La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le harcèlement Professeur Philippe Corten - ULB Société Royale de Médecine Mentale « Travail et psychiatrie » 13 juin 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le harcèlement Professeur Philippe Corten - ULB Société Royale de Médecine Mentale « Travail et psychiatrie » 13 juin 2009."— Transcription de la présentation:

1 Le harcèlement Professeur Philippe Corten - ULB Société Royale de Médecine Mentale « Travail et psychiatrie » 13 juin 2009

2 Plan 1. Identifier un harcèlement 2. La place du thérapeute 3. Diagnostic 4. Traitement 5. Réhabilitation 6. Parole aux patients

3 Quest-ce que le harcèlement moral? On appelle harcèlement moral toute conduite: On appelle harcèlement moral toute conduite: abusive (comportements, paroles, intimidations, actes, gestes, écrits unilatéraux) dans abusive (comportements, paroles, intimidations, actes, gestes, écrits unilatéraux) dans –lobtention du consentement –la dignité humaine Sur le fond Sur le fond Dans la forme Dans la forme –les reproches faits à la victime (discrédit) r é p é t é e (en g é n é ral on table sur une dur é e de plusieurs mois se r é p é tant au moins hebdomadairement) ciblée ou non

4 On appelle harcèlement moral toute conduite: ayant ayant –pour objet (cest à dire volontairement), –ou pour effet (cest à dire non volontairement) de : porter atteinte à la personnalité, la dignité ou lintégrité (physique ou psychique) dun individu porter atteinte à la personnalité, la dignité ou lintégrité (physique ou psychique) dun individu mettre en péril son emploi et/ou sa santé (mentale ou physique) mettre en péril son emploi et/ou sa santé (mentale ou physique) créer un environnement intimidant, hostile, dégradant humiliant ou offensant. créer un environnement intimidant, hostile, dégradant humiliant ou offensant.

5 Lagression ne se pratique généralement pas ouvertement. Lagression ne se pratique généralement pas ouvertement. Leffet destructeur vient de la répétition dagressions apparemment anodines (allusions, non-dits, « bêtes blagues », tâches dévalorisantes ou inutiles, disparition de dossiers…) mais continuelles et dont on sait quelles ne sarrêteront jamais. Leffet destructeur vient de la répétition dagressions apparemment anodines (allusions, non-dits, « bêtes blagues », tâches dévalorisantes ou inutiles, disparition de dossiers…) mais continuelles et dont on sait quelles ne sarrêteront jamais. Ces agressions visent lindividu dans sa personne (sa couleur de cheveux, ses ambitions, ce qui est important pour lui,…) dans le but de le déstabiliser. Ces agressions visent lindividu dans sa personne (sa couleur de cheveux, ses ambitions, ce qui est important pour lui,…) dans le but de le déstabiliser. Le harcèlement est assimilé par la loi à de la violence au même titre que la violence physique ou verbale, le viol ou le harcèlement sexuel. Le harcèlement est assimilé par la loi à de la violence au même titre que la violence physique ou verbale, le viol ou le harcèlement sexuel.

6 Le processus du harcèlement moral a) Phénoménologique Le harcèlement est le fruit dun processus répétitif qui sopère généralement en cinq temps : Le harcèlement est le fruit dun processus répétitif qui sopère généralement en cinq temps : –Isoler –Paralyser –Discréditer –Humilier –Détruire. La plupart des faits ou attitudes incriminées sont anodins pris isolément et difficilement objectivables, cest laccumulation par effet de microtraumatismes qui use moralement la victime. La plupart des faits ou attitudes incriminées sont anodins pris isolément et difficilement objectivables, cest laccumulation par effet de microtraumatismes qui use moralement la victime. Cest pourquoi, la preuve du contraire doit être apportée par laccusé et /ou lentreprise. Mais le plaignant doit apporter des faits qui peuvent être contredits. Cest pourquoi, la preuve du contraire doit être apportée par laccusé et /ou lentreprise. Mais le plaignant doit apporter des faits qui peuvent être contredits.

