La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

( 509 à 31 av. J.-C. ). I. Introduction : La fin de la monarchie II. La présentation du gouvernement 1) Les institutions de la République 2) Les magistratures.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "( 509 à 31 av. J.-C. ). I. Introduction : La fin de la monarchie II. La présentation du gouvernement 1) Les institutions de la République 2) Les magistratures."— Transcription de la présentation:

1 ( 509 à 31 av. J.-C. )

2 I. Introduction : La fin de la monarchie II. La présentation du gouvernement 1) Les institutions de la République 2) Les magistratures 3) Les Consuls 4) Le Cursus Honorum III. Les guerres civiles 1) Première guerre civile Marius – Sylla ( -88 à -89 ) 2) Seconde guerre civile Marius – Sylla ( -82 à 81 ) 3) Guerre civile de César ( -49 à -45 ) 4) Guerre civile post – César ( -44 ) 5) Guerre civile des libérateurs ( -44 à -42 ) 6) Dernière guerre civile de la République Romaine ( -32 ) IV. La fin de la République V. Sitographie

3 Lucius Junius Brutus est le fondateur légendaire de la République romaine. Il est le neveu de Tarquin le Superbe, dernier roi de Rome.République romaine Tarquin le SuperbeRome Il conduit un soulèvement armé à Rome, et la population vote pour l'abolition du pouvoir royal et l'exil de la famille royale.Rome Après la libération, les citoyens élisent consuls Brutus ainsi que Lucius Tarquinius Collatinus. Mais peu après, le peuple regrette d'avoir élu un homme qui porte le nom royal haï, et Brutus pousse son ami consul à quitter la ville, afin d'écarter tout danger. C'est ce que fait finalement Collatinus après avoir été accusé de comploter pour les Tarquins, et Publius Valerius Publicola est élu consul à sa place.consulsLucius Tarquinius CollatinusTarquinsPublius Valerius Publicola Buste de Lucius Junius Brutus Musée du Capitole

4 A la fin du IVème siècle av. J-C, lassemblée devient permanente et assoit son autorité sur les magistrats, passant dun conseil des anciens à lorgane principal du pouvoir dont les magistrats sont les « adjoints ». Le Sénat joue un rôle majeur pendant cette période, celle-ci étant dominée par des questions de politique étrangère et dordre militaire. La dernière décennie de cette période rencontre des problèmes financiers pour de nombreux plébéiens. La nouvelle République se dote d'institutions. Un équilibre relatif s'instaure avec la République, trois organes politiques se contrôlant mutuellement : Les magistrats Les sénateurs Les assemblées Laristocratie a très longtemps dominé la vie politique romaine. Les patriciens (pater) étaient les plus anciennes familles romaines et prétendaient descendre des compagnons de Romulus.

5

6 Chacun des magistrats romains est responsable dune partie plus ou moins importante du pouvoir, et tous les magistrats ont un rang important de pouvoir. On débutait par être questeur, ils étaient nommés pour un an et s'occupaient des finances. Par la suite, ils pouvaient être édiles, nommés pour un an, ils s'occupaient des marchés, des voies et de l'approvisionnement. Après, ils devenaient prêteurs nommés pour un an, ils s'occupaient de l'armée et ils recommandaient les lois. Le consulat est la dernière étape du Cursus Honorum. Chacun des magistrats républicains détient certains pouvoirs constitutionnels ( potestas ), qui comprennent l imperium, la coercitio et l auspicia (pouvoirs religieux). Magistrats romains

7 On donnait le titre de consul aux deux magistrats principaux élus chaque année sous la République et plus généralement durant toute la période romaine. Les consuls sont élus par les comices centuriates. Les consuls élus étaient les magistrats supérieurs. Les consuls convoquent et dirigent les réunions du Sénat, les comices curiates, les comices centuriates. Ils commandent les armées. Au début de la République romaine, on nommait les premiers magistrats, praetores (préteurs). Réunions de consuls romains

8 Cicéron (en latin Marcus Tullius Cicero), né le 3 janvier 106 av. J.-C., à Arpinum en Italie et assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. à Formia, est un homme dÉtat romain et un auteur latin. Orateur remarquable, il publia une abondante production considérée comme un modèle de lexpression latine classique, et dont la plus grande partie nous est parvenue.latin3 janvier106 av. J.-C.ArpinumItalie7 décembre43 av. J.-C.Formiaromain

9 Publius Decius Mus est un romain célèbre pour son dévouement, qui alla jusqu'au sacrifice de sa vie. En 343 av. J.-C., lors de la première guerre samnite, étant tribun militaire, Publius Decius Mus sauva le consul Aulus Cornelius Cossus Arvina, qui s'était laissé enfermer par les Samnites. Il fut élu consul trois ans après.romain343 av. J.-C.première guerre samnitetribun militaireconsulAulus Cornelius Cossus ArvinaSamnites consul La mort de Publius Decius Mus vue par Rubens (1617)

10 Le Cursus Honorum était lordre permettant laccès aux magistratures publiques sous la Rome antique. Il a été défini à une époque mal déterminée. Il fut amélioré par Sylla qui releva les circonstances dâge minimum. Chaque mandat dure un an. Il fallait appartenir au rang déquestre des citoyens romains, et avoir fait son service militaire comme cavalier. Le Cursus Honorum peut parfois être sous le Principat ou bien sous le Dominat.

