La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment jardiner tout en préservant la biodiversité ? Collège Notre-Dame de Poissy 2012-2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment jardiner tout en préservant la biodiversité ? Collège Notre-Dame de Poissy 2012-2013."— Transcription de la présentation:

1 Comment jardiner tout en préservant la biodiversité ? Collège Notre-Dame de Poissy

2 1.Les semis et plantations a)Le calendrier lunaire b)La rotation des cultures c)Les associations de plantes 2.Les fertilisants écologiques a)Les éléments fertilisants N, P, K et leur action sur les plantes. b)Le compost c)Le lombricomposteur d)Le fumier e)Les engrais verts 3.Les pesticides bio a)Pourquoi utiliser des pesticides bio ? b)Lutter contre les Araignées rouges Comment les repérer Lutte c)Lutter contre les Champignons Quels Champignons ? Lutte d)Lutter contre les Chenilles Comment les détecter Lutte e)Lutter contre les Fournis f)Lutter contre les Limaces g)Lutter contre les pucerons h)Comment les détecter i)Lutte j)Désherbage bio Désherbage mécanique Désherbage thermique 4.Economiser leau Récupérer leau Trucs pour limiter les arrosages Lécologie des paresseuses de Sophie Derek, collection Les petites guides des paresseuses, chez Marabout. Sommaire

3 1.Les semis et les plantations

4 Le calendrier lunaire : Le calendrier lunaire est utilisé pour le jardinage, mais également dans lapiculture. Il existe de nombreux termes ou signes qui permet de savoir: Quand ? Quoi planter? 1. Ne pas planter lors : –Des nœuds lunaires : La lune forme 2 éclipses en montant et en descendant, ce sont des nœuds lunaires. –Des périgée et apogée : lors du « repos du jardinier » –Des éclipses : Quand la lune se trouve alignée avec le soleil et la terre, on assiste à une éclipse –Pendant ses jours,(ou période), les influences planétaires et lunaires provoquent des perturbations sur le sol et les plantes et il convient de sabstenir de jardiner. 2.Les différents jours: Jour fruit Favorable aux : fruits, graines, légumes cultivés pour leurs fruits, ex : tomate, concombre, haricot Jour racine Favorable aux : racines des plantes dornement, bulbes, légumes cultivés pour leurs racines, ex : carotte, ail, pomme de terre Jour Fleur Favorable aux : annuelles, vivaces, arbustes et arbres cultivés pour leurs fleurs, plantes médicinales dont on récolte les fleurs, légumes dont on récolte les fleurs, ex : artichaut, chou-fleur Jour feuilles Favorable aux : plantes vertes, gazon, légumes cultivés pour leurs feuilles, ex : poireau, céleri branche

5 Le calendrier lunaire

6 La rotation des cultures Pratiquer la rotation des cultures: Pour conserver un sol équilibré, Limiter la prolifération des parasites Entraver lenvahissement par les mauvaises herbes, Les plantes n ont pas toutes les mêmes besoins et ne prélèvent dans le sol que ce qui leur convient. On pratiquera cettte rotation en faisant alterner chaque année les trois grands groupes de légumes: 1.Les légumes feuilllus (épinards, salades, mâche, chou) 2.Les légumes racines (radis, carotte, betterave, navet) 3.Les légumes légumineuses (haricot, fêve, petits pois, pois). Il faut se souvenir que certaines cultures ne doivent revenir au même endroit qu après 4 ou 5 ans ( ail, oignon, poireau, chou- fleur, radis, carotte) et que la rotation doit aussi tenir compte des associations de plantes.

7 Les associations de plantes Certaines cultures, plantées à proximité, se protègent mutuellement des maladies et des parasites. Lassociation entre la carotte et loignon éloigne les mouches. La mélisse fait fuir une grande quantité dinsectes, et sutilise aussi bien au potager que dans le jardin dornement. Le basilic et le cerfeuil attirent les abeilles, indispensables à la pollinisation dune grande variété de légumes. Le basilic sassocie avec les concombres et les tomates. Et le cerfeuil éloigne les limaces des salades et fraisiers. La bourrache éloigne les limaces et protège les choux contre la piéride. Les plantes aromatiques comme la menthe, la ciboulette, le thym et la citronnelle éloignent la plupart des insectes des rosiers.

