La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le rôle computationnel du noyau sub-thalamique dans la prise de décision Par Mickaël J. Frank.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le rôle computationnel du noyau sub-thalamique dans la prise de décision Par Mickaël J. Frank."— Transcription de la présentation:

1 Le rôle computationnel du noyau sub-thalamique dans la prise de décision Par Mickaël J. Frank

2 But de larticle Exposer un nouveau modèle portant sur les processus de prise de décision et de renforcement de lapprentissage. Ou plus exactement amélioration dun modèle préexistant en lui incorporant le noyau subthalamique.

3 introduction Grâce à des simulations de réseaux de neurones, le modèle explique les déficits de la sélection des réponses associés à la diminution de dopamine dans les ganglions de la base (GGB) dans la maladie de Parkinson. Le modèle saisie fidèlement la dynamique de lactivité dans les différentes aires de GGB pendant la sélection de réponses. Le modèle explique les effets utiles des lésions du STN dans les oscillations des structures, mais suggère que cet avantage peut venir du prix de la diminution de prise de décisions.

4 ANCIEN MODELE

5 2 voies indépendantes permettent la sélection de la réponse la plus appropriée La voie direct « Go » qui facilite l'exécution d'une seule réponse. Striatum->Gpi->thalamus->cortex La voie « NoGo » qui empêche l'exécution de toutes les autres. Striatum->Gpe->Gpi->thalamus- >cortex

6 Ancien modèle de réponse Striatum Go No Go GPiGPe = excitation- = inhibition - Thalamus Réponse motrice corticale désinhibe + Libère linhibition tonique du GPi - - -

7 Le rôle de la dopamine La dopamine excite les récepteurs D1 de la voie directe/Go et inhibent les récepteurs D2 de la voie indirecte/No Go. Face à une réponse positive, lapprentissage se fait dans la voie directe/Go. Diminution de DA après une réponse incorrecte. Les neurones No Go et Go sont inhibés par la DA ce qui conduit à un apprentissage No Go donc plus lent.

8 - = inhibition + = excitation

9 Anciens modèles de réponse Problème: quand il y a des lésions du noyau sous-thalamique, les tremblements des PD diminuent mais il y a des déficits cognitifs. Hors avec les modèles traditionnels, il est difficile de comprendre comment le STN participe à la sélection de réponse et à la prise de décision.

10 Maladie de Parkinson-GGB-Dopamine Mort des Cellules dopaminergiques du cerveau moyen qui se projettent sur les GGB. Symptômes moteurs comme tremblements, rigidité et lenteur des mouvements. Déficits cognitifs: apprentissage procédural pour la mémoire de travail, la prise de décision et lattention.

11 Le Noyau sub-thalamique (STN)

12 Le STN Le noyau sub-thalamique permet linhibition des réponses non optimales. Il prévient ainsi les réponses impulsives et prématurées durant les épreuves de décision de haut conflit.

13 Le STN Le STN participe beaucoup au contrôle moteur et aux processus cognitifs. Le modèle computationnel explore la contribution du STN dans le cadre de renforcement de lapprentissage et de la prise de décision à travers 4 réponses en compétition.

14 Le STN dans la maladie de Parkinson Des stimulations profondes du cerveau dans le STN améliorent les symptômes moteurs de la PD qui entraînent à la fois un accroissement et des affaiblissements dans la cognition.

15 But du nouveau modèle Comprendre comment les aires en interaction dans le système GB-aires frontales apprennent à sélectionner des réponses adaptées et participent à la prise de décision cognitive, par le biais de simulations computationnelles antérieures. Nous allons vous présenter un modèle de réseau neuronal qui explore lunique contribution du STN dans lensemble du circuit des GB.

16 NOUVEAU MODELE COMPUTATIONNEL

17 Changements Incorporation du STN Voie « hyper direct » cortex->STN->Gpi Voie « NoGo global » Cortex->STN->Gpe

18

19 Conclusion Le STN a donc un rôle majeur dans la prise de décision et le renforcement de lapprentissage. Son action est modulée par des neurotransmetteurs tels que la dopamine. Cependant un futur travail computationnel nous aidera à mieux comprendre à la fois les effets thérapeutiques et détériorant de stimulations du STN, sur les processus moteurs et cognitifs, dans la maladie de Parkinson et les désordres associés.


Télécharger ppt "Le rôle computationnel du noyau sub-thalamique dans la prise de décision Par Mickaël J. Frank."

Présentations similaires


Annonces Google