La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Unité 3. Bien que le Canada dans son ensemble a prospéré au cours des années 1920, la prospérité a varié par région et ne s'étend pas à tous les groupes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Unité 3. Bien que le Canada dans son ensemble a prospéré au cours des années 1920, la prospérité a varié par région et ne s'étend pas à tous les groupes."— Transcription de la présentation:

1 Unité 3

2 Bien que le Canada dans son ensemble a prospéré au cours des années 1920, la prospérité a varié par région et ne s'étend pas à tous les groupes de la société.

3 1920 ont été des années de croissance économique et de la prospérité. Les technologies nouvellement développées sont devenus une partie de la vie quotidienne. Les événements des années 1920 ont conduit à la Grande Dépression des années Inventé dans les années 1920 la montre- bracelet Sat-Nav initial s'est appuyé sur la place de bonnes vieilles cartes papier façonné enroulés autour de rouleaux de bois. Il a été conçu pour permettre au conducteur de naviguer dans le Royaume- Uni, mais avec si peu de voitures sur les routes l'invention n'a jamais vraiment décollé.

4 La Première Guerre mondiale a pris fin en 1918, l'économie a dû passer d'une économie de temps de guerre à une économie de paix. Pendant la guerre, de nombreux produits canadiens étaient en forte demande en Europe. Il s'agit notamment des choses comme la nourriture, et des produits manufacturés, en particulier les armes et les munitions. Lorsque la guerre a pris fin, la demande de biens canadiens a diminué, la création d'un ralentissement de l'économie (ce qui était le plus grand dans le maritime et des Prairies où les ventes de poissons et de blé ont diminué). Récession: l'économie du Canada à la suite des hausses de prix, baisse des salaires et le chômage.

5 Pendant la guerre, le Canada a produit des marchandises essentiellement militaires que les prix des produits de consommation courante ont été poussés à la hausse. Les salaires n'ont pas suivi le rythme des prix et de nombreux travailleurs ont constaté qu'ils ne pouvaient pas se permettre d'acheter les choses dont ils avaient besoin. Ce ci a causé une baisse des ventes et davantage nuire à l'économie,. De nombreux soldats de retour ont été incapables de trouver du travail.

6 En 1923, le Centre du Canada, la Colombie- Britannique, et les Prairies avaient commencé à sortir de la récession La production agricole a augmenté, en particulier dans les Prairies, parce que le blé est devenu en grande demande une fois de plus. L'activité minière a augmenté, en particulier en Colombie-Britannique, le Manitoba et le Centre du Canada. Le commerce avec les États-Unis

7 Le commerce avec les États-Unis a augmenté au cours des années 1920, tirée par la demande pour les régions de production de pâtes et papiers. Les fabricants américains comme Ford, General Motors, General Electric et construit des usines, appelé des succursales au Canada d'éviter le tarif, ou taxe (droits de douane) sur les produits importés au Canada

8 Dans les années 1920, l'électricité a été largement utilisé, mais il n'était pas disponible pour un grand nombre de Canadiens à l'extérieur des zones urbaines. L'utilisation de l'électricité et des machines fonctionnant à l'essence a augmenté la productivité au travail. L'introduction de la chaine de montage (ligne d'assemblage), une rangée de travailleurs et les machines dont le travail est passé jusqu'à ce que le produit final est fait, considérablement augmenté le nombre de produits qui pourraient être apportées et a augmente la productivité au travail.

9 De nouvelles inventions pour la maison (comme la cuisinière électrique, inventé au Canada) élargi la fabrication et la vente au détail. Comme la décennie progressait, lemploi a augmenté et plus de travailleurs pourrait se permettre d'acheter les nouveaux produits. Une société de consommation sur l'achat tous les derniers appareils, arrivait à la vie.

10

11 Les Maritimes et Terre-Neuve-et-Labrador n'ont pas obtenu le boom des années 1920 que le reste du Canada avait. C'est parce que la construction navale a commencé à décliner avant même la Première Guerre mondiale et n'a pas été remplacée par une autre industrie. Les ports de Saint John et Halifax ne pouvaient moderniser assez rapidement pour rivaliser avec Montréal.

