La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Utilité / utilisation du conditionnement (Pavlov et Skinner) dans les études comportementales chez lAnimal DIU de tabacologie 2008- Caroline Louis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Utilité / utilisation du conditionnement (Pavlov et Skinner) dans les études comportementales chez lAnimal DIU de tabacologie 2008- Caroline Louis."— Transcription de la présentation:

1

2 Utilité / utilisation du conditionnement (Pavlov et Skinner) dans les études comportementales chez lAnimal DIU de tabacologie Caroline Louis

3 Létude des composés ayant un potentiel de dépendance chez lanimal repose sur un schéma très simpliste… Sevrage Stimuli discriminatifs du contexte Adaptations Neuronale et Comportementale Sensibilisation Tolérance… Désir de drogue Mécanismes de renforcement Arrêt du sevrage Euphorie Diminution anxiété Prise de drogue Renforcement positif # « plaisir » …mais déjà très complexe !

4 Plan 1.Conditionnement pavlovien 1.Expérience chez le chien 2.Préférence de place conditionnée 3.Aversion gustative conditionnée 4.Tolérance conditionnée 5.Syndrome de sevrage conditionné 6.Sensibilisation conditionnée 7.Exemple clinique 2.Conditionnement opérant (skinner) 1.Conditionnement opérant 2.Activation du système de récompense 3.Autoadministration de nicotine 4.Facteurs environnementaux & autoadministration de nicotine 5.Discrimination de drogue Chez le rat & chez le fumeur

5 1. Conditionnement classique (Type I, Pavlovien) 1927: Procédure expérimentale visant au contrôle dun comportement par un stimulus initialement neutre. Sonnerie Nourriture Phase 1 : situation avant le conditionnement Réaction déveil Salivation Stimulus inconditionnels Réactions inconditionnelles Phase 2 : conditionnement puis Réaction déveil et salivation Phase 3 : situation après conditionnement Salivation Stimulus conditionnel Réaction conditionnée

6 Extinction de la réaction conditionnelle en absence du stimulus inconditionnel (nourriture) Réinstallation de la réaction conditionnelle par le stimulus inconditionnel (nourriture) Conditionnement Pavlovien chez le chien sessions Gouttes de salive

7 Exemples de conditionnement pavlovien 2- Préférence de place conditionnée Phase de conditionnement Sérum phy Drogue Test (sans injection) Chacune des textures (stimulus inconditionnel) est associée de manière répétée avec une administration de phy ou de drogue. Le temps passé sur chacune des textures est mesuré. Lenvironnement a acquis les propriétés renforçantes de la drogue qui y a été antérieurement associée.

8 Exemples de conditionnement pavlovien 2- Préférence de place conditionnée Exemple de place préférence appliquée à la nicotine Cocaine (mg/kg, s.c.) 00,5124 ** ** Tps (s) passé sur la texture associée à la cocaïne Nicotine (mg/kg, s.c.) 0,006,06,12,6 * Tps (s) passé sur la texture associée à la nicotine **

9 Exemples de conditionnement pavlovien 2- Préférence de place conditionnée Rimonabant antagonises Nicotine (0.06 mg/kg, sc)- induced Conditioned Place Preference Rimonabant (mg/kg, ip) before Test Session * ** Rimonabant (mg/kg, ip) before Conditioning Sessions Time (s) spent on the nicotine- paired texture / 20 min [From Forget et al., 2005]

10 Exemples de conditionnement pavlovien 3- Aversion gustative conditionnée - Aversion pour un aliment nouveau si lingestion de celui-ci a été suivie par les symptômes d une intoxication - Première expérience avec la drogue - Induction dune aversion pour dégoûter de la drogue (thérapie aversive)

11 Injection de sérum physiologique ou de chlorure de lithium (LiCl) Animaux ont accès à un biberon de saccharine pendant 1 h Jour 1 : Jour 2 : Animaux ont accès à un biberon de saccharine pendant 1 h Consommation de saccharine (g) pendant 1 h Exemples de conditionnement pavlovien 3- Aversion gustative conditionnée

12 3- Aversion gustative conditionnée induite par la nicotine chez différentes souches de souris Différence de consommation entre le jour 2 et le jour 1 (ml) Dose de nicotine Daprès Risinger et Brown, Life Sci, 58:PL ;1996

13 Exemples de conditionnement pavlovien 4- Tolérance conditionnée Tolérance aux effets dun produit = diminution de leffet dun produit après administration répétée - tolérance aux effets aversifs - tolérance aux effets plaisants escalade de la consommation Tolérance conditionnée = le développement de la tolérance peut être accéléré si toutes les administrations sont toujours faites dans le même environnement

14 Tolérance aux effets analgésiques de la morphine chez le rat : rôle de lenvironnement Latence de la réaction (sec) Daprès Siegel et al 1978

15 Tolérance aux effets de léthanol : rôle de l environnement Durée de la perte de réflexe (sec) Daprès Melchior et Tabakoff 1981; Crowell et al 1981 Changement de température (°C)

