La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quest ce quun trouble du comportement ? Comportement qui napparaît pas adapté dans un contexte donné Comportement qui dérange Comportement inhabituel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quest ce quun trouble du comportement ? Comportement qui napparaît pas adapté dans un contexte donné Comportement qui dérange Comportement inhabituel."— Transcription de la présentation:

1 Quest ce quun trouble du comportement ? Comportement qui napparaît pas adapté dans un contexte donné Comportement qui dérange Comportement inhabituel

2 Que révèle un trouble du comportement ? Larbre qui cache la forêt

3 Lapathie Le patient qui ne fait pas de bruit, qui ne dérange personne, qui nexprime ouvertement aucun besoin, ni formule aucune demande, qui doit être stimulé pour initier une activité et qui nexprime aucun sentiment, ni renvoie aucune émotion particulière Syndrome dépressif : perte de lenvie et du goût à faires des choses, tristesse, dévalorisation… Troubles cognitifs : comportement révélateur dune entrée dans une démence (perte de linitiative, difficultés à se projeter et à sorganiser, trouble de la programmation…)

4 Le repli sur soi Le patient se tient à lécart des autres, ne participe plus aux activités proposés ni aux conversations, il a besoin dêtre fortement stimulé Syndrome Dépressif Troubles cognitifs : troubles de la compréhension, difficultés à sorganiser, à planifier des activités, perte de linitiative…

5 Lagressivité Le patient réagit violemment verbalement et, ou physiquement à une remarque ou à une demande de la part de son entourage Syndrome dépressif : Dépression Hostile (une dépression peut sexprimer sous forme dagressivité) Troubles cognitifs : capacités de jugement altérées, troubles de la compréhension qui ne lui permettent pas dappréhender lenvironnement tel quil est réellement Anosognosie ou déni de ses difficultés si bien quil ne comprend pas toujours la réaction de son entourage face à certains de ses comportements ( le patient na pas toujours conscience que ses comportements ne sont pas adaptés)

6 Lagressivité (suite) Lanxiété : peur de ce qui peut arriver, impression de perdre le contrôle de sa vie Le patient est en phase off : perte de lefficacité du traitement sur le plan psychique et, ou moteur, ce qui peut être à lorigine dun profond mal-être

7 Lagitation, la confusion Le patient a du mal à tenir en place, il déambule, il tient des propos inadaptés au contexte, il voit ou il sadresse à des choses ou à des personnes qui ne sont pas là, on ne parvient pas à le canaliser, il peut être opposant et devenir agressif verbalement ou physiquement si on essaye de le « raisonner »… Iatrogène (due aux traitements) Anxiété, crise de panique Troubles cognitifs : troubles du jugement, troubles de la compréhension, altération des capacités intellectuelles permettant dévaluer une situation, associant des hallucinations visuelles ou plus rarement, auditives : peuvent être génératrices danxiété +++

8 Demandes incessantes Patient qui est toujours dans la plainte, qui sonne sans arrêt, qui ne regroupe pas ses demandes… qui épuise son entourage Anxiété : besoin dun présence Le patient est en phase off : perte de lefficacité du traitement sur le plan psychique et ou moteur, ce qui peut être à lorigine dun profond mal-être (il est en « manque »), Troubles cognitifs : il oublie ses demandes précédentes, caractère impulsif (trouble de linhibition, il veut que sa demande soit satisfaite tout de suite)… Cas particulier des Médicaments : le patient réclame systématiquement ses traitements avant que ça ne soit lheure de les prendre car : Il sait ce que cest que dêtre en phase OFF (blocage, tremblements…) si traitement pris après lheure Le off psychique se fait ressentir avant le off moteur : donc mal psychologiquement avant dêtre mal physiquement Il a été bien éduqué par son neurologue

9 Fluctuations thymiques Patient qui va globalement bien mais qui à certains moments de la journée apparaît plus anxieux, agité, agressif, se repli sur lui- même, est plus dans la demande… Variation ON/OFF : correspond aux variations des effets psychiques des traitements (L-Dopa) ON : se sent bien, détendu OFF : se sent mal : Anxiété, repli sur soi, sensation de mort imminente… Angoisses Vespérales : elles surviennent en fin de journée avec la diminution de la lumière du jour

10 Finalement, Lanxiété est au cœur dun ensemble de troubles du comportement. Elle peut être due à: Perte de lefficacité du traitement (L-Dopa) sur le plan psychique, Perte de ses capacités motrices : situation de dépendance pour les actes de la vie quotidienne, même les gestes les plus anodins Altération des fonctions intellectuelles : perturbation des capacités de jugement, troubles de la compréhension, difficultés à sorganiser… qui ne permettent plus dappréhender son environnement de manière pertinente Hallucinations visuelles et, ou, plus rarement auditives Syndrome dépressif Changement denvironnement, de lieu de vie avec de nouvelles personnes… Personnalité de type anxieuse

11 Conduite à tenir face à des troubles du comportement Identifier lorigine du trouble éventuellement par le biais dune évaluation neuropsychologique Trouble psychique isolé ou Trouble des capacités intellectuelles associé afin dadapter la prise en charge et de mettre en place les bonnes stratégies : adaptation du traitement, attitude vis-à-vis du patient…

12 Quelle attitude adopter face à un trouble du comportement ? La bienveillance La patience Lécoute Voix calme, posée, douce Utiliser des mots simples, formuler des phrases courtes Montrer et démontrer quon est là pour laider Valoriser le patient Proposer des activités adaptées à ses difficultés : éviter de le mettre en échec Eviter laffrontement : ne pas chercher à le remettre « dans le droit chemin » Laider à téléphoner à lentourage : « le bonheur cest simple comme un coup de fil » Passer le relai si on sent que lon va perdre son calme ou si la situation est génératrice danxiété et quon sent que soi-même on perd pied et,

13 Règle dor : la patience est mère de toutes les vertus Si on brusque un patient parkinsonien on majore ses troubles moteurs et comportementaux Le temps passé à rassurer un patient, cest du temps de gagné pour le reste de la prise en charge


Télécharger ppt "Quest ce quun trouble du comportement ? Comportement qui napparaît pas adapté dans un contexte donné Comportement qui dérange Comportement inhabituel."

Présentations similaires


Annonces Google