La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA CONQUÊTE DE LITALIE (353-270). LES PREMIERES GUERRES DE CONQUÊTE Après la révolution de 509, Rome doit faire face à des conflits intérieurs graves.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA CONQUÊTE DE LITALIE (353-270). LES PREMIERES GUERRES DE CONQUÊTE Après la révolution de 509, Rome doit faire face à des conflits intérieurs graves."— Transcription de la présentation:

1 LA CONQUÊTE DE LITALIE ( )

2 LES PREMIERES GUERRES DE CONQUÊTE Après la révolution de 509, Rome doit faire face à des conflits intérieurs graves et subir dans le même temps les attaques répétées de ses voisins immédiats. A force de guerres défensives, elle parvient à conquérir le Latium, mais il sagit là de survivre. A partir de 353, une fois les étrusques définitivement vaincus et le péril gaulois écarté, Rome décide détendre sa sphère dinfluence. Elle sengage alors dans ses premières véritables guerres de conquête.

3 Après leur expérience traumatisante contre les Gaulois, les Romains renoncent à sétendre vers le nord : ils sengageront vers le sud. Jam omnia contra circaque hostium plena erant et nata in vanos tumultus gens truci cantu clamoribusque variis horrendo cuncta complaverant sono. Tite-Live, V, 37, 8 Partout, en face et autour des Romains, le pays était couvert d'ennemis; et cette nation, qui se plaît par goût au tumulte, faisait au loin retentir l'horrible harmonie de ses chants sauvages et de ses bizarres clameurs (-390).

4 LOBJECTIF : LE SUD DE LITALE Les Romains se lancent dans la guerre : non pro se, sed pro sociis, Samnitas invadit. Florus, Epitomae, I, 11 Ils trouvent rapidement loccasion de combattre : leurs voisins campaniens, attaqués par les Samnites appellent Rome à leur secours. Or justement, le Samnium, massif montagneux situé à lest du territoire latin, forme comme un écran entre Rome et la Campanie, et aussi entre Rome et le versant adriatique.

5 LE PEUPLE SAMNITE Namque eo anno adversus Samnites. Tite-Live, Histoire romaine, VII, 29. Cette année, en effet (-343), commença la guerre contre les Samnites. Mais les Samnites sont des montagnards vigoureux et braves, et prêts à en découdre avec les Romains, si déterminés soient-ils.

6 (Invasit), gentem, si opulentiam quaeras, aureis et argenteis armis, discolori veste, usque ad ambitum ornatam; si fallaciam, saltibus fere et montium fraude grassantem; si rabiem ac furorem, sacratis legibus humanisque hostiis in exitium Urbis agitatam; si pertinaciam, sexies rupto foedere cladibusque ipsis animosiorem. Florus, I, 16 Veut-on connaître l'opulence de ce peuple? il prodiguait jusqu'à la recherche l'or et l'argent sur ses armes, et les couleurs sur ses vêlements. Sa perfidie ? il combattait en dressant des pièges dans les bois et dans les montagnes; son acharnement et sa fureur ? C'était par des lois inviolables, et par le sang de victimes humaines, qu'il s'excitait à la ruine de Rome. Son opiniâtreté ? rompant six fois le traité, il ne se montrait que plus animé après ses défaites.

7 LA PREMIÈRE GUERRE SAMNITE ( )

8 EXEMPLE DE DEVOTIO La première guerre est courte : les Romains parviennent à vaincre les Samnites, mais ne peuvent mener à terme leur expédition militaire, car ils doivent gérer une révolte des cités latines. En- 340, Publius Decius Mus se sacrifie pour que les Romains soient victorieux. Rome fait ainsi plier les Latins. P. Decius, tunc consul, devovit se pro exercitu. Morte sua Romanis victoriam restituit. Tite-Live, Periochae, 8 Publius Decius, alors consul, fit acte de devotio pour son armée. Cest grâce à son sacrifice que les Romains obtinrent la victoire.

9 LE TRAITEMENT DES VAINCUS - LES MUNICIPIA Le Sénat décide daccorder la citoyenneté romaine aux latins (sans toutefois leur accorder le droit de vote), et les villes latines deviennent des municipia, en échange de quoi la ligue latine est dissolue : chaque cité définira individuellement ses rapports avec Rome. Rien ne contribua plus à l'agrandissement de Rome que ce procédé toujours employé par les Romains de s'annexer et d'incorporer les peuples vaincus. Plutarque, Vie de Romulus, 16 Chaque cité vaincue un foedus, cest-à- dire un pacte dassistance mutuelle : Rome assure la protection de la cité conquise et en contrepartie, les alliés, ou socii, doivent lui fournir des troupes auxiliaires en cas de guerre. Le terme foedus provient du nom de la déesse Fides, garante de la parole donnée et de la bonne foi.

