La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA DISSERTATION QCM. LA DELIMITATION DU SUJET QCM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA DISSERTATION QCM. LA DELIMITATION DU SUJET QCM."— Transcription de la présentation:

1 LA DISSERTATION QCM

2 LA DELIMITATION DU SUJET QCM

3 Comment délimiter le sujet ? Quelle(s) est(sont) les affirmations exactes? a. Délimiter le sujet dans lespace nest pas toujours nécessaire. b. Si les développements font référence aux éléments historiques du sujet, lintroduction na pas besoin dêtre délimitée dans le temps. c.Les éléments de lintroduction ne doivent pas être trop précis. Bonne réponse : c. La délimitation spatio-temporelle est toujours nécessaire. Elle fait partie des cinq étapes de lintroduction: accroche, définition des termes du sujet, délimitation spatio- temporelle, problématique et annonce de plan. Les éléments de lintroduction ne doivent pas être trop précis pour ne pas empiéter sur les développements.

4 LA PROBLEMATIQUE QCM

5 Quest-ce quune problématique ? Quelle(s) est(sont) les affirmations exactes? a.La problématique est une simple reformulation du sujet. b.La problématique est le sujet formulé sous une forme interrogative. c.La problématique doit montrer lintérêt du sujet. Bonne réponse : c. Formuler la problématique, cest exposer ce quon entend démontrer dans la dissertation. Il ne sagit plus de questionner mais de répondre.

6 LE BROUILLON QCM

7 Au brouillon, je rédige : a.Seulement le plan comme support pour la rédaction b.Toutes les idées relatives au sujet sous forme de tirets c.Quelques éléments dintroduction d.Les intitulés des parties et sous-parties e.Lintroduction rédigée entièrement f.Tout le développement Bonnes réponses : b, d et e. Au brouillon, il faut commencer par recenser toutes les idées relatives au sujet sous forme de tirets. Surtout, ne pas chercher à trouver immédiatement son plan. Un bon plan résulte dune réflexion à partir de la problématique. Il est conseillé de rédiger entièrement lintroduction au brouillon afin de ne pas négliger tous les éléments que doit comporter une introduction. Il est vraiment déconseillé de rédiger tout le développement au brouillon dans les conditions dexamen. En effet, par manque de temps, la rédaction du développement doit être fait directement sur la copie, à partir des idées notées sous forme de tirets au brouillon.

8 LES INTITULES QCM

9 LES INTITULES Question 1 Combien de titres doit comporter le plan ? a.Six titres : I) A – B et II) A – B b.Treize titres : I) A) B) II) A) B) c.Deux titres : I) et II) Bonne réponse : a. Il est difficile, pour une épreuve dune durée de trois heures, délaborer un plan comportant treize titres. En effet, opter pour une telle structure obligerait à travailler soigneusement les titres des 1. et 2. et à rédiger des chapeaux et transitions supplémentaires.

10 LES INTITULES Question 2 Quest-ce quun bon titre? a.Un bon titre doit comporter un argument répondant à la problématique du sujet. b.Un bon titre doit être formulé de manière neutre afin dêtre utilisé dans dautres sujets. c.Un bon titre doit répondre à la problématique même si sa formulation est complexe. Bonne réponse : a. En effet, un bon titre doit être qualifié : en lisant lintitulé, le correcteur doit comprendre le sens de la démonstration. Un intitulé ne doit pas être neutre, il doit répondre précisément au sujet. Toutefois, qualification des titres ne veut pas dire complexité de la formulation. Un titre doit être clair et précis.

11 LA PHRASE DACCROCHE QCM

12 Quel est le but de la phrase daccroche? a. La phrase daccroche doit faire précisément référence au thème abordé par le sujet. b. La phrase daccroche peut être une phrase « passe-partout » que lon peut replacer dans tout sujet proposé. c. La phrase daccroche peut relater un fait dactualité en lien direct avec le sujet. d. Une citation peut servir daccroche alors même que je ne la connais pas par cœur. e. Il est préférable que la phrase daccroche soit une citation très connue même si elle ne semble pas très intéressante Bonnes réponses : a et c En effet, la phrase daccroche ne doit pas être trop éloignée du sujet car sinon il sera difficile de faire rapidement le lien avec le thème à traiter. Des faits récents invitent à s'interroger sur le problème posé par le sujet (actualité législative ou politique par exemple). Il faut éviter les citations passe-partout ou raccrochées artificiellement au sujet. Une citation peut être utilisée uniquement si elle est connue par cœur.

13 LES CHAPEAUX QCM

14 LES CHAPEAUX Question 1 Où se situe un chapeau? a.A la fin de lintroduction b.Au début de chaque grande partie c.Entre les deux grandes parties Bonne réponse : b. A la fin de lintroduction figure lannonce de plan. Même si formellement ces deux étapes se ressemblent, lannonce de plan présente les deux grandes parties alors que le chapeau annonce les sous- parties (A et B). Entre les deux grandes parties figure la transition. Au début de chaque grande partie, vous devez faire figurer un chapeau.

