La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Chapitre 4 Agitation et mélange de fluides.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Chapitre 4 Agitation et mélange de fluides."— Transcription de la présentation:

1 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Chapitre 4 Agitation et mélange de fluides

2 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Références Unit Operations of Chemical Engineering par W.L. McCabe, J.C. Smith et P. Harriott (7 ième édition) Chapitre 9 Bissel E.S Industrial and engineering chemistry

3 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Agitation Beaucoup dopérations dépendent: – De lefficacité de lagitation Agiter et mélanger: – Ne sont pas synonymes Agitation: – Mouvement induit à un matériel de façon spécifique (habituellement circulaire) Mélange: – Distribution aléatoire de deux phases ou plus lune dans lautre.

4 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Exemple Un réservoir deau: – Peut être agité – Ne peut être mélangé Il devrait y avoir un autre constituant Pratiquement: – Faire une suspension de particules solide – Homogénéiser des liquides miscibles – Disperser un gaz dans un liquide

5 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Réservoirs pour agitation Liquides habituellement agités: – Dans un réservoir – Habituellement cylindrique – Avec un axe vertical Le fond du réservoir: – Arrondis – Évite les angles aigus

6 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Schématisation Moteur Agitateur Arbre de transmission

7 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Agitateurs Divisés en deux classes: – Hélices – Turbines Hélices: – Provoque un écoulement AXIAL – Les petites: Tournent à la pleine vitesse du moteur ( rpm) – Les grosses: Tournent à des vitesses variant rpm

8 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Le PAS (Pitch) Une hélice créera: – Mouvement de spirale Un tour de lhélice: – Bouge le liquide dune certaine distance – Dépendamment de langle des lames Pitch carré: – Si le ratio entre la distance que bougera le liquide par rapport au diamètre de lhélice = 1

9 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Pas dune hélice marine (pitch) P D Cest l angle des pales qui détermine le pas.

10 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Hélices La plus commune Hélice à trois lame marine Hélices à 4 lames Hélices dentées Pour usages spéciaux

11 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Agitateur à palettes Utilisés habituellement à basse vitesse – Entre 20 et 200 rpm – Possèdent 2 à 4 lames Longueur totale – 60-80% du diamètre du réservoir À faible agitation – Agitation douce obtenue dans un réservoir sans chicanes A forte agitation – Les chicanes sont nécessaires

12 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Utilisations Utilisés pour: – Avec les liquides visqueux – Lorsque des dépôts peuvent se former sur les parois – Pour augmenter léchange de chaleur sur les murs Inutile pour: – Faire une suspension de solides

13 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Modèle Ancre

14 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Turbines Turbine simpleTurbine en forme de disque Turbine à lame inclinée

15 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Turbines La turbine diffère de lhélice: – Notamment pas le mouvement inculqué au fluide Provoquera un mouvement: – Tangentiel et radial – Peu ou pas de mouvement vertical La turbine dans les procédés: – Habituellement 30-50% du diamètre du réservoir – Ont habituellement de 4 à 6 lames – Vitesse de rotation rapide

16 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Schématisation HéliceTurbine

17 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Agitateurs en hélice-ruban Utilisés dans des milieux très visqueux Opèrent à des bas RPM – laminaire Ruban double hélice Vis hélitique

18 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Agitateurs vs. Viscosité La viscosité est un des facteurs affectant la sélection de lagitateur – Hélices – sous 3000cP – Turbines – sous cP – Certaines turbines modifiées* - sous cP – Les hélices – plus de cP *Type ancre

19 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Nature de lécoulement Dépend: – Propriétés du fluide – Géométrie du réservoir – La géométrie des chicanes* – Lagitateur lui-même Agitateur au centre dun réservoir Sans chicanes Développement dun motif

20 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Problème amplifié À hautes vitesses: – On développera un vortex Pour contrer ce problèmes: – Décentrer lagitateur – Changer langle de ce dernier – Mais les limitations sont grandes à haute vitesse

21 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Schématisation Situation nimpliquant pas de chicane – formation dun vortex Agitation décentrée

22 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Chicanes Pour agitation vigoureuse – Avec agitateur verticaux (hélices) On utilise des chicanes – Habituellement 4 sont suffisantes Leur épaisseur: – 1/12 du diamètre du réservoir

23 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Schématisation HéliceTurbine Chicanes

24 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Chicanes (baffles) Arrangement pour Faible viscosité Arrangement pour viscosité modérée Arrangement pour viscosité élevée

25 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Conception standard dune turbine