11 La première guerre civile romaine entre Marius et Sylla eut lieu en -88/-87. CAIUS MARIUS : av. J.-C. Caius Marius dit le sage, né en 157 av. J.-C. à Cereatae et mort à Rome en 86 av. J.-C. était un général et homme dÉtat romain, élu Consul à sept reprises au cours de sa carrière. Il est connu pour avoir drastiquement réformé l'armée romaine, en permettant le recrutement de citoyens qui n'étaient pas propriétaires terriens et en restructurant les légions en plusieurs cohortes. Il épousa Julia Caesaris, tante de Jules César.

12 Pseudo-« Sylla », copie d'époque augustéenne, Glyptothèque de Munich Sylla ou Sulla (Lucius Cornelius Sulla en latin ) est un homme d'État romain, né en 138 av. J.-C., mort à Cumes en 78 av. J.-C.

13 La seconde guerre civile romaine a opposé d'une part Marius, son fils Caius Marius "le jeune", Cinna, et les populares, d'autre part Sylla, Crassus et Pompée et les optimates pour le contrôle de la République romaine en 82 av. J.-C. Crassus : Pompée :

14 La guerre civile de César est un des derniers conflits intérieurs de la République Romaine. Elle a consisté en une série de heurts politiques et militaires entre Jules César, ses alliés politiques et ses légions, contre la faction traditionaliste et conservatrice du Sénat romain, appelée aussi Optimates, épaulée par les légions de Pompée. Buste en marbre de Jules César Musée archéologique national de Naples. Jules César est un général, homme politique et écrivain romain, né à Rome le 12 ou le 13 juillet 100 av. J.-C.et mort le 15 mars 44 av. J.-C. Son destin exceptionnel marqua le monde romain et l'histoire universelle : ambitieux et brillant, stratège et tacticien habile, il se fit nommer dictateur à vie, et fut assassiné peu après par une conspiration de sénateurs. Il fut divinisé et son fils adoptif Octavien vainqueur de Marc Antoine, acheva la réforme de la République romaine, qui laissa place au principat et à lEmpire romain.

15 La bataille de Modène eut lieu le 21 avril 43 av. J.-C. entre les troupes de Marc Antoine et celles des consuls Caius Vibius Pansa et Aulus Hirtius qui avaient aidé un des assassins de César, Brutus. Hirtius et Pansa remportèrent la victoire mais moururent pendant la bataille, les mérites étant revenus à César Octavien qui sut en tirer un avantage politique notoire. Brutus fut plus tard assassiné.21 avril43 av. J.-C.Marc AntoineCaius Vibius PansaAulus HirtiusCésar Brutus Musée National Romain Palazzo Massimo alle Terme

16 Guerre civile qui opposa le second triumvirat aux républicains. La Bataille de Philippes voit, au cours de deux affrontement successifs, le triumvirat formé par Octave, Lépide et Antoine vaincre les Républicains Brutus et Cassius. Cette défaite sonne le glas des espoirs du Sénat de préserver le régime républicain.Bataille de PhilippesOctaveAntoineBrutusCassiusSénat régime républicain Marc Antoine (Marcus Antonius), né en -83 et mort en -30, est un homme politique et un général romain. Il est le fils de Marcus Antonius Creticus et le petit-fils du consul Marcus Antonius Orator. Il fut aussi consul homme politiquegénéralromainMarcus Antonius CreticusMarcus Antonius Orator

17 La dernière guerre civile de la République romaine fut livrée entre Cléopâtre (soutenue par Marc Antoine) et Octavien. Après la victoire décisive d'Octavien à Actium, Cléopâtre et Antoine se retirèrent à Alexandrie, où Octave assiégea la cité jusqu'au suicide d'Antoine et de Cléopâtre. Buste de Cléopâtre VII, Altes Museum, Berlin

18 Octavien apporta la paix au sein de l'État romain, la dernière guerre civile républicaine marque le début de la Pax Romana la plus longue période de paix et de stabilité qu'a connue l'Europe jusqu'à aujourd'hui. Auguste (Latin: Caius Octavius Thurinus à sa naissance, Imperator Caesar Divi Filius Augustus à sa mort), d'abord appelé Octave puis Octavien, né le 23 septembre 63 av. J.-C. à Rome et mort le 19 août 14 ap. J.-C. à Nola est le premier empereur romain.

19 Avec lassassinat de Jules César, la République romaine a pris fin entre 44 av J-C et 27 av J-C lorsque Octave reçut le titre dAuguste. En 31 av J.-C, il y eut la bataille dActium qui opposa Octave à Marc- Antoine. Cette date est aussi la date clé avec le dernier affrontement entre deux magistrats de la République romaine et le commencement dune nouvelle ère durant laquelle les terres romaines sont dominées par une seule personne : celui que lon appelle le princeps ou « empereur ». Bataille dActium

20 Encyclopédie Universalis Quelques livres Dictionnaire Larousse 2008 Wikipedia

21 Mathilde Jeanne Clémence


Télécharger ppt "( 509 à 31 av. J.-C. ). I. Introduction : La fin de la monarchie II. La présentation du gouvernement 1) Les institutions de la République 2) Les magistratures."

Présentations similaires


Annonces Google