La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONGRÈS AESEQ 2014 L ES 36 HEURES DES PROS DE L EAU ! Les bonnes pratiques dun puisatier pour éviter de contaminer la nappe phréatique Par Simon Huard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONGRÈS AESEQ 2014 L ES 36 HEURES DES PROS DE L EAU ! Les bonnes pratiques dun puisatier pour éviter de contaminer la nappe phréatique Par Simon Huard."— Transcription de la présentation:

1 CONGRÈS AESEQ 2014 L ES 36 HEURES DES PROS DE L EAU ! Les bonnes pratiques dun puisatier pour éviter de contaminer la nappe phréatique Par Simon Huard géo. hydrogéologue (Envireau Puits Inc.)

2 LES BONNES PRATIQUES DUN PUISATIER POUR ÉVITER DE CONTAMINER LA NAPPE PHRÉATIQUE Notions de base Les composantes dun puits Les dangers de contamination Les méthodes de forage Linstallation dune collerette de bentonite Règlementation au Québec Règlementation dans dautres provinces/pays Discussion sur son utilité Lhydrofracturation dans les puits deau potable Méthode Efficacité-Résultat Dangers de contamination Questions/commentaires 2

3 NOTIONS DE BASE Les composantes dun ouvrage de captage tubulaire 3

4 NOTIONS DE BASE (LES DANGERS DE CONTAMINATION) Les dangers de contamination de la nappe phréatique lors de la construction dun ouvrage de captage sont: Infiltration dhuile hydraulique provenant de la machinerie dans le puits lors du forage: De moins en moins fréquents, les appareils de forage sont habituellement en bon état Sil y a une légère fuite, lutilisation dabsorbant est utilisée Cependant il existe toujours quelques cas isolés Une goutte dhuile peut contaminer jusquà 25 litres deau potable. 4 Source: Simon Huard et

5 NOTIONS DE BASE (LES DANGERS DE CONTAMINATION ) Les dangers de contamination de la nappe phréatique par la construction dun ouvrage de captage sont: Une mauvaise confection (scellement) facilitant linfiltration de contaminant dans laquifère (coliformes, nitrates, pesticides.... ) 5 Source: Annie-Pier Elliott UQAC et

6 NOTIONS DE BASE (LES MÉTHODES DE FORAGE) Les types de foreuse: à percussion 6 Source:

7 NOTIONS DE BASE (LES MÉTHODES DE FORAGE) Les types de foreuse: à rotation 7 Source: Simon Huard, Envireau Puits inc.

8 NOTIONS DE BASE (LES MÉTHODES DE FORAGE) Les types de foreuse: à double rotation 8 Source:

9 LES BONNES PRATIQUES DUN PUISATIER POUR ÉVITER DE CONTAMINER LA NAPPE PHRÉATIQUE Notions de base Les composantes dun puits Les méthodes de forage Les dangers de contamination Linstallation dune collerette de bentonite Règlementation au Québec Règlementation dans dautres provinces/pays Discussion de la méthode Lhydrofracturation dans les puits deau potable Méthode Dangers de contamination Efficacité Questions/commentaires 9

10 INSTALLATION DUNE COLLERETTE DE BENTONITE Les règlements au Québec (Règlement sur le captage des eaux souterraines (RCES, Q-2, r.6) 10 Source: MDDEFP Guide technique – Captage deau souterraine pour résidences isolées Linstallation dune collerette permet de réduire certaines distances à respecter ( système non étanche de traitement deaux usées)

11 INSTALLATION DUNE COLLERETTE DE BENTONITE Au Nouveau-Brunswick: Règlement sur les puits deau – Loi sur lassainissement de leau sil est impossible dinstaller au moins 6 mètres de tubage, ce dernier doit être entouré dun coulis de ciment dune épaisseur minimale de 60 cm. (art. 16(2) b)) Toute partie de lespace annulaire entre le tubage et les parois de lexcavation sur une profondeur dau moins 2,5 mètres doit être remplie (sable, gravier, ciment, bentonite) (art. 19(1 et2)) Lors du raccordement au puits (installation adaptateur sans fosse), le raccord doit être rendu étanche au moyen dun matériau dobturation (bentonite) sur une largeur de 300 mm autour du tubage, à partir du fond de lexcavation jusquà 600 mm de la surface (art. 20) 11 Source: Règlement du Nouveau-Brunswick 90-79, Loi sur lassainissement de leau (D.C )