7 Etape 1- Isoler la victime Exemples: Exemples: –Ostensiblement ne pas lui dire bonjour –Ne pas la prévenir des réunions ou la barrer comme membre de celles-ci Mais aussi, de façon plus objectivable Mais aussi, de façon plus objectivable –La confiner dans un local isolé –Lui interdire de demander de laide ou des renseignements à ses collègues

8 Etape 2- Empêcher la victime de sexprimer, la paralyser Exemples: Exemples: –Linterrompre systématiquement –Lui interdire de faire appel à la hiérarchie ou aux procédures ad- hoc Mais aussi, plus objectivable Mais aussi, plus objectivable –Ne lui transmettre ses ordres que par écrit –Ne pas faire suivre ses documents, plaintes et ses demandes

9 Etape 3- Discréditer la victime et la faire douter delle Exemples: Exemples: –La critiquer systématiquement –La dénigrer auprès de la hiérarchie des collègues –Détruire ou cacher le travail réalisé Mais aussi, plus objectivable Mais aussi, plus objectivable –Lui imposer de façon extensive des tâches impossibles à réaliser –Lui faire recommencer indéfiniment la même tâche sous nimporte quel prétexte (cfr Stupeur et tremblement de A. Nothomb).

10 Etape 4- Porter atteinte à la personne en tant quindividu (lhumilier) Exemples: Exemples: –Ridiculiser, bêtes blagues incessantes –Mettre en doute ses capacités de jugement ou de décision –Faire des allusions sans jamais les expliciter Mais aussi, plus objectivable Mais aussi, plus objectivable –Lui demander des tâches qui sont systématiquement au-dessous de ses capacités ou de son rôle (Cfr Stupeur et Tremblement) –Engueulades publiques non justifiées

11 Etape 5- Détruire Exemples: Exemples: –Obliger la personne à effectuer des travaux dangereux –Menaces de sévices –Non respect de la vie privée –La harceler à lextérieur (téléphone, lettres anonymes,…) Mais aussi, plus objectivable Mais aussi, plus objectivable –Systématiquement, ne pas respecter son besoin de récupération (physique ou psychique) … –Endommager son outil de travail ou ses affaires personnelles –Agressions physiques, sexuelles ou verbales

12 Le processus du harcèlement moral b) Psychologie sociale Atteinte identitaire Atteinte identitaire –« Que faites-vous dans la vie? » Atteinte reconnaissance sociale Atteinte reconnaissance sociale –Reconnaissance intrinsèque –Reconnaissance extrinsèque Situation dimpasse Situation dimpasse –Limpossibilité de démissionner sous peine de perdre ses droits sociaux génère une situation dimpasse. Isolement du sujet Isolement du sujet –La précarité du travail a généré le silence et le chacun pour soi. –La famille et les proches ne comprennent pas

13 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Atteinte à la pyramide des BESOINS de Maslow pour la réalisation de soi Atteinte à la pyramide des BESOINS de Maslow pour la réalisation de soi Satis faction Satis= assez Satis faction Satis= assez Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

14 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Entreprise de destruction systématique Entreprise de destruction systématique Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

15 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

16 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

17 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

18 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

19 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

20 Le processus du harcèlement moral c) Psychologie individuelle Physiologie Sécurité Stimulation Appartenance Amour sympathie Estime Réalisation Soi

21 Les acteurs –La victime –Le harceleur –Les témoins –Lentreprise –Les proches

22 Profil de la victime Nimporte qui peut être victime de harcèlement moral. Nimporte qui peut être victime de harcèlement moral. Assez souvent il sagit de travailleurs que lon peut taxer Assez souvent il sagit de travailleurs que lon peut taxer –soit de bonnes poires –soit au contraire de personnes qui dune manière ou dune autre pourraient porter ombrage à lagresseur (un rival). Ce sont rarement de grandes gueules, au contraire, ce sont plutôt des gens qui auraient tendance à sécraser ou à être conciliants. Ce sont rarement de grandes gueules, au contraire, ce sont plutôt des gens qui auraient tendance à sécraser ou à être conciliants.

