La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rapid Response of a Marine Mammal Species to Holocene Climate and Habitat Change De Bruyn M, Hall BL, Chauke LF, Baroni C, Koch PL, et al. 2009 Fluctuations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rapid Response of a Marine Mammal Species to Holocene Climate and Habitat Change De Bruyn M, Hall BL, Chauke LF, Baroni C, Koch PL, et al. 2009 Fluctuations."— Transcription de la présentation:

1 Rapid Response of a Marine Mammal Species to Holocene Climate and Habitat Change De Bruyn M, Hall BL, Chauke LF, Baroni C, Koch PL, et al Fluctuations et perturbations naturelles et anthropiques, des écosystèmes marins GUELAI Neila SCHWARTZ Céline SUEZ Marie 770 km N 1

2 Figure 1 : cycle annuel des éléphants de mer adultes But : étudier limpact dun changement climatique sur la distribution dune espèce. Mirounga leonina: Fidélité aux colonies de reproduction Polygyne Dimorphisme sexuel Distribution circumpolaire I. Influence du climat2. Analyses statistiques 3. Analyses critiques CONCLUSION SEaOS 2

3 1100 km N Figure 3 : localisation géographique des sites des colonies de Mirounga leonina (modifiée) Figure 2 : Fluctuations des températures au cours de lHolocène (< a) (modifiée) Déplacement des glaces avec les fluctuations des températures moyennes terrestres Victoria Land Coast (VLC): colonie ancienne de Mirounga leonina 2. Analyses statistiques 3. Analyses critiques CONCLUSIONINTRODUCTION Dansgaard et al.,(1969) 3

4 1100 Km Hypothèse : la colonie de VLC (Victoria Land Coast) aurait été fondée depuis la colonie de MQ (Macquarie Island) et quelques éléphants de mer à partir de la population en déclin de VLC seraient retournés en MQ Etude sur un marqueur de lADN mitochondrial Analyse dADN ancien et récent N Figure 4 : localisation de VLC et MQ 2. Analyses statistiques 3. Analyses critiques CONCLUSIONINTRODUCTION 4

5 SG PV HD EI FL MA MQ Figure 5 : réseaux représentant les relations entre les haplotypes de lADN mitochondrial ancien et récent. Une branche représente une mutation (données de lauteur) Deux groupes distincts malgré une faible divergence Un haplotype partagé entre VLC et MQ Expansion récente de MQ I. Influence du climat 3. Analyses critiques CONCLUSIONINTRODUCTION 5

6 VLC (-1501 à ans) VLC (-1500 à -270 ans) VLC ( > à ans ) MQ Figure 6 : Réseaux des relations entre les haplotypes de Macquarie Island (MQ) et Victoria Land Coast (VLC) récents, anciens et intermédiaires. (une branche représente une mutation) VLC dégroupée en fonction de lâge des échantillons: -Récent : -270 ans à ans -Intermédiaire : à ans -ancien : au-delà de ans Haplotype intermédiaire partagé entre VLC et MQ, argument pour un retour en MQ lors du déclin de VLC I. Influence du climat 3. Analyses critiques CONCLUSIONINTRODUCTION 6

7 Nombre dindividus : N Nombre dhaplotypes : h Diversité haplotypique : H d Fs de Fu : FsD de Tajima : D VLC p < 0.01 MQ p = 0.13 Tableau 1 : Figure 8 : courbe de disparité pour la colonie de MQ (modifiée) Observation dun goulot détranglement pour Victoria Land Coast Rejet de lhypothèse mutation-dérive pour Victoria Land Coast (serral, 2006) Test de Fu significatif pour VLC : atteste dune expansion de population Figure 7 : courbe de disparité pour la colonie de VLC (modifiée) Tableau 1 : résultats des tests statistique de Fu et de Tajima pour les populations VLC et MQ (modifié) I. Influence du climat 3. Analyses critiques CONCLUSIONINTRODUCTION 7

8 ADN ancien apporte des informations supplémentaires : -Sur les fluctuations de la taille efficace -Sur les fluctuations de la répartition Limite de lADN ancien : -Séquences courtes -Restreint létude à lADN mitochondrial Utilisation de lADN mitochondrial : -Information limité aux femelles -Hypothèse: seul le marqueur est soumis à la sélection I. Influence du climat 2. Analyses statistiques CONCLUSIONINTRODUCTION 8

