La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PARTIE 2 LE SYSTEME IMMUNITAIRE. CHAPITRE 1 LA CONTAMINATION PAR LES MICRO- ORGANISMES INTRODUCTION: Nous sommes tous les jours au contact avec des micro-organismes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PARTIE 2 LE SYSTEME IMMUNITAIRE. CHAPITRE 1 LA CONTAMINATION PAR LES MICRO- ORGANISMES INTRODUCTION: Nous sommes tous les jours au contact avec des micro-organismes."— Transcription de la présentation:

1 PARTIE 2 LE SYSTEME IMMUNITAIRE

2 CHAPITRE 1 LA CONTAMINATION PAR LES MICRO- ORGANISMES INTRODUCTION: Nous sommes tous les jours au contact avec des micro-organismes (encore appelés microbes). Microbes:être vivant invisible à lœil nu. On en trouve 3 catégories: les bactéries, les virus et les champignons. Les bactéries sont plus grosses que les virus. Certaines voies dentrée, en particulier les voies respiratoires, urinaires, digestives et génitales sont tapissées de MUQUEUSES qui peuvent piéger les microbes et les détruire grâce à une substance: le LYSOZYME

3 Problème: Comment les micro-organismes pénètrent-ils à lintérieur du corps? I- LA PENETRATION DES MICRO-ORGANISMES: Le corps possède des barrières contre la pénétration des microbes. Il existe différentes voies de pénétration: voie respiratoire: par lair voie digestive: par les aliments et les boissons voie cutanée: par les blessures de la peau voie génitale: par les rapports sexuels

4 1) Pour les bactéries: Q3: Grâce à leurs capacités de multiplication très rapide. BILAN: Les bactéries, si elles arrivent à franchir les barrières naturelles du corps, vont se multiplier et produire des toxines. Ces toxines détruisent nos cellules. Cette destruction de cellules provoque une maladie. TOXINE: molécule chimique toxique pour les cellules et qui les perturbe ou les détruit II- LE DEVENIR DES MICRO-ORGANISMES A LINTERIEUR DU CORPS: 2) Pour les virus: Les virus se multiplient de façon exponentielle (cest-à-dire extrêmement rapidement). Ils sont les plus petits des micro- organismes et entrent DANS nos cellules pour sy reproduire, puis la détruisent. Q1: car elles produisent une substance toxique pour lorganisme: la toxine Q2: TOXINE: substance toxique (néfaste pour lorganisme) produite par la bactérie.

5 BILAN: Les virus ont besoin de rentrer à lintérieur dune cellule pour se multiplier. En rentrant à lintérieur de la cellule-hôte, le virus utilise toute sa machinerie (nourriture, etc.) pour se multiplier puis finit par tuer la cellule qui éclate en libérant tous les virus. III – COMMENT LIMITER LES RISQUES DINFECTION: ASEPSIE: cest un ensemble de méthodes visant à empêcher la contamination dun milieu ou dun objet en détruisant les microbes avant quils ne provoquent une infection. Ex: Pasteur propose de laver les instruments à haute température. ANTISEPSIE: est une destruction des microbes sur une plaie. Cest ce que lon fait lorsquon se coupe: on désinfecte avec un antiseptique.

6 On réalise un antibiogramme pour savoir quel antibiotique utiliser contre les bactéries. Dans une boîte de Pétri, on ensemence la bactérie à étudier sur un milieu de culture. On place des pastilles dantibiotiques différents. Une auréole apparaît autour de certains antibiotiques: elle signifie que les bactéries sont mortes. Plus lauréole est grande, plus lantibiotique est efficace. BILAN: Les risques de contamination et dinfection sont limités par la pratique de lasepsie et par lutilisation de produits antiseptiques. Des antibiotiques appropriés permettent déliminer les bactéries pathogènes. Pathogène: Qui provoque une maladie (du grec pathos=souffrir et de « gène »=faire naître).

7 CHAPITRE 2: LES SYSTEMES DE DEFENSE DE LORGANISME

8 INTRODUCTION: Lorganisme détecte en permanence la présence déléments étrangers grâce à son système immunitaire. Si des micro-organismes pénètrent à lintérieur du corps, il faut que notre organisme les élimine. Il doit donc disposer de cellules ou de molécules adaptées pour faire face à linfection. (Coller ici la feuille) Répondre aux questions de la photocopie. Question 1: Lors dune infection, le nombre de leucocytes (globules blancs) augmente fortement: ce sont elles qui sont impliquées dans la défense de lorganisme.

9 Question 2: On identifie 3 types de cellules dans le sang: Les hématies ou globules rouges qui transportent loxygène dans le sang Les plaquettes qui sont impliquées dans la cicatrisation Les leucocytes, impliqués dans la défense de lorganisme Question 3: Dans les ganglions, on trouve les leucocytes (ex: lymphocytes, phagocytes), ce qui explique le gonflement de ces ganglions quand on est malade. Question 4: Le réseau lymphatique réunit les différents ganglions. Sa répartition fait en sorte que lon trouve des ganglions (et donc des cellules de défense) près des zones dentrée possible des microbes. BILAN: Lors dune maladie, la quantité de leucocytes augmente, ceux-ci doivent permettre à lorganisme de se défendre. Lensemble des organes: rate, moelle osseuse, ganglions lymphatiques et thymus participent également dans les réactions immunitaires. Ces organes et ces cellules constituent le système immunitaire.

