La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Questions : 1)A partir de quels caractères les scientifiques peuvent-ils établir des arbres phylogéniques ? 2) Dans quels états peut-on retrouver un caractère.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Questions : 1)A partir de quels caractères les scientifiques peuvent-ils établir des arbres phylogéniques ? 2) Dans quels états peut-on retrouver un caractère."— Transcription de la présentation:

1

2 Questions : 1)A partir de quels caractères les scientifiques peuvent-ils établir des arbres phylogéniques ? 2) Dans quels états peut-on retrouver un caractère utiliser en phylogénie ? Comment passe-t-on dun état à lautre ? 3) A quoi correspondent les nœuds dun arbre phylogénique ? Peut-on y placer un fossile et pourquoi ? 4) Que sont les organes homologues ? Quel est lintérêt de leur étude pour établir des phylogénies ?

3 II.3 Les critères dappartenance à la lignée humaine Homininés (Homme) Bipédie Permanente + données moléculaires Homindés(Go,Chimp.Ho m) Données Moléculaires (fusion os Main prénatal) Hominoïdes (Gibbon, OO, Go,Chimp,Hom) Absence de queue Données moléculaires Primates (tous) pouce opposable,Ongles plats, orbites en avant -10MA

4

5

6

7

8 Critères dappartenance à la lignée humaine: Caractéristiques squelettiques: Une bipédie permanence. Seul l'homme moderne la pratique de manière permanente. Ainsi lHomme présente des caractères dérivés en relation avec sa station bipède: > Le membre supérieur devient plus court que le membre inférieur (il se spécialise dans la préhension alors que les membres inférieurs se spécialisent dans la locomotion (disparition de l'orteil opposable)) > Présence d'un bassin large et court ce qui permet une bonne insertion des muscles fessiers impliqués dans le redressement du tronc > Femurs obliques de manière à obtenir un meilleur équilibre (Chimpanzé: fémurs parallèles) > La colonne vertébrale a 4 courbures permettant un bon positionnement du crâne et donc un meilleur équilibre.

9 Les caractéristiques du crâne Le volume crânien est très important chez l'homme 1500cm 3. Ce développement de l'encéphale serait du à la libération des membres supérieur qui aurait permis la chasse: chasse qui aurait à son tour permis une alimentation plus riche en protéine Le trou occipital est totalement centré La face est plate avec un front relativement développé (Chez le chimpanzé la face et prognathe et le front fuyant) La mâchoire est parabolique (Ou en "V", chez le chimpanzé, elle est en "U") Absence de canines/croc (Car l'homme mange des aliments cuits donc moins dures)

10 Une activité sociale et culturelle seul lHomme possède une progression dans la fabrication des outils (« industrie »de plus en plus perfectionnés) L'homme a inventé l'art Conscience de la mort (sépulture...) Conscience de soi Tout fossile retrouvé présentant au moins un des caractères dérivés énoncés peut être classifié dans la lignée humaine

11 II.4 UNE histoire retracée (possible) de la lignée humaine Vu que… Les critères dappartenance à la lignée humaine sont les caractères liés à la station bipède, au développement du volume crânien, à la régression de la face et aux traces fossiles dune activité culturelle. On admet que tout fossile trouvé présentant au moins un de ces caractères dérivés appartient à la lignée humaine.

12 -3,9 MA AF, Australopithécus anamensis -4,2 -2,9 MA Aus.afarensis (LUCY) AF Mâchoire « v » Bassin court -4,1 -2,5 MA AF sud Aus.africanus Machoire «en « V » - 3,5 -1,6 Homo habilis, AF Outils en pierre, aiguille, pointes. Vc>550cm3, Mach. en « V » -2,5 -1 MA Homo ergaster, AF Vc>800cm3, Mach. en « V » Bipédie -2,5 -0,3 MA Homo erectus, AF, EU, Asie Vc > 1000 cm3 Bipédie. 1MA -0,03 MA H.Neanderthal Vc>1500 cm3, bipédie -0,12 Homo Sapiens Vc>1400 cm3, bipédie -0,12, CHOPPERS (outils modernes), art, rites -6MA AF: millenium ancestor, orrorin ? ? ? ? ? ? ? ? bipédie -1,8MA -1 er outils -0,4 MA Le feu

