La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les régences ottomanes (8 février) I. Létablissement des Ottomans dans le Maghreb II. Le métissage ethnique et politique, 16e-17e siècles III. Les régences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les régences ottomanes (8 février) I. Létablissement des Ottomans dans le Maghreb II. Le métissage ethnique et politique, 16e-17e siècles III. Les régences."— Transcription de la présentation:

1 Les régences ottomanes (8 février) I. Létablissement des Ottomans dans le Maghreb II. Le métissage ethnique et politique, 16e-17e siècles III. Les régences sous lautonomie, 18e siècle HIS 4668 Histoire du Maghreb Stefan Winter Hiver 2007

2 I. Létablissement des Ottomans dans le Maghreb 1. LEmpire ottoman : arrière-plan 2. Le défi espagnol 3. La fondation de la « régence » dAlger 4. Tunis et Tripoli « Tuğra » du sultan Süleyman (m. 1566)

3 1. LEmpire ottoman migrations turques en Anatolie byzantine, XIe- XIIIe siècles établissement de lémirat ottoman vers re expansion en Europe, 1354 conquête du Balkan, prise de Constantinople, 1453 –nouvelle capitale de lEmpire ottoman (Istanbul)

4

5 LÉtat ottoman idéologie de guerre sainte, mais … intégration des populations « romaines » (chrétiens grecs) émirat tribal -- > sultanat impérial –loyauté envers la famille ottomane –corps darmée, gouverneurs et fonctionnaires compose desclaves ( kul ) –structure dÉtat musulmane, pluriethnique

6 2. Le défi espagnol chute de Grenade, 1492 –expulsion des juifs ; plus tard des musulmans continuation de la reconquista en Afrique ? établissement de presidios (garnisons) sur la côte –Oran (1509), Bougie, Tripoli (1510)

7 3. La fondation de la régence dAlger Barbaros Hayreddin (Barberousse) –corsaire grec-ottoman –basé à La Goulette, Jerba (domaines hafsides) –guerres contres les Espagnols frère Örüç installé à Alger, Tlemcen, –succédé par Hayreddin –reconnaît la suzeraineté ottomane, 1519 Alger devient beylerbeylik (province ottomane ; « régence »)

8 Hayreddin Paşa (m. 1546) Alger principalement base dopérations corsaires –province tributaire autonome ; pas intégré dans ladministration militaire ottomane Hayreddin (Paşa) devient grand amiral ottoman (kapudan) en 1534 occupation de Tunis, alliance anti-espagnole avec la France,

9 Alger – Porte Azoun

10 La province dAlger beylerbeylik héréditaire au début intégré dans ladministration ottomane, 1587 –grande réforme administrative impériale –armée, système fiscal campagnes contre Tlemcen (Zayyanides, Espagnols) résistance au Maroc (Saadiens) prise de Tunis, 1574

11 4. Tunis... dynastie hafside sous protectorat espagnol défaite des Ottomans à Lépante, 1571 conquête depuis Alger, 1574 –grand vizir Sinan Paşa –Muhammad Hafs amené à Istanbul... et Tripoli aucune identité politique avant les Ottomans –tribus de la Cyrénaïque reconnaissent la suzeraineté des Mamluks dÉgypte –Tripoli / Tripolitaine annexée à lIfriqiya –contrôle normand (indirect), –attachement nominal aux Almohades, Hafsides

12 la grande guerre du 16e siècle… occupation de Tripoli par les Espagnols (Navarro), 1510 –chassent la population, construit un presidio –remise à lordre des chevaliers de Saint-Jean, 1535 base navale ottomane à Taguire (20 km a lest) –conquête ottomane, 1551 –devient beylerbeylik, base de corsaires

13

14 II. Le métissage ethnique et politique, 16e-17e siècles 1. Larmée et le pouvoir (le makhzen) 2. Les campagnes (bilad al-siba) 3. Les villes

15 1. Larmée et le pouvoir a)paşa : gouverneur nommé par Istanbul –sappuie sur une milice janissaire (ocak) –province tributaire ; pas divisée en fiefs –assisté (collecte dimpôts, liaison avec les tribus) par un bey b)capitaines corsaires (reis) –armée de renégats chrétiens

16 c) les janissaires (16e-17e siècle) Alger : Tunis : janissaires : infanterie délite du sultan –statut desclaves ; séparation de la population plus tard : intégration dans la société locale caste de kuloğlı (fils desclaves)

17 Tunis sous les dey-s révolte janissaire contre le gouvernement civil, 1591 le vrai pouvoir exercé par les dey (officiers des janissaires) consolidation de lemprise militaire sur la province construction daqueducs, mosquées, forteresses…

18 … et le contrepoids des bey-s bey : le gouverneur ottoman pour lintérieur –responsable pour la levée des impôts, contrôle des campagnes, relations avec tribus propre force armée ; rivalité avec le dey –dynastie des bey Murad, vue comme dynastie locale ; simposent contre les militaires turcs –paix et prospérité dans les campagnes

19 Alger sous les dey-s révolte des ocak janissaires, 1659 –après 1671 : élection du dey par les capitaines corsaires, plus tard par les ocak « république militaire » –économie basée sur le piratage capitaine-corsaire Dragut, gouv –consolidation du pouvoir dans les campagnes conseil militaire (diwan) –factionnalisme, alliances tribales Tripoli

20 2. Les campagnes (bilad al-siba) Alger : agriculture, pastoralisme dans lintérieur –contrôle du makhzen uniquement autour des villes –leadership local : chefs de tribus ; marabouts Tripoli : grand pouvoir des tribus (arabes) –autonomie du Fazzan sous les Banu Muhammad contrôle du commerce caravanier avec le Soudan –esclaves, or

21 3. Les villes Tripoli : construction de mosquées, forteresses terminus trans-saharien ; comptoirs occidentaux

22 Tunis - ville ancienne société musulmane, complexe les dey représentant du pouvoir ottoman ; instituent le mezheb (école juridique) hanéfite (cadi, mufti hanéfites) abaissement des ouléma et de la tradition malikites...

