La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Salaires, que répondre aux libéraux ? Samedi 1 er Septembre 2012 9h-10h30 Sébastien Elka.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Salaires, que répondre aux libéraux ? Samedi 1 er Septembre 2012 9h-10h30 Sébastien Elka."— Transcription de la présentation:

1 Salaires, que répondre aux libéraux ? Samedi 1 er Septembre h-10h30 Sébastien Elka

2 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 2 1 – Comprendre son adversaire La vision libérale des salaires et de leurs enjeux 2 – Faire face Les propositions communistes, des armes pour la lutte 3 – Aller au-delà Quelques repères pour garder le cap

3 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 3 1 – Comprendre son adversaire La vision libérale des salaires et de leurs enjeux 1 – Comprendre son adversaire La vision libérale des salaires et de leurs enjeux 2 – Faire face Les propositions communistes, des armes pour la lutte 3 – Aller au-delà Quelques repères pour garder le cap

4 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Comprendre son adversaire 4 Pour un libéral 1, le salaire cest…un coût. Le salaire (direct + socialisé 2 ) représente la majorité du coût du travail, donc une part importante des coûts totaux dune entreprise. Part qui varie dune entreprise à lautre…mais ces dernières années cest plutôt le coût du capital qui a énormément monté ! Qui veut maximiser ses profits doit contenir/réduire le poids des salaires dans son bilan Leur argument massue: Dans une économie ouverte, le coût du travail est un élément essentiel de compétitivité. Le SMIC (et ceux qui se battent pour le défendre et laugmenter) est la cause des délocalisations, car les entreprises nont le choix quentre aller chercher le travail pas cher ou se faire étrangler par leurs concurrents. 1: patron, capitaliste, économiste orthodoxe, médiacrate… 2: salaire socialisé = cotisations de sécurité sociale

5 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 5 Pour un libéral, le salaire cest…un outil de management. Lhomo economicus est un entrepreneur avisé, motivé par largent. Une entreprise doit savoir jouer du salaire pour garder les meilleurs ! Cadres sup et grands capitaines dindustrie doivent être grassement payés, sinon ils iront mettre leur talent au service des américains ! Comprendre son adversaire Conséquence : Pour utiliser le salaire comme une carotte il faut lindividualiser: primes au mérite, primes sur objectifs, parts variables, etc. Dans un rapport individuel salarié-patron, peu de salariés seront gagnants, ce qui permettra de combiner motivation individuelle et « compression » globale des salaires: doublement gagnant ! Et sil faut vraiment du collectif, alors quau moins ce soit responsabilisant: intéressement au chiffre daffaire, participation aux résultats.

6 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Comprendre son adversaire 6 Pour un libéral, le salaire cest…une horrible contrainte Etatiste. Puisque le contrat de travail est un accord entre 2 volontés indépendantes, cest une affaire privée qui ne devrait concerner que lentreprise et ses salariés, individuellement autant que possible, et surtout pas lEtat ni le législateur, incompétents économiques notoires ! En se mêlant de tout lEtat crée des lourdeurs, coûte cher et désavantage les entreprises nationales dans la compétition internationale. Un parfait exemple: le SMIC. Fixé par lEtat, il ne tient aucun compte des réalités économiques des entreprises ! (les seules qui comptent) La « solution » libérale: Déréguler, casser le code du travail, inverser la hiérarchie des normes (contrat individuel > accord dentreprise > accord de branche > Loi)

7 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Comprendre son adversaire 7 En résumé, pour un libéral, il faudrait : 1- Comprimer les salaires, pour être compétitifs et attirer les capitaux avec la garantie de juteux profits. 2- Individualiser les rémunérations, généraliser primes au mérite et variations sur objectifs, pour motiver et responsabiliser, et pour attirer les meilleurs. 3- Déréguler, faire primer le contrat sur la loi et laisser patrons et salariés négocier sans lEtat, qui ne comprend rien à léconomie daujourdhui.