8 Les associations de plantes LégumesAssociations favorablesAssociations néfastes AilBetterave, concombre, fraisier, laitue, tomate Haricot, pois ArtichautSalade, haricot, pois, radis Aspergeharicot, pois, salade, ail, oignon, échalote, radis, navet, chou, tomate, persil AubergineHaricot Betteraveail, chou, haricot nain, oignon, céleri Carottelaitue, radis, pois, poireau, navet, oignon, haricot, ciboulette, bette Aneth ChouBetterave, céleri, épinard, laitue, haricot, pois, pomme de terre, concombre, tomate Fraisier, fenouil, radis ConcombreHaricot, betterave, chou, radis, ail, mais Pomme de terre, tomate Courge, potiron Mais, haricot, salade EpinardFraisier, haricot, radis, oignon LégumesAssociations favorablesAssociations néfastes HaricotLaitue, betterave, radis, concombre, chou, carotte, pomme de terre Oignon, poireau, ail, radis, tomate, ciboulette MaisTomate, laitueBetterave NavetPois, laitue OignonBetterave, Fraisier, laitue, concombre, carotte, épinard Haricot, pois PoireauOignon, épinard, céleri, carotte, laitue, haricot, mâche, tomate PoisRadis, carotte, épinard concombre, navet, chou, pomme de terre, asperge Ail, oignon, échalote, ciboulette, persil Pomme de terre Haricot, pois, chou, raifort, fève, radis Tomate, courge, tournesol,carotte, concombre RadisCarotte, salade, pois, artichaut, asperge, céleri, pomme de terre, cerfeuil Haricot, chou TomateChou, carotte, asperge, oignon, persil, ail, céleri, mâche, radis Cornichon, concombre, haricot, fenouil

9 2) Les fertilisants écologiques

10 Les éléments fertilisants... Lazote: Il aide à la formation des tiges et à la pousse du feuillage : arbres, arbustes, légumes feuilles, gazon, haies… Une carence en azote se manifeste par un jaunissement ou décoloration précoce des feuilles à partir des nervures avec blanchiment du limbe. Les pousses sont chétives et les feuilles tombent prématurément. Les tiges sont faibles et molles. Le phosphate: Il concerne les racines et a donc des conséquences sur la santé générale des cultures. Sont particulièrement concernés les jeunes plants, plantes à fruits et graines, légumes racines… Une carence en phosphate se manifeste par des tiges et des racines faibles, lattaque de parasites, de mauvaises floraisons et de pauvres récoltes. Les feuilles prennent une couleur bleue tirant sur le pourpre. La potasse: (plus précisément le potassium) Elle agit principalement sur la taille et la couleur des fruits et des fleurs. Elle concerne toutes les plantes à tubercules, bulbes, à fleurs et à fruits. Une carence en potasse se manifeste par des plants malades, un bord des feuilles coloré de jaune ou de brun. Les fleurs ou les fruits sont plutôt pâles, mal colorés, peu nombreux et chutent prématurément.

11 Le Lombricomposteur Le lombricomposteur est un compost qui fonctionne uniquement avec des vers. Il est utilisé en général par les personnes habitant en appartement. Le principe est très simple: on prend un bac dans lequel on place des lombrics (pas des vers de terre) qui se nourrissent des déchets que l'on va mettre dedans et qu'ils restitueront ensuite sous forme d'humus (engrais). Il existe deux types de lombricomposteur: ceux avec plusieurs bacs (qui sont en général achetés en magasin) et ceux avec un seul bac (qui sont plus facilement fait à la main, voir au-dessus). Que peut-on mettre dedans? Les déchets de la maison en général (mouchoirs en papier, papier journal, cendre de bois...) Les déchets de cuisine (coquilles d'oeuf, pain, restes de viandes …) Les déchets de jardin (tontes de gazon, fleurs fanées …) Attention!! Le compost doit être humide (arrosage) et restez à une température (entre 15 et 25 degrés). Les lombrics ne survivent pas au gel.

12 Le Compost Quest-ce que le compost? Le compost est la décomposition des matières organiques par des micro-organismes du sol (vers, insectes, champignons, bactéries…), en présence dair et deau. Cest un phénomène 100% biologique! Où peut-on réaliser le compost? On peut réaliser le compost au fond du jardin, à même le sol ou en composteur. Vous devez faire votre compost dans un endroit semi ombragé (pour éviter un assèchement trop rapide), non inondable (pour éviter le pourrissement des matières) et à labri du vent. Si vous ne possédez pas de composteur, sachez que la ville en met à votre disposition gratuitement! Pour quel usage faut-il utiliser le compost? Le compost dit « mature », est très concentré et a plusieurs utilisations comme: le paillage (se fait avec un compost de 3 mois, permet de couvrir le sol et maintient la température), et l amendement organique (se fait avec un compost de 8 à 12 mois, améliore la fertilité du sol). Il ne faut jamais utiliser le compost pour faire ses plantations (trop riche) et il ne faut jamais mettre de compost jeune dans un sol cultivé (empêchement de la levée des graines et brulure au niveau des jeunes plants). Le Coin Infos - Débuter son compost de préférence au printemps. - Utiliser des déchets frais. - Bien mélanger les déchets verts et alimentaires. - Ne pas mettre Ce que vous devez mettre et ne pas mettre dans votre compost. Déchets de la cuisine Epluchures Epluchures ail Restes de fruits et légumes Pelures dagrumes Reste de pain Coquillages Marc et filtres à café Crustacés Algues Restes de viande, ou de poisson Essuie tout Os, arêtes Serviettes en papiers Croutes de fromage Sachets d infusions Huile et matières grasses Déchets du jardin Tonte dherbes non traités Grosses branches Petite branchages Mauvaises herbes Feuilles,fleurs, plantes mortes Liserons Plantes séchées Plantes et végétaux traités Tailles de haie Feuilles vernissés (lierre, laurier)

