La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Objectif-Planning. En physique, l'objectif de la formation STI2D est double : apporter des connaissances théoriques et réfléchir à de nouvelles pratiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Objectif-Planning. En physique, l'objectif de la formation STI2D est double : apporter des connaissances théoriques et réfléchir à de nouvelles pratiques."— Transcription de la présentation:

1 Objectif-Planning. En physique, l'objectif de la formation STI2D est double : apporter des connaissances théoriques et réfléchir à de nouvelles pratiques pédagogiques 9h30-10h30 Disciplinaire et compétence Documents 2 ; 3 ; 4 Document 5. Activité préparatoire facultative. Les tuyaux de la mère Michèle. Analyse et comparaison de deux supports pédagogiques : activité et démarche dinvestigation. Résolution par les enseignants. Documents 2 et 3 (ou 4). Questions. Document 6. Quel support pédagogique avez-vous trouvé le plus motivant et intéressant ? Daprès vous, quel est celui qui permettra à lélève de mieux sapproprier la connaissance ? Quels sont les avantages et inconvénient de chacun de ces supports pédagogiques. Travail par groupe de 3 ou 4. Tour de table. Bilan : diapo 2-3. Commentaires: diapo 4 à 8. 10h30-11h15 Compétence Document 7. Présentation de la notion de compétence. Notion de compétences. Diapos 9 à 13. Distribution de la grille de compétences Doisneau. Document 7. Chercher les compétences mobilisées et (éventuellement) évaluables dans la DI et dans lactivité classique « Mère michel ». Bilan : diapo h15-12h Disciplinaire. Documents 8(vignettes diaporama) Apports disciplinaire. Document 7. Diaporama Présentation de différents supports pédagogiques réutilisables. Cyclohexane, écoulement dun fluide, statique, exemple de Bernouilli. 13h-13h30 Disciplinaire et pratique Document 12. Structure dune DI. Gestion par lenseignant. Quelles sont les principales compétences évaluées dans une DI ? Que fait le professeur ? Que font les élèves ? comment gère-t-on le matériel ? Tour de table. Bilan. 13h30-15h30 Document 13. Elaboration dune DI réinvestissable en cours. Thème au choix. Travail par groupe de 4 ou 5. 15h30-16h Inscription sur Athéna. Questionnaire bilan de la journée et attente pour la suivante. Choisir un thème, et y réfléchir pour la 2° journée.

2 Activité « classique » : La situation est présentée, la problématique posée et la démarche de résolution donnée sous forme de questions qui senchaînent pour amener au résultat. Le cours peut avoir été fait ou donné sous forme de source documentaire. Des questions annexes sont posées pour vérifier ou réactiver des connaissances. Conséquences : Lélève répond aux questions mais est relativement passif. Il sera plus difficile de répondre à cette question de lélève : « A quoi cela va me servir » car lapprentissage de lautonomie intellectuelle et lacquisition d'une démarche de résolution sont assez peu visibles. Cette méthode dapprentissage est très éloignée de celle que lon pratique dans sa vie personnelle ou professionnelle. Activité classique. Objectif : acquérir des savoirs et savoir-faire.

3 Lélève a également un problème à résoudre mais il devra construire une démarche de résolution : hypothèse, argumentation, proposition dexpériences… conclusion. Ici, le cours est donné sous forme de sources documentaires que lélève devra comprendre et exploiter. Le travail en petit groupe lui permettra de confronter ses hypothèses ou ses conclusions avec les autres. Conséquences : Lélève est plus actif. Pour résoudre le problème, il est obligé de faire preuve dautonomie intellectuelle et de mettre en œuvre sa propre démarche de résolution. Il sera plus facile de justifier « lutilité » de ce travail car les connaissances ne sont plus « désincarnées ». Elles reprennent du sens car elles peuvent être réinvesties et mobilisées dans un autre contexte. Cette méthode dapprentissage est plus proche de celle que lon pratique dans sa vie personnelle ou professionnelle. Démarche dinvestigation. Objectif : acquérir des savoirs et savoir-faire.

