La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bénéficiaires Etudes socio-anthropologiques Réunion PASSAGE Maroua- Cameroun 9 -11 août 2007 Solange Ngo Yebga.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bénéficiaires Etudes socio-anthropologiques Réunion PASSAGE Maroua- Cameroun 9 -11 août 2007 Solange Ngo Yebga."— Transcription de la présentation:

1 Bénéficiaires Etudes socio-anthropologiques Réunion PASSAGE Maroua- Cameroun août 2007 Solange Ngo Yebga

2 Plan de présentation Deux études Attentes et besoins des communautés Itinéraires thérapeutiques Population enquêtée Premiers résultats Activités prévues

3 Attentes et Besoins Population enquêtée / Informateurs (12 groupes ) Femmes au foyer : 1 Jeunes scolarisés ( filles et garçons) : 2 Mères célibataires : 1 Femmes et jeunes filles dans un centre de formation professionnelle : 1 Personnes ressources (responsables dassociations et des délégations provinciales) : 3

4 Attentes et Besoins (suite et fin) Population enquêtée/Informateurs (2) Personnes démunies : 1 Jeunes non scolarisés : 1 Animateurs et/ou accompagnateurs des projets pour jeunes : 1 Prestataires : 1

5 Critères de choix des informateurs Bénéficiaires identifiés par le projet Scolarisé Non scolarisé Responsable ou accompagnateur des bénéficiaires identifiés par PASSAGE

6 Méthodologie Identification des thèmes de discussion Conception dun guide thématique Identification des animateurs en collaboration avec les associations Constitution des équipes danimation des discussions de groupe Répartition des tâches de mobilisation des informateurs identifiés Constitution de six à huit informateurs par groupe Discussions de groupe à partir du guide thématique

7 Caractéristiques des informateurs Jeunes : ans Femmes : ans Personnes démunies : ans

8 Itinéraires thérapeutiques Population enquêtée / informateurs Adolescentes Adolescents Femmes enceintes ou ayant accouché Personnes démunies Professionnels de santé Accoucheuses traditionnelles Personnes offrant des soins dans un cabinet de santé Vendeurs des produits de la pharmacopée traditionnelle Tradipraticiens Vendeurs de médicaments modernes

9 Critères de choix des informateurs Bénéficiaires identifiés par le projet Professionnels de santé Non professionnels offrant des soins ou prestations en santé reproductive

10 Méthodologie Outils Guide dentretien individuel Relais dinformateurs Entretien individuel Observation directe Entretiens individuels prévus : 27 Entretiens réalisés : 27 Observation directe : 3 Regroupement et croisement des données issues des enquêtes Français et fufuldé Equipe denquête : socio- anthropologue et aide- enquêteur

11 Caractéristiques des informateurs Jeunes (adolescentes et adolescentes) : ans Femmes : ans Personnes démunies : ans Professionnel de santé : ans Non professionnel de santé : ans

12 Difficultés Organisation des groupes de discussions Communication : français, fufuldé Contrôle de linformation Confusion de rôle : professionnel de santé Accès à certains informateurs

13 Contexte / Problèmes De lenvironnement familial Manque de dialogue entre parents et jeunes Certains sujets (sexualité) font peu ou pas du tout lobjet de discussion Aux services de santé en matière de santé reproductive Relations entre prestataires et usagers des services surtout les jeunes et les femmes Manque de soins spécifiques aux jeunes en rapport avec leurs demandes Encadrement et informations en santé reproductive Pas dactivités découte, daccompagnement et de prise en charge sociale des jeunes en santé reproductive Disponibilité partielle des informations en matière de santé reproductive

14 Types de recours Les recours officiels Lhôpital Les centres de santé (public, privé ou confessionnel) Les recours parallèles Les accoucheuses traditionnelles Les vendeurs ambulants de médicaments modernes Les vendeurs des produits de la pharmacopée traditionnelle Les tradipraticiens Les réseaux de pairs (amis, voisines ou une femme ayant une expérience par rapport aux grossesses, à laccouchement)

15 Soins selon le type de recours sollicité Recours officiels Complications obstétricales Stérilité Avortement Planification familiale Accouchement Recours parallèles IST Avortement Stérilité Accouchement à domicile

16 Motifs de sollicitation des recours (1) Recours officiels Consultations prénatales (surtout pour les primipares) Prise en charge des complications (cas daccouchements à domicile) Enregistrement des naissances et des accouchements (surtout à domicile) Complications après plusieurs sollicitations recours parallèles (IST)

17 Motifs de sollicitation des recours (2) Recours parallèles Demande du recours officiel exige des charges financières énormes ou sest avérée infructueuse (horaires inadaptés, des temps et files dattente) Discrétion sur le motif du recours vis-à-vis de lenvironnement familial Préservation de la confidentialité entre le demandeur et le pourvoyeur de soin (IST/VIH, soins post-partum) Demandeurs des pratiques illégales (avortement) sont moins sujets à des questions embarrassantes (surtout touchant à leur sexualité)

18 Accessibilité financière (1) De la disparité financière des soins : fonction du type de formation sanitaire (publique, privée, confessionnelle) Certaines formations sanitaires confessionnelles disposent dun kit correspondant à un montant précis (CPN, accouchement) Echelonnement du montant à payer dans le temps (formations sanitaires confessionnelles) à condition que le suivi de la grossesse se déroule dans la même structure) Tarifications de certains soins (CPN, accouchement) sont fixes Mais les frais pour les mêmes soins peuvent augmenter de manière exponentielle en fonction du déroulement de la grossesse par exemple, ou selon le prestataire)