23 Profil de lagresseur Personnalités perverses (MF. Hirigoyen) Personnalités perverses (MF. Hirigoyen) –des séducteurs qui manipulent bien leur entourage –généralement bien vus de la hiérarchie parce quils semblent efficaces –on ne les voit pas venir. Ce nest que pris au piège que leur vrai visage apparaît Positions perverses (Vous et moi ?) (Ch. Dejours) Positions perverses (Vous et moi ?) (Ch. Dejours) –c-à-d fonctionnement momentané, qui serait un mode de défense de ceux qui ont peur dêtre dévoilés ou qui se sentent menacés narcissiquement (jalousie ordinaire) On a toujours fait comme ça! On a toujours fait comme ça! –Milieu ouvrier peu qualifié, militaires

24 Les témoins Le harceleur cherchera constamment à mettre les témoins de son côté, en présentant le harcelé comme agent défaillant. Le harceleur cherchera constamment à mettre les témoins de son côté, en présentant le harcelé comme agent défaillant. Les témoins préoccupés souvent par leur propre sort, peuvent devenir des complices qui se taisent pour se protéger. Les témoins préoccupés souvent par leur propre sort, peuvent devenir des complices qui se taisent pour se protéger. =>Difficulté majeure à faire témoigner les témoins lors de procédures officielles

25 Lentreprise La banalisation du harcèlement moral arrange bien lentreprise dans une certaine mesure: La banalisation du harcèlement moral arrange bien lentreprise dans une certaine mesure: –Le sale boulot de « lécrémage » des plus faibles se fait suivant la loi de Darwin (seuls les plus forts survivent)

26 Les proches Lincrédulité au moment des faits Lincrédulité au moment des faits –Les faits, relatés isolément, sont anodins La hâte à vouloir tourner la page après La hâte à vouloir tourner la page après –Ils ont soufferts, eux aussi. –Oublier, tourner la page, sont de bons mécanismes pour aller de lavant. –Mais, peut-on tout oublier?

27 Plan 1. Identifier un harcèlement 2. La place du thérapeute 3. Diagnostic 4. Traitement 5. Réhabilitation 6. Parole aux patients

28 La place du thérapeute Le thérapeute Le thérapeute –Doit pouvoir identifier une suspicion de harcèlement ou de maltraitance au travail –Nest pas le médiateur entre le harcelé et le harceleur => personne de confiance –Nest pas juge dinstruction => conseiller en prévention ou justice, Justice –Ne fait pas une expertise constat –Doit pouvoir aider à faire un vrai choix entre: Procédure informelle: trouver une solution pour que le harcèlement cesse Procédure informelle: trouver une solution pour que le harcèlement cesse Procédure formelle: reconnaissance symbolique de lexistence dun harcèlement et trouver une solution Procédure formelle: reconnaissance symbolique de lexistence dun harcèlement et trouver une solution –Traiter les conséquences –Programme de réhabilitation personnelle et psychosocial

29 Plan 1. Identifier un harcèlement 2. La place du thérapeute 3. Diagnostic 4. Traitement 5. Réhabilitation 6. Parole aux patients

30 Tableau clinique Phase 1: alerte Phase 1: alerte –La victime ne comprend pas ce qui lui arrive, ce qui lempêche de réagir de manière adaptée, elle ne saperçoit pas quelle est manipulée. –Cherche vainement ce quelle devrait changer. –Quel que soit son comportement: échec. –Difficile à diagnostiquer car la personne ne se plaint pas de troubles majeurs : anxiété, troubles du sommeil, ennui, médicaments, alcool, fatigue, hyperactivité réactionnelle. –Instruments: Questionnaire de Leyman, vigilance du soignant.