10 OBSERVATION: Au niveau dune blessure infectée, on observe différents symptômes: RUBOR= ROUGEUR: car les vaisseaux se dilatent DOLOR= DOULEUR: car les terminaisons nerveuses sont stimulées TUMOR= GONFLEMENT: car un liquide (le plasma) sort des vaisseaux dà côté CALOR= CHALEUR: due à la dilatation des vaisseaux Lensemble de ces symptômes constitue la REACTION INFLAMMATOIRE Problème: Que deviennent les bactéries à lintérieur des macrophages? I – UNE REACTION RAPIDE: LA PHAGOCYTOSE:

11 On observe sur les documents les étapes de la phagocytose: Les cellules phagocytaires (macrophages ou phagocytes) quittent les vaisseaux pour venir au contact des bactéries Les cellules phagocytaires entourent les bactéries qui se retrouvent alors à lintérieur de la cellule Les cellules phagocytaires vont alors fabriquer des enzymes digestives qui vont digérer les bactéries phagocytées Lors dune infection, lorganisme met en place un système rapide de défense et délimination des agents infectieux: la PHAGOCYTOSE grâce aux cellules phagocytaires. Cest une réaction IMMUNITAIRE qui se traduit par une réaction INFLAMMATOIRE. Problème: Mais parfois la phagocytose ne suffit plus: linfection se propage trop vite et lorganisme va devoir déclencher une réaction plus complexe en faisant appel à dautres cellules que les phagocytes.

12 II – LA REPONSE IMMUNITAIRE GENERALISEE: Réponse 1: les groupes sanguins diffèrent entre eux car les globules rouges ne possèdent pas les mêmes molécules à la surface de leur membrane. Les groupes O ne possèdent aucune molécule à leur surface. Réponse 2: Les lymphocytes (cellules de défense) vont détecter les globules rouges étrangers en « lisant » les molécules présentes à la surface de ceux- ci. Réponse 3: Antigène: molécule reconnue comme étrangère par le système immunitaire et qui peut déclencher une réponse immunitaire généralisée. Un simple fragment ou une simple molécule suffit à déclencher une réponse immunitaire. Réponse 4: Le fait dinjecter les lymphocytes de la souris 1 (qui avait reçu la toxine A) à la souris 2 a sauvé celle-ci. Les lymphocytes de la souris 1 lont protégée contre la toxine A. En revanche ces lymphocytes nont pas protégé la souris 3 car elle na pas reçu la toxine A mais la toxine B. Réponse 5: Chaque lymphocyte réagit contre UN SEUL type dantigène. La réaction des lymphocytes est SPECIFIQUE.

13 BILAN: LES MICRO-ORGANISMES portent ou libèrent des molécules que lorganisme reconnaît comme différentes des siennes: ce sont des ANTIGENES. Ce sont les LYMPHOCYTES qui les reconnaissent SPECIFIQUEMENT et qui vont déclencher une réponse immunitaire. Comment les lymphocytes vont-ils détruire les micro-organismes? 1) Lélimination des bactéries et de leurs toxines: Lors dune infection bactérienne, des lymphocytes et des anticorps sont produits. BILAN: Lors dune infection par des bactéries, des lymphocytes B sont produits SPECIFIQUEMENT contre les antigènes de cette bactérie. Ce lymphocyte B va alors produire des ANTICORPS spécifiques de ces antigènes. Ces anticorps vont se fixer sur la bactérie et bloquer le déplacement et la multiplication de ces bactéries qui pourront alors être détruites et/ou phagocytées.

14 2) Sérum et immunothérapie: Pour aider un organisme à lutter contre un élément étranger ou infectieux (toxine, venin, bactérie, etc.) on peut injecter directement les anticorps spécifiques de cet élément, anticorps que lon a obtenu grâce à un donneur. Cest un sérum: ce traitement est appelé immunothérapie. 3) Les immunodéficiences: La contamination par le Virus dImmunodéficience Humaine (VIH) provoque un affaiblissement des défenses immunitaires.

15 2) Lélimination des virus: En comparant la quantité de lymphocytes et danticorps présents dans le sang dune personne saine et infectée par un virus, on constate que le nombre de lymphocyte T est très augmenté. Les cellules infectées par un virus expriment à leur surface des antigènes appartenant au virus. Ces antigènes sont reconnus comme étranger par les lymphocytes T. Ce lymphocyte T va détruire notre cellule infectée en perforant sa membrane à laide dune substance. BILAN: Les lymphocytes T (LT) détruisent par contact les cellules infectées par un virus. Ces LT reconnaissent les cellules infectées car celles-ci expriment sur leur membrane les antigènes du virus.

16 III – LA MEMOIRE IMMUNITAIRE : 1) La vaccination: La vaccination correspond à linjection dun virus ou dune bactérie qui a perdu son pouvoir pathogène (capacité de provoquer une maladie). Le corps réagit en produisant des anticorps et des lymphocytes spécifiques contre les antigènes. Les lymphocytes circuleront pendant des années dans le sang, offrant une protection efficace contre ces antigènes. 2) Immunothérapie: On peut utiliser et fabriquer des anticorps contre un venin ou une toxine. Ensuite on les injecte. Les anticorps protègent alors contre le venin et le détruisent. Cest un sérum.


Télécharger ppt "PARTIE 2 LE SYSTEME IMMUNITAIRE. CHAPITRE 1 LA CONTAMINATION PAR LES MICRO- ORGANISMES INTRODUCTION: Nous sommes tous les jours au contact avec des micro-organismes."

Présentations similaires


Annonces Google