La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 BOITE A OUTILS URGENCES WASH. Introduction Le « cluster WASH » est une plateforme de coordination entre les divers acteurs intervenant dans le domaine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 BOITE A OUTILS URGENCES WASH. Introduction Le « cluster WASH » est une plateforme de coordination entre les divers acteurs intervenant dans le domaine."— Transcription de la présentation:

1 1 BOITE A OUTILS URGENCES WASH

2 Introduction Le « cluster WASH » est une plateforme de coordination entre les divers acteurs intervenant dans le domaine de leau-hygiène-assainissement, qui peut être mise en place dans les pays faisant face à une situation durgence. Partout dans le monde, lUNICEF assure le rôle de chef de fil des clusters WASH. En tant que chef de fil, et en collaboration étroite avec les autorités nationales, lUNICEF est chargée de : Animer le cluster Promouvoir une réponse pertinente, ciblée et efficace à la situation durgence Faire respecter les standards internationaux et normes nationales en matière deau potable, dhygiène et dassainissement (WASH) Ce « pack info » est destiné aux membres du cluster WASH. Il a pour but de : Les informer sur les standards internationaux & normes nationales WASH Leur fournir des recommandations opérationnelles sur la préparation et la mise en œuvre de leur intervention durgence INTRODUCTION

3 3 EAU POTABLE

4 STANDARDS A RESPECTER Quantité minimum deau disponible Ménages & camps de réfugiés 15 litres / jour / personne (boisson, cuisson, hygiène personnelle) Bétail 20 litres / animal de grande taille / jour 5 litres / petit animal / jour Qualité de leau Coliformes fécaux0 unité / 100 ml Normes OMS : Chlore résiduel0,5 – 1 mg / litre Turbidité 5 UTN Nombre de points deau Rural 1 puits ou forage pour 400 personnes 1 robinet privé pour 10 personnes Urbain 1 puits ou forage pour 200 personnes 1 robinet privé pour 5 personnes Implantation 500 m des habitations 30 m des latrines

5 TECHNOLOGIES Fiche technique Puits à grand diamètre Puits + pompe à motricité humaine (PMH) Forage + PMH Système dhydraulique villageoise amélioré (SHVA)

6 Le procédé délectro-chloration permet de produire du concentré de chlore en grande quantité à partir deau et de sel, à laide dun panneau photovoltaïque ou dun générateur. Plusieurs modèles de kits délectro-chloration sont disponibles sur le marché. Le chlore ainsi obtenu peut être utilisé pour : Rendre potable une eau (eau claire uniquement) Désinfecter des locaux ou du matériel Désinfecter des plaies PRODUCTION DE CHLORE Document ressource Fiches techniques : kit WATA Fiche technique : kit PHOTALIA

7 MESURE DU CHLORE RESIDUEL Une fois que leau a été traitée avec le chlore produit, il peut être nécessaire de sassurer quelle est suffisamment chlorée avant de la consommer. Leau doit contenir entre 0.5 et 1 mg/litre de chlore résiduel libre pour être potable. Pour mesurer le chlore résiduel facilement, un réactif peut être utilisé – par exemple le réactif ATB. Document ressource Procédure de chloration et de mesure du chlore résiduel par réactif ATB Présentation du réactif ATB

8 Les ménages eux-mêmes peuvent traiter directement une eau dont la qualité est douteuse ou mauvaise, en y ajoutant un produit purifiant et désinfectant. Les 2 principaux produits disponibles sur le marché sont les comprimés Aquatabs et les sachets PUR. Il peut être nécessaire de filtrer leau préalablement. La pierre lalun pilée, vendue sur les marchés traditionnels même reculés, peut être utilisée pour faire tomber les particules en suspension dans leau, avant filtration et utilisation dAquatabs. POTABILISATION DE LEAU A DOMICILE Présentations & instructions Pour les ONGPour les utilisateurs Comprimés Aquatabs Sachets PUR Pierre dalun--

9 9 HYGIENE

10 STANDARDS A RESPECTER Contenu dun kit dhygiène de base ElémentQuantité Bidon de litres pour le transport de leau (avec bouchon) 1 / famille Récipient de 20 litres pour le stockage (avec robinet, bouchon ou couvercle) 1 / famille 250 g de savon de toilette1 / pers. / mois 200 g de savon de lessive1 / pers. / mois Articles dhygiène menstruelle (en coton lavable par ex.)1 lot / femme

11 KIT DHYGIENE à lUNICEF-Mali Document ressource Contenu du kit dhygiène destiné aux familles déplacées Contenu du kit dhygiène destiné aux familles denfants sévèrement malnutris Contenu du kit dhygiène destiné aux familles atteintes par le choléra KIT Hygiène déplaces / malnutris / cholera

12 Toute réalisation / réhabilitation de point deau ou de latrines, et toute distribution de kits dhygiène, doit nécessairement saccompagner de séances dinformation- éducation-communication (IEC) pour promouvoir les bons comportements dhygiène auprès des bénéficiaires. La « boîte à images » pour les séances dIEC couvre 4 thèmes clefs : Lien entre manque dhygiène et maladies Hygiène de leau Lavage des mains au savon Assainissement des excrétas Et une sélection de posters à afficher dans les lieux fréquentés. Pour garantir la qualité des séances dIEC, voici une fiche pour évaluer les formateurs, les animateurs… ou pour vous évaluer vous-même ! EDUCATION A LHYGIENE Demandez le dossier !

