La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance Classe de Seconde Option Facultative Musique Classe de Seconde Option Facultative Musique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance Classe de Seconde Option Facultative Musique Classe de Seconde Option Facultative Musique."— Transcription de la présentation:

1 Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance Classe de Seconde Option Facultative Musique Classe de Seconde Option Facultative Musique

2 Sommaire La Colombie – Contexte géographique – Contexte historique Les instruments de musique utilisés Les pratiques musicales: les bailes cantados – Lumbalù – Bullengere – Tambora Les caractéristiques musicales essentielles – Cellules rythmiques – Construction formelle La Colombie – Contexte géographique – Contexte historique Les instruments de musique utilisés Les pratiques musicales: les bailes cantados – Lumbalù – Bullengere – Tambora Les caractéristiques musicales essentielles – Cellules rythmiques – Construction formelle

3 La Colombie. Contextes géographique et historique

4 La Colombie est bordée sur sa façade occidentale par la mer des Caraïbes et locéan Atlantique et sur sa façade orientale par locéan Pacifique. Il est le seul pays dAmérique du Sud à posséder des côtes sur deux océans. Le fleuve principal : le Magdalena permet daccéder a lintérieur du pays. Des critères géographiques tel que : la plaine colombo-vénézuélienne, la cordillère des Andes et lAmazone influencent les pratiques musicales : musiques des plaines, musiques des montagnes, le long des fleuves, dans les ports… - Ses pays limitrophes sont le Venezuela, le Brésil, le Pérou, lEquateur et le Panama. La Colombie à une superficie de km². Sa capitale est Bogota et compte habitants. Contexte géographique

5

6

7 Contexte historique Avant larrivée des Espagnols, la Colombie était occupé par les Indiens. Il y avait plus de dix familles linguistiques différentes. A leur arrivée, les Espagnols exploitent les terres et les mines en prenant les Indiens comme esclaves. Les ports de Santa Marta et Cartagena ( Port principal dAmérique du sud pour limportation et lexportation dor et la traite desclaves). Ce nest que plus tard que les Espagnols commencèrent à amener des esclaves depuis lAfrique. Pour eux, le travail dun noir est égal à celui de trois indiens, ce qui est jugé comme plus rentable. Les esclaves sont traités de façon inhumaine.

8 Les premiers habitants de la Colombie étaient les indiens mais aussi des chasseurs et des nomades. A larrivée des européens, les peuples indiens colombiens ont été asservis (ceux qui ont osé se rebeller ont été exterminés). Les indiens ont été tout dabord pris comme esclaves jusquau début de la traite des noirs.

9 Les ports de Santa Marta et Cartagena sont des ports connus pour la traite des noirs lesquels étaient échangés en Afrique contre des fusils….. Les esclaves étaient baptisés par des missionnaires afin de les convertir au catholicisme. Au début du XVIIème siècle, Cartagena devient l'un des principaux ports autorisés par lEspagne pour introduire des esclaves et la ville commence à être peuplée par des commerçants étrangers (Pays Bas, Portugal) qui profitaient de cette situation. Les principaux travaux destinés aux esclaves sont: - lexploitation des mines, louverture et lentretien des chemins…. - travailler de la terre, s'occuper du bétail, femmes de ménages, majordome, rameurs… soldats, gardes du corps des commerçants, contremaîtres… Ils étaient aussi exploités pour tous les travaux difficiles. Cétait une main dœuvre plus appréciée que les « indigènes ».

10 San Basilio de Palenque « Le coin d Afrique en Colombie » San Basilio de Palenque « Le coin d Afrique en Colombie » Cest la désignation du premier village libre desclaves africains en Colombie. Pendant la colonisation le mot Palenque était utilisé pour désigner les établissements politiques structurés des esclaves noirs. Ces colonies disposaient de leurs propres modes de gouvernement et dorganisation sociale. Les Palenque sont nés de la recherche de la liberté. Avant les esclaves préféraient fuir et se rebeller en formant des hameaux partout où cétait possible, souvent dans les zones les moins fréquentées, et entourées de forêts qui leur permettaient de se cacher de leurs poursuivants. Autour de 1710, ces hameaux évoluèrent au point de se transformer en Palenque.

