La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mythes et préjugés face aux travailleurs dexpérience 1 Comité sectoriel de la main-dœuvre de lindustrie textile du Québec Gestion prévisionnelle de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mythes et préjugés face aux travailleurs dexpérience 1 Comité sectoriel de la main-dœuvre de lindustrie textile du Québec Gestion prévisionnelle de la."— Transcription de la présentation:

1 Mythes et préjugés face aux travailleurs dexpérience 1 Comité sectoriel de la main-dœuvre de lindustrie textile du Québec Gestion prévisionnelle de la main-dœuvre dexpérience (Autre titre)

2 Contexte Le vieillissement de la main-dœuvre : un phénomène incontournable Le rapport entre le nombre de personnes en âge de travailler et celui des personnes de 65 ans et plus change profondément. En 1971, il y avait au Québec 7,8 travailleurs potentiels pour chaque personne de 65 ans et plus. En 2030, il ny en aura plus que 2,1. 2 Source : Québec, Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et des travailleurs expérimentés de 55 ans et plus. Rapport synthèse, p. 7

3 Contexte 3 La situation La retraite hâtive fait partie des aspirations individuelles et collectives La retraite hâtive fait partie des aspirations individuelles et collectives Moins de jeunes entrent sur le marché du travail et leur entrée se fait plus tardivement en raison de la poursuite de leurs études Moins de jeunes entrent sur le marché du travail et leur entrée se fait plus tardivement en raison de la poursuite de leurs études

4 Caractéristiques de la main-dœuvre dexpérience Âge Entre 55 et 64 ans Entre 55 et 64 ans Profil physique Condition physique des 50 ans et plus (possibilité de maux de dos, fatigue etc.) Condition physique des 50 ans et plus (possibilité de maux de dos, fatigue etc.) Sagesse économie des gestes et conscience des risques Sagesse économie des gestes et conscience des risques Endurance moindre à leffort contraignant Endurance moindre à leffort contraignant 4

5 Profil psychologique Fiabilité Fiabilité Valeurs dominantes : Valeurs dominantes : Travail Travail Entraide Entraide Partage Partage Éducation souvent axée sur : obéissance, respect, soumission Éducation souvent axée sur : obéissance, respect, soumission Perception « juste » de leurs limites Perception « juste » de leurs limites Tendance parfois à se déprécier Tendance parfois à se déprécier 5

6 Les mythes et les préjugés face aux travailleurs dexpérience 1.Ces travailleurs en sont pas rentable 7.Ils ne pensent quà la retraite 2.Leur productivité baisse8.Ils sabsentent souvent 3.Ils coûtent cher9.Ils ont des accidents de travail 4.Pas la peine dinvestir, il ne leur reste pas beaucoup dannées au travail 10.Ils résistent aux changements 5.Ils sont trop vieux pour apprendre 11.Ils naiment pas recevoir dordres des plus jeunes 6.Ils ne veulent rien savoir des technologies, ne sont pas capables de sadapter 6

7 Mythe # 1 : Il nest pas rentable pour une entreprise dembaucher des travailleurs âgés 7 La chaîne hôtelière Days Inn a eu recours à des travailleurs âgés à son service de réservations et a conclu que ces derniers obtenaient un meilleur taux de réservations que les employés plus jeunes Chez B & Q, une chaîne de magasins..., on a constaté : Un taux de roulement de personnel six fois plus bas Un taux de roulement de personnel six fois plus bas 40 % moins dabsentéisme et des relations améliorées avec la clientèle 40 % moins dabsentéisme et des relations améliorées avec la clientèle

8 8 La compagnie dassurance Travelers a mis en place sa propre banque de personnes retraitées pour combler ses besoins demployés à temps partiel et elle a économisé un million de dollars en une seule année Une étude menée par Casey, Metcalfe et Lakey en 1993 confirme : Une meilleure rentabilité par la baisse du roulement de main-dœuvre Une meilleure rentabilité par la baisse du roulement de main-dœuvre Une image positive projetée par les personnes âgées Une image positive projetée par les personnes âgées Les qualités de bons travailleurs Les qualités de bons travailleurs

