La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 POLI-D-208 Introduction à la recherche en science politique Titulaires: Jean-Benoit Pilet & Emilie van Haute.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 POLI-D-208 Introduction à la recherche en science politique Titulaires: Jean-Benoit Pilet & Emilie van Haute."— Transcription de la présentation:

1 1 POLI-D-208 Introduction à la recherche en science politique Titulaires: Jean-Benoit Pilet & Emilie van Haute

2 2 Rappel des séances Séance 1:Introduction Séance 2:Quest-ce que la recherche + Schéma de la recherche Séance 3:Tableau des paradigmes + Approche 1: paradigmes fondateurs Séance 4:Méthode 1: La méthode comparée Séance 5:Approche 2: Le behaviouralisme Séance 6:Méthode 2: Les méthodes denquêtes & sondages Séance 7:Approche 3: Le choix rationnel Séance 8:Méthode 3: Les méthodes expérimentales Séance 9: Approche 4: Le néo-institutionnalisme Séance 10:Méthode 4: Les interviews et enquêtes de groupe Séance 11:Approche 5: Le constructivisme Séance 12:Méthode 5: Lanalyse de discours

3 Caractéristiques Une méthode dominante Une méthode récente –Débat dans la première moitié du 20° siècle sur la validité de léchantillonnage –Méthode liée au développement des moyens de communication et au renforcement des structures de lEtat (pour avoir une bonne base déchantillonnage Une méthode positiviste et individualiste Types de méthodes denquête et de sondage 1.Enquête par questionnaire indirecte 2.Enquête par questionnaire directe 3.Interview structurée 4.Questionnaire auto-administré 5.Analyse statistique de contenu

4 Enquête indirecte Utilisation de bases de données existantes Exemples de bases de données disponibles: World Value Surveys: Eurobaromètres: European Social Surveys: Statistiques fédérales belges: Economic and Social Data Service (UK):

5 Méthode denquête et de sondage directe Réaliser une enquête / un sondage Définitions - Enquête = recherche sur un échantillon de la population visant à mieux connaître qui sont les individus, quels sont leurs comportements, leurs attitudes et leurs opinions. - Sondage = recherche sur un échantillon de la population visant savoir ce que pensent les répondants

6 Etapes de la construction dune enquête 1.Quelle population? 2.Quel échantillon? -Taille - Méthode déchantillonnage - Traitement des non-réponses 3.Quelles questions? -Types de questions - Les pièges à éviter - Les erreurs de lenquêteur 4.Quel support?

7 Etape 1: Quelle population? = Lensemble du groupe (individus, régions, nations, etc.) sur lequel on mène la recherche Est fonction –De lobjectif de lenquête (électorale, de consommateurs/usagers, population dun pays, etc.) –Des contraintes temporelles & matérielles –Des données disponibles pour tirer léchantillon (premiers biais possibles si lon part dune base de données ne correspondant pas à toute la population visée)

8 Etape 2: Quel échantillon? (1) Type & taille de léchantillon Types déchantillons - Exhaustif (recensement): la population entière est interrogée - Non exhaustif: une partie de la population est interrogée Taille dun échantillon non exhaustif - Compromis entre contrainte (temps, argent) et validité statistique - Taille absolue qui compte > taille relative (1000 répondants BE / USA) - Une augmentation de taille augmente la probabilité dune meilleure représentativité (taille, erreur échantillonnage) => décider lerreur tolérable - Au-delà dun seuil, le gain marginal en représentativité décroît - Anticiper le taux de non réponse (# questionnaires utilisables / envoyés) - Tenir compte de lhétérogénéité de la population - Tenir compte du type danalyse à mener (+ sous-groupes, + grand échantillon) - Booster samples pour les populations de petite taille (ex: les primo-électeurs) ou pour les populations plus difficiles à atteindre

9 Etape 2: Quel échantillon? (2) Représentativité de léchantillon Seuil de confiance de 95% Marge derreur de 5%

10 Etape 2: Quel échantillon? (3) Les méthodes déchantillonnage –Tirage aléatoire ou probabiliste (random sampling) Tirage aléatoire simple Tirage aléatoire systématique Tirage aléatoire stratifié Tirage aléatoire multi-niveaux Tirage par groupe (cluster) Enquête par panel –Tirage non aléatoire ou non probabiliste Tirage par quota Tirage boule de neige (snowball sampling) Tirage de commodité (convenience sampling)

11 Etape 2: Quel échantillon? (4) Avantages et inconvénients des types de tirages Echantillonnage aléatoire / probabiliste Avantages –La sélection des personnes contactées est indépendante de lenquêteur –La population de base nest pas (ou presque pas) biaisée avant même la prise de contact –Possibilité dinférer / généraliser les résultats à lensemble de la population (avec marge derreur) Inconvénients –Coûteux –Il faut une bonne base de données de départ de sa population –Plus difficile de corriger durant le terrain la qualité de léchantillon Echantillonnage non aléatoire / non probabiliste Avantages - Accessibilité Inconvénients - Généralisation difficile (Non représentativité) => Quanti ou quali?