13 Le Fumier Quest ce que le fumier ? Le fumier est un mélange de litière et dexcréments danimaux. Il est utilisé comme engrais naturel. Il nourrit les plantes, enrichit le terre, sans empoisonner les sols. Pourquoi utiliser le fumier ? Il vaut mieux utiliser des engrais naturels comme le fumier car les engrais chimiques sont moins efficaces et sont responsables de nombreux déséquilibres du sol du jardin. Ils contiennent aussi des nitrates très solubles, responsables dune importante pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques. Ils sont donc à éviter.

14 Les engrais verts Il y a 15 ans, Julien était considéré comme un fou: il préparait lui-même ses engrais selon des recettes traditionnelles, il ajoutait du sang de bœuf séché, de la panse de cerf ou encore de la corne de vache à son compostage, sans oublier les vers de terre qui retournent et aèrent la terre. Julien respectait aussi le rythme des saisons: les légumes dhiver en hiver, ceux dété en été mais suivait aussi les phases de la lune. Il ne faisait que répéter les gestes de nos ancêtres du moyen âge. Aujourdhui, Julien vend ses produits sur les marchés et les clients font la queue pour les acheter. Julien pratique la rotation des terres: il ne cultive pas toujours les mêmes légumes sur le même sol et laisse la terre se reposer. Il choisit dassocier les plantes en culture pour éviter les parasites: lodeur des poireaux cultivés avec les carottes et les carottes dans le rang de poireaux repoussent un papillon responsable du ver du poireau.

15 3) Les pesticides « bio »

16 POURQUOI UTILISER DES PESTICIDES BIO ? Les pesticides sont des ensembles de produits chimiques destinés à assurer la destruction ou à prévenir laction danimaux, végétaux ou microorganismes nuisibles. Ils traitent les cultures contre des maladies, des ravageurs et des herbes envahissantes. En France tonnes de pesticides sont vendues par an: 94% sont utilisés pour lagriculture. Les pesticides bio utilisent les propriétés déléments naturels, contrairement aux pesticides industriels qui font appel a des produits de synthèse. Les coccinelles sont des prédatrices des cochenilles farineuses, le hérisson mangeur de limaces et les abeilles agent de pollinisation.

17 Lutter contre les araignées rouges Détecter les araignées rouges Les araignées rouges sont invisibles à lœil nu, mais certains signes ne trompent pas quand elles sont là : les plantes paraissent fatiguées, leur feuillage se décolore, devient terne plombé (on dit que la plante a « la grise »), et de fines toiles relient les tiges et les feuilles. Leurs victimes sont surtout les haricots, concombres, fraisiers, pommiers, pruniers, pêchers, aubépines, rosiers et plantes dintérieur et en véranda… Lutter contre les araignées rouges Faites un grand nettoyage : arracher une plante trop atteinte, ramasser les feuilles fanées, ainsi que toutes les mauvaises herbes à proximité et brûler le tout. Supprimez les abris possibles pour lhivernage : tuteurs creux en bambou, paillassons… Badigeonnez au lait de chaux les murs de brique et les écorces rugueuses. Javellisez les pots de fleurs Réhydratez latmosphère (les araignées rouges se développent surtout en cas de chaleur sèche) par arrosages et pulvérisations. Vous pouvez vraiment « doucher » vos cultures. Solution de sucre : mélangez 2 litres deau et 250ml de sucre, arrosez une fois au printemps pour dessécher les acariens. Macération dail : Laissez macérer deux gousses dail dans un litre deau pendant 24 heures. Filtrez, et pulvérisez tel quel, au maximum deux fois par semaine.