8 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 8 1 – Comprendre son adversaire La vision libérale des salaires et de leurs enjeux 2 – Faire face Les propositions communistes, des armes pour la lutte 2 – Faire face Les propositions communistes, des armes pour la lutte 3 – Aller au-delà Quelques repères pour garder le cap

9 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Faire face ! 9 A lopposé des libéraux, nous nous battons pour : Augmenter les salaires, en particulier les plus bas, reconnaître les qualifications, réduire les inégalités, répondre aux besoins humains… Cest nécessaire, cest juste et cest possible ! Quattend-t-on ? …sans cesser de défendre le collectif, ce qui nous rassemble, lintérêt général, le commun. La primauté de la loi, le SMIC, la protection sociale comme salaire socialisé, la négociation collective sont des conquêtes sociales, pas question de les laisser affaiblir !

10 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 10 Une nécessité avant tout humaine 1 salarié français sur 2 touche moins de 1653 nets /mois 1770 pour les hommes, 1515 pour les femmes 2 millions de travailleurs sous le seuil de pauvreté (1000 nets /mois) Au total 4 millions de personnes dans ces foyers de travailleurs pauvres Plus de 1 million de femmes et 500,000 hommes sont à temps partiel subi. A cause de cette précarité qui pèse sur le temps réellement travaillé par an, depuis 30 ans le salaire moyen réel stagne. Depuis 2008, la tendance serait même à la baisse. Les entrées et sorties demploi, souvent via chômage, se concentrent fortement sur 20% des salariés, intérimaires et précaires de toutes sortes. A lentrée en retraite, les revenus diminuent encore. Les dépenses contraintes des ménages (loyer, énergie, assurances, eau, factures, etc.) ne cessent daugmenter, or ce sont justement celles qui pèsent sur les foyers les plus pauvres, jusquà 45% de leurs revenus. Faire face ! Augmenter les salaires, une nécessité (1/2) On ne peut pas vivre dignement de son travail avec les bas salaires daujourdhui !

11 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 11 Faire face ! Augmenter les salaires, une nécessité (2/2) Aussi une nécessité économique Largent des salaires ne part pas dans les fonds spéculatifs ou paradis fiscaux, il est consommé, investi, et alimente léconomie. Il est utile, et cest exactement ce dont lEurope a besoin pour sortir de son interminable crise ! OU ?

12 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Faire face ! 12 Il faudrait donner de plus en plus et recevoir de moins en moins, où est le progrès ? TIC, nouvelles organisations, nouveaux enjeux… il faut monter toujours plus en compétence et en technicité ! Un effort de chaque travailleur, de chaque citoyen, quil est juste de reconnaître et récompenser, et quil sagit de poursuivre en encourageant la formation tout au long de la vie. Une Sécurité dEmploi ou de Formation qui sécurise nos revenus. De bons salaires qui encouragent les entreprises à investir vraiment les nouvelles technologies, linnovation, le progrès technique et social, au lieu de chercher toujours partout le low cost. Le travail na jamais été aussi intense, aussi complexe, aussi mouvant, aussi productif. Il faudrait être toujours plus formé, polyvalent, performant, engagé, disponible, soumis, … Salaires stagnants, en recul, recul du pouvoir dachat, organisations « zéro gras », surqualifications non reconnues, stress et autres pénibilités traités par la culpabilisation psychologisante, précarité sans fin, perte de sens et nouvelles « prolétarisations », etc. Augmenter les salaires, une question de justice !

13 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 13 Faire face ! Augmenter les salaires, cest possible ! (1/6) Des leviers politiques pour agir et se donner les moyens dagir, il y en a. Hausse du SMIC Conférence annuelle sur les salaires, la formation et le revenus, nationale et régionale Exemplarité de la fonction publique Inciter par la fiscalité et le crédit modulés De nouveaux pouvoirs aux salariés Une organisation de léconomie moins prédatrice Le salaire socialisé aussi !