9 Mythe # 2 : La productivité diminue avec lâge 9 Dans une proportion de 88 %, les employeurs canadiens jugent leurs travailleurs dexpérience comme étant des employés productifs Dans une proportion de 88 %, les employeurs canadiens jugent leurs travailleurs dexpérience comme étant des employés productifs Une recherche scientifique, menée par la Florida State University en 1998, met en évidence quen règle générale, la productivité dun employé nest pas affectée par le vieillissement Une recherche scientifique, menée par la Florida State University en 1998, met en évidence quen règle générale, la productivité dun employé nest pas affectée par le vieillissement De nombreuses études, dont celle de Warr en 1994, soutiennent « quil ny a pas de différence globale significative entre le rendement au travail des travailleurs selon quils soient plus âgés ou plus jeunes » De nombreuses études, dont celle de Warr en 1994, soutiennent « quil ny a pas de différence globale significative entre le rendement au travail des travailleurs selon quils soient plus âgés ou plus jeunes »

10 Mythe # 3 : Les travailleurs dexpérience coûtent trop cher à embaucher par rapport aux jeunes 10 Les statistiques démontrent que ce sont les travailleurs dont lâge varie entre 45 et 54 ans qui reçoivent les salaires les plus élevés parmi tous les groupes dâge. Les mêmes données témoignent dune baisse de la rémunération moyenne des travailleurs âgés de 55 à 64 ans. Les travailleurs expérimentés permettent de réaliser des économies significatives à moyen et long terme : Ils sont plus stables en emploi que les autres catégories de travailleurs Ils sont plus stables en emploi que les autres catégories de travailleurs Leur taux dabsentéisme est plus bas Leur taux dabsentéisme est plus bas Règle générale, ils ont moins daccidents de travail Règle générale, ils ont moins daccidents de travail Ils sont davantage préoccupés de la qualité et du service à la clientèle Ils sont davantage préoccupés de la qualité et du service à la clientèle

11 Mythe # 4 : Ça ne vaut pas la peine dinvestir dans la formation des employés plus âgés puisquon ne peut rentabiliser notre investissement et quil ne leur reste pas assez de temps avant daccéder à la retraite 11 Selon lenquête annuelle sur le marché du travail menée en 1999 par Statistiques Canada, la durée moyenne demploi pour les travailleurs est de : 16 mois pour les ans 16 mois pour les ans 6,4 années pour les ans 6,4 années pour les ans 16 années pour les 55 ans et plus 16 années pour les 55 ans et plus Les études menées par Barth, McNaught et Rizzi ont mis en évidence que « les niveaux de dépense en formation des entreprises selon les groupes dâge sont plus élevés pour les employés plus jeunes ». Si la rentabilité dune dépense en formation est calculée en terme de temps où un employé demeure au service de lemployeur qui effectue la dépense, les employés plus âgés offrent autant sinon davantage de potentiel que linvestissement soit pleinement amorti.

12 Mythe # 5 : Ils sont trop vieux pour apprendre et ne sont pas intéressés à recevoir de la formation 12 « Sils sont motivés, sils ont le goût dapprendre, ils sintègreront rapidement au sein de lentreprise ». Lauteure Elisa Rudd, de la Florida State University, rapporte : « les recherches indiquent que les travailleurs âgés non seulement peuvent, mais acquièrent de nouvelles habiletés ».

13 Mythe # 6 : Les travailleurs plus âgés ne veulent rien savoir des nouvelles technologies et sont incapables de les maîtriser 13 Lexpérience vécue dans lindustrie québécoise des pâtes et papiers a démontré quavec une formation adéquate, les travailleurs plus âgés peuvent relever avec succès les défis posés par les nouvelles technologies. Une étude de lInstitut national de recherche scientifique du Québec (INRS-Culture et Société) a été publiée en mars Voici ce quon peut y lire : « la formation donnée dans les entreprises papetières démontre que les travailleurs vieillissants peuvent non seulement sadapter mais également maîtriser les nouvelles technologies ».