12 D'autres politiques fédérales après la Première Guerre mondiale a également nui ces régions économies aussi. Les taux de fret ont été plus élevés parce que les industries aux Maritimes et à Terre-Neuve étaient situés loin de leurs marchés en comparions avec le reste du Canada et aux États-Unis Les fabricants ont alors été obligés d'augmenter les prix de leurs produits. Ces produits donc font beaucoup moins souhaitables. Entre : 42% des emplois manufacturiers ont été perdus et beaucoup des personnes ont quitté leurs villes ou villages pour trouver du travail au centre du Canada ou aux États-Unis.

13 L'hydroélectricité a été plus lente à se développer dans les Maritimes que dans le centre du Canada parce quil y avait moins d'argent disponible pour investir dans ce secteur. Ces endroits ne pourraient pas profiter des nouvelles technologies. En conséquence, les industries secondaires, tels que les pâtes et papiers, ont été beaucoup plus lents à se développer.

14 Les industries primaires, telles que la pêche, l'agriculture, l'exploitation minière et la foresterie ont été la principale source d'emploi dans les Maritimes. Ces industries ont également rencontré des problèmes parce que les États-Unis a augmenté ses tarifs sur ces produits. L'industrie du charbon a également vu des hauts et des bas comme de nombreux fabricants ont commencé à préférer l'huile et de l'électricité pour leur pouvoir. Des provinces maritimes promu l'idée d'une union des Maritimes qui a abouti à un rapport qui recommandait des taux de fret plus bas pour les Maritimes.

15 Terre-Neuve a connu des baisses similaires de son économie au cours des années A cette époque, nous étions une colonie indépendante au sein du Commonwealth britannique (similaire au Canada). Alors que les développements dans le secteur de la foresterie et l'exploitation minière ont contribué à développer l'économie d'un recours de plus sur la pêche, ils ne créent pas la croissance économique significative pour le travailleur moyen. L'économie est restée inactive et insuffisamment diversifiée.

16 La plupart des investisseurs des industries à Terre- Neuve étaient à l'extérieur du pays. Les bénéfices nont pas été réinvestis à Terre-Neuve. Tout au long des années 1920, le prix du poisson et papier journal a diminué. En plus, le gouvernement TN a fait face à une dette croissante au cause de ses contributions à la Première Guerre mondiale et la construction du chemin de fer sur l'île. Vers la fin des années 1920, l'économie de Terre- Neuve était très fragile

17

18 Les années 1920 sont connues comme des > parce que cétait une décennie de libertés sociales ou il faisait bon vivre ! h?v=kVOflzLGKCc Les nouvelles technologies et les inventions faites la vie plus facile et plus agréable pour de nombreux Canadiens.

19 La prospérité économique a apporté des changements dramatiques: 1. Comme les salaires ont augmenté, les travailleurs avaient de l'argent à dépenser pour de nouveaux produits. 2. Le système de paiement par versement" «Achetez maintenant, et payer plus tard" Achat à crédit EX: les agriculteurs voulaient acheter de nouvelles machines agricoles, mais ne pouvaient pas toujours les payer comptant. Alors, les marchands accordaient un crédit. Beaucoup ont cru que les bons moments sont là pour rester.

20 Transport: La voiture a rendu les voyage plus faciles Shopping dans différentes villes et centres Téléphones La communication entre et avec les personnes dans les zones isolées ou dans les différentes régions du pays. Les appels interurbains sont difficiles a faire et coûtaient cher Appareils électriques Faites cuire les aliments plus rapidement, les lumières!

21 En utilisant les plans de paiement par versements, les gens pouvaient se permettre d'acheter ces innovations dès qu'ils sont entrés dans le marché. Pensez à tous les risques inhérents que pose à la fois les consommateurs et les producteurs?? Les conséquences de l'introduction d'innovations telles que l'électricité, les voitures, les téléphones et les appareils étaient: plus de temps conséquences indirectes, telles que l'augmentation du temps de loisirs.

22 Pas tous les Canadiens ont bénéficié de la prospérité des années 1920: «Les travailleurs a faible salaire" Les familles rurales avec peu d'argent et échangeaient avec les commerçants ce quelles cultivaient contre des produits de première nécessite. Souvent pas d'électricité ou la capacité d'acheter des biens nouvellement disponibles.