14 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 14 Outil politique le plus direct pour agir sur les salaires. A chaque fois quune revalorisation importante a eu lieu, elle a entraîné en écho les autres salaires à la hausse. Il est à 1425 bruts, il doit être porté à 1700 bruts tout de suite, nets en 5 ans (voir chiffrage p. suivante). Faire face ! Augmenter les salaires, cest possible ! (2/6) Hausse du SMIC Pour réduire la précarité et pousser les bas salaires à la hausse, décourager le dumping social et inciter à la création de bons emplois bien payés, mettre en place: Une fiscalité des entreprises modulée en fonction de nouveaux critères de gestion, prenant en compte les pratiques sociales (et écologiques) de lentreprise ; Un crédit bancaire à taux bonifié, dautant plus bas que lentreprise créerait de bons emplois bien payés Pour spéculer, taux usuraire, pour créer vraiment de lactivité responsable, taux zéro ! Incitations par la fiscalité et le crédit modulés

15 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 15 Faire face ! Augmenter les salaires, cest possible ! (3/6) Le SMIC à 1700 bruts, chiffrage En 2012: 3,7 à 4,4 M salariés au SMIC horaire + 2 à 3 M < 1700 bruts + 3 à 5 M juste au dessus => ferait une augmentation globale de masse salariale 60 à 80 Mds (privé + public) Cest beaucoup, mais pas hors de portée ! 320 Mds en charges financières (intérêts aux banques + dividendes), en les réduisant de 10% on finance la moitié du surcoût ! 45Mds/an dintérêt de la dette de lEtat. A taux 0% disparaîtrait. 2000Mds empruntés par les entreprises, qui en ont fait quoi ? Avec une vraie volonté dagir sur les leviers disponibles, il y a très largement les moyens dassumer aujourdhui cette hausse du SMIC, et alors denclencher un cycle vertueux de soutien à léconomie, de lutte contre le dumping et la spéculation, de montée en compétence et en efficacité réelle des entreprises !

16 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 16 Bien sûr, les PME ont moins de moyens dassumer une hausse des salaires que les grands groupes, mais : -Si lon desserre létau du crédit, -Quon développe une politique industrielle adaptée qui leur permette de mieux tenir tête aux multinationales qui les étranglent, -Quon les aide/encourage à monter en qualité/gamme/compétence Alors pourront passer le cap et bénéficier de la reprise dactivité que créera laugmentation des salaires. Exemple: Une PME de 100 salariés qui investit 6 M en empruntant à taux zéro au lieu de 8%, grâce au pôle public bancaire, économise 341/salarié/mois, la moitié de laugmentation du SMIC à 1700 bruts. Et elle renouvelle son outil de production ! Faire face ! Augmenter les salaires, cest possible ! (4/6) Zoom PME

17 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 17 Faire face ! Augmenter les salaires, cest possible ! (4/6) LEtat, lhôpital et les collectivités sont des employeurs importants, loin dêtre exemplaires ! 5,2 millions dagents publics, 900,000 précaires ! De 1981 à 2008, recul de 26% nets du point dindice par rapport aux prix à la consommation, alors que la qualification des agents na cessé daugmenter, sans quelle soit reconnue. Il faut titulariser les précaires du service public, augmenter les qualifications, revaloriser les traitements. Un RDV régulier pour aider les syndicats à rendre visibles leurs revendications, et obliger les entreprises à rendre des comptes sur leur action. Un 1 er objectif: revaloriser le 1 er niveau de la grille de salaire de chaque convention collective. Le salaire socialisé aussi ! Conférence annuelle sur les salaires, la formation et le revenus, nationale et régionale Exemplarité de la fonction publique Les exonérations de « charges » sociales coûtent chaque année 30Mds à la Sécurité sociale, en pure perte. Cest une perte de salaire car il faut les compenser par dautres taxes (TVA « sociale » par exemple) et/ou une baisse de la protection sociale, salaire socialisé. Et les dispositifs qui les portent sont des trappes à bas salaires ! => Au contraire, il faudrait une extension de la socialisation, et notamment la création dune Sécurité dEmploi ou de Formation / Sécurité Sociale Professionnelle, qui intégrerait une protection du revenu au long de la vie.