26 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Puissance utilisée pour lagitation La présence ou labsence de turbulence: – Corrélée avec le nombre de Reynolds de lagitateur – Lécoulement Laminaire si Re a est inférieur à 10 Intermédiaire si Re a est entre 10 et 10 4 Turbulent si Re a est supérieur à 10 4 Nombre de Reynolds de lagitateur Diamètre de lagitateur Vitesse rotationnelle (rev/s) Densité du fluide Viscosité du fluide

27 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Détermination du N p Définit comme étant le nombre de puissance SIFPS Puissance (J/s ou W) Densité Vitesse rotationnelle (rev/s) Diamètre lagitateur (rev/s) Facteur de proportionnalité de Newton ft*lb/lb f *s 2

28 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Pourquoi N p est utile? Courbe 1: turbine en forme de disque, 4 chicanes, 6 lames, D a /W=5; D t /J=12 Courbe 2: turbine, 4 chicanes, 6 lames, D a /W=8; D t /J=12 Courbe 3: turbine, 4 chicanes, 6 lames à 45 o, D a /W=8; D t /J=12 Courbe 4: hélice, pas = 2D a, 4 chicane D t /J=10 Fonctionne aussi pour la même hélice décentrée à angle sans chicane Courbe 5: pas=D a 4 chicane D t /J=10 Fonctionne aussi pour la même hélice décentrée à angle sans chicane Courbe 6: Turbine à haute efficacité, 4 chicanes, D t /J=12 Nous possédons donc des corrélations empiriques!

29 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) 29 Puissance utilisée pour lagitation Ces courbes sont aussi utilisables pour les mêmes mobiles mais dans des réservoirs sans chicanes, si le Nombre de Reynolds est inférieur à 300. Si Re > 300, la consommation dénergie pour un réservoir sans chicanes est beaucoup moindre.

30 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Puissance dun agitateur Problème type: Un agitateur à turbine (en forme de disque) possédant 6 lames est installé dans un réservoir tel que présenté ci-contre. Le diamètre du réservoir Dt est de 1.83m, le diamètre de la turbine D a est de 0.61m, D t =H et la largeur (W) est de lordre de 0.122m. Le réservoir contient 4 chicanes qui ont une largeur de 0.15m. La turbine est opérée à 90 rpm et le liquide dans le réservoir a une viscosité de 10 cP et une densité de 929kg/m 3. a) Calculez les kW requis pour cet agitateur b) Dans les même circonstances mais pour une solution ayant une viscosité de cP calculez les kW requis.

31 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Équivalences Pour une turbine plate à six lames: Pour une turbine plate à 6 lames: – Varier D a /D t de 0.25 à 0.50 na pas deffet sur N p Pour deux turbines à six lames installé sur le même arbre et que la distance entre les deux est de lordre de D a, la puissance sera 1.9 fois celle dune turbine dans les même conditions. Même situation pour deux turbines dont les lames sont à 45 o

32 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Calcul de la puissance requise Avec des nombres de Reynolds plus bas: Les lignes de Np versus Re coïncident! Empirique (Dépend du type dagitateur) Puissance Écoulement laminaire (Re<10) Pour des situations avec sous sans chicanes

33 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Schématiquement Domaine dapplication du facteur K L

34 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Calcul de la puissance requise Avec des nombres de Reynolds plus élevés: Les lignes de Np versus Re coïncident! Empirique (Dépend du type dagitateur) Puissance Écoulement turbulent (Re>10000) Pour des situations avec chicanes

35 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) K L et K T ? p.262 dans McCabe

36 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Effet des chicanes

37 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Mise à léchelle Les données dans les livres de réf. – Habituellement à léchelle du laboratoire – Où à léchelle pilote Plusieurs approches existent: – Similarité cinématique (ratio de vélocités) – Similarité géométrique – Similarités dynamiques: Nécessite des ratios fixes de forces de viscosité, dinertie ou gravitationnelle

38 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Donc… La mise à léchelle géométrique peut être faite relativement aisément La similarité dynamique et cinématique est un peu plus difficile à obtenir Il en va à ce niveau du bons sens et de lexpérience de lingénieur.

