La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lévaluation stage ZAP Biarritz, le 3 avril 2008 Contribution de P-L Vanderplancke.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lévaluation stage ZAP Biarritz, le 3 avril 2008 Contribution de P-L Vanderplancke."— Transcription de la présentation:

1

2 Lévaluation stage ZAP Biarritz, le 3 avril 2008 Contribution de P-L Vanderplancke

3 Introduction Stage ZAP Le thème, une figure imposée 1 - Préambule

4 Introduction Stage ZAP Le thème, une figure imposée 2 – Information préalable des stagiaires

5 Introduction Stage ZAP Le thème, une figure imposée 3 – Difficulté du sujet

6 Introduction Stage ZAP Prudence de linstitution : exemple des recommandations de lInspection Générale pour le Baccalauréat Dans la Composition, le correcteur évalue : La COMPREHENSION du sujet La MAITRISE DES CONNAISSANCES privilégiant les approches synthétiques et les notions centrales des programmes La CAPACITE A ORGANISER UN PLAN OU UNE DEMONSTRATION autour de quelques axes, répondant au questionnement initial LA PERTINENCE des exemples dappui et des productions graphiques (schémas, etc…). Ces dernières seront valorisées dans la notation. La maîtrise de lEXPRESSION ECRITE Les expressions portées en majuscules lont été par moi

7 Introduction Stage ZAP [Manipulation possible des études docimologiques] Les notes vont de 6 à 16 pour une même copie ! Forte médiatisation de ce constat. Mais en réalité 80% des correcteurs ont mis entre 10 et 12. Seulement cinq évaluateurs sur 80 ont mis moins de 10 ou plus de 14.

8 Introduction Stage ZAP PLAN DE lEXPOSE 1° Actualité de la question de lévaluation : problématiques et débats 2° Enjeux de lévaluation, nouvelles pratiques pédagogiques induites 3° Compte-rendu dune expérimentation en cours en classe de Seconde : PROJET DPAR LYCEE RAVEL Saint-Jean-de-luz Pour conclure :Une activité concrète (Collège ou Lycée) co-formulation des objectifs de lévaluation et des consignes Thème : LA FIN DE LANCIEN REGIME

9 Lévaluation I - ACTUALITE DE LA QUESTION

10 Lévaluation ACTUALITE DE LA QUESTION – Constante macabre ? André Antibi, 2003 VOIR LE CLIP

11 Lévaluation ACTUALITE DE LA QUESTION – Constante macabre ?

12 Lévaluation ACTUALITE DE LA QUESTION – Docimologie critique exemples des difficultés perçues, relevés par François MULLER Effet de fatigue ou d'ennui peut engendrer laxisme ou sur-sévérité Effet de halo Le professeur, influencé par des caractéristiques de présentation (soin, écriture, orthographe) surestime ou sous-estime la note. Effet de halo Le professeur, influencé par des caractéristiques de présentation (soin, écriture, orthographe) surestime ou sous-estime la note. Effet de relativisation Plutôt que de juger intrinsèquement d'un travail, les professeurs jugent ce dernier en fonction des travaux dans lesquels il est inséré. Effet de relativisation Plutôt que de juger intrinsèquement d'un travail, les professeurs jugent ce dernier en fonction des travaux dans lesquels il est inséré. Effet de contamination Les notes attribuées successivement aux différents aspects d'un même travail s'influencent mutuellement. Effet de contamination Les notes attribuées successivement aux différents aspects d'un même travail s'influencent mutuellement. Effet de tendance centrale Par crainte de surévaluer ou de sous-évaluer un élève, le professeur groupe ses appréciations vers le centre de l'échelle. Effet de tendance centrale Par crainte de surévaluer ou de sous-évaluer un élève, le professeur groupe ses appréciations vers le centre de l'échelle. Effet de l'ordre de correction Devant un nouveau travail ou un nouveau candidat à évaluer, un juge se laisser influencer par la qualité du candidat précédent. Un travail moyen paraîtra bon s'il suit un travail médiocre. Effet de l'ordre de correction Devant un nouveau travail ou un nouveau candidat à évaluer, un juge se laisser influencer par la qualité du candidat précédent. Un travail moyen paraîtra bon s'il suit un travail médiocre. Effet de stéréotypie Le professeur maintient un jugement immuable sur la performance d'un élève, quelles que soient ses variations effectives. Effet de flou Les objectifs poursuivis et les critères de notation ne sont pas toujours définis avec précision. Effet de flou Les objectifs poursuivis et les critères de notation ne sont pas toujours définis avec précision. Effet de trop grande indulgence et de trop grande sévérité Certains juges sont systématiquement trop indulgents ou trop sévères dans toutes leurs évaluations. Effet de trop grande indulgence et de trop grande sévérité Certains juges sont systématiquement trop indulgents ou trop sévères dans toutes leurs évaluations.