10 LA DEUXIÈME GUERRE SAMNITE ( )

11 Quatorze ans plus tard, les conflits reprennent; durant les premiers temps, les Romains ont lavantage et décident de porter les opérations au cœur du Samnium. Mais linvasion sachève par la capture humiliante de deux légions romaines lors de la bataille des Fourches Caudines en -321, défaite ressentie comme une des plus grandes hontes de lhistoire de Rome. « Passer sous les fourches caudines » est une expression qui signifie aujourdhui que l'on doit subir une épreuve difficile et humiliante. Pour atteindre l'Apulie, le plus court chemin passait par une vallée encaissée, le défilé des Fourches Caudines. Les Romains s'y engagèrent imprudemment et trouvèrent l'issue bloquée par les rochers et des arbres abattus. Impossible de revenir en arrière ; des Samnites surgissaient sur toutes les crêtes ; l'armée paralysée de stupeur dut se rendre aux conditions les plus humiliantes. (Tite-Live, Histoire romaine, IX) UNE DÉFAITE HUMILIANTE

12 Primi consules prope seminudi sub jugum missi. Circumstabant armati hostes, exprobantes eludentesque; cum e saltu evasissent, velut ab inferis extracti (fuerunt). Tite-Live, Histoire romaine, IX, 6, 1-3 Les consuls, presque à moitié nus, furent envoyés les premiers sous le joug. L'ennemi, sous les armes, entourait les Romains, en les accablant d'insultes et de railleries. Lorsqu'ils furent sortis du défilé, ils furent pareils à des hommes arrachés des enfers. Le joug était constitué dune lance placée horizontalement sur deux autres fichées en terre et sous laquelle on faisait passer les ennemis vaincus.

13 La défaite des Fourches Caudines est ressentie à Rome comme une profonde humiliation, mais les Romains refusent de demander la paix. Ils recrutent dautres légions, modifient leur armement et leur façon de combattre et se rendent plus mobiles. Quelques années plus tard, ils reprennent le combat et parviennent à éliminer un à un les alliés des Samnites. LE PERFECTIONNEMENT DES TECHNIQUES MILITAIRES

14 TRIUMPHUS ROMANUS Pour galvaniser les soldats, les Romains célèbrent certaines victoires à loccasion de cérémonies appelées triomphes. En -310, le dictateur Cursor écrase les Samnites et obtient ainsi un triomphe. Dictator triumphavit, cujus triumpho longe maximam speciem captiva arma praebuere. Tantum magnificentiae visum in his, ut, aurata scuta dominis argentariarum ad forum ornandum dividerentur. Inde natum initium dicitur fori ornandi ab aedilibus cum tensae ducerentur. Le dictateur triompha ; les armes prises sur les ennemis prêtèrent à cette solennité un éclat extraordinaire. On les trouva d'une telle magnificence, que les boucliers dorés furent distribués aux orfèvres pour l'orneme- ment du Forum. C'est de là, dit-on, que vint pour les édiles l'usage d'orner le Forum, lorsque l'on promenait les statues des dieux. Tite-Live, Histoire romaine, IX, 40, 15-17

15 Et Romani quidem ad honorem deum insignibus armis hostium usi sunt : Campani ad superbiam et odio Samnitiumque gladiatores, quod spectaculum inter epulas erat, eo ornatu armarunt Samnitiumque nomine compellarunt. Toutefois, ces brillantes armes des ennemis, les Romains ne s'en servirent que pour honorer les dieux; mais les Campaniens, par orgueil à la fois et par haine des Samnites, en parèrent leurs gladiateurs (spectacle qui faisait leur amusement pendant les repas), et donnèrent à ces gladiateurs le nom de Samnites. Tite-Live, Histoire romaine, IX, 40, LHUMILIATION DES VAINCUS

16 La seconde guerre samnite sachève sur une victoire triomphale de Rome, qui assure ainsi sa domination sur lensemble de lItalie centrale. Les Romains établissent des colonies dans les nouveaux territoires et construisent des routes rayonnant à partir de la capitale. Cest depuis ce temps quon répète que « toutes les routes mènent à Rome ». La première voie est créée en -312 par Appius Claudius Caecus pour relier Rome à Capoue : il s'agit de la Via Appia, la Voie Appienne. LA GESTION DES TERRITOIRES CONQUIS LES COLONIES ET LES ROUTES

17 LA TROISIÈME GUERRE SAMNITE ( )

18 Les hostilités reprennent en En 295, les Samnites attaquent les Romains par l'Italie du nord avec l'aide des Etrusques et des Gaulois. Cette coalition est écrasée par les Romains après huit années de conflit, en Les consuls Fabius et Manius Curius Dentatus se chargent de mater les restes de larmée samnite, toujours en lutte contre Rome. Un jour, des Samnites viennent voir Dentatus, et lui proposent de lor en échange de ses faveurs. Ce dernier se tourne alors vers ses navets et leur répond : « Quand on sait se passer dor, on commande à ceux qui en possèdent. »

19 C'en est désormais fini de l'indépendance samnite. Plus rien ne soppose à la domination romaine sur la péninsule. Rome décide détendre ses conquêtes en Grande Grèce.