15 LES CHAPEAUX Question 2 A quoi sert un chapeau? a.A présenter le contexte et à annoncer les sous-parties b.A présenter le contexte et à annoncer les parties c.A résumer la première partie et à présenter la seconde Bonne réponse : a. Le chapeau se situant au début de chaque grande partie (I et II), il permet de justifier la logique et dannoncer les sous-parties qui vont suivre (A et B). La début du chapeau va ainsi présenter le contexte dans lequel sinscrivent les développements, puis la dernière phrase va annoncer les sous-parties en présentant formellement les A et B entre parenthèses.

16 LES CHAPEAUX Question 3 Lequel de ces chapeaux est bien rédigé? a.Après avoir étudié le maire comme autorité décentralisée (A), nous verrons le maire comme agent déconcentré (B). b.Daprès la Constitution, lEtat français est un Etat unitaire décentralisé. Dans ce schéma institutionnel, le maire dispose dune double casquette. En effet, il est tout dabord une autorité décentralisée (A) mais aussi un agent déconcentré (B). c.Dans lorganisation territoriale française, le maire dispose dune double casquette. En effet, il représente tout dabord lautorité exécutive de la commune. A ce titre, il exerce diverses fonctions très importantes. Dans un souci de cohésion territoriale, le maire est aussi un agent déconcentré chargé à ce titre notamment des missions dun officier de létat civil. Nous verrons ainsi dans une première sous-partie le maire comme autorité décentralisée (A), puis dans une deuxième sous-partie le maire comme agent déconcentré (B). Bonne réponse : b. Le chapeau proposé dans la réponse a. se contente de reprendre les intitulés des sous-parties. Il ne joue donc quun rôle formel et il ne présente ainsi aucun intérêt. Le chapeau proposé dans la réponse c. est trop long. Il empiète déjà sur les développements en commençant à exposer les différents pouvoirs dont dispose le maire sous ses deux casquettes. Ce chapeau présente ainsi deux défauts majeurs: il introduit des redondances avec vos développements ultérieurs et les arguments avancés sont présentés rapidement, sans justification, ce qui nuit à la force de conviction de votre raisonnement. Enfin, le chapeau présenté dans la réponse b. permet à la fois de situer le contexte dans la première phrase et dannoncer les sous-parties qui vont suivre. Les premières phrases permettent ainsi de justifier le plan adopté: si le maire est à la fois une autorité décentralisée et un agent déconcentré, cest parce que lEtat français est un Etat unitaire et décentralisé: le maire dispose en conséquence dune double casquette à ce titre.

17 LES TRANSITIONS QCM

18 LES TRANSITIONS Question 1 Où se situent les transitions? a. Entre les deux grandes parties et entre les sous-parties b. Entre les deux grandes parties c. Entre chacun des paragraphes Bonne réponse : a. La transition principale se situe entre les deux grandes parties (I et II). Vous devez aussi faire figurer une transition rapide aussi entre les sous-parties (A et B) afin de faire ressortir la logique de vos développements. Entre chacun des paragraphes, ce sont les mots de liaison qui assurent les enchaînements entre vos différents arguments.

19 LES TRANSITIONS Question 2 A quoi servent les transitions? a. A résumer les arguments principaux des deux parties b. A resituer le contexte et annoncer les sous-parties c. A formuler de manière synthétique le point de la démonstration auquel on est parvenu et annoncer la deuxième partie comme une suite logique de la première Bonne réponse : c. En effet, les transitions permettent dassurer lenchaînement des développements. Grâce à elles, on vérifie la cohérence et lorganisation logique de son plan en synthétisant ce qui vient dêtre exposé et en présentant la suite comme découlant de ce qui précède. Ce sont les chapeaux qui ont pour mission de resituer le contexte et dannoncer les sous-parties (réponse b.).

20 LES TRANSITIONS Question 3 Laquelle de ces transitions entre le I et le II du sujet suivant: « Etat fédéral et Etat unitaire », est-elle rédigée correctement? a. Que ce soit relativement à lautonomie, lordre juridique ou encore la participation à la vie étatique, lautorité centrale, comme ses subdivisions, ne jouissent donc pas des mêmes prérogatives selon le mode fédéral et unitaire. Cependant, lécart en termes de degré existant entre entités fédérées et décentralisées se réduit progressivement. b. Les deux formes dEtat ne jouissent donc pas des mêmes prérogatives, mais des similitudes peuvent être relevées comme nous allons le voir maintenant. c. Que ce soit relativement à lautonomie, lordre juridique ou encore la participation à la vie étatique, lautorité centrale, comme ses subdivisions, ne jouissent donc pas des mêmes prérogatives selon le mode fédéral et unitaire. Passons maintenant à la deuxième partie. Bonne réponse : a. En effet, cette transition présente le point de réflexion auquel on est parvenu à la fin de la première partie et il annonce la seconde comme sa suite logique, grâce notamment à un mot de liaison. La transition proposée dans la réponse b. est quant à elle imprécise. Elle reste très vague à la fois sur la nature des divergences et des points communs, ce qui donne le sentiment au correcteur que vous avancez des vérités non démontrées. De plus, la formule employée dans la deuxième phrase (« comme nous allons le voir maintenant ») alourdit votre style. Enfin, la transition proposée dans la réponse c. se contente de résumer la première partie et elle ne présente nullement la seconde. Lenchaînement logique entre les parties nest ainsi pas souligné, ce qui nuit à votre raisonnement.


Télécharger ppt "LA DISSERTATION QCM. LA DELIMITATION DU SUJET QCM."

Présentations similaires


Annonces Google