La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Apprentissage associatif Conditionnement classique et conditionnement opérant 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Apprentissage associatif Conditionnement classique et conditionnement opérant 1."— Transcription de la présentation:

1 Apprentissage associatif Conditionnement classique et conditionnement opérant 1

2 Est-ce quun rat peut apprendre ? 2

3 Conditionnement classique Ivan Pavlov : fondateur 3

4 Définitions Stimulus inconditionnel (SI) : stimulus provoquant une réaction par réflexe. Réponse inconditionnelle (RI) : réponse déclenchée par réflexe, sans quaucun apprentissage ne soit nécessaire. 4

5 Définitions (suite) Stimulus neutre (SN) : stimulus qui ne déclenche, de prime abord, aucun réflexe ni aucune réponse. Stimulus conditionnel (SC) : pendant le conditionnement, le stimulus neutre change de statut et devient un stimulus conditionnel puisquil provoque maintenant une réponse, appelée réponse conditionnelle (RC). Réponse conditionnelle (RC) : réponse similaire, ou même identique à la réponse du stimulus inconditionnel. 5

6 Schéma Illustration : expérience de Pavlov Avant conditionnement Stimulus inconditionnel (SI) Réponse inconditionnelle (RI) Stimulus neutre (SN) Aucune réponse 6

7 Schéma (suite) Pendant le conditionnement Stimulus neutre (SN) Stimulus inconditionnel (SI) Réponse inconditionnelle (RI) 7 Après le conditionnement Stimulus conditionnel (SC) Réponse conditionnelle (RC) Stimulus inconditionnel (SI)

8 Exemples chez les êtres humains Lexpérience du petit Albert (Watson) Les phobies et les autres réactions de peur Les aversions gustatives La salivation en lisant un menu de restaurant 8

9 Phénomène lié : la généralisation Survient lorsquun stimulus semblable à un stimulus conditionnel provoque une réponse semblable à la réponse conditionnelle. Exemple : après le conditionnement, le petit Albert navait pas seulement peur des souris blanches, mais de plusieurs autres petits animaux blancs et même dun manteau de fourrure blanche. 9

10 Phénomène lié : la discrimination La réponse conditionnelle est obtenue face à certains stimuli bien spécifiques, mais ne se manifeste pas face à des stimuli semblables. Exemple : une personne peut développer une phobie des gros chiens, sans toutefois avoir peur des petits chiens. 10

11 Phénomène lié : lextinction La réponse conditionnelle peut diminuer et disparaître lorsque le stimulus conditionnel est présenté trop souvent sans le stimulus inconditionnel. Exemple : dans lexpérience de Pavlov, lorsque le son de la cloche nest plus suivi de lapparition de nourriture, la réponse de salivation diminue, puis disparaît. 11

12 Phénomènes liés : récupération spontanée Réapparition de la réponse conditionnelle après une période dextinction. Exemple : une personne qui avait autrefois une phobie des seringues peut soudainement avoir de nouveau une réaction de peur lors dune prise de sang chez le médecin. 12

13 Pause 13

14 Conditionnement opérant Fondateur : Burrhus Frédéric Skinner Association entre notre comportement et leffet favorable ou défavorable produit sur lenvironnement. La fréquence du comportement est ensuite modifiée en fonction des conséquences engendrées. 14

15 Expérience de Skinner Un rat est placé dans une cage (« Boîte de Skinner »). Le but est dapprendre au rat à peser sur le levier pour quil puisse salimenter par lui-même. 15

16 Expérience de Skinner (suite) Pour cela, on utilise la technique du façonnement, cest-à-dire quon récompense les comportements se rapprochant du comportement cible. Continu Intermittent Le rat apprend ainsi en fonction des conséquences de son comportement. 16

17 Définitions : renforcement Augmente la fréquence dun comportement. Renforcement positif (R+) : survient quand on présente un stimulus qui fait augmenter les probabilités de répétition dun comportement. Exemple : gagner au casino. 17

18 Définitions (suite) Renforcement négatif (R-) : survient quand on supprime un stimulus désagréable afin daugmenter les probabilités de répétition de la réponse initiale. Exemple : être exempté de faire la vaisselle. 18

19 Définitions : punition Diminue la fréquence dun comportement. Punition positive (P+) : survient lorsque lajout dun stimulus désagréable diminue la probabilité de répétition dun comportement. Exemple : recevoir une contravention. 19

20 Définitions (suite) Punition négative (P-) : survient lorsque le retrait dun stimulus agréable diminue la probabilité de répétition dun comportement. Exemple : être privé de dessert. 20

21 Tableau résumé Positif/ Positive Négatif/Négative Renforcement Ajout dun stimulus agréable Retrait dun stimulus désagréable Punition Ajout dun stimulus désagréable Retrait dun stimulus agréable 21

22 Synthèse Conditionnement classique : Stimulus inconditionnel amène une réponse inconditionnelle. Stimulus neutre + stimulus inconditionnel (association) provoque la réponse inconditionnelle. Stimulus neutre devient un stimulus conditionnel et provoque la réponse conditionnelle. Conditionnement opérant : Renforcement : augmente la fréquence dun comportement (R+, R-). Punition : diminue la fréquence dun comportement (P+, P-). 22


Télécharger ppt "Apprentissage associatif Conditionnement classique et conditionnement opérant 1."

Présentations similaires


Annonces Google