La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enfance et sexualité masculine. Amine BENJELLOUN. Professeur Associé de Psychiatrie de lEnfant et de lAdolescent à la Faculté de Médecine de Marseille.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enfance et sexualité masculine. Amine BENJELLOUN. Professeur Associé de Psychiatrie de lEnfant et de lAdolescent à la Faculté de Médecine de Marseille."— Transcription de la présentation:

1 Enfance et sexualité masculine. Amine BENJELLOUN. Professeur Associé de Psychiatrie de lEnfant et de lAdolescent à la Faculté de Médecine de Marseille. Marrakech, le 24 octobre 2009.

2

3 Questions : « Enfance et sexualité masculine? » –Guillaume, 7 ans, « chopé » par sa mère entrain de fumer. « Enfance masculine et sexualité? » –Quelle part de moi, masculine et/ou féminine, est à lœuvre, pendant lacte sexuel ? –Au niveau de la réalité? Fantasmatiquement? Sexualité acte sexuel ? –Sexualité: dimension reproductive avec +/- un comportement érotique; dimension émotionnelle; dimensions cognitives et culturelles

4

5 Vignettes cliniques: Samy (4 ans ) & Rayan (2 ans) dans un magasin de lingerie. Khadija (16 mois): tératome sacro coccygien; revu à 5 ans Simao (6 ans): Mon poteau préféré. Jalil (5 ans), et les autres : Notre jeu, à la récré, cest de courir après les filles, de les attraper, de les faire prisonnières; et après on leur donne un gage. Même jeu chez les fillettes, avec, au final; chez une fillette, des attaques de panique; chez lautre, des pertes de connaissances.

6 Guillaume, 7 ans, « chopé » par sa mère entrain de fumer. Salima (13 ans), trop grand, trop forte, trop en avance; & Kenza (24 ans): Je chasse comme un homme. Adnane, 12 ans:William Baldé: « Un matin suspendu au cœur de ton jardin, ma main sur ton petit cul cherche le chemin.» Youssef (13 ans), Omar (14 ans), Khadija (17 ans): IMC, en fauteuil roulant. Ismaël (14 ans) et son rêve « érotique ». Les consultations « multidisciplinaires » autour des ambiguïtés sexuelles. Et puis,….vos souvenirs denfant, personnels.

7 La première enfance (0 à 2 ans) Les soins reçus la capacité de confiance (care- givers) capacité de développer et dentretenir des relations affectueuses Sensorialité (toucher, odorat). Découverte du pénis vers 7 ou 8 mois Agressivité +++ angoisse de létranger Lors du change, jeux, nommer les parties du corps, confort du bébé face à son corps (dépend du confort de ladulte qui le manipule)

8 La première enfance (0 –2 ans) Nécessité de se retrouver avec dautres bébés, forger des relations sociales infra - langagières, interpersonnelles. Vers 18 mois : Garçon et fille; objet male & femelle. Vers 2 ans:les sexes assignés.

9 La petite enfance (2-5 ans) Sentiment clair dêtre garçon ou fille. Sentiment dautonomie et de confiance en soi. Dès 2 ans:ils sintéressent au corps dautrui, aux corps des plus grands, de lautre sexe.(sexe des parents, seins des mamans) « Le jeu du Dr »; ou « Je te montre le mien si tu me montre le tien »:curiosité +++avant tout; consentement; même age; pas de manipulation; ce qu relève du jeu de jeux qui reflètent dinteractions sexuées adultes Pudeur acquise ou en voie.

10

11 La moyenne enfance (5 –8 ans) Période de « latence »: à tort. Efforts conscients, conformément à ce qui est attendu deux, de reléguer leurs activités dans des endroits secrets. Groupe des pairs de même sexe. Sentiment d identité sexuelle; de constance sexuelle; de cohérence sexuelle. Consolidation cognitif de son propre sentiment didentité sexuelle. Renforcement par ce ui est attendu socialement.

12 La moyenne enfance ( 5-8 ans) Guide du Zizi sexuel Jeux, là encore, exploratoire, même age, sexe différent ou même sexe, sans aucune connotation future. Rapport entre sexualité et plaisir Compréhension aussi des orientations sexuelle:hétérosexualité, homosexualité, bisexualité..

13

14 Dans une perspective psychodynamique: Une référence absolue: « La naissance de lidentité sexuelle ». H.Roiphe-E.Galenson. Véritable mise en perspective des différentes théories analytiques: -Lenfant a acquis une vraie connaissance intuitive, empirique, de ses organes génitaux avant la fin de sa 2 eme année; idem pour son identité de genre. -Les vicissitudes de la progression des pulsions libidinales sur la relation parents-enfants.

15 Une phénoménologie de la sexualité masculine? Emmanuel Lévinas ? :« Lintentionnalité de la caresse » Jacques Derrida : «On chercherait en vain un concept qui permette de penser lintensité ou la force.De penser la puissance et non seulement la direction, la tension, et non seulement le in de lintentionnalité » Multiplication de concept: tension (Spannung); effort (Streben); tendance (Tendenz) ; pulsion (Trieb)

16 Quel(s) lien(s) dès lors entre: -la compréhension « phénoménologique » dune sexualité « masculine », - les théories du développement sexuel, - ses significations inconscientes, - et limaginaire personnel ou collectif qui sous tend cette sexualité masculine? Quid de « lŒdipe » ?

17 Question: Quel passage possible: – D une indifférenciation, une identification initiale à la mère,à la femme TOTALE, absolue, idéale; –À une dé fusion, un retour à la féminité, une autre re-fusion, un autre abandon de soi, sans crainte corporelle, sans crainte denfouissement ?

18 Lagressivité ! Celle de la dé fusion initiale, du 8 mois de vie? –Cest bien cela qui, une fois EROTISE, permet dêtre: Désirant. Pénétrant. Dominateur. Bien assis dans son genre.

19 Les ratés dune « dys- agressivité » Les personnalités à composantes: –Narcissiques ; –Dépendantes ; –Paranoïdes ; –Exp: Les « brouteurs » japonais. Merci


Télécharger ppt "Enfance et sexualité masculine. Amine BENJELLOUN. Professeur Associé de Psychiatrie de lEnfant et de lAdolescent à la Faculté de Médecine de Marseille."

Présentations similaires


Annonces Google