13 Lévaluation ACTUALITE DE LA QUESTION – Pour tuer son chien, dire quil a la rage ? Cité sur le site du MCLCM Pour citer un excellent auteur Québecois, une manière infaillible didentifier les bons nageurs est dorganiser un naufrage A LEGRAND

14 Lévaluation II - ENJEUX EVALUER : NOTER ? ESTIMER ? JUGER ? EVALUER : QUI ? QUOI ? POUR QUOI FAIRE ?

15 Lévaluation ENJEUX Typologie des évaluations FORMATIVE NORMATIVE SOMMATIVE CRITERIEE

16 Lévaluation ENJEUX Exemple dune évaluation FORMATIVE

17 Lévaluation ENJEUX

18

19

20 Exemple dune évaluation NORMATIVE

21 Lévaluation ENJEUX

22 Exemple dune évaluation SOMMATIVE

23 Lévaluation ENJEUX Rédiger lintroduction des sujets de composition suivants : LES RELATIONS INTERNATIONALES DE 1945 A 1991 Les Etats-Unis, principal centre dimpulsion dans lespace mondialisé

24 Lévaluation ENJEUX Exemple dune évaluation CRITERIEE

25 Lévaluation ENJEUX Évaluation de lauteur de CROQUIS : Produit des travaux propres Produit une légende classée, ordonnée et hiérarchisée Rédige sa légende Mobilise suffisamment de connaissances pour porter des localisations précises par des écritures nombreuses sur le dessin Reconnaît les contours des états et des mers sur les fonds de carte

26 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs LES NOTIONS DE PROJET ET DOBJECTIF Une tarte à la crème ?

27 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs – exemple de PROJET LES TROIS AXES DU PROJET D'ETABLISSEMENT 1) Gagner en efficacité pour amener le plus grand nombre d'élèves au niveau 4 (le baccalauréat): En améliorant le suivi individualisé de l'élève. En créant des situations d'apprentissage impliquant activement l'élève. En élevant le niveau d'exigence pour redonner du sens à l'effort, la persévérance et le travail bien fait. En optimisant l'information sur l'orientation afin de les préparer à l'enseignement supérieur. 2) Développer une politique d'ouverture et culturelle: * En confirmant et en développant la vocation pluriculturelle de l'établissement: Le lycée proche de la frontière espagnole, accueille des élèves de deux nationalités ( française et espagnole) et de trois cultures (française, espagnole et basque). Dans le cadre, et en particulier pour les sections spécifiques, les élèves viennent de BILBAO, IRUN et SAN SEBASTIEN, mais aussi du sud des Landes et de l'ensemble des Pyrénées Atlantiques. * En multipliant les actions d'ouverture sur l'environnement dans toutes ses dimensions, locales, régionales et internationales: des échanges d'élèves ont lieu avec le lycée "Lénine" de la HAVANE (CUBA). De nombreux voyages pédagogiques sont également régulièrement organisés: Échange avec l'Espagne, voyages en Italie, en GRECE? au Maroc... 3) Combattre le consumérisme des élèves, les rendre plus responsables et développer chez eux l'esprit citoyen aux travers de différentes actions: Formation des délégués, Le conseil de vie lycéenne, L'animation du F.S.E., Des actions caritatives impliquant les élèves.