39 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Procédures de mise à léchelle Il faut calculer le ratio de mise à léchelle – On assume que le réservoir original est un cylindre standard avec D T1 =H 1, le volume sera donc: – Le ratio de volumes est donc:

40 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Ratio de mise à léchelle Ceci nous amène à la détermination de R: On peut appliquer par la suite la valeur de R à toutes les dimensions de longueur de notre système dagitation:

41 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Pour la vitesse dagitation Pour la vitesse:

42 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Puissance par unité de volume Le terme de mise à léchelle diffère De ce qui fut observé: – Unités de longueur – Vitesse dagitation

43 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Mise à léchelle Problème type: Un système dagitation existant est similaire à la figure présentée ci-dessous. Les conditions et les tailles sont les suivantes: DT1=1.83m, Da1=0.61m, W1=0.122m, J1=0.15m, N1=90/60=1.50 rev/s, ρ=929kg/m3 et μ=0.01 Pa*s. Nous voudrions faire une mise à léchelle de cet agitateur pour un réservoir qu serait 3 fois plus gros. De plus nous avons les deux objectifs suivants: a) Quelle serait la mise à léchelle si le taux de transfert de masse serait le même b) Quelle serait la mise à léchelle si le mouvement de liquide est égal.

44 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Dimensionnement Règle du pouce, pour un liquide de viscosité normale: – Agitation douce et mélange: kW/m 3 ; – Agitation vigoureuse: kW/m 3 ; – Agitation intense (transfert de masse): kW/m 3 ; Cette puissance est la puissance transmise au fluide et ninclut pas la puissance utilisée au niveau de la partie mécanique. A titre indicatif, la perte de puissance des roulements et engrenages ainsi quau niveau du moteur compte pour environ 30 à 40% de P

45 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Relation entre D a et q Existe une relation entre: – Diamètre de lagitateur – Débit massique Car un agitateur: – Cest un peu comme une pompe centrifuge – Sans coffre

46 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Nombre de débit (N q ) Nq=0.5 (hélice marine où pas=diamètre) Nq=0.75 (turbine à 6 lames avec disque W/Da=0.2) Nq=0.5 (turbine à 6 lames avec disque W/Da=0.125) Nq=0.75 (turbine à lame recourbée)

47 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Temps requis de mélange On parle ici de fluides miscibles (2) Dépend du facteur de mélange f t On le définit comme suit: Temps requis de mélange (en secondes)

48 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Effet du fluide Il est certain que nous devons aussi considérer leffet du fluide dans cette situation:

49 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Pour la mise à léchelle: – Réservoir plus grand – Géométrie semblable – Terme de puissance par unité de volume identique Régime turbulent Temps requis de mélange

50 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Exemple typique Un agitateur à turbine (en forme de disque) possédant 6 lames est installé dans un réservoir tel que présenté ci-contre. Le diamètre du réservoir Dt est de 1.83m, le diamètre de la turbine D a est de 0.61m, D t =H et la largeur (W) est de lordre de 0.122m. Le réservoir contient 4 chicanes qui ont une largeur de 0.15m. La turbine est opérée à 90 rpm et le liquide dans le réservoir a une viscosité de 10 cP et une densité de 929kg/m 3. Calculez les kW requis pour cet agitateur (cest déjà fait) a) Prévoir le temps de mélange dans cette situation b) En utilisant le même système que précédemment mais avec un volume de 10.0 m 3 et avec le même ratio Puissance/Volume, déterminez le nouveau temps de mélange

51 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Mélangeur statique Le mélange de deux fluides peut être accompli dans un tuyau et ce, sans aucune partie mobile. Le mélangeur statique permet de diviser puis de recombiner le fluide dans chaque élément.

52 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Mélangeur statique Une application courante: mélange visqueux. – Un mélangeur statique en régime laminaire, comptant typiquement de 6 à 20 éléments, « coupe en deux » le fluide dans chaque élément puis retourne chaque portion sur 180°. Les éléments sont tous positionnés à 90° lun par rapport à lautre. n: Nombre déléments d: Épaisseur de striation maximale D: Diamètre du tuyau Combien de division sil y a 20 éléments? Plus de 10 6 !

53 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Mélangeur statique Longueur typique: Diamètres interne de tuyau (mais peut être aussi court que 5-10 ID ). Chaque élément individuel mesure 1,25±0,25 ID. Une application courante: mélange visqueux. Autre situation: – Réacteur ou lagitation devient couteuse (très hautes pressions et températures par exemple).

54 Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Mélangeur statique Nombre déléments recommandé: – 100 < Re < éléments; – 10 < Re < éléments; – Re < éléments; Perte de charge estimée: – Re<10 6X la perte de charge du tuyau vide; – Re= X la perte de charge du tuyau vide.


Télécharger ppt "Opérations unitairesGCH 210 – Chapitre 4Jean-Michel Lavoie (Ph.D) Chapitre 4 Agitation et mélange de fluides."

Présentations similaires


Annonces Google