La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

27 mars 20091 Revenus individuels et taux de risque de pauvreté individuels Taux de dépendance financière Projet de recherche AGORA: BGIA (Belgian Gender.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "27 mars 20091 Revenus individuels et taux de risque de pauvreté individuels Taux de dépendance financière Projet de recherche AGORA: BGIA (Belgian Gender."— Transcription de la présentation:

1 27 mars Revenus individuels et taux de risque de pauvreté individuels Taux de dépendance financière Projet de recherche AGORA: BGIA (Belgian Gender and Income Analysis) » Référence: DULBEA Working Paper n°09-09.RR DULBEA Département dÉconomie Appliquée de lUniversité Libre de Bruxelles Journée détude: famille, pensions et cycle de vie

2 27 mars Journée détude: famille, pensions et cycle de vie PLAN Calcul des revenus individuels sur base des données du Silc Belge Analyse de la répartition des revenus individualisés des femmes et des hommes La dépendance financière ou le risque de pauvreté individuel Analyse des déterminants de la dépendance financière ou du taux de risque de pauvreté individuel Conclusions

3 27 mars Calcul des revenus individuels 1. 1.Le calcul de revenus individuels La volonté de calculer des revenus individuels et de dépasser lhypothèse dune mise en commun et dun partage des revenus entre tous les membres dun ménage Base de données Silc basée sur le ménage Décomposition des éléments du revenu qui ne sont disponibles quau niveau du ménage Les revenus mobiliers et immobiliers Les allocations familiales Les taxes et cotisations sociales

4 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels 2. Analyse de la répartition des revenus individuels des femmes et des hommes en Belgique (SILC 2006) Analyse des revenus individuels des femmes et des hommes Analyse des revenus individuels nets par déciles Décomposition de lécart de revenu entre femmes et hommes par la méthode dOaxaca-Blinder (1973)

5 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Analyse des revenus individuels des femmes et des hommes: Revenus individuels nets et bruts par sexe Le revenu moyen net des femmes est inférieur de 41% à celui des hommes Le revenu brut de 49%

6 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Analyse des revenus individuels des femmes et des hommes: Moyennes des revenus individuels nets par classe dâge et par sexe Le revenu net moyen des femmes est inférieur pour toutes les classes dâge Lécart est le plus faible pour les classes les plus jeunes Lécart augmente pour les classes suivantes Il est le plus élevé pour les où le revenu des femmes vaut la moitié de celui des hommes

7 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Moyennes des revenus individuels nets selon le statut par rapport à lactivité et le sexe Lécart de revenu est le plus élevé entre les femmes et les hommes inactifs (-57%). Pour les retraités, lécart est de 33% Lécart le plus faible est celui observé entre les chômeurs : -16%.

8 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Moyennes et médianes des composantes du revenu brut par catégorie de revenu, par bénéficiaire et par sexe Les transferts de lÉtat présentent linégalité hommes-femmes la moins élevée -25% Les revenus de lactivité économique présentent un écart de -29%. Les revenus du patrimoine indiquent la plus forte inégalité avec un écart de -77%

9 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Analyse des revenus individuels nets par déciles: Proportion de femmes et dhommes par déciles du revenu individualisé net Les femmes représentent 83% du premier décile et seulement 23% du dernier.

10 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Moyennes du revenu individuel net par classe dâge Les plus jeunes (moins de 25 ans) se retrouvent principalement dans les deux premiers déciles. Les femmes de 25 à 44 ans se retrouvent dans les déciles centraux alors que les hommes de la même classe dâge se retrouvent plus dans les derniers déciles.

11 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Moyennes du revenu individuel net par classe dâge (suite) A partir de 45 ans, les courbes des femmes et des hommes sinversent: les hommes dans les derniers déciles, les femmes dans les premiers. Et au delà de 65 ans, les femmes sont fortement concentrées dans les premiers déciles, les hommes rejoignent les déciles centraux.

12 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Répartition des femmes et des hommes au sein des déciles pour différents statuts dactivité Les travailleurs à temps plein se trouvent dans les déciles supérieurs, lavantage est moins net pour les femmes. Les travailleurs à temps partiel féminins sont dans les déciles 2 à 6, les hommes à temps partiel dans les déciles supérieurs. Ceci illustre les réalités différentes que recouvre le temps partiel des femmes et des hommes; décisions contraintes pour les unes à qui incombe la charge des enfants, travail étudiant et retraite à temps partiel pour les autres

13 27 mars Analyse de la répartition des revenus individuels Répartition des femmes et des hommes au sein des déciles pour différents statuts dactivité (suite) Les chômeurs se retrouvent dans les premiers déciles, les femmes au chômage sont plus présentes dans le deuxième décile: effets de la non individualisation des droits Une forte différence apparaît au niveau des retraités entre les hommes et les femmes: les femmes sont défavorisées et se retrouvent dans les quatre premiers déciles alors que les hommes sont au-delà.

