La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 6 - Quelles sont les caractéristiques de loffre qui contribuent à la création de valeur ? (= chapitre 7 sur le manuel Nathan) 1.- Loffre commerciale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 6 - Quelles sont les caractéristiques de loffre qui contribuent à la création de valeur ? (= chapitre 7 sur le manuel Nathan) 1.- Loffre commerciale."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 6 - Quelles sont les caractéristiques de loffre qui contribuent à la création de valeur ? (= chapitre 7 sur le manuel Nathan) 1.- Loffre commerciale Thème 2 : Mercatique et marchés

2 Document 2 : loffre commerciale de Nestlé Waters

3 1. Quels sont les bénéfices attendus par un consommateur deau dHépar ? par un consommateur de Contrex ? Questions 2. Quel rôle attribue Nestlé Waters aux sites Internet de ses marques ? 3. Déduisez de vos réponses précédentes une définition de loffre commerciale.

4 Observation des sites : Contrex et Perrier (Commentaire libre)

5 2.- Le packaging Le packaging désigne lensemble de ce qui est destiné à recevoir le produit, à le protéger, mais aussi tout ce qui concerne son aspect visuel et décoratif. a.- les fonctions techniques du packaging : Il doit contenir le produit : cest un contenant adapté à la nature du produit :- liquide- gazeux- solide- pâteux Il doit protéger le produit des agressions extérieures qu'il peut subir : - chocs - chaleur - lumière - humidité - air – poussière. Dans certains cas, l'emballage reconstitue autour du produit un environnement qui lui convient ; une fonction supplémentaire s'ajoute alors : la prolongation de la vie du produit. Ex : conservation par le froid, le sous-vide, la stérilisation. Il doit distribuer le produit : il offre des quantités adaptées aux différents intermédiaires de la distribution comme au consommateur final ( unités de consommation, de vente et de transport ) Ex :- l'eau conditionnée en canette de 33cl ou en bouteille de 1,5l- le pot de yaourt en pot individuel, par lots de 2, 4, 8, 16 ou en pot familial de 1 Kg

6 b.- Les fonctions commerciales (ou marketing ) 1- L'emballage doit attirer l'attention : Le produit "se vend seul" dit-on. Il doit attirer l'attention, retenir lœil du client. Cette fonction est assurée par les couleurs, les formes, le graphisme et les matériaux utilisés. 2- L'emballage doit distinguer le produit : L'emballage "positionne le produit" en donnant de lui une image de qualité, de fraîcheur, de bien-être, d'un produit familier, naturel, écologique...Cette fonction est assurée par les matériaux utilisés, les couleurs, les formes et la marque du produit 3- L'emballage identifie le produit : C'est ce qui permet à l'acheteur d'identifier rapidement le produit. Un "codage" utilise les formes, les couleurs, les logos, la marque, les graphismes particuliers. 4- L'emballage doit faciliter l'utilisation : Cette fonction regroupe tout ce qui facilite l'utilisation du produit par le consommateur, lui apporte confort et sécurité ( poignées, bouchons, ouvertures, accessoires, doseurs, barquettes pour micro-onde... ). 5- L'emballage doit informer sur le produit : Il s'agit essentiellement du marquage ou étiquetage du produit. Les informations sont : - techniques : fonctions, caractéristiques, emplois du produit - commerciales : incitation à l'achat ( rapport quantité/prix ; photo... ) - réglementaires : protection et information légale du consommateur. Sur l'emballage, l'ordre des ingrédients à une grande importance : la déclaration doit être présentée dans l'ordre décroissant.

7 c.- Les fonctions commerciales (ou marketing ) à travers lobservation demballages Emballage observé : Itemsobservations 1- L'emballage doit attirer l'attention 2- L'emballage doit distinguer le produit 3- L'emballage identifie le produit 4- L'emballage doit faciliter l'utilisation 5- L'emballage doit informer sur le produit

8 3.- La marque Source intéressante : a.- Définition La marque est un signe d'identification des produits ou des services su sceptibles de reproduction graphique qui peut prendre diverses formes (qui peuvent se compléter) : nominale (mots, chiffres, sigles, etc.), figurative (dessins, étiquettes, etc.), sonore (phrase musicale, par exemple). b.- Ses 3 critères principaux -distinctif : le nom suggère la promesse du produit - licite : le signe choisi ne doit pas constituer un signe interdit, un signe contraire à l'ordre public, un signe contraire à la loi, aux bonnes mœurs ou un signe de nature à tromper le public - disponible : ne pas être déjà déposée à lINPI par une autre personne Site INPI :

9 la marque de producteur la marque de distributeur C.-Les classifications des marques

10 d.- Le circuit dun produit « marque de producteur » du producteur au consommateur + TVA Chiffre daffaires TTC = prix de vente TTC au client X nombre de produits vendus

11 e.- Le circuit dun produit « marque de distributeur » du producteur au consommateur Leclerc cherche un producteur qui va fabriquer le yaourt pour Leclerc, à partir dun cahier des charges imposé par Leclerc Expliquer lintérêt pour Leclerc (ou un autre grand distributeur) de faire fabriquer des produits sous sa propre marque ?

12 Travail dirigé : observons la marque repère du distributeur Cahier des charges : « Ce travail dirigé est un prétexte pour aborder la deuxième partie de létude de cas du baccalauréat. Je vous demande de répondre à la question suivante : Pour quelles raisons, Leclerc développe-t-il sa marque de distribution « marque repère » ? Conseils méthodologiques : Sur la forme : voir annexe Sur le fond : - Recherche dun plan : travail individuel et collectif, - rédaction individuelle, - travail relevé par le Professeur.

13 Lépreuve de spécialité mercatique (coefficient 12): Épreuve écrite (coefficient 6) Durée : 4 heures pour la partie écrite. La partie écrite de l'épreuve de spécialité est notée sur 20 points. Le sujet mentionne le nombre de points affectés à chacune des sous-parties. Le découpage entre les deux sous parties sera certainement de : 14 points pour létude de cas + 6 points pour la question relative à la problématique de gestion. La première sous-partie ressemble à létude de cas du baccalauréat STG mercatique. Nous conseillons à lélève dy consacrer 3 heures, Pour la seconde sous partie le candidat devra répondre à une question relative à une problématique de gestion en lien avec les situations et les thèmes du programme abordés dans la première partie. Nous conseillons à lélève dy consacrer une heure.

14 Pour la seconde partie : Lélève devra structurer sa réponse, en respectant, si possible lorganisation suivante : - Une introduction qui annonce les grandes parties du plan, - Une organisation structurée du développement : Pour chaque partie, un titre apparent et un « chapeau » qui annonce les points traités dans la partie. Chaque point traité doit faire lobjet dun paragraphe bien apparent pour le correcteur. - La conclusion ne doit pas synthétiser les points traités dans le développement, mais ouvrir sur une réflexion personnelle. Le correcteur évaluera les points suivants : - La structuration de lexposé, - Les réponses apportées à la question posée. Pour illustrer efficacement le contenu, je conseille à lélève de sappuyer sur des exemples de son quotidien, de mettre en perspective ses propositions avec les situations commerciales quil rencontre.


Télécharger ppt "Chapitre 6 - Quelles sont les caractéristiques de loffre qui contribuent à la création de valeur ? (= chapitre 7 sur le manuel Nathan) 1.- Loffre commerciale."

Présentations similaires


Annonces Google