31 Tableau clinique Phase 2: Etat de stress post-traumatique Phase 2: Etat de stress post-traumatique –Reviviscences egodystoniques récurrentes (Flash Back, cauchemars…) –Signes dalerte orthosympathique permanente –Evitement de lieux et de personnes –Repli sur soi, émoussement des affects –Signes neurovégétatifs divers

32 Tableau clinique Phase 3: leffondrement « cataclysme » Phase 3: leffondrement « cataclysme » –Dresde, Hiroshima, Nagasaki, Guantanamo… la liste est longue pour évoquer lhorreur inimaginable –Décompensation anxio- dépressive majeure –Suicide

33 Diagnostics différentiels Contraintes professionnelles, conflits Contraintes professionnelles, conflits Burn-out Burn-out Violence Violence Paranoïa Paranoïa Névrose hystérique Névrose hystérique Stress Stress

34 Plan 1. Identifier un harcèlement 2. La place du thérapeute 3. Diagnostic 4. Traitement 5. Réhabilitation 6. Parole aux patients

35 Traitement 1. Mettre à labri En cas de violence physique ou verbale caractérisée: accident de travail toujours. En cas de violence physique ou verbale caractérisée: accident de travail toujours. Incapacité de travail suffisamment longue. Incapacité de travail suffisamment longue. 2. Ne pas culpabiliser « tu lui as donné pour te battre » « tu lui as donné pour te battre » « mais pourquoi navez- vous pas appelé au secours? » « mais pourquoi navez- vous pas appelé au secours? » 3. Reconnaître la souffrance et leffet destructeur sans rentrer dans un processus de victimisation sans rentrer dans un processus de victimisation

36 Traitement Prévenir voire traiter le Syndrome de stress post- traumatique Prévenir voire traiter le Syndrome de stress post- traumatique –Les troubles du sommeil et troubles anxieux Benzo temporairement Benzo temporairement Trazodone ou Myrtazapine Trazodone ou Myrtazapine Relaxation et imagerie mentale positive Relaxation et imagerie mentale positive –Eviter le repli sur soi Rencontrer ceux quon aime Rencontrer ceux quon aime Prendre soin de soi et se faire plaisir Prendre soin de soi et se faire plaisir Cordon sanitaire contre ce qui réveille le traumatisme Cordon sanitaire contre ce qui réveille le traumatisme –Téléphone du travail ou lettres à entête –Ne pas se justifier de son incapacité face au travail –Savoir dire aux collègues de ne pas se vexer si on ne répond pas à leurs sollicitations –Demander aux amis de ne pas parler du travail…

37 Traitement Transformer la colère en projet de vie et non en projet de vengeance. Transformer la colère en projet de vie et non en projet de vengeance. Aucun procès, aucune punition ne réparera le traumatisme subi. Ce nest que mise en perspective du futur que la victime apprendra à pouvoir dire Non (Stop) à ceux qui attentent à son identité. Aucun procès, aucune punition ne réparera le traumatisme subi. Ce nest que mise en perspective du futur que la victime apprendra à pouvoir dire Non (Stop) à ceux qui attentent à son identité. Ne pas réveiller le traumatisme tant que le patient « se noie » Ne pas réveiller le traumatisme tant que le patient « se noie » On peut craindre quune psychothérapie trop précoce ne conduise à rechercher déventuelles motivations de la victime quant à sa place de victime et donc son éventuel masochisme. On peut craindre quune psychothérapie trop précoce ne conduise à rechercher déventuelles motivations de la victime quant à sa place de victime et donc son éventuel masochisme. Pas de débriefing à tout prix. Reconnaître que la colère est justifiée. Pas de débriefing à tout prix. Reconnaître que la colère est justifiée.

38 Un modèle Feed Back Analyse situation Action Fight or Flight Anticipation

39 Un modèle Analyse situation Action Fight or Flight Pensée automatique Phantasme Emotion Sensation Souvenirs conscients & inconscients Anticipation

40 Un modèle Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme Émotion Sensation Souvenirs conscients & inconscients

41 Un modèle Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme Emotion Sensation Souvenirs conscients & inconscients

42 Un modèle Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme Emotion Sensation Souvenirs conscients & inconscients

43 Issue? Créer une issue Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme Emotion Souvenirs conscients & inconscients ITT Relaxation Ne pas réactiver le traumatisme dans un premier temps

44 Issue? Créer une issue Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme EmotionSensation Souvenirs conscients & inconscients ITT Relaxation Ne pas réactiver le traumatisme dans un premier temps

45 Issue? Créer une issue Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme EmotionSensation Souvenirs conscients & inconscients ITT Relaxation Ne pas réactiver le traumatisme dans un premier temps