12 Etape 2: Quel échantillon? (5) Les méthodes déchantillonnage aléatoire / probabiliste Tirage aléatoire simple = tirage au sort: chance égale pour tous (n/N) Tirage aléatoire systématique = 1 / n Tirage aléatoire stratifié = tirage aléatoire au sein de sous-groupes prédéterminés de la population Tirage aléatoire multi-niveaux = sélection dun échantillon de zones territoriales représentatives puis tirage aléatoire dindividus au sein ces zones territoriales (ex.: Facs/ unif) Tirage par groupe (cluster) = tirage aléatoire multi-niveaux sauf quà la seconde étape, on ne tire par aléatoirement des individus mais des groupes dindividus (villages, entreprises, classes, etc) et on interroge tous les individus. Moins cher mais moins représentatif car au sein du cluster, les individus se ressemblent. Enquête par panel = enquête reproduite à différents moments dans le temps sur un même échantillon. Avantage: Permet de mieux comprendre le changement. Inconvénients: désaffection entre les vagues denquête et perte de représentativité du groupe au fil du temps.

13 Etape 2: Quel échantillon? (6) Les méthodes déchantillonnage non aléatoire / non probabiliste Tirage par quotas –Echantillon divisé en sous-groupes à leffectif prédéterminé selon la population (souvent: socio-démographique) –Sélection par lenquêteur au sein des sous-groupes (>< stratifié) –Moins coûteux, plus rapide (individus remplaçables) –Moins représentatif (choix subjectif de lenquêteur, disponibilité) –Nécessité de connaître les caractéristiques de la population Exemple: Population hab; 55% femmes, 45% hommes; taux de sondage 1/20 Echantillon = / 20 = 500 Quotas = 500*55% femmes = 275 ; 500*45% hommes = 225 Tirage boule de neige –On part de ceux quon connaît et on contacte leurs connaissances –Non représentatif mais la seule voie pour les populations difficile à atteindre, non répertoriées (drogués, SDF, etc.) Tirage de commodité - On sonde la population accessible

14 Etape 2: Quel échantillon? (7) Le traitement des non réponses Les non-réponses ne se répartissent pas aléatoirement. Certains groupes répondent moins (jeunes, plus âgés, moins éduqués, non native speakers, etc) Donner des informations sur les non-répondants (% et caractéristiques) pour éventuellement évaluer à quel point cela biaise léchantillon Techniques pour réduire les non-réponses: -Bonne base de données de départ de la population -Face-to-face plutôt que téléphone ou postal -Incentives -Statut et confiance dans le commanditaire de lenquête -Questions simples au début pour éviter le refus après une ou deux questions

15 Etape 3: Quelles questions (1) Les types de questions Ouverte Ex.: Quel est le problème le plus important auquel la Belgique est confrontée aujourdhui? Avantages:ne ferme pas le domaine des possibles (réponses non attendues) permet de saisir les logiques du raisonnement nanticipe pas les connaissances / niveau de compréhension permet dexplorer des domaines peu connus Inconvénients: long à coder et difficile à analyser (analyse de contenu) davantage de non réponse Fermée - Types: Binaire; Choix multiple; Echelle Ex.: Parmi ces différents problèmes, quel est pour vous le problème le plus important auquel est confrontée la Belgique aujourdhui? (crise économique; réchauffement climatique; immigration; mondialisation) Avantages: facile à compléter, à coder, à comparer clarifie la question pour le répondant Inconvénients: perte de spontanéité catégories doivent être mutuellement exclusives Irrite le répondant

16 Etape 3: Quelles questions (2) La construction du questionnaire Règles de base -Garder sa question de recherche à lesprit -Savoir ce que lon veut mesurer -Se demander comment on répondrait soi-même Types de questions -Questions factuelles individuelles: informations personnelles, comportements -Questions factuelles sur dautres individus -Attitudes (échelles) -Croyances (religion, politique) -Valeurs et normes -Connaissance Longueur du questionnaire