23 Algérie – villes population dAlger au 17e siècle : –dont esclaves / captives économie basée sur le piratage Constantine, Tlemcen : commerce caravanier Oran : centre local dartisanat, commerce –moins développé quau Maroc, en Tunisie

24 Alger - société ouléma appuient le pouvoir ottoman –plus dautonomie par rapport au hanéfisme –plus dargent / fondation pieuses (habous) trois provinces tributaires sous des bey : –Constantine (est), Midya (centre), Muaskar (ouest ; plus tard Oran) –impôts livrés tous les 3 ans par le bey

25 III. Les régences sous lautonomie, 18e siècle 1. Alger – la république pirate 2. Tunis et la dynastie husaynide 3. Tripoli et la dynastie Karamanlı

26 1. Alger – la république pirate –principale source de revenus de locak –vente des biens saisis au profit de lÉtat –rançonnement de prisonniers –racket de protection de navires étrangers –esclaves pas de flotte marchande algérienne –navires musulmans interdits dans les ports européens –harcèlement par les chevaliers de Saint-Jean jusquà la suppression de lordre en 1798 wakil al-kharj : le ministère de piratage

27 le déclin du piratage au 18e siècle 1600 : 75 navires 1750 : < 20 navires guerre avec lEspagne en 1770 –libération de 10,000 Espagnols (sur 18,000 prisonniers total) politique américaine de conciliation (1785) représailles européennes courte reprise durant les guerres napoléoniennes

28 la déconfiture revenus de locak réduits --» oppression fiscale exportation de blé ver lEurope –organisée par des familles juives proches au pouvoir –disettes --» pogroms contre les Juifs (1805) anarchie : 7 deys assassinés entre révoltes des ordres soufies dans la province dOran (affiliés à la confrérie Qadiriyya) –guerre contre les « Turcs » jusquen 1789 nouvelle alliance tribale forgée par Muhammad al-Kabir ; tué en 1827 –origines de lémir Abd al-Qadir

29 2. Tunis et la dynastie husaynide polarisation du pouvoir politique entre les deys et les beys –dynastie des bey Murad, –invasions par le deys algériens, e.g repoussé par le nouveau bey Husayn ibn Ali –« Turc » (grec) dorigine, mère tunisienne sempare de Tunis, 1706 –« monarchie nationale », jusquen

30 larmée armée mixte (1750) : –5000 « turcs » et kuloğlı (fils de soldats et fonctionnaires –3000 cavaliers de la tribu algérienne zuwawa ( « zouaves » ) campagne militaire mahalla 2 fois par dans les provinces –collection dimpôts, représentation du pouvoir

31 ladministration système juridique hanéfite (ottoman), mais... préférence donnée aux institutions religieuses malékites –habous publiques, privés dépendance sur les caïds (notables ; oulémas, chefs de clans, etc.) dans la gouvernance

32 groupes sociaux Kharijites (île de Jerba) –main doeuvre dans les villes réfugiés andalous –dernière vague en 1609 –développement de lagriculture Juifs –population ancienne ; réfugiés andalous ; diaspora de commerçants population : –(15 % urbaine, 35 % paysanne, 50 % tribale)

33 un « âge dor » tunisien ? disputes de succession et intervention algérienne en 1756 –paiement dun tribut à lAlgérie jusquen 1821 Hammuda Bey ( ) –prospérité par lagriculture et le commerce –réduction dimpôts agricoles ; meilleures condition de métayage pour les paysans –appuie des leaders religieux –armée turque disciplinée

34 Hammuda Bey (m. 1814) guerre contre lAlgérie en pour mettre fin à lexploitation économique pas de tribut annuel à Istanbul avant 1835 protectionnisme commercial en face de la pénétration du marché par les Européens

35 3. Tripoli et la dynastie Karamanlı révolte kuloğlı en 1711 –massacre de janissaires –instauration de la dynastie de paşas Karamanlı, jusquen 1835 développement du piratage importance comme carrefour commercial Sahara – Méditerranée –comptoirs commerciaux européens forteresse ottomane de Tripoli

36 la principauté Karamanlı : le déclin disputes de succession –factions appuyées par les ottomans –règne oppressif de Ali Burghul, –Yusuf Karamanlı restauré avec laide des Tunisiens guerre contre les États-Unis, –disputes sur les termes dun traité sur la course –blocus naval de Tripoli inefficace la course interdite par les Européens, 1818

37 la fin de lautonomie dépendance croissante sur des créanciers et sur les consuls européens révolte locale contre de nouveaux impôts expédition ottomane pour rétablir le contrôle du gouvernement impérial en 1835 monopole dapprovisionnement de la flotte anglaise révoqué en 1810 plan de conquérir Bornou empêché par le consul britannique ( )


Télécharger ppt "Les régences ottomanes (8 février) I. Létablissement des Ottomans dans le Maghreb II. Le métissage ethnique et politique, 16e-17e siècles III. Les régences."

Présentations similaires


Annonces Google