19 Accessibilité financière (1) Traitement partiel suivant la disponibilité financière de celui qui demande le soin (examen déchographie pour compléter un diagnostic) Tarifications en fonction de lépisode de la maladie (simple ou compliqué)

20 Accessibilité financière (2) De la disparité financière : fonction du type daffection (celle liée surtout à la sexualité) Les dépenses pour les affections liées à la sexualité (IST, avortement) des jeunes sont à la charge du demandeur du soin Aide financière dune aînée, dun ami ou lun des parents (la mère surtout) Traitement partiel suivant le montant dont il ou elle (jeune/femme) dispose auprès des différents recours (cas dune échographie, démarrage dun traitement contre les IST, soins post-partum) Traitement auprès des vendeurs ambulants de médicaments modernes (les IST, des traitements post- abortum)

21 Accessibilité socio-culturelle (1) Le statut matrimonial La décision de la parentèle En fonction du statut matrimonial Offre de soins de planification familiale (méthodes contraceptives) discriminatoire et conditionnée à la demande pour une certaine catégorie ( ans non mariées) Questions posées à ces femmes (motifs de la contraception, nom du conjoint) qui sont perçues pour les demandeuses comme un refus et pour les prestataires «ce sont des filles qui pratiquent la prostitution et ont plusieurs partenaires»

22 Accessibilité socio-culturelle (2) En fonction de linfluence de la parentèle Des soins procurés à la femme surtout peule (lors des CPN, suivi de la grossesse, accouchement) peut faciliter laccès aux soins De la qualité (satisfaction dans laccueil reçu, la confiance établie entre elle et le prestataire) Limplication de certains membres de lentourage de la femme(laînée, la grand-mère; ce sont des femmes qui sont sollicitées sur la base de leur expérience de la grossesse ou de laccouchement) Facilite laccès des autres femmes dont elle peut être socialement en charge (le mari sinspire de son expérience; elle peut-être sollicitée pour les autres femmes, pour laccompagnement des primipares, jeunes femmes nouvellement mariées pour le suivi de leur grossesse par exemple)

23 Accessibilité socio-culturelle (2) De la source dinformations par rapport aux soins Les pairs ou les membres de lentourage qui sont le plus souvent les premières sources dinformations ne fournissent pas toujours linformation exacte ou complète sur la santé de la reproduction (la stérilité due à lusage des contraceptifs par exemple, les pilules susceptibles de provoquer lavortement) Certains espaces comme les clubs santé, les mouvements et les groupes des jeunes, les centres de formation ou des structures dencadrement des femmes et filles proposent des informations (à travers la formation des pairs éducateurs, lorganisation des séminaires ) sur les IST, le VIH et lavortement; mais seuls ceux qui fréquentent ces espaces en bénéficient Les femmes sollicitant ou ayant sollicité une formation sanitaire (CPN de routine ou leur démarrage en cas de grossesse, le cas des primipares) bénéficient plus des informations relatives à la santé reproductive (causeries éducatives lors des CPN) contrairement à celles qui nont jamais sollicité une formation sanitaire

24 Perception des acteurs Difficultés à assurer les soins exacts (les CPN par exemple et suivi de grossesse pour les femmes, IST pour jeunes et pour les femmes ) puisque les motifs évoqués par ces catégories dans le cas des consultations de routine ne traduisent pas le plus souvent les maux réels Manque dune maîtrise de certains domaines de la santé reproductive (PF, contraception) de la part des professionnels de santé contribue à fournir une offre de soins approximative aux bénéficiaires La multiplicité de recours en santé reproductive expose davantage des femmes à des risques en matière de reproduction Confrontations en matière de reproduction entre linformation exacte en SR et les informations reçues ou véhiculées par lentourage familial ou les autres personnes

25 Attentes et besoins des bénéficiaires (1) Faciliter laccessibilité socio-culturelle par une sensibilisation de leur famille lorsque quune situation relative à la reproduction se présente (grossesse des filles, IST) Offrir des informations exactes en multipliant les sources dinformations (manuels déducation, dinformations à travers les jeux et les divertissements) Assurer à certaines catégories (jeunes, femmes, personnes démunies) des soins spécifiques en matière de reproduction selon leurs demandes (offre de contraceptifs, accès à la planification familiale, soins en cas dIST)

26 Attentes et besoins (2) Faciliter laccessibilité financière (assurance que les dépenses relatives aux soins sollicités (cas des IST) sont réduites si les recours officiels (centre de santé, hôpital) sont sollicités à temps par les bénéficiaires Améliorer la qualité des soins (accueil, prise en charge sociale de leurs demandes et écoute de celui qui sollicite le soin) Assurer aux jeunes, aux femmes et aux personnes démunies des soins spécifiques en santé reproductive selon leurs demandes à travers des espaces découte, daccompagnement et dorientation

27 Activités menées Enquêtes qualitatives auprès des communautés sur Attentes besoins en matière de santé reproductive Recours aux soins en santé reproductive Accessibilité financière Accessibilité culturelle

28 Activités prévues Rencontres Prestataires Usagers Etude du système de référence et contre référence Communauté Centre de santé Hôpital de référence Interventions dans la mise en place des PR et loffre de soins de qualité aux jeunes en santé reproductive Fonctionnement de ces personnes ressources/structures Organisation pour une offre de soins de qualité en SR aux jeunes Ateliers et jeux de rôle (jeunes- structure/personne référente- soignant)


Télécharger ppt "Bénéficiaires Etudes socio-anthropologiques Réunion PASSAGE Maroua- Cameroun 9 -11 août 2007 Solange Ngo Yebga."

Présentations similaires


Annonces Google