La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gisèle Pilette, DSI Éric Patenaude, Éduc. Spéc. Nathalie Bruneau, PAB Novembre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gisèle Pilette, DSI Éric Patenaude, Éduc. Spéc. Nathalie Bruneau, PAB Novembre 2004."— Transcription de la présentation:

1 Gisèle Pilette, DSI Éric Patenaude, Éduc. Spéc. Nathalie Bruneau, PAB Novembre 2004

2

3 IMPACTS LES PHASES DIMPLANTATION Journée dintroduction pour les préposées aux bénéficiaires, les auxiliaires familiales et léquipe de gestion. Journée dintroduction pour lensemble des autres intervenants y compris le personnel de soutien et les membres du CA. Prise de conscience Vision différente de lusager Mise à lessai des techniques apprises et résultats immédiats PHASE 1 – Début en Mars 2003

4 PLANIFICATION DES STAGES Désignation dune responsable de stages Aménagement des salles de bains Inventaire/achat déquipements Désignation dune équipe de coachs (agents multiplicateurs GM) Obtention des consentements usagers personnel

5 IMPLICATION DES FAMILLES FÉVRIER 2004 : Soirée dinformation à lintention des familles. OBJECTIFS: sensibiliser les familles à la méthodologie. favoriser les échanges et verbaliser les inquiétudes. obtenir les consentements requis. IMPACTS: vision différente du CHSLD heureux que le personnel se préoccupe de la qualité de vie

6 IMPACTS LES PHASES DIMPLANTATION 5 journées de stage à linterne pour les 12 agents multiplicateurs ayant été sélectionnés. 3 journées de stages pour les PAB, AFS, infirmières, inf. auxiliaires, TRP. Meilleure communication avec les usagers Mise en pratique qui donne des résultats Valorisation du rôle des intervenants Diminution de lépuisement PHASE 2 – Février à Juin 2004

7 Exemples LES PHASES DIMPLANTATION Élaboration et /ou ajustement doutils de support à limplantation PROCESSUS CONTINU. PHASE 3 – Février à Juillet 2004 Fiche « synthèse de vie » Fiche « toilette évaluative » Formulaire dautoévaluation Lignes directrices

8 IMPACTS LES PHASES DIMPLANTATION Journée dintroduction à la méthodologie pour les organismes du milieu : Résidences privées, transport adapté, bénévoles. Transport adapté : approche différente vis-à-vis la clientèle PHASE 4 – Juin 2004

9 IMPACTS LES PHASES DIMPLANTATION Journée de suivi dans le milieu avec la consultante. Rencontres du personnel, des familles et des gestionnaires. Ajustement des outils Observations des familles : Mon proche a changé… Familles se préoccupant davantage des soins PHASE 5 – Juillet 2004

10 OBJECTIFS LES PHASES DIMPLANTATION Consolidation de la formation des deux agents multiplicateurs qui deviendront des instructeurs responsables de la formation des nouveaux employés. Élaboration dun plan de formation Maintien de la flamme TRAVAUX EN COURS PHASE 6 – Septembre 2004

11 Implantation de la méthodologie Gineste-Marescotti IMPACTS MAJEURS Résidants: Autonomie améliorée chez environ 70% des résidants ciblés Participation accrue aux soins Détente musculaire améliorée chez environ 90% de la clientèle avec contractures Intervenants: Goût de prendre soin intensifié chez le personnel Valorisation de limportance du rôle des intervenants Soins personnalisés à la condition de chacun Plus grande facilité à entrer en relation avec la personne Sensibilisés aux bienfaits de la verticalisation Gestionnaires: Changement des habitudes noté Meilleure gestion des comportements dagitation Uniformisation de la manière de prendre soin

12


Télécharger ppt "Gisèle Pilette, DSI Éric Patenaude, Éduc. Spéc. Nathalie Bruneau, PAB Novembre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google