16 Exemples de conditionnement pavlovien 6- Sensibilisation conditionnée Sensibilisation = augmentation de leffet dun produit après administration répétée - Sensibilisation aux effets plaisants de la drogue - Sensibilisation des systèmes de neurotransmission à la dopamine Sensibilisation conditionnée = le développement de la sensibilisation peut être accéléré si toutes les administrations sont toujours faites dans le même environnement

17 6-Sensibilisation conditionnée aux effets stimulants de la nicotine chez le rat : rôle de lenvironnement Activité locomotrice Daprès Walter et Kuschinsky 1989

18 Ces procédures mettent en jeu des administrations faites de manière « autoritaire » à lanimal

19 SKINNER ET "LE CONDITIONNEMENT OPERANT(1938) CONDITIONNEMENT OPERANT (TYPE II, SKINNERIEN, INSTRUMENTAL): Procédure visant à contrôler un comportement (réponse) en le faisant suivre de façon systématique par un renforcement

20 Renforcement : événement entraînant une réponse dans le but d'augmenter le nombre de renforcements (renforcement positif) de diminuer le nombre de renforcements (renforcement négatif) Renforcement positif nourriture stimulation de certaines régions cérébrales substances Renforcement négatif choc électrique (réaction d'évitement ou d'échappement) syndrome de sevrage 1.Conditionnement instrumental; petit lexique

21 Exemples de conditionnement skinnerien 2- Autoadministration de nicotine Cathéter implanté dans la veine jugulaire Réponse Instrumentale (appui sur le levier) Seringue nicotine

22 Autoadministration de nicotine : nombre dinjections en fonction de la dose de nicotine Session dune heure par jour v)

23 Autoadministration de nicotine : contrôle de la quantité de nicotine obtenue dans une session Total nicotine intake (mg/kg) Lever Presses / 60 min NICOTINE (mg/kg/infusion) Inactive Lever Active Lever Adapted from Corrigall & Coen, 1989 Nicotine self-administration in rats (FR 5 -TO 60s ) (14) (12) (3) (9)

24 Autoadministration de nicotine : extinction du comportement C Sessions Nombre d'appuis sérum physiologique i.v. Nicotine i.v. Session dune heure par jour

25 Autoadministration de nicotine : diminution des réponses avec des composés proposés dans le sevrage tabagique SSR = Dianicline

26 Pour une consommation de 10 cigarettes par jour, un fumeur inhale 150 bouffées. A chaque bouffée, leffet de la nicotine est associé à des stimuli contextuels (sensations tactiles et olfactives). Ces stimuli deviennent des renforcements secondaires et contribuent au maintien du besoin de fumer Exemples de conditionnement skinnerien 3- Rôle des facteurs environnementaux dans la dépendance envers le tabac

27 Rôle des facteurs environnementaux dans la dépendance envers le tabac (1/3) Stimulus lumineux Introduction du stimulus conditionnel

28 + Nicotine iv Facteurs environnementaux + pharmacologiques 1 appui Rôle des facteurs environnementaux dans la dépendance envers le tabac : déroulement de lexpérience (2/3) Facteurs environnementaux 1 appui nicotine 1 appui Aucun renforcement nicotine

29 nicotine + son + lumière son + lumière Aucun renforcement Rôle des facteurs environnementaux dans la dépendance envers le tabac (3/3) Les stimuli conditionnés (son et lumière) ont acquis des propriétés renforçantes

30 PHASE 1 :Entraînement : le rat apprend à reconnaître les effets (=stimulus interoceptif) dune injection de nicotine vs une injection de sérum physiologique PHASE 2 :Test de généralisation Exemples de conditionnement skinnerien 4- Discrimination de drogue Renforcement (nourriture) GD Nicotine Appui à GAppui à D Rien GD Sérum physiologique Appui à G Rien Appui à D Renforcement (nourriture) GD Si substance « perçue » comme nicotine appui à gauche Si substance « non perçue » comme nicotine appui à droite substance x Stimulus interoceptif

31 Effets discriminatifs de la nicotine Le Foll & Goldberg 2005

32 Propriétés discriminatives de la nicotine & études pharmacologiques Antagoniste des récepteurs nicotiniques 7 Antagoniste des récepteurs nicotiniques 4 2 Agoniste partiel des récepteurs nicotiniques 4 2

33 C Réponse nicotine Nicotine (µg/kg) Nicotine Mécamylamine + nicotine Les sujets discriminent la nicotine La mécamylamine, antagoniste nicotinique, bloque les effets discriminatifs (subjectifs) de la nicotine Discrimination de nicotine chez le fumeur (2/3)

34 Discrimination de nicotine chez le fumeur (3/3)

35 Modèle animal de la dépendance tabagique


Télécharger ppt "Utilité / utilisation du conditionnement (Pavlov et Skinner) dans les études comportementales chez lAnimal DIU de tabacologie 2008- Caroline Louis."

Présentations similaires


Annonces Google