La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Principes des Thérapies cognitives et comportementales (TCC) Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Principes des Thérapies cognitives et comportementales (TCC) Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille."— Transcription de la présentation:

1 Principes des Thérapies cognitives et comportementales (TCC) Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

2 Le Behaviorisme Dans les années 1920 naît le «behaviorisme» ou comportementalisme qui décrit les mécanismes de lapprentissage et du conditionnement des comportements et apporte une vision radicalement différente des phobies et des névroses.

3 Conditionnement classique répondant ou pavlovien Pavlov ( ) et son chien Obtenu par la répétition dune relation temporelle entre un stimulus neutre (ne produisant pas de réponse) et un stimulus « inconditionnel » qui de façon naturelle produit une réponse comportementale ou réponse inconditionnelle. La répétition du stimulus neutre déclenche une réponse (stimulus conditionnel).

4 Avant le conditionnement Son de cloche Le chien tourne la tête Réponse dorientation Nourriture Le chien salive Réponse inconditionnelle

5 Après le conditionnement Répétition de lassociation temporelle entre le tintement de cloche et la présentation de nourriture Son de cloche Le chien salive Réponse conditionnelle

6 Conditionnement opérant ou skinnerien Skinner ( ) Augmenter ou diminuer la probabilité dapparition dune réponse en punissant ou récompensant chaque émission de cette réponse. Les comportements se renforcent lorsquils sont associés à une conséquence positive (renforcement positif) et ont tendance à séteindre quand leur conséquence est négative (renforcement négatif).

7 Double conditionnement de Mowrer Les comportements pathologiques pourraient sacquérir par un enchainement, entre conditionnement classique et opérant. Le conditionnement classique serait à lorigine du ressenti émotionnel, le conditionnement opérant lui faisant suite concernent les réponses comportementales faisant cesser lanxiété.

8 Principe de la thérapie comportementale Lobjectif de la thérapie va consister à modifier le comportement problème et le changer par un comportement mieux adapté. Comportement proprement dit mais aussi réactions physiques, émotions… Désensibilisation systématique, exposition…

9 Désensibilisation systématique (Wolpe 1958) Basée sur le principe linhibition réciproque.. Propose dinhiber la réponse physiologique en utilisant une réponse «incompatible à lanxiété» comme la relaxation. Par lapprentissage de ce nouveau comportement se produit un contre- conditionnement. Dans ce processus, une réponse alternative à lanxiété ou à la peur est associée systématiquement au stimulus provoquant lanxiété pour remplacer la réponse émotionnelle inadaptée.

10 Désensibilisation systématique Techniques Apprentissage de la relaxation Construction dune hiérarchie de situations anxiogènes Le patient relaxé est invité à imaginer une situation lorsque le niveau danxiété est atteint il le signale au thérapeute (levant le doigt) puis il est inviter à se relaxer puis on reprend la confrontation en imagination selon la hiérarchie construite

11 Hiérarchisation de situations cibles De la moins anxiogène à la plus anxiogène Attribuer un score Progresser vers des situation de plus en plus phobogène

12 Lexposition Lexposition conduit à une réduction de lanxiété à travers le mécanisme dhabituation. Se confronter, selon certaines règles, aux stimuli anxiogènes, afin de diminuer la réponse anxieuse associée

13 Un exemple : Lagoraphobie Lagoraphobie vient du Grec Agora qui désigne la place publique dans les anciennes cités grecques. Elle regroupait les bureaux de létat, les boutiques, des arcades et était certainement un espace de passage et dactivité. Lagoraphobie signifie donc littéralement une peur pathologique des espaces vides et des lieux publics.

14 Hiérarchie des situations phobogènes Exposition : ex de lagoraphobie Le sujet est exposé à la situation la moins anxiogène jusquà ce que son angoisse diminue. Une fois quil est capable de laffronter sans angoisse, on lexpose à la suivante.