12 INSTALLATION DUNE COLLERETTE DE BENTONITE En Ontario: Règlement 903 Puits– Loi sur les ressources en eau de lOntario Le constructeur dun nouveau puits veille à ce que lespace annulaire soit obturé afin dempêcher tout mouvement deau, de gaz naturel, de contaminants entre laquifère et la surface du sol (art. 14) La partie restante (de la surface à 2,5m de profondeur)de lespace annulaire est remplie dun matériau détanchéité (bentonite) (art.14.3) 12 Source: Règlement 903 Puits– Loi sur les ressources en eau de lOntario (R.R.O. 1990) et Vermont ANR-DEC environmental protection rules, water supply rule: chapter 21, appendix A, part 12, april 12, 2005 Au Vermont: Vermont ANR-DEC Environmental protection rules Lespace annulaire doit être cimenté à moins que les résidus de forage ; soient aussi imperméables, compétents et compacts que le matériel environnant; comblent complètement lespace annulaire; empêchent laccumulation deau autour du puits; supportent le tubage en place. (art ) Si ces conditions et/ou si certaines distances (fosse septique, champ agricole)ne peuvent être respectées, lespace annulaire doit être cimenté sur toute la longueur du tubage ou au moins sous la ligne de gel. (art )

13 INSTALLATION DUNE COLLERETTE DE BENTONITE Discussion de la méthode Linstallation dune collerette lorsque le socle rocheux est à moins de 5 m est totalement justifiée. Sur une longueur de moins de 5 m leau de surface circule plus facilement entre la surface et le bas du tubage. Dans certains cas, linstallation dune collerette est discutable, par exemple pour permettre de construire un puits à proximité dun système non étanche deau usée alors que par exemple on retrouve 20 m de sable. Leau de surface va tous simplement contourner la collerette pour atteindre la nappe phréatique. 13

14 INSTALLATION DUNE COLLERETTE DE BENTONITE Discussion Le règlement québécois ne tient pas compte des travaux de raccordement qui ont pour effet de démanteler une bonne partie de la collerette de bentonite. La règlementation du Nouveau-Brunswick me semble une solution idéale pour empêcher toute infiltration près de ladaptateur qui représente tout de même une zone de faiblesse. Quelques compagnies de forage installent systématiquement (quand le socle rocheux le permet) un minimum de 12 m de tubage. Ce qui permet disoler les fractures de surface qui fournissent habituellement une eau de mauvaise qualité. Résultat: beaucoup moins de plaintes concernant la qualité de leau. 14 Bentonite

15 INSTALLATION DUNE COLLERETTE DE BENTONITE Discussion – Étude au Nebraska 15 Source:

16 LES BONNES PRATIQUES DUN PUISATIER POUR ÉVITER DE CONTAMINER LA NAPPE PHRÉATIQUE Notions de base Les composantes dun puits Les méthodes de forage Les dangers de contamination Linstallation dune collerette de bentonite Règlementation au Québec Règlementation dans dautres provinces/pays Discussion de la méthode Lhydrofracturation dans les puits deau potable Méthode Efficacité Dangers de contamination Questions/commentaires 16

17 LHYDROFRACTURATION DUN PUITS DEAU POTABLE 17 Source: Méthode

18 LHYDROFRACTURATION DUN PUITS DEAU POTABLE 18 Source: et Sébastien Defacq et Sébastien Defacq Méthode

19 LHYDROFRACTURATION DUN PUITS DEAU POTABLE 19 Les résultats Les résultats sont très variables et dépendants principalement du type de roc et du débit initial; En général, dans des conditions idéales, on remarque une augmentation du débit passant de 1-2 guspm à 5-6 guspm; Surestimation du débit suite à lhydrofracturation provoqué par lapport en eau utilisé par lhydrofracturation (environ 2000 Litres); Source:

20 LHYDROFRACTURATION DUN PUITS DEAU POTABLE 20 Source: Efficacité de lhydrofracturation: Très peu détudes se sont concentrées sur lefficacité de lhydrofracturation Roche ignée (granite) Roche sédimentaire (schiste)

21 LHYDROFRACTURATION DUN PUITS DEAU POTABLE 21 Source: Les dangers de contamination de la nappe phréatique par lhydrofracturation sont: Utiliser une eau contaminée; Installer lobturateur près de la surface et ainsi provoquer un lien avec la surface; Affecter la qualité des puits voisins; Détériorer la qualité de leau (turbidité).

22 QUESTIONS/COMMENTAIRES ??? Par Simon Huard géo. hydrogéologue


Télécharger ppt "CONGRÈS AESEQ 2014 L ES 36 HEURES DES PROS DE L EAU ! Les bonnes pratiques dun puisatier pour éviter de contaminer la nappe phréatique Par Simon Huard."

Présentations similaires


Annonces Google