La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Éducation à la Santé Pratiques et représentations des Infirmier(e)s scolaires Académie de Lyon et de Clermont-Ferrand Mabrouk Nekaa – ICTD 42 Groupe de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Éducation à la Santé Pratiques et représentations des Infirmier(e)s scolaires Académie de Lyon et de Clermont-Ferrand Mabrouk Nekaa – ICTD 42 Groupe de."— Transcription de la présentation:

1 Éducation à la Santé Pratiques et représentations des Infirmier(e)s scolaires Académie de Lyon et de Clermont-Ferrand Mabrouk Nekaa – ICTD 42 Groupe de recherche en éducation à la santé Université de Lyon 1- IUFM

2 Une question : En quoi le recueil et lanalyse des représentations et des pratiques en matière déducation à la santé des Infirmiers scolaires permettent de mettre en évidence les obstacles et/ou les résistances à la promotion de la santé à lécole ? En quoi le recueil et lanalyse des représentations et des pratiques en matière déducation à la santé des Infirmiers scolaires permettent de mettre en évidence les obstacles et/ou les résistances à la promotion de la santé à lécole ?

3 Hypothèses Les représentations sont contingentes de lidentité professionnelle initiale dinfirmier et influent sur les pratiques. Les représentations sont contingentes de lidentité professionnelle initiale dinfirmier et influent sur les pratiques. Les formations initiales et continues de léducation nationale favorisent la construction de nouvelles compétences. Les formations initiales et continues de léducation nationale favorisent la construction de nouvelles compétences.

4 Cadre théorique Le concept de représentation… Le concept de représentation… Les représentations sociales Les représentations sociales Les définitions de léducation à la santé Les définitions de léducation à la santé Les infirmiers de léducation nationale Les infirmiers de léducation nationale

5 Méthodologie Protocole Protocole Echantillonage Echantillonage Le questionnaire utilisé Le questionnaire utilisé Recueil des données Recueil des données Détermination des groupes Détermination des groupes Approche statistique Approche statistique

6 Résultats Auvergne Lyon

7 Nombre dinfirmier(e)s = 516 Nombre dinfirmier(e)s = 516 N = 188 N = 188 Répartition des répondants Répartition des répondants Résultats

8 Description de la population 94 % de femmes 94 % de femmes 30% a temps partiels 30% a temps partiels Moyenne dage = 46,5 ans Moyenne dage = 46,5 ans 87,6% sur poste définitif 87,6% sur poste définitif 12,5 ans sur poste 12,5 ans sur poste 90 % nont pas dautre formation universitaire que le DE 90 % nont pas dautre formation universitaire que le DE

9

10 Thèmes abordés Contenus abordés

11 Les actions ont lieu principalement en collège (54%), 15% en primaire et 12 % en Lycée Les actions ont lieu principalement en collège (54%), 15% en primaire et 12 % en Lycée 850 élèves par établissement et une moyenne de 1500 élèves par secteur 850 élèves par établissement et une moyenne de 1500 élèves par secteur

12 Pratiques pédagogiques Approche thématique avec des outils ciblés Approche thématique avec des outils ciblés Technique pédagogique : Technique pédagogique : Par demi groupe Par demi groupe Apport dinformation, échanges et débats Apport dinformation, échanges et débats

13 Rôle et mission40 Rôle et mission40 Réponse à des besoins23 Réponse à des besoins23 Projets (CESC et établissement)19 Projets (CESC et établissement)19 Éléments déclencheurs15 Éléments déclencheurs15 Démarrage (Déclarations) Décision personnelle 74 % Décision personnelle 74 % Sollicitation institutionnelle 22 % Sollicitation institutionnelle 22 % Événement extérieur 9 % Événement extérieur 9 % Réflexion collective39 % Réflexion collective39 % Pourquoi les actions ont démarré ? (pratiques)

14 Des paradoxes 62 % éprouvent un sentiment disolement 62 % éprouvent un sentiment disolement 52,7% narrivent pas à travailler en équipe au sein du CESC 52,7% narrivent pas à travailler en équipe au sein du CESC 81,9% déclarent travailler en équipe 81,9% déclarent travailler en équipe

15 12 % sont tout a fait satisfaits de leur travail 12 % sont tout a fait satisfaits de leur travail 82,4% le sont partiellement 82,4% le sont partiellement 3,4% ne le sont pas du tout 3,4% ne le sont pas du tout

16 Les obstacles Manque de temps Manque de temps Réaction des collègues et de la hiérarchie Réaction des collègues et de la hiérarchie Nouveauté sur le poste Nouveauté sur le poste Difficulté dintégration dans lemploi du temps Difficulté dintégration dans lemploi du temps Manque de formation Manque de formation Manque de matériel Manque de matériel

17 Incidences sur les pratiques La formation a une influence importante (p=0,001) La formation a une influence importante (p=0,001) La stabilité sur le poste (p=0,002) La stabilité sur le poste (p=0,002) Lancienneté de service (p=0,0045) Lancienneté de service (p=0,0045)

18 Représentation de leur rôle 84 % se définissent comme animateur proche des élèves 84 % se définissent comme animateur proche des élèves 16 % comme conseillers techniques pour lélaboration de projets 16 % comme conseillers techniques pour lélaboration de projets

19 Groupe A => Approche info-bio-médicale, n=40 Groupe A => Approche info-bio-médicale, n=40 Groupe B => Approche globale, n=103 Groupe B => Approche globale, n=103 (Plus vôtre trait est proche dun pôle plus vôtre pratique se définit ainsi) (Plus vôtre trait est proche dun pôle plus vôtre pratique se définit ainsi) Information Education Biomédicale : : et approche globale Pratiques en éducation à la santé

20 Incidence sur les pratiques Inclusion du travail dans le CESC (p=0,0018) Inclusion du travail dans le CESC (p=0,0018) Contenus plus axés sur linformation et moins sur la relation (p=0,0069) Contenus plus axés sur linformation et moins sur la relation (p=0,0069) Moins de collaboration avec les enseignants (p=0,00167) Moins de collaboration avec les enseignants (p=0,00167) Limportance des convictions religieuses (p=0,05) Limportance des convictions religieuses (p=0,05)

21 Sentiment de compétences Elaboration de projet ( p = 0,008) Elaboration de projet ( p = 0,008) Sentiment disolement (p= 0, 01) Sentiment disolement (p= 0, 01) Plus l'intérêt pour lES est élevé plus ils sont formés (p=0,039) Plus l'intérêt pour lES est élevé plus ils sont formés (p=0,039) 82 % des infirmiers ressentent un besoin de formation 82 % des infirmiers ressentent un besoin de formation

22 Le partenariat 94 % déclarent travailler en partenariat 94 % déclarent travailler en partenariat

23 Pour finir… cest bien lidée que se font les infirmier(e)s de léducation nationale sur leur rôle et leur approche en éducation à la santé qui impacte sur leur pratique. cest bien lidée que se font les infirmier(e)s de léducation nationale sur leur rôle et leur approche en éducation à la santé qui impacte sur leur pratique. Les pratiques des infirmier(e)s scolaires et les « formations continues » en éducation à la santé permettent de construire de nouvelles compétences pour modifier leur identité professionnelle de départ Les pratiques des infirmier(e)s scolaires et les « formations continues » en éducation à la santé permettent de construire de nouvelles compétences pour modifier leur identité professionnelle de départ

24 Merci


Télécharger ppt "Éducation à la Santé Pratiques et représentations des Infirmier(e)s scolaires Académie de Lyon et de Clermont-Ferrand Mabrouk Nekaa – ICTD 42 Groupe de."

Présentations similaires


Annonces Google