4 Acquérir une connaissance du programme en mobilisant des compétences. On provoque le besoin en créant une situation qui permettra de mobiliser et développer des compétences, de réinvestir des connaissances ou savoir-faire et den acquérir de nouveaux. Engendrer une situation dapprentissage la plus proche possible de celle que nous rencontrons dans notre vie professionnelle, personnelle, citoyenne… Permettre lacquisition dune démarche scientifique (identification dun problème, hypothèse, mise œuvre dune démarche de résolution, conclusion et retour sur hypothèse, esprit critique…) Apprendre à lélève à mobiliser ses compétences et construire un raisonnement. Démarche dinvestigation.

5 Source de plaisirs pour les élèves et ….pour lenseignant ! Motivation des élèves. Permet à lélève de simpliquer dans sa démarche dapprentissage. Il se responsabilise et est plus investi. Cest une aide à lapprentissage à lautonomie. Aide à la gestion de lhétérogénéité. Redonne du sens à lenseignement et aux connaissances disciplinaires (A quoi cela va me servir ? ).

6 Réhabilitation du statut de lerreur et du doute en science. Permet de faire émerger les conceptions erronées des élèves. Permet de mobiliser des connaissances, compétences, savoir-faire disciplinaires, personnels… Les connaissances sont mieux ancrées et maitrisées donc plus facilement réinvestissables.

7 La démarche universelle. Une nouveauté. Une solution miracle. Facile à mettre en œuvre les premières fois. Simple à évaluer. A faire systématiquement. A faire si « on ne le sent pas ».

8 Lactivité classique est plus rassurante pour lenseignant et pour lélève. Elle est plus facile à gérer et prend moins de temps. La DI est chronophage et il faut savoir se cantonner aux connaissances exigibles du programme. Il faut être modeste dans le nombre de connaissances à acquérir à partir dune DI mais ambitieux dans la façon dy parvenir. Changer de pratique nécessite une remise en cause importante. Cest, au début, déroutant, difficile et cela prend du temps. Il faut réapprendre une partie de son métier, se positionner et réfléchir autrement, adopter un regard différent sur lévaluation et son enseignement. Les difficultés liées au changement de pratique sont très largement compensées par le plaisir et le sentiment quun plus grand nombre délèves simplique, progresse et se sente moins dévalorisés. En enseignant ainsi, il reste bien évidemment des élèves en difficultés ou qui ne s'impliquent pas. Mais en plus petit nombre que ce que nous observions auparavant. Démarche dinvestigation. Difficultés.

9 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr « Une compétence permet de faire face à une situation complexe et nouvelle, en lidentifiant et en construisant une réponse adaptée». « Cette réponse nest pas puisée dans un répertoire de réponses préprogrammées ». « Par définition, une compétence est transversale car indépendante de la discipline». Notion de compétences.

10 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr Exemple de compétences. Un garagiste qui remplace un embrayage suit un protocole et mobilise principalement une compétence : le savoir- faire. Un garagiste qui doit réparer une panne doit mobiliser plusieurs compétences : identifier la panne, émettre des hypothèses sur sa cause, mettre en œuvre une réparation en mobilisant des connaissances et des savoir-faire et interpréter les résultats en faisant preuve desprit critique. Notion de compétences.

11 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr Les compétences retenues dépendent des équipes, du niveau… mais elles sont globalement les mêmes. Re. Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer Ra. Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale ou technologique, démontrer. Mo. Mobiliser et réinvestir des connaissances. Co. Communiquer, r echercher, extraire et organiser linformation utile, présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à laide dun langage adapté Compétences retenues.