14 27 mars Décomposition Oaxaca-Blinder Présentation Décomposition de lécart de revenu entre les femmes et les hommes par la méthode dOaxaca et Blinder (1973): Objet de la décomposition: Identifier les caractéristiques individuelles susceptibles davoir un impact sur le niveau de revenu et séparer les effets de ces caractéristiques de ce qui est dû à la discrimination sur les écarts de revenu entre les hommes et les femmes ou aux caractéristiques non-observées Technique: Estimation des équations de revenu des femmes et des hommes séparément par une régression des moindres carrés ordinaires avec le revenu annuel net moyen comme variable dépendante, puis décomposition de lécart en 2 parties : La partie « expliquée » par les différences moyennes de caractéristiques observées entre les femmes et les hommes (différences dans les niveaux déducation par exemple) La deuxième partie qui reste « inexpliquée » et qui est imputée à la discrimination ou aux caractéristiques non-observées

15 27 mars Décomposition Oaxaca-Blinder Les variables Variable dépendante: le revenu annuel net individualisé Variables explicatives: Le statut par rapport à lemploi Le niveau déducation La région Létat de santé Le type de ménage Lorigine (nationalité) Le fait dêtre propriétaire ou locataire du logement principal Taille de léchantillon: 9521 observations du SILC-Belgique 2006

16 27 mars Décomposition Oaxaca-Blinder Résultats : Décomposition de lécart de revenu entre femmes et hommes Résultats de la décomposition: La différence calculée entre le revenu annuel moyen net des femmes et celui des hommes peut être « expliquée » à hauteur de 31% par les différences relatives aux caractéristiques observées Les 69% restants (partie « inexpliquée ») peuvent être imputés soit à des différences dans les rendements de caractéristiques identiques, ce qui serait de la discrimination pure, soit à des caractéristiques non-observées.

17 27 mars La dépendance financière 3. La dépendance financière ou le taux de risque de pauvreté individuel en Belgique (SILC 2006) Dépendance financière Indicateurs Intervention de lEtat Comparaison BGIA – Eurostat Utilisation dune échelle déquivalence

18 27 mars La dépendance financière Dépendance financière ou taux risque de pauvreté individuel : Les personnes en situation de dépendance financière ou en risque de pauvreté individuel sont définies comme celles dont le revenu net individuel est inférieur à 60% du revenu médian individuel La dépendance financière ou le risque de pauvreté individuel proposé ici peuvent être rapprochés du taux de risque de pauvreté européen qui est défini comme le pourcentage de personnes appartenant à des ménages dont le revenu équivalent adulte disponible est inférieur à 60% du revenu médian équivalent national La différence essentielle est que dans cette étude nous faisons lhypothèse que chaque individu dispose de son revenu propre et quil ny a pas de partage des revenus sopère au sein du ménage, nous considérons séparément chaque individu quel que soit le ménage auquel il appartient et nous prenons en compte le revenu individuel de chaque personne.

19 27 mars La dépendance financière 1.Taux de dépendance financière ou taux de risque de pauvreté individuel par sexe

20 27 mars La dépendance financière Indicateurs : 2. Rapport entre la part des hommes sous le seuil de dépendance et celle des femmes. 3. Rapport entre les écarts médians relatifs femmes/hommes. Lécart médian relatif représente la différence entre le revenu individuel médian des personnes se situant en dessous du seuil de dépendance financière et le seuil de dépendance financière même, exprimée en pourcentage du seuil de dépendance financière.

21 27 mars La dépendance financière Intervention de lÉtat: Sans intervention de lEtat le risque de pauvreté individuel serait de 46% Leffet conjugué des taxes et des transferts réduit ce taux à 24% Pour les femmes le taux passe de 55à 36% Pour les hommes de 37 à 11% Leffet de lintervention de lÉtat est plus important pour les hommes que pour les femmes en termes absolus et relatifs.

22 27 mars La dépendance financière Comparaison BGIA – Eurostat Le pourcentage de personnes à risque est plus élevé quand on rejette lhypothèse de partage au sein du ménage Le risque encouru par les femmes est nettement plus élevé si le calcul se fait au niveau des individus

23 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière 4. Analyse des déterminants de la dépendance financière en Belgique (SILC 2006) Taux de dépendance financière et caractéristiques Analyse probit

24 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière Statut par rapport à l'emploi : Le taux de dépendance financière ou de risque de pauvreté individuel varie fortement selon le statut par rapport à lactivité. Quel que soit le statut par rapport à lactivité, les taux de dépendance financière des femmes sont supérieurs à ceux des hommes.

