La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Travail de génétique 2006 Ganne Cécile Garcia Alexandra Jugand Aurélie Lebrun Ophelie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Travail de génétique 2006 Ganne Cécile Garcia Alexandra Jugand Aurélie Lebrun Ophelie."— Transcription de la présentation:

1 Travail de génétique 2006 Ganne Cécile Garcia Alexandra Jugand Aurélie Lebrun Ophelie

2 Génétique de la croissance et de la reproduction chez les dindes. Effet des backcrossing répétés dune lignée œuf et dune lignée commerciale.

3 Présentation du sujet traité Augmenter rapidement par la méthode de backcross répétés les trois critères suivants : poids corporel (BW), largeur de poitrine et production dœufs.

4 Matériel Lignée de contrôle : dindes commerciales Mâles : utilisés pour la croissance Femelles : croissance et reproduction Reproduction au hasard. Les croisements ont donné une progéniture se situant dans la moyenne parentale. Première expérience : calcul de lhéritabilité (h²) pour le BW

5 Définition de h² (heritabilité au sens strict): Mesure de la proportion de la variance phénotypique qui est due à des différences génotypiques. Techniquement, il sagit du rapport entre la variance génétique additive sur la variance génétique totale

6 Calcul de h² de BW en fonction de lâge ( en semaines) en 1ere generation h²h² 0,40,420,430,36 Age >24 Lhéritabilité augmente jusque 17 à 24 semaines, pour diminuer ensuite.

7 h² à 16 semaines pour BW 0,310,270,24 Générations 1 à 1011 à 2021 à 30 Sur plusieurs générations, on constate que lhéritabilité pour le critère BW diminue.

8 h² pour la largeur du poitrail est < à h² pour le BW FemellesMâles 0,080,35 h² largeur de poitrine à 16 semaines Calcul de lhéritabilité pour la largeur de poitrine Les mâles transmettent plus le critère largeur de poitrine que les femelles

9 Lignée E : animaux sélectionnés pour le caractère « production dœufs » dans la lignée de contrôle. Lignée E0 à 4 générations 0 à 7 générations h² production doeufs 0,610,33 On constate que lhéritabilité diminue après 4 générations.

10 Nécessité économique de développer de nouveaux procédés pour augmenter de manière plus rapide nos trois critères Utilisation de backcross répétés Backcross : les organismes hybrides sont croisés avec lun des génotypes parentaux

11 Réalisation dun backcross a/ Lignée E × Lignée CS (mâles commerciaux avec une bonne conformation du corps) Lignée B × Lignée B Lignée B pure ( mâles avec large poitrine et grand BW sot séléctionnés) Constitution dun pool de lignée B pure b/ Lignée B × Lignée E F1 F2 ( résultat du premier backcross) Le backcross augmente la base génétique

12 Les progénitures issues des différents backcross sont soumises à des conditions environnementales définies : confinés, sexe séparés Nourris avec un régime appauvri en protéines pour les mâles Eclairage : -continu de 0 à 6 semaines - de 6 à 16 semaines 12 h/j - de 16 à la fin de la croissance 10h/j Les femelles après la période de croissance sont confinées dans un bâtiment sans fenêtre avec un éclairement de 6h / j pendant 8 semaines avant un éclairage stimulatoire de 14h /j à 51 lux à 39 semaines Des rations spécifiques sont distribuées à 38 semaines

13 Mesures prises Production dœufs sur 180 jours Mesure de BW à 8,16, 20 semaines Mesure de la largeur de poitrine à 16 semaines

14 Résultats Comparaison de la lignée B et E Largeur poitrine : B>E BW : B>>>E Production dœufs : E>>>B

15 Résultat du backcross F1Obs. = attenduObs.

16 Largeur poitrine : valeur observée = valeur attendue Production doeufs sur 180 jours : -F1 : > valeur attendue -F2 et F3 : = valeur attendue =>Au total pour les trois générations venant de la lignée E : - gain de poids - augmentation de la largeur de poitrine - diminution de la production dœufs

17 Discussion Les différences entre les valeurs observées et les valeurs attendues en F1 pourraient être attribuées à lhétérosis ( supériorité des hybrides par rapport aux parents du croisement pour un ou plusieurs caractères), aux effets maternels, liés au sexe ou a une combinaison des trois. En F2 : valeurs observées = valeurs attendues =>différences entre les valeurs attendues et observées ne sont pas dues à lhétérosis.

18 La sélection pour laugmentation du poids a entrainé une diminution de lintensité de ponte. La sélection pour laugmentation de la production dœufs (lignée E) a diminué lintensité de la couvaison et augmenté la ponte. Pour un maximum de gain au cours des générations, les backcross ne peuvent être utilisés au maximum que sur 2 ou 3 générations.

19 Commentaires : Réalisation dexpériences prenant en compte différents habitats pour évaluer les effets non additifs ex: dindes dans le noir; dindes avec parcours extérieur…

20 En pratique... Ne pas pratiquer de backcross plus de 3 générations Prévenir léleveur qu on ne peut pas augmenter les 3 critères en même temps. Optimiser les conditions environnementales (lumière, durée, intensité)

21 Conclusion Backcross répété : -méthode très rapide pour augmenter BW chez les femelles -pas plus de trois backcross car lh² diminue Croisement conventionnel : -méthode moins rapide mais tout aussi efficace -de plus la diminution de h² est plus lente (+/- 10G)

22 Bibliographie K.E. Nestor, J.W. Anderson, R.A. Patterson, and S.G. Velleman.2006.Genetics of Growth and reproduction in the turkey.16. Effect of repeated backcrossing of an egg line to a commercial sire line. Poultry Sciences 85: Daniel L., Elisabeth W. Jones.Génétique, les grands principes.3 ème éditition. DUNOD.


Télécharger ppt "Travail de génétique 2006 Ganne Cécile Garcia Alexandra Jugand Aurélie Lebrun Ophelie."

Présentations similaires


Annonces Google