La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BOURBET Mouloud Génie Logiciel ENSI-2011 1 Analyse et définition des besoins.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BOURBET Mouloud Génie Logiciel ENSI-2011 1 Analyse et définition des besoins."— Transcription de la présentation:

1 BOURBET Mouloud Génie Logiciel ENSI Analyse et définition des besoins

2 Introduction 2 Les problèmes qui étaient soumis aux fabricants de logiciel étaient trop complexe (souvent ils narrivaient pas a comprendre la nature du problème) Des fois le système est nouveau et ne dispose pas de modèle automatisé

3 3 Un processus visant à établir les fonctionnalités du futur système ainsi que les contraintes aux quelles sera soumis le système. Donc : Lensemble des informations concernant le problème doivent être : Rassemblé Analysé Définis de manière compréhensible

4 4 Remarque : différence entre le but et le besoin But : caractéristique générale que devra vérifier le système mais on ne peut pas tester. Besoin : caractéristique que devra vérifier le système et quon peut tester. Exemple : But : produire un logiciel agréable a utilisé Besoin : avoir un logiciel qui permet de manipuler les commandes par menu ou par souris

5 5 Le document de définition des besoins (Cahier des charges) Cest le document qui contient des indications pour les phases suivantes du cycle de vie dun logiciel. Il comporte un ensemble de propriétés et de contrainte décrite de façon précise et que devra satisfaire le logiciel. Il doit décrire ce que doit faire le système sans spécifier comment réaliser ces fonctionnalités. Les besoins doivent constituer un ensemble cohérent et complet.

6 6 Les critères que doit vérifier un cahier des charges : Il doit spécifier le comportement externe du système. Il doit spécifier les contraintes de réalisation. Il doit être facile a mettre à jour. Il doit servir doutil de référence aux programmeurs de maintenance. Il doit contenir des indications concernant les étapes ultérieures du cycle de vie du logiciel. Il doit spécifier les réponses acceptables aux événements non désirables.

7 7 La structure dun cahier des charges : Introduction : elle décrit: La raison dêtre du système, Lenvironnement du système, Les fonctionnalités du système de manière très brève, La structure du document, Les notations utilisées. Matériel : dans cette partie on doit spécifier : Le matériel et les interfaces, si le systèmes nécessite du matériel spécifique, Les configurations minimales et optimales sur lesquelles le système peut sexécuter en cas de matériel standard.

8 8 Modèle conceptuel : Le modèle doit décrire une vue générale à haut niveau des fonctions du système ainsi que leurs relations. Remarque : les notations graphiques sont les plus appropriés pour décrire ce type de modèle. Il contient deux phases: La modélisation du système global. La modélisation des fonctions principales. Les modèles utilisés : Les automates détat fini; États/transitions Le diagramme de flux de données

9 9 Exemple : considérant un système bureautique composé de : Courrier électronique, Tableur, Service de préparation de document, Recherche dinformation. 1ière phase : modélisation du système. Utilisateur Courier électronique Système de communication Communication externe Préparation de document Recherche dinformation Tableur Base de données

10 10 2ième phase : modéliser la fonction courrier électronique Utilisateur Lire courrier Base de données Sauvegarder courrier Envoyer courrier Système de communication Accuser réception courrier Classer courrier Détruire courrier

11 11 Besoins fonctionnels : Cest la description selon la nature des services que le système va fournir à lutilisateur. La notation utilisée peut être : Un langage naturel. Un langage semi formel. Un langage formel. Un mélange entre toutes les autres notations.

12 12 Besoins en matière de base de données :Lorganisation logique des données manipulées par le système et leurs relations doivent être décrites dans cette section. Besoins non fonctionnels : Les contraintes sous lesquelles le système va opérer doivent être décrites dans cette partie. Exemple : Contraintes temporelles Espace mémoire Représentation des données Langage de programmation.

13 13 Information donnée à la maintenance : Dans cette section on doit décrire : Les hypothèses fondamentales sur lesquelles est basé le système, Les changements prévus du fait de lévolution du matériel, des besoins des utilisateurs…etc. Et dans les mesures du possible décrire : Les fonctions, et les contraintes particulièrement sujette au changement.

14 14 Glossaire : Il doit définir et de manière précise et sans faire des pré supposition sur lexpérience et la formation du lecteur, les termes techniques utilisés dans le cahier des charges Index : Cest un revois au document. Remarque : Il est préférable davoir plusieurs type dindex : Alphabétique, Par chapitre, Par fonction.

15 15 SADT (Structured Analysis and Design Technique) : crée en 1976 aux USA. Définition : est une méthode générale qui cherche à favoriser la communication entre les demandeurs et les utilisateurs dune part et les concepteurs et les réalisateurs dautre part.

16 16 Les concepts fondamentaux du SADT: La modélisation : aborde un système en le modélisant afin dobtenir un enchaînement daction et des données moins complexes que celle de départ. Démarche danalyse : SADT est une méthode danalyse des systèmes selon un approche descendante, modulaire et hiérarchique, on commence par la description la plus générale et la plus abstraite du système représenté par une seul boite, en suite on éclate celle-ci en plusieurs petites boites moins complexe, les petites boites on a leur tours décomposé et ainsi de suite. SADT limite le nombre de nouvelle boite généré a chaque étape entre 3 et 6 pour des raisons defficacité.

17 17 Niveaux dabstraction : consiste à séparer les 3 niveaux dabstraction 1. niveau conceptuel : répond aux questions quoi? et pourquoi? 2. niveau organisationnel : répond aux questions quoi? où? et quand? 3. niveau opérationnel : répond à la question comment?

18 18 Les modèles du SADT Il est composé de trois éléments principaux: Le diagramme dactivités (Actigramme) Le diagramme de données (Datagramme) Les conditions dactivation

19 19 Le diagramme dactivité (Actigramme) : représenté par les boites manipulant les données véhiculé par les flèches. Actions (Activités) Données de contrôle Do nn ée s en ent ré Do nn ée s en sor tie Mécanisme ou support de lactivité

20 20 Exemple : Actigramme de la fonction calculer Calculer Type dopération Opérandes Résultats Méthode de calculCalculateur

21 21 Le diagramme de données (Datagramme) : également représenté par des boites où les flèches sont cette fois les activités qui créent et utilisent les données Nom de la donnée Activité de contrôle Activités génératrices Activités utilisatrices Mécanisme ou support de données

22 22 Exemple : de passation de paramètre Paramètre SaisirAfficher Sélectionner le type dopération Registre du calculateur

23 23 Les conditions dactivation : Syntaxe : N° boite /N° Activation Précondition Postcondition Exemple 1 / 1 E1 et C1 S1 ou S2 et ! C1 : le module modifier net disponible en sortie e lactivité « modifier » que si il n y a pas derreur détecté. 2 / 1 E1 et C1 S1 ou S2 et ! E1 : le module testé en sortie de lactivité « tester » implique qil nest plus en entré de « modifier ». Modifier (1) Tester (2) E1E1 S2S2 E1E1 C1 S1S1 S1S1 Module testé Jeu de teste Module testé Erreur détectée Module Nmbr derreur > 0


Télécharger ppt "BOURBET Mouloud Génie Logiciel ENSI-2011 1 Analyse et définition des besoins."

Présentations similaires


Annonces Google