18 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? A coups de fusions-acquisitions, délocalisations, LBO, etc., la finance a imposé partout ses critères fous de rentabilité qui écrasent lemploi. Avoir pour ennemi la finance, cela devrait aussi vouloir dire que lon veut recréer des conditions favorables aux luttes pour lemploi et les salaires. A lintérieur des filières économiques, une politique industrielle courageuse devrait impulser et imposer des organisations de léconomie moins prédatrices, qui étendraient par exemple les droits des salariés de grands groupes à leurs sous-traitants, créerait des relations de coopération plutôt que de domination, etc. 18 Faire face ! Augmenter les salaires, cest possible ! (5/6) Les salariés et leurs représentants doivent pouvoir agir sur la gestion : représentation dans les conseils dadministration, de surveillance et de rémunération, droit de reprise en coopérative en cas de faillite, négociations obligatoires avec obligation de résultat, droit de contre-proposition appuyé par des fonds publics dédiés…. Lentreprise doit accueillir plus de démocratie, et tirer pour cela partie de lexpérience précieuse de léconomie sociale et solidaire. De nouveaux pouvoirs aux salariés Une organisation de léconomie moins prédatrice

19 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Faire face ! 19 En résumé, nous disons quil faut : 1- Augmenter les salaires, le SMIC mais aussi le salaire socialisé, les traitements des fonctionnaires et tous les salaires Parce quon ne vit pas dignement avec 1000, et parce que cest grâce à nos efforts que lon produit toujours plus de richesse. 2- Admettre que cet effort est possible, à condition davoir la volonté politique dimposer des changements profonds, et qui font système: Incitations à des gestions responsables par le crédit et la fiscalité, plus de pouvoir aux salariés, plus de visibilité des luttes sociales, des politiques industrielles qui visent la coopération plutôt que la prédation…nous ne manquons pas de propositions, concrètes et applicables ! 3- Toujours allier le mouvement social et de la politique, lunité et lintérêt général. Ce nest que par lalliance de la loi et de la lutte que lon imposera des progrès sociaux.

20 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 20 1 – Comprendre son adversaire La vision libérale des salaires et de leurs enjeux 2 – Faire face Les propositions communistes, des armes pour la lutte 3 – Aller au-delà Quelques repères pour garder le cap 3 – Aller au-delà Quelques repères pour garder le cap

21 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 21 Aller au delà La bataille des salaires: On reste à lintérieur du modèle de capitalisme productiviste ET consumériste qui a dominé le 20 ème siècle Même de bons salaires nempêchent pas: -le salariat dêtre un rapport de domination ; -léconomie ne cesse pas dêtre aveuglément productiviste (au contraire !), donc écologiquement intenable; -un capitalisme de société de consommation (compromis social-démocrate / keynésien) peut se nourrir de bons salaires et être extrêmement aliénant. La bataille pour les salaires nest pas en soi révolutionnaire !

22 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? 22 Aller au delà Mais cest un mouvement qui prendra du temps ! En attendant, la bataille pour laugmentation des salaires et lextension de leur dimension collective demeure une ambition et une mission historique majeure des syndicats et des communistes, jamais achevée et aujourdhui plus que jamais nécessaire. Dans une visée démancipation, le plus important serait donc de porter lémergence massive de formes économiques post-capitalistes et post-salariat. Des formes bien connues – associatives, coopératives, contributives – pourraient dailleurs bien être en train de prendre un nouvel essor grâce aux potentialités des technologies de la Révolution Informationnelle. Une mission historique des communistes

23 Université dété du PCF – Les Karellis – 31 août-2 septembre 2012 Salaires: que répondre aux libéraux ? Sébastien Elka PCF Fédération de la Drôme / section de Valence Pour me recontacter: O ou Merci pour votre attention Et maintenant, place à la discussion ! 23


Télécharger ppt "Salaires, que répondre aux libéraux ? Samedi 1 er Septembre 2012 9h-10h30 Sébastien Elka."

Présentations similaires


Annonces Google