15 Traitement de linformation, schémas et thérapie cognitive

16 Traitement de linformation Inspiré de linformatique Input Hardware Software Output Stimulus schémas Processus cognitifs Événements Cognitifs et Comportements moteurs

17 3 variables internes Les événements cognitifs. Les processus cognitifs et Les schémas cognitifs

18 Seraient à lorigine des troubles psychologiques (dépression, anxiété …) Correspondraient à des croyances erronées sur soi même et le monde et seraient à lorigine de pensées automatiques, de symptômes physiques, démotions et de comportements maladaptés source de souffrance et de gène pour le patient. Ils sont en mémoire à long terme et donc ne sont pas accessibles au conscient

19 Les schémas anxieux et dépressifs Anxiété : menace du monde environnant, sens de la vulnérabilité et contrôle faible Dépression : vison négative du monde et de soi même

20 Processus cognitif Les processus cognitifs correspondent à des règles logiques de transformation de linformation qui permettent le passage de structures profondes (schémas cognitifs) vers les structures superficielles (événements cognitifs). Ex : Surestimation des chances ou probabilité dun danger Exagération des conséquences Sous estimer ses propres possibilités à faire face

21 Les événements cognitifs Correspondent au produit du traitement de linformation par les schémas cognitifs et les processus cognitifs. ils se trouvent en mémoire à court terme et sont préconscients. Ils peuvent prendre différentes formes : monologues intérieurs, dialogues internes, autoverbalisations, pensées automatiques, images mentales…

22 Les pensées automatiques Les pensées automatiques sont les monologues que le patients se dit en lui- même. Ce ne sont pas des pensées absurdes, elles traduisent une vision négatives du monde, elles sont disproportionnées et maladaptées.

23 La thérapie cognitive A partir du questionnement socratique (et alors) base de la technique qui enseigne un raisonnement déductif, les pensées sont identifiées et modifiées par des pensées plus rationnelles.

24 Les consignes concrètes Demander de noter et dutiliser un carnet à colonnes Prenez des exemples simples pour identifier les pensées automatiques Suggérer dautres façon de raisonner Demander lui de trouver dautres pensées plus adaptées

25 Attaques de panique Extrait de : Je surmonte mes peurs et mes angoisses, André & Muzo, Points Seuil

26 Spirale de la panique (modèle de Clark, 1990) Appréhension Sensations corporelles : Accélération du rythme cardiaque et de la respiration Interprétations de ces sensations comme catastrophiques : distorsions cognitives Perception dune menace Agent (interne ou externe)

27 Carnet à colonnes SituationPensées automatiques Pensées alternatives Être dans le métro bondé de monde et ressentir une douleur dans la poitrine Jai un infarctus je vais mourir qui va me ramasser Jai déjà ressenti des pointes dans la poitrine Je vais attendre que cela passe Je vais respirer calmement

28 Les étapes de la thérapie cognitive 1 Je prends conscience de la réaction en chaîne : situation pensée émotion comportement 2 Jidentifie mes pensées dans les moments difficiles 3 Jexamine rationnellement mes pensées défaitistes 4 Je planifie mes activités progressivement 5 Je prends conscience de mes biais de pensées, de mes jugements arbitraires 6 Jidentifie mes différents schémas cognitifs pour ensuite les discuter.

29 Les techniques de gestion du stress Gérer le malaise physique et les émotions négatives (relaxation) Penser et à raisonner autrement Agir pour surmonter ses problèmes Gérer le temps Avoir un bon mode de vie (activité physique, sommeil…)

30 Conclusions 1 Modèles : apprentissage et traitement de linformation… 2 Combinaison de différentes techniques 3 Approche pragmatique : objectifs et stratégies axés sur le changement 4 Relation thérapeutique : interactive, guidée, explicite 5 Protocole structuré 6 Evaluation des résultats par des études scientifiques 7 indications stress anxiété dépression, douleur, comportement de santé(addiction) et gestion des symptômes (cardio, pneumo, gastro, cancero…).


Télécharger ppt "Principes des Thérapies cognitives et comportementales (TCC) Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille."

Présentations similaires


Annonces Google