La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise en œuvre de la procédure de validation du B2I. Académie de la Martinique. Académie de Martinique - Interlocuteur TIC- G. BAVIER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise en œuvre de la procédure de validation du B2I. Académie de la Martinique. Académie de Martinique - Interlocuteur TIC- G. BAVIER."— Transcription de la présentation:

1 Mise en œuvre de la procédure de validation du B2I. Académie de la Martinique. Académie de Martinique - Interlocuteur TIC- G. BAVIER

2 Suite à lanalyse des statistiques de lapplication GIBII et aux enquêtes réalisées par la cellule TICE, le constat suivant a été réalisé: Un dispositif très diffus Une faible lisibilité de lactivité des collèges et lycées Un intérêt limité des équipes dencadrement (Personnel de direction) Une certaine réticence de certains enseignants. En STG, une pédagogie active, des préconisations liées aux usages TIC, favorisant la validation du B2I. Remarque : Depuis lintégration au niveau du DNB en 2008 (Diplôme National du Brevet Des collèges), 90% des élèves ont obtenu le B2I. Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

3 Informer : Lensemble des chefs détablissements (CTICE), les corps dinspection Les enseignants : Préparation collective dune présentation des B2I (Lycée et Collège) par les interlocuteurs TICE disciplinaires. Rencontre des équipes pédagogiques, au sein des établissements. Définition dune procédure de validation Former : Permettre aux enseignants de valider le C2I « Enseignant » Formations à distance : Parcours de formation en ligne pour accompagner lessor des usages TIC en classe et développer le travail en réseau : Formations disciplinaires : Favoriser les usages TICE au sein de la discipline. Concevoir des séquences pédagogiques permettant la validation du B2I, utilisation des produits RIP… Formation sur lapplication GIBII (Gestion Informatisée du Brevet Informatique et Internet) Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

4 Sapproprier et développer les usages : Lettre TICEDU EDU bases Produits RIP (Reconnu dintérêt pédagogique) SIALLE (Service dinformation et danalyse des logiciels libres éducatifs) Développer laccompagnement éducatif : PARASCHOOL MATHENPOCHE Expérimentations : TBI (Tableau Blanc Interactif) : INTERWRITE LEARNING Plateforme de travail collaboratif : OVIDENTIA ENT SCOLASTANCE (2008) : 20 détablissements Conception de parcours de formation : Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

5 Interlocuteur TICE EPLE : assister le chef détablissement dans la mise en œuvre de la politique de déploiement des usages des TIC. Définition dune procédure de validation. Inscription au sein du projet détablissement(Volet TICE). Assistant pédagogique TICE : accompagner les enseignants dans leurs usages des TIC, aide à la validation des compétences du B2I, utilisation de GIBII, assistance des utilisateurs de lENT. Interlocuteur TICE disciplinaire : Accompagnement et Formation aux usages TIC disciplinaires. Mutualisation des ressources pédagogiques pour la validation du B2I. Favoriser et développer les usages TICE au sein de la discipline. Conception de parcours Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

6 B0 n° 29 du 20 juillet 2006: Socle commun de compétences. B0 n° 29 du 20 juillet 2006 Ce socle commun sorganise autour de 7 domaines de compétences, dont la maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication. B0 n°42 du 16 novembre 2006 : Définition des différents domaines de compétences, modalités de vérification des compétences, la mise en œuvre, la délivrance des attestations. B0 n°42 du 16 novembre 2006 B0 n° 3 du 17 janvier 2008 : modalités de délivrance de lattestation du B2I B0 n° 3 du 17 janvier 2008 Les textes officiels sont disponibles : Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

7 Le B2i atteste de lacquisition dun ensemble de compétences liées aux usages TICE, développées par les élèves, tout au long de leur scolarité : école, collège et au lycée. 5 Domaines de compétences constituées ditems (31) par niveau : Collège –Lycée. Principes : Tout professeur peut valider les items constitutifs des domaines de compétences. Travail en équipe, en transversalité. Evaluation des compétences à travers : les activités disciplinaires, interdisciplinaires ou autres (Ex : concours ONISEP) Attestation délivrée en fin de cycle : 80% des items validés (21/31 et au moins la moitié des items de chacun des domaines) Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

8 Cinq domaines de compétences ont été définis pour les 3 niveaux du B2I Domaine 1 : Sapproprier un environnement informatique de travail Domaine 2 : Adopter une attitude responsable Domaine 3 : Créer, produire, traiter, exploiter des données Domaine 4 : Sinformer, se documenter Domaine 5 : Communiquer, échanger Chaque domaine est organisé en un certain nombre ditems. Un document dappui permettant de mieux expliquer les différents libellés a été publié par le ministère.document dappui Des feuilles de position ont été publiées pour les différents niveaux : école, collège, lycée. Deux sites nationaux : Educnet et Eduscol Educnet Eduscol Site académique de la cellule TICE et sites disciplinaires.TICE Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

9 Chaque enseignant doit : Prendre connaissance des compétences attendues du B2I Identifier celles qui peuvent être acquises et validées compte tenu du référentiel de sa discipline (par niveau) Vérifier les capacités attendues au cours des activités de sa discipline ou autre. Les équipes pédagogiques se concertent (conseil denseignement) pour :se concertent Elaborer une répartition des items à valider par classe, niveau ou discipline Deux fiches détaillées de répartition des items par discipline et par classe sont à remplir. discipline classe Un exemplaire est remis au chef détablissement Les choix effectués sont enregistrés au sein de lapplication GIBII Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

10 Le professeur principal ou un autre membre de léquipe informe les élèves sur le B2i et la procédure de validation. La feuille de position ou une plaquette de présentation peut être distribuée aux élèves. Les codes daccès à GIBII sont distribuées aux élèves. Les informations sur le B2I peuvent être répertoriées au cahier de texte de la classe ou de lENT Rappel : Au lycée, lattestation est délivrée par le chef détablissement sur proposition du professeur principal, après consultation de léquipe pédagogique de la classe. Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

11 GIBII (Gestion informatisée du B2I) est une application Internet qui permet de mettre en œuvre la procédure de validation du B2I. Des réunions pédagogiques peuvent être programmées, afin de faire le point sur la procédure de validation. Un bilan sur la procédure de validation peut être réalisé lors des conseils de classe. Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER

12 La définition dune procédure de validation a permis une meilleure prise en charge de la procédure au niveau des collèges. Lintégration au niveau du DNB a favorisé la démarche. Au Lycée, de nombreuses difficultés: Une volonté insuffisante de certaines équipes de direction qui nuit à lorganisation des actions concernant le B2I. Quelques freins : problèmes liés aux équipements, au réseau informatique, bande passante Internet. Certains collègues (enseignement général) interviennent dans un environnement où ils ont aucun accès aux outils favorisant les usages TIC. Expliquer, accompagner et former les collègues. Académie de Martinique - Interlocuteur TICE- G. BAVIER


Télécharger ppt "Mise en œuvre de la procédure de validation du B2I. Académie de la Martinique. Académie de Martinique - Interlocuteur TIC- G. BAVIER."

Présentations similaires


Annonces Google