9 Molecular Population Genetics of the Southern Elephant Seal Mirounga leonina (Slade R.W, et al., 1998) I. Influence du climat 2. Analyses statistiquesCONCLUSIONINTRODUCTION Étude mitochondriale et nucléaire pour montrer que la sélection na pas joué un rôle important dans la variation génétique dans les régions de gènes analysées Données de lADN nucléaire et mitochondrial sont concordantes Plus fort flux de gènes via les mâles Hypothèse : les différents modèles de croissances sont déterminés par le milieu soutenue SEaOS 9

10 Les fluctuations de températures ont influencé la distribution géographique des populations Les analyses tendent à établir une relation génétique entre VLC et MQ Toutefois, pas de preuve que MQ soit lancêtre de VLC Compléter les études avec microsatellites Intéressant de confirmer les résultats dADN mitochondrial ancien par des études dADN nucléaire ancien I. Influence du climat2. Analyses statistiques 3. Analyses critiques INTRODUCTION 10

11 Remerciements 11 Merci a Mark de Bruyn pour avoir répondu à nos questions avec précision et rapidité Merci a Mr Aurelle pour ses explications, et sa patience Merci aux chercheurs du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de lEnvironnement : J. Chappellaz, J. Savarino, C. Ritz, ainsi quà G. Durand (jeune chercheur au LGGE) Un petit merci aux éléphants de mer qui sont au service de l'océanographie opérationnelle ( Christophe Guinet, 2004)

12 MERCI DE VOTRE ATTENTION 12

13 Références bibliographiques Dansgaard W, Johnsen SJ, Moller J (1969) One thousand centuries of climatic record from Camp Century on the Greenland Ice Sheet. Science v. 166(3903), pp Guinet C. Les éléphants de mer sondent l'océan Austral (2004) ocean.fr/html/actualites/news/actu_elephant_fr.html, avril ocean.fr/html/actualites/news/actu_elephant_fr.html Mammoth Genome Project Pennsylvania State University mars SEaOS (Southern Elephant Seals as Oceanographic Samplers) mars Serra JL, Génétique des populations, ed. Dunod 2006 (267) : p Slade RW, Moritz C, Hoelzel AR, Burto HR (1998) Molecular Population Genetics of the Southern Elephant Seal Mirounga leonina. Genetics, Vol. 149,

14 Diapo questions 14

15 Paramètre IM (Étudie divergence au cours du temps et le flux de gène dans un sens ou dans lautre) Ces graphes représentent les distributions de probabilité pour les estimations de certains paramètres à partir de méthodes probabilisites. Le premier graphe indique par exemple le temps de séparation des populations: la valeurs la plus vraisemblable est aux alentours de 6000 YBP mais avec une incertitude qui va de 5000 à 8000 environ. 15 Valeur la plus probable Marge derreur

16 Temps dernier ancêtre commun Figure S3BEAST output of Time-to-Most-Recent-Common-Ancestor (TMRCA) estimates (YBP). For: all modern populations grouped (besides Macquarie Island) (blue), Macquarie Island (MQ - yellow), and Victoria Land Coast (VLC - red). 16

17 Φ st significatif si <0,15 moyenne différentiation si Φ st entre 0,15 et 0,20 Age%TMRCANShFsD ST MQ0N/A ; P= ; P>0.10N/A VLC All270-7, ; P< ; P> VLC , ; P< ; P> VLC 20001,958-2, ; P< ; P> VLC 30002,963-3, ; P< ; P> VLC 40004,047-4, ; P< ; P> VLC 50004,939-5, ; P< ; P> Table S3: Parameter comparisons against chronology subsets for VLC. ST = pairwise estimate between MQ and VLC subset. % TMRCA = subset age interval (%) relative to the time-to-most-recent-common-ancestor of the VLC sample (estimated at 11,740 YBP in BEAST) 17

18 Les éléphants de mer sondent l'océan Austral Par Christophe Guinet, Chargé de recherche au CEBC-CNRS (Centre d'Etudes Biologiques de Chizé) Pour cela, trois principaux sites de reproduction sont étudiés : l'un en Georgie du sud où la population a toujours été stable, un autre à Kerguelen-Heard où elle s'est stabilisée après une forte période de déclin et un troisième site à l'Ile Macquarie où elle diminue toujours. 18


Télécharger ppt "Rapid Response of a Marine Mammal Species to Holocene Climate and Habitat Change De Bruyn M, Hall BL, Chauke LF, Baroni C, Koch PL, et al. 2009 Fluctuations."

Présentations similaires


Annonces Google