17 Etape 3: Quelles questions (3) La construction du questionnaire Formulation des questions -Formulation simple, compréhensible, courte, avec exemples si nécessaires Exemple: Etes-vous membres dune ONG (Greenpeace, Amnesty, etc.)? -Formulation universelle (sadressant à toute la population visée) Contre-exemple: Réservez-vous vos vacances sur internet? -Formulation neutre (ne pas induire la réponse) Contre-exemple: La plupart des gens lisent un livre par mois. Et vous? -Formulation ne laissant quune seule interprétation Contre-exemple: A quelle fréquence lisez-vous? (Quoi? Des livres? Des magazines? Lhoraire du bus?) -Une seule question et pas deux en une Contre-exemple: La crise économique a-t-elle été causée par les banques et ladmettent-elles? - Des propositions de réponse mutuellement exclusives (inclure je ne sais pas)

18 Etape 3: Quelles questions (4) La construction du questionnaire Ordre des question - Les placer par thèmes pour augmenter la fluidité - Entonnoir: Les questions simples au début pour instaurer la confiance => questions fermées binaires puis questions factuelles puis questions personnelles - Les questions indispensables (refus de répondre non admis) au début Présentation -Important! -Introduction & conclusion -Expliquer comment répondre Test du questionnaire - Réaliser une enquête pilote: permet de passer dune question ouverte à une question fermée; permet déliminer des questions non discriminantes ou pas suffisamment claires; permet de tester la longueur

19 Etape 3: Quel support (1) Ladministration du questionnaire Choix dun mode de collecte des données: contraintes: -Méthodologiques (longueur questionnaire, population-cible, etc.) -Budgétaires -Temporelles -Liée à la base denquête (informations sur la population cible) Possibilité de combiner les modes Supports disponibles -Support papier -Téléphone -Enquête informatisée en face-à-face (interview structurée) -Internet (auto-administré)

20 Etape 3: Quel support (2) Ladministration du questionnaire Erreurs & risques potentiels –Limpact de lenquêteur Impact de son apparence (enquêteur dorigine étrangère et enquête sur le racisme) Impact de son comportement, de sa personnalité. Le répondant veut faire plaisir à lenquêteur –Les erreurs de lenquêteur Donner des exemples orientant les réponses Ne pas poser toutes les questions Compléter des parties du questionnaire soi-même Laisser transparaître ses opinions Attention: Briefing / Débriefing / Contrôle de qualité si vous déléguez.

21 Lanalyse des données denquête et de sondage Bien identifier variable dépendante / indépendante Variables indépendantes classiques: socio-démo (âge, genre, SES, religion, ethnicité) + variables spécifiques à la recherche Entrer les données dans une base de données (SPSS) Vérifier / nettoyer la base de données (tableaux fréquences) Jouer / se familiariser avec les données (mesures tendances centrales, dispersion) Faire des analyses bivariées: relations > causalité (tableaux croisés, corrélations) Faire des analyses multivariées - vérifier que la relation nest pas fallacieuse (3 ème variable déterminante) - vérifier quil ny a pas de variable intermédiaire - vérifier que dautres variables ne font pas diminuer la relation Etre attentif à la signification statistique des résultats (généralisation) Mener des analyses sur les questions ouvertes

22 10 commandements pour une enquête de qualité Etablir par écrit des objectifs clairs, précis et opérationnels à lenquête puis les faire valider par les personnes concernées Identifier précisément la cible de lenquête (population-mère) et choisir un échantillon représentatif Choisir sa méthode déchantillonnage Concentrer les questions sur lobjectif de lenquête uniquement Organiser le questionnaire en parties claires en partant du général au particulier et des questions neutres aux questions engageantes Ne pas multiplier les questions ouvertes Utiliser un langage clair, simple et compréhensible par tous Soigner la présentation du questionnaire et indiquer clairement les informations nécessaires aux enquêteurs et/ou répondants Insister auprès de tous les intervenants en général et des enquêteurs et du personnel de saisie en particulier sur la nécessité dune grande rigueur Etre prudent dans linterprétation et la restitution des résultats en étant bien conscient des marges derreur

23 Références Davies M.B., Doing a Successful Research Project, London, Palgrave, 2007, pp Barnett V., Sample Survey: Principles and Methods, London, Hodder Arnold, Oppenheim A.N., Questionnaire Design, Interviewing and Attitude Measurement, London, Continuum International Publishing Group, Pallant J., SPSS Survival Manual, Maidenhead, Open University, Kinnear P., Gray C., SPSS facile appliqué à la psychologie et aux sciences sociales: maîtriser le traitement de données, Bruxelles, De Boeck, 2005


Télécharger ppt "1 POLI-D-208 Introduction à la recherche en science politique Titulaires: Jean-Benoit Pilet & Emilie van Haute."

Présentations similaires


Annonces Google