directeur Général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SYSTÈME DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DU MALI Pr. Modibo HAÏDARA, Directeur Général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique."— Transcription de la présentation:

1

2 SYSTÈME DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DU MALI Pr. Modibo HAÏDARA, Directeur Général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique 1 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

3 Il nexiste pas actuellement au Mali un document de politique de STI intégrant lensemble des secteurs concernés (secteur de la formation, décideurs, secteur économique, utilisateurs des résultats, etc.). Des dispositions sont actuellement en cours pour lélaboration dun tel document avec lappui de lUNECA, sur une requête du Ministère de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. 2 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

4 Toutefois, un document de politique denseignement supérieur et de la recherche scientifique a été adopté en décembre 2009 par le Gouvernement, sur présentation du Ministère de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, qui est le département chargé de la politique en matière de STI. 3 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

5 Le système national de recherche du Mali est constitué : dinstituts nationaux de recherche de structures universitaires que sont les facultés, les instituts duniversité et les grandes écoles. 4Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

6 A côté de ces structures, il existe : un organisme de coordination nationale, le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) un organisme de coordination sectorielle de la recherche agricole, le Comité National de la Recherche Agricole (CNRA) ; des comités déthique. 5 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

7 Les Institutions de Recherche sont rattachées à différents départements ministériels quils appuient dans laccomplissement de leurs missions de développement. Elles interviennent dans des domaines divers : le développement agricole ; la santé humaine et animale ; les énergies (énergies renouvelables); lenvironnement ; les sciences sociales et humaines, etc. 6 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

8 Des structures de recherche non étatiques comme : des associations (Point Sud, AMPRIT), des institutions sous régionales (ICRISAT, ICRAF, INSAH,…) ou étrangères (IRD, CIRAD) mènent également des activités de recherche au Mali. 7 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

9 Près de 1000 enseignants-chercheurs et quelque 450 chercheurs des instituts nationaux. Ces ressources sont caractérisées par un certain nombre de points : Un personnel insuffisant et vieillissant; Un manque de spécialistes dans des disciplines de pointe; Des enseignants peu engagés dans la recherche; 8Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

10 9 Avec la relecture en cours des textes portant statut des chercheurs on peut entrevoir des chercheurs plus motivés et le métier de chercheur rendu plus attrayant. Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

11 Des laboratoires et équipements scientifiques acquis ou réhabilités grâce à lappui du Budget Spécial dInvestissement (BSI) ou à travers des prêts (IDA-PASAOP, etc.) Des équipements de pointes dans certaines structures comme la FMPOS, la FAST et lIPR/IFRA. 10 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

12 La dotation budgétaire de lÉtat comprenant : le fonctionnement ; les salaires, lélectricité et le téléphone ; les études et recherches les dépenses en investissement. Les montants alloués à la rubrique « études et recherches » financent les activités de recherche. Les ressources propres générées par les structures de recherche. Appui de partenaires externes dans le cadre de la coopération. 11 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

13 Nous référant au PIB, il est noté : Afrique : 0,3% contre environ 2,3% pour les pays développés! Au Mali ce taux est denviron 0,15%. Cest dire combien les ressources financières mises à la disposition de la recherche demeurent insuffisantes. Cependant, la situation du financement de la recherche est très variable dun secteur à lautre. 12 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

14 Ainsi, à travers le PASAOP, l'État malien finance les projets de recherche agricole à hauteur de 1 milliard de F CFA environ par an ; lUniversité de Bamako, reçoit actuellement 200 millions, contre 9 millions en 2000 ; chacune des Grandes Ecoles reçoit 30 millions ; dautres structures de recherche (LCV, ISH, INRSP, IHERI, etc.) bénéficient de 50 à 80 millions. 13Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

15 La Cellule de planification et de statistique de léducation est actuellement dans la dynamique délaboration des outils de collecte des données statistique de lenseignement supérieur. En attendant, le CNRST a élaboré en 2007 un outil de collecte pour le potentiel scientifique et technologique (PST). Par ailleurs le Mali fait partie des pays retenus par le NEPAD pour la première phase de linitiative ASTII. Nous fondons beaucoup despoir sur cette initiative pour assoir notre système de statistique scientifique. 14Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

16 Le principal enjeu de notre recherche réside dans sa capacité à atteindre les objectifs qui lui sont assignés, à savoir contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement économique, social et culturel du pays! 15Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

17 Un certain nombre de défis doivent être relevés pour latteinte des objectifs : le renforcement des capacités managériales de la recherche, pour une gestion efficace et efficiente des ressources ; une bonne programmation de la recherche et un suivi – évaluation de la qualité ; le renforcement des moyens financiers, en adéquation avec les besoins et le calendrier des projets et programmes de recherche ; 16Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

18 la formation des chercheurs, afin dassurer le renouvellement et le renforcement qualitatif des ressources humaines, pour éviter une pénurie qui se profile à court terme! lacquisition déquipements scientifiques continuellement adaptés à lévolution des connaissances scientifiques ; la formation des chercheurs, afin dassurer le renouvellement et le renforcement qualitatif des ressources humaines, pour éviter une pénurie qui se profile à court terme ; 17Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako

19 lacquisition déquipements scientifiques continuellement adaptés à lévolution des connaissances scientifiques ; létablissement dun partenariat entre la recherche et le secteur privé pour une meilleure utilisation des résultats de la recherche par le secteur productif et pour une contribution du secteur privé à son financement ; le développement de coopérations scientifiques, aux plans interne et externe, pour favoriser les échanges dinformations scientifiques et la mobilité des chercheurs. Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako 18

20 Le renforcement des ressources humaines se fera à travers un renforcement de la coopération enseignement – recherche et limplication des enseignants et chercheurs nationaux expatriés (TOKTEN). Notre système national de recherche devra être présent sur tous les chantiers de la coopération internationale et bénéficier des nombreuses initiatives en cours au niveau de la sous région en terme de mobilité des chercheurs. Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako19

21 la dynamique actuelle de mise à disposition par lÉtat de ressources de plus en plus accrues devra être poursuivie et renforcée, la durabilité du financement de la recherche pouvant être recherchée à travers, entre autres, la création dun fonds. Un accent particulier devra être mis sur la production scientifique et sa large diffusion, à travers les revues, fora, ateliers et autres manifestations scientifiques. La sensibilisation des décideurs et du grand public devra être une action permanente. Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako 20

22 Atelier régional sur la révision des politiques des STI, Bamako 21


Télécharger ppt "SYSTÈME DE RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE DU MALI Pr. Modibo HAÏDARA, Directeur Général du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique."

Présentations similaires


Annonces Google