13 Homo habilis AF Homo erectus et sapiens colonisent EU, Asie Homme de neanderthal (EU)

14 Bilan: Le caractère buissonnant de la lignée humaine : Plusieurs espèces dhomininés (deux genres : les Australopithèques et les Homo) ont vécu entre 6 millions dannées et lapparitionles dHomo sapiens. Les Australopithèques possèdent des caractères dérivés de la lignée humaine en rapport avec la bipédie. Les espèces du genre Homo forment un groupe très diversifié et possèdent des caractères dérivés crâniens marqués (une augmentation du volume crânien et une réduction de la face). Plusieurs espèces dHomininés ont donc vécu en même temps (doù laspect buissonnant de la lignée). Les Australopithèques formeraient un rameau détaché assez tôt de celui des Homo. Lorigine africaine (vallée du rift africain) de la lignée humaine est la plus probable

15 L II.5) origine commune des hommes modernes Doc 25a et b p.52 Toutes les populations humaines actuelles partagent les mêmes allèles, avec une fréquence variable. Elle seraient donc issues dune population ancestrale (une dizaine de milliers dindividus). Cette population aurait colonisé toute la planète, et les différentes fréquences alléliques notées entre les populations seraient la conséquence dun isolement géographique… Tout est encore discuté…

16

17

18 Sujet 1/ B/ Corrigé / Présentation : (1,5pt) intro (0,75) + plan (0,25) + conclusion (0,5) Introduction : Déf. : Homme et Chimpanzé font parti des primates car mammifères ayant un pouce opposable aux autres doigts et des ongles. Ils ont un ancêtre commun. Pb : Quelles sont les arguments moléculaires qui les apparentent et les arguments macroscopiques qui les distinguent lHomme du singe. Dém. : 1) aspact moléculaire et chromosomique 2) aspect morpho- anatomique I) Arguments chromosomiques et moléculaires permettant détablir la parenté entre Chimpanzé et Homme (4pts) A) Comparaison des caryotypes la moitié des paires chromosomiques sont identiques (0,5) / une paire de plus chez le Chimpanzé (2n = 48) mais deux paires ont fusionnées chez lHomme donnant la paire n°2 (1) / quelques paires diffèrent par des inversions et dautres par des additions de matériels (0,5) / plus de 98% du génome est identique entre le Chimpanzé et lHomme (0,5) B) Comparaison moléculaires La comparaison de molécules homologues entre le Chimpanzé et lHomme montre que le pourcentage de différence (mutations) entre les séquences des molécules (protéines ou gènes) est plus faible que celui entre lHomme et les autres primates (0,5) Les deux espèces possèdent un ancêtre commun hypothétique proche dans lhistoire de lévolution qui possédait les gènes ancestraux communs aux deux espèces (0,5) Bilan : Les deux espèces sont étroitement apparentées (0,5) II) Caractères morphologiques et anatomiques spécifiques à lespèce humaine (4,5pts) A) Caractères squelettiques en relation avec la bipédie permanante (0,5) Trou occipital centré (0,5) Colonne vertébrale possédant plusieurs courbures (0,5) Os du bassin court et large (0,5) Fémur oblique par rapport au bassin (0,5) Membres supérieurs plus courts et fins – membres inférieurs plus longs (0,5) Présence dun pied (0,5) B) Caractères crâniens volume crânien trois fois supérieur (1550 cm 3 ) (0,5) / absence de prognathie + front + menton (0,5)


Télécharger ppt "Questions : 1)A partir de quels caractères les scientifiques peuvent-ils établir des arbres phylogéniques ? 2) Dans quels états peut-on retrouver un caractère."

Présentations similaires


Annonces Google