25 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière Lâge: Quel que soit lâge, la dépendance financière est supérieure pour les femmes Pour les hommes, courbe en L: la pauvreté individuelle est élevée pour les plus jeunes, elle diminue et reste stable par la suite Pour les femmes, courbe en U (et même en V), la pauvreté individuelle est très élevée pour les plus âgées

26 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière Le niveau déducation: Quel que soit le niveau déducation la dépendance financière est plus élevée pour les femmes Cest pour un niveau denseignement supérieur que lécart entre taux féminins et masculins est le plus faible

27 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière Analyse probit Lanalyse probit permet de dégager les effets nets, propres à chacune des caractéristiques étudiée La comparaison se fait par rapport à un groupe de référence Ainsi, toutes autres choses étant égales, cest-à-dire pour des personnes ayant le même statut dactivité, appartenant au même groupe dâge, ayant le même niveau déducation…., le fait dêtre un homme diminue la probabilité de dépendance financière de 18.5% Par contre, si on ne contrôle pas pour les autres caractéristiques, le fait dêtre un homme diminue la probabilité de dépendance de 24.8%

28 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière Statut dactivité: Le statut dactivité est la caractéristique qui influence le plus le taux de dépendance financière Travailler à temps plein est le moyen le plus efficace pour éviter la dépendance financière Travailler à temps partiel augmente la probabilité de dépendance de 13.5% pour les femmes et de 12.8% pour les hommes Les effets du chômage et de la retraite sont beaucoup plus marqués pour les femmes que pour les hommes aux caractéristiques équivalentes. Cest à ce niveau que se marquent les effets de la non-individualisation des droits sociaux et des carrières discontinues et à temps partiel

29 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière Lâge: Le fait de contrôler pour les autres caractéristiques gomme les effets de lâge sur la dépendance financière, baisse la significativité des résultats pour les femmes et augmente la significativité pour les hommes Leffet de lâge est le plus marqué pour les jeunes dont la dépendance financière élevée

30 27 mars Analyse des déterminants de la dépendance financière La nationalité: Contrôler pour les autres variables tend à diminuer leffet de lorigine pour les hommes alors quil augmente pour les femmes Le risque de dépendance financière des ressortissants de pays hors Union Européenne est nettement plus élevé que celui des Belges: +40% pour les femmes, +11% pour les hommes

31 27 mars Conclusions En moyenne, le revenu individuel net des femmes est inférieur de 41% à celui des hommes en 2006 Toutes les composantes des revenus ramenées au nombre de bénéficiaires sont inférieures pour les femmes: Revenus du travail: -29% Transferts de lEtat:-25% Revenus du patrimoine: -77% Les femmes constituent 83% des personnes que comprend le premier décile, elles ne sont plus que 23% du dixième décile La situation est particulièrement difficile pour les femmes les plus âgées Léducation ne protège pas les femmes de la pauvreté comme elle le fait pour les hommes Quelle que soit leur activité les femmes, même si elles travaillent à temps plein se retrouvent toujours dans des classes de revenus plus basses que les hommes ayant le même statut dactivité La décomposition des écarts de revenus par la méthode dOaxaca-Blinder montre que les différences de caractéristiques « expliquent » 31% de lécart de revenus. Le reste sexplique par des différences dans les rendements de caractéristiques identiques ou par les caractéristiques non-observées.

32 27 mars Conclusions(suite) Le risque de dépendance financière ou le taux de pauvreté individuelle, défini comme le pourcentage de personnes dont le revenu individuel est inférieur à 60% du revenu médian individuel montre que les femmes ont trois fois plus de risque que les hommes de se retrouver en situation de dépendance financière Que les femmes en situation de dépendance financière sont dans une situation plus difficile que les hommes Que lintensité de la dépendance financière est cinq fois supérieure pour les femmes Lintervention redistributive de lEtat profite plus aux hommes quaux femmes en termes absolus et relatifs Le taux de risque de pauvreté des femmes est de 36% lorsque le calcul est fait sur base des revenus individuels, il nest plus que de 16% quand le calcul se fait au niveau du ménage (définition européenne) En travaillant au niveau du ménage et en faisant lhypothèse dune mise en commun et dun partage intégral des revenus, on minimise les risques de pauvreté encourus par les femmes

33 27 mars Conclusions (suite) Lanalyse probit a mis en évidence que toutes autres choses étant égales, cest-à-dire pour des personnes ayant le même statut par rapport à lactivité, appartenant au même groupe dâge, ayant le même niveau déducation, faisant partie dun ménage du même type, le fait dêtre un homme diminue la probabilité de dépendance financière de 18.5% Que le statut dactivité est la caractéristique qui influence le plus le taux de dépendance financière : travailler à plein temps est le meilleur moyen déchapper à la pauvreté, le travail à temps partiel augmente la probabilité de dépendance denviron 13% tant pour les femmes que pour les hommes Cest à linactivité quest associé le plus fort risque de dépendance Leffet du chômage et de la retraite est beaucoup plus négatif pour les femmes Que les effets marginaux de lâge sont gommés par le statut dactivité Quun faible niveau déducation entraîne un risque élevé de dépendance financière pour les femmes Que la nationalité des individus exerce un effet important et significatif de hausse de la dépendance financière pour les ressortissant de pays extérieurs à lUnion Européenne Quelles que soient leurs caractéristiques les femmes ont toujours des revenus moyens inférieurs à ceux des hommes et elles sont aussi toujours plus exposées à la dépendance financière


Télécharger ppt "27 mars 20091 Revenus individuels et taux de risque de pauvreté individuels Taux de dépendance financière Projet de recherche AGORA: BGIA (Belgian Gender."

Présentations similaires


Annonces Google