18 Lutte contre les champignons

19 Les chenilles Lutter contre les chenilles Pour les éloigner, plantez ou déposer à proximité de vos choux : des rameaux de thuyas frais, des plantes aromatiques tels que thym, sauge, romarin, menthe… dont elles détestent lodeur ou céleris, oignons, tomates ou pommes de terre, quelles ne supportent pas, ou encore une dizaine de pieds de bourrache. Protégez et attirez les chasseurs de chenilles. Les plus connus sont la mésange bleue et la mésange charbonnière. Placez des nichoirs dans votre jardin ou dans vos arbres. Plantez quelques tournesols dans le potager, les mésanges raffolent de leurs graines, et se feront un plaisir déliminer la piéride, quelle soit chenille ou papillon… Cercler les arbres avec des colliers englués, elles resteront bloquées ( Ewen) Détecter les chenilles Les feuilles sont dévorées, découpées, traversées de galeries. Leurs victimes sont nombreuses : espèces potagères et fruitières, ornementales, en particulier le chou, le groseillier, le pommier, le chêne, et le pin.

20 C OMMENT LUTTER CONTRE LES FOURMIS Verser de l'eau bouillante ou du jus de citron sur le nid de fourmis. Elles détestent ça … Elles n'aiment pas non plus la lavande, qui agit comme un véritable répulsif écologique sans pesticide. Pour les empêcher de monter aux arbres entourer les troncs de papier gluant. Poser un gros pot de fleur retourné et boucher le trou avec un bouchon de liège. Arroser tout autour avec de l'eau bouillante et attendre que les fourmis se regroupent au maximum sous le pot. Retournez-le d'un coup et remplissez – le d'eau bouillante.

21 Comment lutter contre les limaces ? En mettant un récipient contenant de la bière. Les limaces en raffolent Lorsquil pleut, émiettez des coquilles dœufs (en enlevant la fine pellicule). Elles se couperont et mourront. Mettez de la cendre ou des copeaux de bois. Elles napprécient pas de se déplacer sur des matières rugueuses.

22 Les pucerons Comment les détecter et ainsi pouvoir Prévenir leur installation: Comment les reconnaître: On voit à l'œil nu les colonies de pucerons sur les plantes. Le feuillage finit pour s'enrouler sur lui même. La croissance des plantes est ralentie. En cas de grande invasion, on découvre la présence de la fumagine. Comment prévenir linstallation des pucerons: Eviter d'effectuer des fertilisations trop riches en azote. Installer sur les troncs des arbustes des colliers anti-fourmis à la fin de l'hiver. Planter des capucines, de la phacélie ou de la bourrache. En les attirant, elles détournent les pucerons des plantes sensibles. Les pucerons détestent l'odeur de l'absinthe, la menthe, la rue officinale, la sarriette, le thym ainsi que les œillets d'Inde. En en plantant à proximité des cultures sensibles, on les éloigne. Le petit coin du puceron: Ce petit aphidien se reproduit très rapidement et vit en communauté. Le principal problème est dû au fait que le puceron produit du miellat, ce qui entraîne une maladie chez les plantes appelée la fumagine pouvant entrainer leur mort. Un petit truc à savoir : les pucerons sont attirés par la couleur vert jaunâtre des jeunes feuilles par contre la couleur rouge les repousse. Le puceron La fumagine est provoquée par une moisissure noire due à un champignon dont les spores se déposent et se développent sur le miellat (excréments sucrés) sécrété par certains insectes piqueurs (cochenilles, pucerons,). La fumagine en trop grande abondance réduit et peut provoquer une asphyxie des feuilles de la plante attaquée. Elle ralentit la croissance et laisse une couche noirâtre sur les feuilles.

23 Le désherbage « bio »

24 4) Economiser leau

25 Économiser l'eau L'arrosage est inévitable l'été au jardin. Un arrosoir muni de sa pomme permet d'arroser doucement les plantes délicates ou les semis. Le jet ou l'aspersion sont à éviter car le feuillage favorise la venue des maladies cryptogamiques(provoquées par des champignons) comme l'oïdium ou le mildiou Choisir plutôt un arrosage au goutte-à-goutte facile à installer et, grâce à des gouteurs installés au pied de chaque plante, délivre de façon continue une quantité d'eau optimale. Astuces pour économiser l'eau: Je me renseigne à la mairie sur les mesures de restrictions d'eau prise en cas de sécheresse. L'eau s'évapore très vite sous la chaleur du soleil. Profitez de la fraîcheur du matin et du soir pour arroser. Vous pouvez également récupérer l'eau de pluie pour l'arrosage.

26 Vous pourrez dès maintenant jardiner tout en préservant la biodiversité ! Le collège Notre-Dame de Poissy

27 Merci à Doreen Clément Gaëlle Valentine H Valentine B Marie-Amélie Claire Marie Titouan Julien Tristan Marine Ewen Arthur Léonie Lucas Adam Adrien


Télécharger ppt "Comment jardiner tout en préservant la biodiversité ? Collège Notre-Dame de Poissy 2012-2013."

Présentations similaires


Annonces Google