46 Agir Analyse situation Action Fight or Flight => Freeze Anticipation Pensée automatique Phantasme Emotion Souvenirs conscients & inconscients ITT (Relaxation) Phase de réadaptation Psychothérapie

47 Plan 1. Identifier un harcèlement 2. La place du thérapeute 3. Diagnostic 4. Traitement 5. Réhabilitation 6. Parole aux patients

48 Réhabilitation Eviter la victimisation Tout porte à ce comportement Tout porte à ce comportement Si le persécuteur quitte lentreprise laction séteint Si le persécuteur quitte lentreprise laction séteint Si le plaignant quitte lentreprise laction séteint Si le plaignant quitte lentreprise laction séteint Si le plaignant va mieux laction est remise en question Si le plaignant va mieux laction est remise en question Si plainte informelle: pas dauthentification du harcèlement Si plainte informelle: pas dauthentification du harcèlement Si plainte formelle: Si plainte formelle: Reconnaissance uniquement symbolique Reconnaissance uniquement symbolique Généralement cest le plaignant qui va être muté pas le harceleur Généralement cest le plaignant qui va être muté pas le harceleur Vu le règlement de travail le persécuteur aura dabord tout au plus un avertissement (avec une aide pour mieux fonctionner), si récidive un (plusieurs) blâme(s)… => sentiment dimpunité Vu le règlement de travail le persécuteur aura dabord tout au plus un avertissement (avec une aide pour mieux fonctionner), si récidive un (plusieurs) blâme(s)… => sentiment dimpunité Les conclusions ne sont pas rendues publiques => pas de sanctions visibles pour le harceleur voire il est promu, le harcelé est celui qui a occasionné le désordre Les conclusions ne sont pas rendues publiques => pas de sanctions visibles pour le harceleur voire il est promu, le harcelé est celui qui a occasionné le désordre Si action en justice: Probabilité de résultat quasi nulle Si action en justice: Probabilité de résultat quasi nulle

49 Réhabilitation 1. Se reconstruire: Le harcèlement moral nest pas comme une simple maladie, doù lon ressort comme avant, après une convalescence (exemple: grippe) Le harcèlement moral nest pas comme une simple maladie, doù lon ressort comme avant, après une convalescence (exemple: grippe) Tout est détruit: ses croyances, ses valeurs, la confiance aux autres, les gens en qui on pouvait avoir confiance (même les plus proches) Tout est détruit: ses croyances, ses valeurs, la confiance aux autres, les gens en qui on pouvait avoir confiance (même les plus proches) TOUT est à rebâtir! TOUT est à rebâtir! Principes de la réadaptation: Principes de la réadaptation: Faire alliance avec la partie saine Faire alliance avec la partie saine

50 Réhabilitation 2. Etre debout, pour se battre: faire des démarches face à son travail –La médecine du travail Faire reconnaître laccident de travail, si cest encore possible Faire reconnaître laccident de travail, si cest encore possible Déposer son témoignage pour que cela ne se répète pas. Le médecin du travail est responsable de la protection du travailleur Déposer son témoignage pour que cela ne se répète pas. Le médecin du travail est responsable de la protection du travailleur Adaptation de poste, reprise du travail à mi-temps sous statut médical Adaptation de poste, reprise du travail à mi-temps sous statut médical –Les ressources humaines Mutation Mutation Divorce (avec laide dun avocat?): du C4 au cas de force majeure Divorce (avec laide dun avocat?): du C4 au cas de force majeure Ne jamais donner sa démission Ne jamais donner sa démission Faire valoir les nouvelles limites: Faire valoir les nouvelles limites: –Les conditions auxquelles on est prêt à collaborer à nouveau

51 Réhabilitation 2. Etre debout, pour se battre : faire des démarches face à son travail –Procédure interne Personne de confiance Personne de confiance Conseiller en prévention, mais si plainte formelle = Conseiller en prévention, mais si plainte formelle = –Faire un document des faits = réveil des événements douloureux –Tout au plus la reconnaissance sera symbolique –Le harcèlement na jamais été reconnu comme faute grave en Belgique Ester en justice: Ester en justice: En cas déchec des procédures internes En cas déchec des procédures internes En cas de violences graves En cas de violences graves Mais….Jurisprudence Mais….Jurisprudence - - -