20 LA GUERRE CONTRE PYRRHUS ( )

21 Pyrrhus Ier, roi des Molosses, principale tribu dEpire, vient de perdre ses territoires en Macédoine. Quand les Tarentais font appel à son aide, il décide de sallier avec eux pour pouvoir, une fois les Romains vaincus, prendre la Sicile et repartir à la conquête de la Macédoine.

22 Ses éléphants de guerre terrorisent d'abord les Romains qui subissent de lourdes pertes à Héraclée (-280) et à Asculum (-279). Mais l'armée romaine se reconstitue sans cesse. Cinéas, un conseiller de Pyrrhus, compare Rome à une hydre de Lerne.

23 En -275, Pyrrhus, malgré ses victoires, a subi tant de pertes qu'il renonce à la guerre : D'après Denys, les pertes auraient été de plus de quinze mille hommes tant du côté de Pyrrhus que du côté des Romains. Les deux armées se retirèrent, et Pyrrhus, dit-on, répondit à l'un de ceux qui le félicitaient : "Si nous remportons encore une victoire sur les Romains, nous serons complètement perdus". C'est qu'il avait laissé sur les champs de bataille une grande partie des troupes qu'il avait amenées et presque tous ses amis et généraux. Plutarque, Vie de Pyrrhus, 21 On parle aujourdhui de "victoire à la Pyrrhus" pour désigner une victoire trop chèrement acquise. En -272, Rome prend Tarente. Là voilà maîtresse de la péninsule italienne.

24 LES CONSÉQUENCES DE CES GUERRES

25 Suite à ces conflits, la puissance de Rome se trouve affermie : - elle contrôle désormais presque intégralement la péninsule italienne : son territoire s'étend sur km2; elle sest enrichie considérablement; - sur certaines terres, elle a fondé des colonies : elle se décharge ainsi d'un excédent de population tout en installant parmi les vaincus de véritables garnisons qui assurent le maintien de lordre et favorisent lintégration des populations vaincues; - elle a assuré sa domination en fondant des municipes qui possèdent leurs propres magistrats gérant la vie municipale, et qui lui fournissent des citoyens soumis aux obligations du service militaire; - elle a perfectionné ses techniques militaires au contact dennemis redoutables : elle emprunte le pilum dorigine samnite, apprend à gagner en mobilité et prend lhabitude de fortifier ses camps à chaque étape; - elle entre contact avec les Grecs de Grande Grèce et subit leur influence; elle sinitie à la vie commerciale (premières monnaies dargent), à la vie maritime et à la vie politique internationale. Elle est désormais prête pour mener un autre combat : les guerres puniques. Ce sera lobjet dun prochain cours…

26 CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES Diapositive 2 : fresque étrusque représentant un entraineur dathlète (510 avant J.-C.) Diapositive 4 : carte du Latium et de la Campanie (Ancient World Mapping Center) Diapositive 5 : soldats samnites représentés sur une tombe de Paestum, IVème siècle avant J.-C., Musée archéologique de Naples Diapositive 6 : statuette en bronze représentant un guerrier – art étrusque Diapositive 8 : Victoire et Décès de Decius Mus, Reubens, 1617 Diapositive 9 : Dupondius de Domitien, vers 85 Diapositives 11 et 12 : les Fourches Caudines, Diapositive 13 : Antoninianus portant un pilum Diapositive 14 : Marc-Aurèle entrant en triomphe au Capitole Diapositive 15 : Statuette en bronze de samnite, Musée d'Arles antique Diapositive 16 : Via Appia Antica à Rome, Wikipédia Italie Diapositive 18 : Manius Curius Dentatus préférant ses navets plutôt que l'or des Samnites, Jacopo Amigoni, XVIIIème siècle Diapositive 19 : denier de 113 avant J.-C., Rome Diapositive 21 : l'Italie du Sud au cours de la guerre contre Pyrrhus, Histoire-fr.com Diapositive 22 : assiette représentant des éléphants de guerre, IIIème siècle avant Jésus-Christ, Musée étrusque, Villa Giulia, Italie. Diapositive 23 : buste en marbre dePyrrhus dEpire, IIIème siècle avant J.-C.

27 Ce diaporama a été réalisé à partir de ces pages :


Télécharger ppt "LA CONQUÊTE DE LITALIE (353-270). LES PREMIERES GUERRES DE CONQUÊTE Après la révolution de 509, Rome doit faire face à des conflits intérieurs graves."

Présentations similaires


Annonces Google