28 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs – exemple de PROGRAMMES OBJECTIFS, CAPACITES et COMPETENCES à développer (Exemple Histoire-Géographie en Quatrième et Troisième Technologiques) Evaluer deux aspects distincts : Des capacités Des compétences

29 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs – fondements TAXONOMIE DE BLOOM FINALITE BUT OBJECTIF GENERAL OBJECTIF OPERATIONNEL OU SPECIFIQUE Formulation de lobjectif pédagogique évaluable Référentiel

30 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs – fondements PEDAGOGIE PAR OBJECTIFS Buts de léducation concrétisés Planification rigoureuse dun programme dapprentissage But de lapprentissage clairement perçu Moyens denseignement subordonnés aux objectifs BASE RATIONNELLE DE LEVALUATION APPRENTISSAGE INDIVIDUALISE MOYEN DE COMUNICATION CLAIR ENTRE PARTENAIRES Daprès Mémoire dun inspecteur de lenseignement technique

31 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs – tabou dans le second degré ? SEULEMENT DES FINALITES ? Pas de référentiel ni dobjectifs évaluables dans les programmes Et pourtant des Capacités, compétences et composantes Définies par la DEP

32 Lévaluation ENJEUX - la pédagogie par objectifs – tabou dans le second degré ?

33

34

35 Lévaluation III – Un projet expérimental DPAR : Historique rapide, finalités et buts pédagogiques, projet dévaluation (Apports de la formation continue) CLASSE DE SECONDE A EXPERIMENTATIONS : Improvisation, réalisations, premier bilan (le site DEPART) QUELQUES PISTES EN HISTOIRE-GEO Collège ou Lycée

36 Lévaluation III – Un projet expérimental Evaluation des besoins pédagogiques liés aux difficultés dexpression Travail en cours BILAN DE LA MAITRISE DE LA LANGUE MESUREE EN HISTOIRE-GEOGRAPHIE OVSRE Grammaire et Orthographe (fautes d'accord essentiellement) Océane 2 Vocabulaire (fautes d'usage ou emploi d'une terminologie inadéquate) Mikel 2 Sujets (abus de pronoms personnels, agents non identifiés) Alizée 2 Reformulation (incapacité apparente à préciser le sens de la consigne) Fanny 3 Expression (maladresse du style ou de la syntaxe rendant le propos confus) Margot 1 Plus mauvais score possible : 10 / meilleur score : 0 Stéphane 4 Emmanuelle 2 Emma 2items à 1 point : Myrec 2items à 2 points :

37 Lévaluation III – Un projet expérimental Harmonisation des consignes Travail en cours Voir fichier HARMONIE

38 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes » Travail en cours

39 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes »

40 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes »

41 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes »

42 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes »

43 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes » ETAPE SUIVANTE en classe complète (début dune séquence de deux heures) CONNAISSANCES DU COURS A MOBILISER Question à poser pour obtenir dans la réponse la mobilisation des connaissances recherchées 1. Crise de lAncien Régime, déclin….

44 Lévaluation III – Un projet expérimental Exemple dun Module « Co-formulation des consignes » ETAPE FINALE Elaboration de cinq questions en classe (Jeudi) Elaboration de cinq questions en classe (Jeudi) Rédaction des connaissances à mobiliser et des réponses à fournir Rédaction des connaissances à mobiliser et des réponses à fournir Interrogation Vendredi sur 6 séquences et non 5 (pour jauger la capacité à faire le même travail en autonomie) Interrogation Vendredi sur 6 séquences et non 5 (pour jauger la capacité à faire le même travail en autonomie)

45 Merci de votre attention Voir site


Télécharger ppt "Lévaluation stage ZAP Biarritz, le 3 avril 2008 Contribution de P-L Vanderplancke."

Présentations similaires


Annonces Google