La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction TCC. Modèle scientifique Modèle scientifique Collaboration empirique avec le patient Collaboration empirique avec le patient Le symptôme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction TCC. Modèle scientifique Modèle scientifique Collaboration empirique avec le patient Collaboration empirique avec le patient Le symptôme."— Transcription de la présentation:

1 Introduction TCC

2 Modèle scientifique Modèle scientifique Collaboration empirique avec le patient Collaboration empirique avec le patient Le symptôme est important Le symptôme est important Modèle interactionniste et intégratif Modèle interactionniste et intégratif Modèle biopsychosocial Modèle biopsychosocial Cognition – Émotion - Comportement Cognition – Émotion - Comportement

3 Modèle interactionniste Le comportement est un enchaînement ordonné dactions destinées à adapter lindividu à une situation tel quil la perçoit et quil linterprète. Le comportement est un enchaînement ordonné dactions destinées à adapter lindividu à une situation tel quil la perçoit et quil linterprète. La cognition est lacte de connaissance. Le schéma est une représentation organisée de lexpérience qui facilite le rappel. La cognition est lacte de connaissance. Le schéma est une représentation organisée de lexpérience qui facilite le rappel. Lémotion est un état de conscience avec des sensations physiques de plaisir ou déplaisir correspondant à des modifications physiologiques. Lémotion est un état de conscience avec des sensations physiques de plaisir ou déplaisir correspondant à des modifications physiologiques. Comportements Émotions Cognitions

4 Définitions de la « galaxie » anxieuse AngoisseSe caractérise par l'intensité du malaise psychique ressenti qui résulte d'une extrême inquiétude, d'un danger vague mais imminent devant lequel on serait désarmé et impuissant. L'angoisse survient souvent sous forme de crises qui sont très difficiles à contrôler. L'individu a alors du mal à analyser l'origine de son angoisse, et s'affole d'autant plus qu'il sent les palpitations, les sueurs et les tremblements l'envahir. AngoisseSe caractérise par l'intensité du malaise psychique ressenti qui résulte d'une extrême inquiétude, d'un danger vague mais imminent devant lequel on serait désarmé et impuissant. L'angoisse survient souvent sous forme de crises qui sont très difficiles à contrôler. L'individu a alors du mal à analyser l'origine de son angoisse, et s'affole d'autant plus qu'il sent les palpitations, les sueurs et les tremblements l'envahir.

5 Définitions de la « galaxie » anxieuse Anxiété L'anxiété est une émotion vague et déplaisante qui traduit de l'appréhension, de la détresse, une crainte diffuse et sans objet. Anxiété L'anxiété est une émotion vague et déplaisante qui traduit de l'appréhension, de la détresse, une crainte diffuse et sans objet. L'anxiété peut être produite par diverses situations : des événements imprévisibles ou incontrôlables dans notre vie, le sentiment de ne pas pouvoir faire face à un événement, etc. L'anxiété peut aussi résulterde la construction imaginaire d'une situation qui n'existe pas mais qui est redoutée.

6 Définitions de la « galaxie » anxieuse Peur La peur est une émotion forte et intense éprouvée en présence d'une menace réelle et immédiate. Elle origine d'un système qui détecte les dangers et produit des réponses qui augmentent nos chances de survie face à cette situation dangereuse. Peur La peur est une émotion forte et intense éprouvée en présence d'une menace réelle et immédiate. Elle origine d'un système qui détecte les dangers et produit des réponses qui augmentent nos chances de survie face à cette situation dangereuse.

7 Avoir peur cest: 1. Arrêt de l'activité en cours, comportement d'orientation vers la source menaçante et inhibition de toute action durant la phase où l'on tente d'évaluer la menace. 2. Puis, si la menace se confirme, tentative de fuir ou de se cacher. 3. Enfin, si la confrontation devient inévitable, la lutte contre la menace demeure l'option ultime pour tenter de défendre l'intégrité de son organisme.

8 Grands principes du traitement cognitif des troubles anxieux Restructuration cognitive. Restructuration cognitive. Exposition en imagination et in vivo. Exposition en imagination et in vivo.

9 L ANXIÉTÉ EN TCC Anxiété danticipation et anxiété de performance Anxiété danticipation et anxiété de performance Évitement et s es conséquences: Évitement et s es conséquences: 1. Perception de menace 2. Surestimation de probabilités du danger 3. Perception dune faible defficacité personnelle pour faire face Micro-évitement ou comportements de réassurance Micro-évitement ou comportements de réassurance Confusion des émotions Confusion des émotions Quand tout est lanxiété Rééducation de lamygdale Rééducation de lamygdale

10 Rôle de lamygdale dans la peur Lamygdale sert dinterface entre des stimuli menaçants présents dans lenvironnement et des réponses de défense parce quelle est connectée au système de traitement sensoriel et les régions du contrôle moteur. Menace Systèmessensoriels Amygdale Systèmesmoteurs Cerveau R éponses de défense

11 Les voix hautes et basses de la peur Linformation sur les stimuli externes peut parvenir à lamygdale directement du thalamus sensoriel (voie basse) ou indirectement à travers le cortex (voie haute). Linformation sur les stimuli externes peut parvenir à lamygdale directement du thalamus sensoriel (voie basse) ou indirectement à travers le cortex (voie haute). La voie basse est plus courte mais elle fournit une représentation moins complète du stimulus. La voie basse est plus courte mais elle fournit une représentation moins complète du stimulus. Son avantage : la rapidité La voie haute est plus lente car passant par le cortex, elle implique plus de connexions synaptiques. Son avantage : représentation plus précise du stimulus. La voie haute est plus lente car passant par le cortex, elle implique plus de connexions synaptiques. Son avantage : représentation plus précise du stimulus. Cortexsensoriel AmygdaleThalamus sensoriel sensoriel Rapide mais grossier Voie basse StimulusémotionnelRéponsesémotionnelles Voie haute Lent mais précis


Télécharger ppt "Introduction TCC. Modèle scientifique Modèle scientifique Collaboration empirique avec le patient Collaboration empirique avec le patient Le symptôme."

Présentations similaires


Annonces Google