14 Mythe # 7 : Passé 55 ans, les travailleurs ne pensent quà la retraite et nont plus le désir de travailler 14 Beaucoup de travailleurs expérimentés doivent encore subvenir aux besoins dune famille. Avec le taux de divorce et les familles recomposées, il nest pas rare quune personne de 55 ans et plus ait des enfants aux études supérieures. Il faut aussi se rappeler que beaucoup de travailleurs nont pu investir suffisamment dans leur REER pour sassurer une retraite décente. Les recherches de Aitkens et Marshall en 1995 démontrent le fait indéniable que les travailleurs âgés contraints au chômage veulent recommencer à travailler à temps plein.

15 Mythe # 8 : Les travailleurs âgés sabsentent souvent du travail pour raison de maladie ou autres 15 Cette perception est entièrement fausse et les données de Statistiques Canada de 1999 le démontrent avec éloquence. Ainsi, les travailleurs se sont absentés du travail pour une moyenne de jours au cours de lannée : Entre 25 et 54 ansune moyenne de 15,2 jours 55 ans et plusune moyenne de 12,5 jours Les études américaines menées par Kaeter (1995), OReilly & Caro (1994) et McNaught & Barth (1992) concluent « les travailleurs âgés ne sont pas plus souvent malades que les plus jeunes. En fait, ils prennent moins de congé de maladie que les plus jeunes ».

16 Mythe # 9 : Les travailleurs âgés ont souvent des accidents de travail 16 Selon les statistiques de 1999 de la Commission de la santé et de la sécurité au travail du Québec (CSST), les travailleurs âgés de 55 ans et plus : ont eu 66 % moins daccidents de travail que ceux âgés de ans ont eu 66 % moins daccidents de travail que ceux âgés de ans ont 77 % moins daccidents de travail que ceux âgés de ans ont 77 % moins daccidents de travail que ceux âgés de ans ont 74 % moins daccidents de travail que ceux âgés de ans ont 74 % moins daccidents de travail que ceux âgés de ans Mentionnons également que selon une étude américaine, 94 % des employeurs croient que les travailleurs âgés ne sabsentent pas du travail pour des raisons de santé.

17 Mythe # 10 : Ces travailleurs résistent aux changements survenant dans lentreprise et même souvent sy opposent carrément % des employeurs interrogés par la firme de sondage ont affirmé quils ne vivent pas de résistance aux changements avec leurs travailleurs expérimentés.

18 Mythe # 11 : Les travailleurs âgés naiment pas recevoir dordre de plus jeunes et sentendent difficilement avec eux 18 À 94 %, les employeurs sondés affirment que les travailleurs plus âgés nont pas de difficulté avec leurs collègues plus jeunes. À 94 %, les employeurs sondés affirment que les travailleurs plus âgés nont pas de difficulté avec leurs collègues plus jeunes. Les employeurs jugent à 85 % que les plus âgés sont très respectés par les plus jeunes; de plus 82 % croient quils sont de bons guides pour les plus jeunes. Les employeurs jugent à 85 % que les plus âgés sont très respectés par les plus jeunes; de plus 82 % croient quils sont de bons guides pour les plus jeunes.

19 Quelques pratiques gagnantes pour le maintien en emploi de vos travailleurs dexpérience 19 1.Aménagement physique des postes de travail 2.Retraite progressive 3.Aménagement et réduction du temps de travail 4.Mesures de conciliation travail/famille


Télécharger ppt "Mythes et préjugés face aux travailleurs dexpérience 1 Comité sectoriel de la main-dœuvre de lindustrie textile du Québec Gestion prévisionnelle de la."

Présentations similaires


Annonces Google