23 LES IMMIGRANTSLES FEMMES Beaucoup de canadiens d'origine africaine et Canadiens d'origine asiatique faisaient partie de ces petits salaries Les conditions pour la femme étaient très différent d'aujourd'hui. Au cours de la 1ère guerre mondiale, les femmes travaillaient alors que les hommes peuvent partir au combat. La plupart ont perdu leur emploi des que les hommes sont revenus. Les filles ont quitté l'école vers la 8 e année et devraient devenir des épouses et des mères et abandonner la marche du travail, une fois ils se sont mariés. Ceux qui avaient un peu plus d'éducation est devenu enseignants, les infirmières ou les secrétaires et ceux qui n'ont pas l'éducation ont trouvé du travail domestiques ou employés dans les bureaux, les magasins et les usines. Habituellement payé beaucoup moins que les hommes dans les mêmes positions.

24 LES ENFANTSLES AUTOCHTHONES Les lois du travail de l'enfant est entrée en vigueur en 1929 qui a empêché les enfants de moins de 14 ans de travailler dans les usines et les mines dans la plupart des provinces. Mais beaucoup de jeunes toujours travaillé dans des entreprises familiales ou ont quitté l'école pour rejoindre la force de travail. Peu de croissance économique Tous ont été relogés dans des zones qui avaient des terres pauvres et peu de ressources économiques Il est obligatoire pour les enfants autochtones âgés de 7-15 à fréquenter l'école. Ils voulaient «assimiler» les enfants.

25 Les inventions de la radio et le cinéma ont enrichi les activités de loisirs dans les années 1920 Les premières radios ne sont pas très efficaces, mais sont en grande demande. Ils étaient un moyen de procurer une plus grande variété d'informations et de divertissement accessibles à un plus vaste public.

26 Les films muet est devenu populaire et plus tard dans les films des années 1930 il y avait des films parlants. > était extrêmement populaire dans les années 1930 parce que ces films de fantaisie permis aux gens d'échapper temporairement aux problèmes de leur vie quotidienne.

27 Les années 1920 ont été appelé l'âge d'or du sport au Canada. Plus de Canadiens ont commence à assister à des matches parce quIls travaillent moins longtemps et avaient plus d'argent à dépenser pour le divertissement sportif. Exemples le baseball, le football, lhockey, le boxe, la course à pied, laviron, la natation et courses cyclistes.

28 En 1928, les femmes ont pu participer à des compétitions en athlétisme aux Jeux olympiques!... Où ils ont remporté la médaille d'or dans de relais 400 mètres. Le basket-ball féminin a également acquis une reconnaissance internationale (Les Edmonton Grads). Les règles étaient souvent différent parce qu'il a été considéré comme malsain pour les femmes d'exercer eux-mêmes autant que les hommes.

29 Les boîtes de nuit sont devenus populaires dans les années 1920 Lieux de détente, de danse, de la fumée, boire et écouter de divertissement du groupe. Le Charleston était la danse à apprendre!

30 Certains personnes sont opposés à ces nouvelles activités et attitudes. Choqué par certains comportements quils ont entendu parler ou vu. Les jeunes citadines sont un groupe beaucoup considéré comme offensant. Elles à se rebeller contre les conventions, aussi bien dans leur habillement que dans leur comportement. Beaucoup ont cru qu'il était scandaleux que certaines femmes faisaient des activités plus traditionnellement masculins comme la consommation d'alcool et fumer.

31 La mode féminine a été conçu pour démontrer une nouvelle liberté pour les femmes. Hemlines ont augmenté et les coiffures étaient «garçonne». La mode masculine moins conventionnelle. Ils portaient des pantalons large ou golf, le chapeaux et le nœud papillon (bien sûr, ces styles à la mode ne peuvent pas être pratiquées par ceux qui étaient membres plus aisés de la société).

32


Télécharger ppt "Unité 3. Bien que le Canada dans son ensemble a prospéré au cours des années 1920, la prospérité a varié par région et ne s'étend pas à tous les groupes."

Présentations similaires


Annonces Google