11 Les origines du métissage musical en Colombie Le métissage culturel colombien est du aux nombreuses origines présentes sur le territoire colombien. Au fur et à mesure que le temps a passé, différentes cultures (Africaine, Indienne et Hispanique) se sont mélangées. Ils ont chacun peu à peu assimilés une part de la culture des uns des autres. Phénomène dacculturation. Naissance dune société multiraciale et multiculturelle. Le 20 ème siècle a vu limmigration de libanais, syriens … Cela a permis un grand brassage culturel et musical.

12 Léa Gosset Chloé Doucy Songul Akman Les instruments de musique utilisés Les instruments de musique utilisés

13 Tambour Llamador Le Tambour Llamador sert à marquer les contretemps. Il fait entre 25 et 30 cm de hauteur et a une sonorité aigüe. Ce tambour est le tambour « mâle ». Llamador signifie « celui qui appelle ».

14 Tambour Alegre Tambour Alegre signifie tambour « joyeux » Il viendrait dAfrique de lOuest Contrairement aux autres, il peut se permettre dimproviser, étant plus libre Cest un tambour « femelle »

15 Tambora Bombo Le tambora ou Bombo, viendrait lui, plutôt dEurope. Le tambora à deux peaux est percuté de deux baguettes et sert de grosse caisse.

16 Flûtes Gaitas (Femelle et Male) Flûte Mâle Flûte Femelle

17 Maracas Les maracas sont des instruments de percussions. Ils font partie de la familles des idiophones cest-à-dire le matériau lui-même produit le son. Les maracas auraient plutôt des origines Amérindiennes.

18 Les bailes cantados ou « danses chantées » désignent des rituels de passage (naissances, morts). La musique et la danse y ont la même importance. Elles sont souvent accompagnées de mouvements dansés et dautres types doffrandes… Les genres musicaux les plus utilisés sont : Le son de negro La tambora Le lumbalù Le bullerengue Les pratiques musicales: Les bailes cantados Les pratiques musicales: Les bailes cantados

19 Les pratiques qui entourent la mort permettent au défunt de quitter le monde des vivants pour entrer dans un autre monde. Ce baile cantado accompagne la veillée des morts durant neuf jours. Il est chanté dans une langue créole dorigine bantoue (= famille linguistique originaire dAfrique). Les instruments sont joués par les hommes tandis que les femmes chantent, « pleurent » Le lumbalù ou lart de pleurer les morts. Le lumbalù ou lart de pleurer les morts.

20 Le bullerengue Le bullerengue est associé à la fécondité, mais désormais, des hommes et des femmes lutilisent pour diverses choses (raconter les bonnes et les mauvaises nouvelles de la région, parler du travail de la terre et des animaux…) Trois modalités principales constituent cette danse chantée : le bullerengue sentao (lent), la challupa (rapide), et le fandanguo de lengua (à trois temps).

21 Cette musique est jouée lors des fêtes de Noël. Elle se joue dans la région proche du fleuve Magdalena. Ce mot désigne aussi le tambour à deux peaux percuté avec des baguettes. La tambora

22 Quelques caractéristiques musicales: Cellules rythmiques Quelques caractéristiques musicales: Cellules rythmiques Le Llamador Il joue sur les contretemps et appelle la musique. Toute la construction musicale est basée sur ce tambour. Il a une sonorité plutôt aigue et cest un tambour mâle. Le tambour Alegre Il est joyeux, doù son nom. Il serait venu dAfrique avec les esclaves. Contrairement au Llamador, cest un tambour femelle. La Tambora (ou Bombo) Cest une adaptation dun tambour dEurope. Elle est beaucoup jouée sur la côte Atlantique et a une fonction de grosse caisse. Curura (Cumbia)

23 La construction des musiques colombiennes se fonde sur une alternance entre un soliste et un chœur : on appelle cela un chant responsorial. Ces musiques sont des histoires racontant la vie courante, lhistoire du village, la généalogie… Le soliste est le plus souvent une femme qui a été mère plusieurs fois. Cest le reflet dune société matriarcale. Lors de ces rituels afro-colombiens, une femme danse avec son « amant » tout en entretenant une relation de taquinerie et de complicité avec le musicien jouant du tambour Alegre. Quelques caractéristiques musicales: Construction formelle Quelques caractéristiques musicales: Construction formelle


Télécharger ppt "Rituels Afro-colombiens Fêtes de deuil et de renaissance Classe de Seconde Option Facultative Musique Classe de Seconde Option Facultative Musique."

Présentations similaires


Annonces Google