13 Pourquoi se laver les mains au savon ? Cette pratique à faible coût réduit : Lincidence de la diarrhée de près de 50 % Les infection respiratoire de près de 25 % Les infections de la peau et le trachome La mortalité néonatale et infantile Tout le monde peut fabriquer son lave-mains à partir de matériaux locaux ! Voyez ici des exemples de « Tippy-tap » : Quand se laver les mains ? Avant dentrer en contact avec de la nourriture Avant dentrer en contact avec un bébé Après avoir été en contact potentiel avec des excréments Après avoir été en contact avec un malade, des animaux ou un objet sale LAVAGE DES MAINS AU SAVON

14 14 ASSAINISSEMENT

15 STANDARDS A RESPECTER Caractéristiques des latrines Distance par rapport à la source deau souterraine 30 m Distance par rapport aux habitations 50 m Profondeur de la fosse 2 m Fond de la fosse à au moins 1,5 m au-dessus du niveau hydro-statique Intimité Séparation par sexe Crochet de fermeture à lintérieur Hygiène Dalle lavable Lave-mains avec savon (à défaut : cendre) à proximité directe Nombre de latrines familiales 1 pour 20 personnes Quantité minimum deau disponible Toilettes privée ou publiques 1 litre / usager / jour (lavage des mains ) 2 litres / cabine / jour (nettoyage des toilettes)

16 16 ÉCOLES, CENTRES DE SANTÉ & LIEUX PUBLICS

17 STANDARDS A RESPECTER Nombre minimum de latrines à construire Ecole1 latrine pour 50 élèves Centre de santé1 latrine pour 20 lits ou 50 patients ambulatoires Marché1 latrine pour 50 stands Camp de réfugiés1 latrine pour 50 personnes Caractéristiques des latrines Distance par rapport à la source deau souterraine 30 m Distance par rapport aux salles (de classe, de soin…) Entre 20 et 50 m Profondeur de la fosse 2 m Fond de la fosse à au moins 1,5 m au-dessus du niveau hydro- statique Intimité Séparation par sexe (et entre élèves & enseignants dans les écoles) Crochet de fermeture à lintérieur

18 STANDARDS A RESPECTER Quantité minimum deau à rendre disponible Centres de santé 5 litres / patient ambulatoire 60 litres / patient hospitalisé / jour 15 litres / soignant / jour Ecoles 5 litres / usager / jour (boisson, nettoyage anal, lavage des mains) 2 litres / cabine / jour (nettoyage des toilettes) Mosquées 2 litres / personne / jour Toilettes publiques 1 litre / usager / jour (lavage des mains ) 2 litres / cabine / jour (nettoyage des toilettes) Hygiène Lavage des mains au savonLave-mains (à livrer) ou « Tippy-taps » (à faire fabriquer sur place) Articles dhygiène de base 1 kit dhygiène comprenant au minimum savons, récipients, grésil, poubelles, bouilloires en plastique et postes deau potable Education à lhygièneSéances dIEC régulières sur les 4 thèmes clefs

19 1. Construction / réhabilitation de points deau et latrines respectant les normes 2. Education à lhygiène auprès du personnel (enseignants, soignants, gestionnaire), des usagers (élèves, soignants, public) et de la communauté 3. Mise en place dun système de gestion pérenne (calendrier dentretien et maintenance des équipements WASH, procédure de suivi, etc.) ACTIVITES RECOMMANDEES Document ressource Fiche technique : latrines pour lieux de rassemblement (terrain normal, terrain rocheux, terrain inondable) Plan de lave-mains Guide pratique de promotion de lhygiène en milieu scolaire (éducation à lhygiène et gestion des équipements WASH)

20 Sensibilisation du personnel soignant et des enseignants sur le dépistage et la prise en charge des enfants malnutris Distribution dintrants pour les populations sévèrement malnutries Distribution de matériel de soin dans les centres de santé Distribution de matériel scolaire dans les écoles Construction dabris provisoires dans centres de santé & écoles pour les déplacés Communication de masse et formation du personnel soignant, agents de santé, enseignants sur : Assistance psychosocial de base aux enfants & adultes Prévention de la séparation enfants – parents Prévention de la violence Services disponible pour victimes de violence Recrutement des enfants dans les groupes armés Protection droits des enfants dans les contextes durgence ACTIVITES COMPLEMENTAIRES

21 21 DIMENSION GENRE

22 Dans lanalyse des besoins ( rapid assessments ) : 1. Analyser l'impact de la crise sur les 4 groupes : femmes / filles / hommes / garçons, et ses conséquences par rapport à la division des tâches et à l'accès au WASH 2. Analyser les besoins spécifiques de ces 4 catégories en matière de WASH, en consultant un nombre égal de personnes au sein de ces 4 groupes Dans la planification des activités : 1. Se baser sur les préoccupations et besoins exprimés par les femmes / filles / hommes / garçons (design des point deau, latrines, douche, lieu dimplantation, matériel dhygiène menstruelle pour les femmes…) 2. Latrines & douches éclairées (dedans & autour), clairement séparées par sexe, verrouillables de lintérieur 3. Points deau le plus proche possible et accès sécurisé pour les femmes / filles 4. Femmes participant aux comité de gestion des points deau / des latrines autant que les hommes 5. Femmes et enfants participant aux atelier de formation et séances d IEC autant que les hommes 6. Hommes sensibilisés et participant à lentretien des équipements WASH autant que les femmes Dans la prévision des résultats attendus et leur suivi-évaluation : 1. Collecter et analyser les données désagrégées femmes / filles / hommes / garçons, et renseigner des indicateurs pareillement désagrégés 2. Enquêtes ponctuelles sur le niveau de satisfaction et le sentiment de sécurité des 4 groupes 3. Inclure des femmes dans les équipes dévaluation et parmi les traducteurs ASPECTS GENRE A INTEGRER


Télécharger ppt "1 BOITE A OUTILS URGENCES WASH. Introduction Le « cluster WASH » est une plateforme de coordination entre les divers acteurs intervenant dans le domaine."

Présentations similaires


Annonces Google