La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.ulb.ac.be/esp/sipes Cahier 5 La prévention des traumatismes et la promotion de la sécurité Martine BANTUELLE, Christine BAZELMANS, Alain LEVÊQUE, Christelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.ulb.ac.be/esp/sipes Cahier 5 La prévention des traumatismes et la promotion de la sécurité Martine BANTUELLE, Christine BAZELMANS, Alain LEVÊQUE, Christelle."— Transcription de la présentation:

1 Cahier 5 La prévention des traumatismes et la promotion de la sécurité Martine BANTUELLE, Christine BAZELMANS, Alain LEVÊQUE, Christelle SENTERRE, Marie-Christine VAN BASTELAER

2 En guise dintroduction… Problème majeur de santé publique Mortalité et morbidité Certains groupes sont plus vulnérables Les jeunes et les personnes âgées Multicausalité Facteurs multiples et interdépendants Évitables Prévention possible Depuis 2005 priorité pour la CFB

3 Évolution du taux de mortalité par traumatisme entre 1987 et 1997 (/ ) (source SPMA) Diminution de 1987 à 1997 mais quen est-il de 1997 à maintenant? 79 73

4 Proportion de décès attribuables aux traumatismes chez les hommes et les femmes en Région wallonne et à Bruxelles, par catégorie dâge (source INS, 1997)

5 Globalement: traumatismes de la route, suicides et chutes Principales causes de traumatisme mortel en fonction de lâge (source Educa Santé, 2006)

6 La morbidité liée aux traumatismes (1) Données les plus récentes : Enquête Nationale de Santé 2004 (ISSP). Réalisée auprès des Belges de 15 ans et plus Accidents «majeurs» (rappel de 12 mois) Ayant entraîné une consultation et/ou une hospitalisation Globalement: 8% des Wallons et 7% des Bruxellois ont déclaré un traumatisme majeur Age et sexe: Hommes (9%) vs femmes (6%) H de 15 à 24 ans (18%) vs H de 55 ans et + (5%)

7 La morbidité (2) (source ISSP, 2004) Type de traumatisme : Accidents domestiques (35%), Travail ou école (32%), Sport (25%) Accidents de la route (16%) Variation selon le sexe et lâge: 2x plus daccidents domestiques chez les femmes (43% [F] vs 24% [H]) 2x plus daccidents de sport chez les hommes (24% [H] vs 11% [F]) Les accidents aux abords de la maison touchent plus les moins de 5 ans et les plus de 65 ans

8 Focus sur les jeunes Mortalité, en 1997, en Wallonie (source SPMA): 48% des décès chez les moins de 24 ans Garçons + à risque (53% vs 31% pour les filles) Type de traumas: accidents de la route et suicides Morbidité: 12% des enfants fréquentant les consultations ONE ont eu au moins un traumatisme domestique (source ONE, ) 33% des jeunes scolarisés déclarent un traumatisme ayant entraîné une consultation (rappel de 12 mois, source HBSC, 2002)

9 Répartition des lieux daccidents selon lâge (source EHLASS, 1998) 4,4 93,4 4,3 64,9 11,6 5,3 10,3 6,5 22,4 27,2 7,5 9,8 24,928,5 3,9 10,1 16,8 33,9

10 Contexte scolaire Fréquence (source HBSC, 2002) 25% des garçons, 20% des filles déclarent un accident ayant entraîné une consultation (rappel 12 mois) Mécanismes (source Senterre et al, 2005) chutes (52%), contacts avec quelquun ou quelque chose (24%), mouvements (14%) et autres mécanismes (10%) Parties de corps lésées (source Senterre et al, 2005) tête et le cou (41%), membres supérieurs (32%), membres inférieurs (20%), atteintes générales ou multiples (4%) et tronc ou bassin (3%)

11 Focus sur les personnes âgées Mortalité, en 1997 (source SPMA) 37% des décès par traumatisme concernent les personnes de 65 ans et plus Les chutes et les suicides sont les traumatismes les plus fréquemment rencontrés Morbidité 5% des Wallons de 65 ans et plus déclarent au moins une blessure ayant entraîné une consultation (rappel 12 mois. ISSP, 2004)

12 Étude à Fontaine-lEvêque sur les chutes (chez les personnes de 65 ans et plus): le risque de trauma augmente avec lâge (Bantuelle et al, )

13 Focus sur le suicide et les traumatismes de la route 1.Mortalité suicidaire Belgique parmi les pays à haut taux de suicide (21/ hbts en Source OMS, 2007) Épidémiologie du suicide radicalement différente de celle des tentatives de suicide Age et sexe sont deux déterminants majeurs: Taux de suicide abouti plus élevé chez les hommes et les personnes âgées Mais «poids» du suicide plus important chez les jeunes : 1 ère cause de décès chez les ans et 2 ème cause chez les ans (après les traumatismes de la route)

14 Évolution, chez les hommes wallons, du taux de mortalité par suicide entre 1987 et 1997, selon lâge (/ ) (source SPMA)

15 2. Morbidité suicidaire Enquête de santé 2004: 6% des belges interrogés déclarent avoir posé un geste suicidaire et 16% des wallons disent avoir sérieusement pensé au suicide (idéations suicidaires) Rapport inversé par rapport à la mortalité: Plus de femmes que dhommes tentent de se suicider (7% vs 4%). Plus de femmes que dhommes présentent des idéations suicidaires (17% vs 14%)

16 Mortalité et morbidité par traumatisme de la route: nombre de décédés ou blessés graves, selon les Régions, entre 1980 et 2006 (source IBSR, 2006)

17 Nombre de décédés ou blessés graves (/ ), selon la nature de lusager et les Régions (source IBSR, 2006)

18 Taux de mortalité (/ ) par accidents de circulation selon le sexe et la région (source INS, 1997)

19 Prévention des traumatismes et promotion de la sécurité (1) Trauma = conséquence dévénements multifactoriels Approche globale nécessaire (FR liés à la personne, à ses comportements et à son environnement physique et social) Programme de prévention des traumatismes doit combiner mesures actives et passives Promotion de la sécurité « […] processus que les individus, les communautés, les gouvernements et les autres organisations […], appliquent, au niveau local, national, et international pour développer et maintenir la sécurité » peut être appliquée dans une ville, un quartier, une école, etc.

20 Prévention des traumatismes et promotion de la sécurité (2) Recommandations aux professionnels: Le PCO cible 2 groupes vulnérables: les jeunes enfants et les personnes âgées Concertation entre les acteurs: Le PCO rappelle quau vu des compétences, la collaboration entre les différents secteurs est importante Pour les PSE: intégration de la prévention des traumatismes en milieu scolaire dans les projets de service

21 Que retenir? Traumatisme = problème de santé publique (mortalité et morbidité importante) Enfants et personnes âgées = public vulnérable Prévention possible Approche globale nécessaire


Télécharger ppt "Www.ulb.ac.be/esp/sipes Cahier 5 La prévention des traumatismes et la promotion de la sécurité Martine BANTUELLE, Christine BAZELMANS, Alain LEVÊQUE, Christelle."

Présentations similaires


Annonces Google