12 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr Les compétences évaluées sont regroupées en 4 grandes familles distinctes : Re. Produire ou réaliser C'est la capacité à mettre en œuvre, à réaliser de ses mains et à s'organiser. Suivre un protocole expérimental, respecter les consignes de sécurité, gérer son temps, organiser son classeur, etc… Ra. Raisonner- Argumenter Aptitude à identifier un problème et à déterminer la démarche pour le résoudre. Il s'agit aussi bien de faire des hypothèses, qu'argumenter, interpréter des résultats ou faire preuve d'esprit critique. Mo. Mobiliser des connaissances Il s'agit d'être capable de réutiliser des connaissances et savoir-faire anciens ou nouvellement acquis : vocabulaire scientifique, lois et formules, utilisation des mathématiques. Co. Communiquer Capacité à communiquer à l'écrit et à l'oral. On évalue à la fois l'expression (rédiger, s'exprimer à l'oral) et l'aptitude à gérer l'information : s'informer, repérer les informations importantes et les trier,…. Ces compétences sont déclinées et explicitées dans une grille: la grille de compétences. Compétences retenues.

13 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr La première colonne correspond aux 4 grandes compétences évaluées. Elles semblent pouvoir être communes à toutes les disciplines. Ce sont les seules qui apparaissent dans le tableau de suivi d'acquisition des compétences. Les deux autres colonnes servent à construire les séquences et peuvent apparaître sur le document donné aux élèves afin de l'aider dans sa démarche d'auto-évaluation et de remédiation. Elles sont plus spécifiques aux sciences et peuvent être modifiées en fonction de la discipline. Seules les compétences de la première colonne sont collectées et entrées dans le logiciel de saisie de compétences. Compétences. Transdisciplinaire. Usage Ces quatre compétences sont évaluées et collectées afin d'en suivre l'évolution. Ce sont celles que l'élève doit développer et maîtriser. Micro compétences. Disciplinaire ou mois spécifiquement disciplinaire. Usage. "Micro compétences destinées à la construction des démarche d'investigation, à l'évaluation, la remédiation. Elles sont évaluées mais non collectées. Elles servent à l'élève pour se situer et progresser afin de maîtriser les 4 compétences de la colonne 1. Elles ne permettent pas de suivre une évolution. Ra. Raisonner Pratiquer une démarche d'investigation. Formuler une hypothèse et la valider (ou non). Concevoir un protocole expérimental. Formuler la conséquence vérifiable de l'hypothèse. Proposer une solution. Exploiter les résultats d'une mesure, d'une observation. Exploiter les données dun document. Modéliser simplement un phénomène. Percevoir la différence entre réalité et simulation. Grille de compétences.

14 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr La DI est lun des supports pédagogiques qui (re)met les compétences au cœur du processus d'apprentissage. Les compétences mobilisées sont plus nombreuses que dans lactivité. La démarche dinvestigation est lun des supports privilégié pour évaluer la compétence « raisonner ».

15 Camille Borghi-Pascal Cherbuin. versailles.fr Construction, déroulement et évaluation de la démarche d'investigation. La trame proposée ci-dessous pour la construction, le déroulement et l'évaluation de la DI est indicative et varie en fonction du thème abordé, de la connaissance à acquérir…. Se servir de la grille d'évaluation (lycée ou collège) permet de construire plus aisément la démarche d'investigation et son évaluation. Etapes de la démarche Principales compétences mobilisées et évaluables Scénario pédagogique Activités des élèves et rôle du professeur Présentation de la situation déclenchanteEnseignant. Identifier le problème. Quel est le problème ?Ra, CoElève Mise en commun du questionnement. Institutionnalisation. Enseignant. Elaboration dhypothèses.Co, RaElève Si besoin. Mise en commun du questionnement. Institutionnalisation. Enseignant. Adopter une démarche de résolution cohérente ( protocole expérimental, recherche doc…..) Ra,CoElève Investigation expérimentale, argumentation, réinvestissement de connaissances… Re, Mo, CoElève Conclusion, faire preuve d'esprit critiqueCo, RaElève Institutionnalisation. Acquisition, structuration des connaissances. Enseignant.


Télécharger ppt "Objectif-Planning. En physique, l'objectif de la formation STI2D est double : apporter des connaissances théoriques et réfléchir à de nouvelles pratiques."

Présentations similaires


Annonces Google