52 Réhabilitation 2. Etre debout, pour se battre Convaincre les proches de ne pas oublier Convaincre les proches de ne pas oublier Rencontrer à nouveau les témoins muets Rencontrer à nouveau les témoins muets

53 Réhabilitation 3. Résilience face à la défaite et linjustice Se relever malgré linacceptable victimisation Se relever malgré linacceptable victimisation Le plus dur Le plus dur

54 Réhabilitation 4. Stress Post-Traumatique –Cauchemars –Phobies du lieu du traumatisme du lieu du traumatisme de rencontrer des collègues de rencontrer des collègues des foules (des lieux dont on ne peut séchapper) des foules (des lieux dont on ne peut séchapper) –Exposition contrôlée –EMDR? –Hypnose? –La honte et la culpabilité –Refaire confiance…

55 Plan 1. Identifier un harcèlement 2. La place du thérapeute 3. Diagnostic 4. Traitement 5. Réhabilitation 6. Parole aux patients

56 Lorsque vous êtes venu à moi, jétais sous les bombes. Je ne pouvais plus avancer ni reculer. Ne plus bouger ! Ne plus bouger était la seule attitude qui jusqualors mavait laissé la vie sauve. Lorsque vous êtes venu à moi, jétais sous les bombes.

57 Dieu comme jeus aimé que ce fussent de vraies bombes avec des éclats de mortiers qui se fichent dans la tête et de profondes cicatrices qui se voient bien. Aujourdhui encore. Non cétait des bombes de mots à fragmentations, des bombes de silences, des bombes de mépris, des bombes de regards fuyants, des bombes de « y a quà ». Des bombes invisibles.

58 Le harcèlement cest linoculation insidieuse de la mérule dans lêtre… Rien sur le visage, rien sur la peau, un cancer qui commence par les os, ceux qui vous permettent de vous tenir debout, dêtre fière, de dire NON.

59 Et lorsque vous mavez vue, vous vous êtes écrié : -M-M-M-Malheureuse, mettez-vous aux abris ! Ne plus bouger, ne plus bouger. Et vous mavez poussée, presque contre mon gré. Non, je ne voulais pas être malade ! Tenir bon, tenir bon, tenir bon…

60 Longtemps sous labri, jai entendu les bombes. De jour, de nuit, dans mes rêves… Toujours le même. Une falaise de granit balayée par la mer. « Juste des vagues, disait une voix off, juste des vagues ». Et des pans entiers qui sécroulent dans la mer.

61 Longtemps, très longtemps, je suis restée enfouie. Et pendant tout ce temps vous me donniez des conseils dérisoires et stupides : peindre des dauphins qui sautent dans la mer, moccuper dun chien, chanter dans un groupe choral avec dautres rescapés. Je me disais, patience, ce nest quune maladie, quand je sortirai, il y aura du soleil, des fleurs, des vergers. Ce sera comme avant… Pas du tout !

62 Dabord, on ne sort de labri que par un long boyau étroit, obscur et gluant. Heureusement à chaque palier, une salle avec des aquarelles pour y peindre des dauphins, mon chien qui jappe de joie, la chorale… Et, lorsquau terme de cette interminable ascension, jouvris la porte qui me permettait de contempler à nouveau ma ville, ce que je vis fut:

63 HIROSHIMA ! Hiroshima la désolation… Toute ma ville à reconstruire !

64 Peu à peu mes parents, mon compagnon, mes amis vinrent vers moi. Ils semblaient heureux de me retrouver vivante. Mais tous, lun après lautre, me répétèrent: -O-O-O-Oublie, cest du passé… APRES HIROSHIMA: cétait NAGASAKI !

65 Oublier ?


Télécharger ppt "Le harcèlement Professeur Philippe Corten - ULB Société Royale de Médecine Mentale « Travail et psychiatrie » 13 juin 2009."

Présentations similaires


Annonces Google