La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

À travers les âges, lhomme a toujours eu besoin de compter. À laide de ses doigts tout dabord – un usage qui a engendré notre système décimal. Puis de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "À travers les âges, lhomme a toujours eu besoin de compter. À laide de ses doigts tout dabord – un usage qui a engendré notre système décimal. Puis de."— Transcription de la présentation:

1

2 À travers les âges, lhomme a toujours eu besoin de compter. À laide de ses doigts tout dabord – un usage qui a engendré notre système décimal. Puis de marques sur un os, une pierre, une baguette, de noeuds sur une ficelle. Les premiers outils de calcul étaient nés, dont lévolution continue encore de nos jours, dans une course sans fin à la vitesse et à la puissance de calcul des ordinateurs. Comment est-on passé des uns aux autres ? Quels sont les grands jalons de cette histoire des machines à calculer ? Cest ce que nous vous proposons de découvrir.

3 Aides au calcul non mécanisées boulier Le premier boulier trouvé est romain : cabinet des médailles Bibliothèque Nationale Paris Publication des tables de logarithmes par Neper Bâtons de Neper La règle à calcul de William Oughtred Le Planimètre Amsler permet le calcul d'une intégrale par la mesure graphique d'une surface. vers un Intégrateur permet le calcul d'une intégrale par la mesure graphique d'une surface. Vers un Analyseur harmonique permet la décomposition en série de Fourier dune courbe périodique

4 Machines mécaniques vers prototype de Léonard de Vinci( ) (addition) Aucune référence ne permet de dire que le dessin trouvé était une machine de calcul L'horloge à calculer de Wilhelm Schickard (addition+soustraction pour la partie machine à calculer). La machine fut détruite dans un incendie pendant sa construction. Inconnue jusqu'en 1957 quand deux lettres écrites en latin à Kepler furent découvertes Blaise Pascal invente la machine à calculer: la Pascaline (9 exemplaires connus). La machine de Pascal réalise directement les additions et soustractions. Multiplications et divisions sont effectuées de manière répétitive. Trois types de machines sont connues: décimal base 10, comptable bases 10,20,12, Architecte bases 10,6, La machine à calculer de Leibniz (addition+multiplication) Cette machine comportait des innovations intéressantes, notamment la mise en mémoire du multiplicande. Le système de report ne fonctionnait pas vraiment. Le brevet de Thomas de Colmar reprend, en 1820, la même technique. Le chariot, les cylindres inscripteurs, mais ses reports fonctionnent. La dernière machine du même type a été créée en 1948, la Curta 1820 L'arithmomètre de Thomas de Colmar, première machine industrielle (5.500 exemplaires vendus) Machine copiée dans le monde entier. Sa commercialisation commença en Elle est à la base de l'industrie des machines à calculer La machine à différences de Charles Babbage Naissance du clavier, le 1er calculateur à touches de D.D. Parmelee L'arithmomètre de Hill Le comptomètre de Dorr E. Felt La 1re machine à calculer à impression de William Seward Burroughs La machine à multiplier de Léon Bollée

5 Machines électromécaniques La 1re caisse enregistreuse de James J. Ritty avec additionneuse, imprimante et tiroir-caisse La machine à calculer électromécanique de bureau la premiere machine a calculer les nombres complexes

6 Machines électroniques Le premier calculateur digital binaire de Konrad Zuse fonctionne avec des relais Le premier ordinateur à lampes, le Colosse I, du Chiffre Anglais déchiffre les messages de l'Enigma Premiers calculs de l'ENIAC de la Moore School de Pennsylvanie La 1re machine à calculer électronique de bureau La 1re machine à calculer électronique de poche La 1re machine à calculer électronique scientifique de poche Hewlett-Packard HP La 1re machine à calculer électronique scientifique de poche bon marché (Commodore) L'ordinateur personnel

7 - > : Boulier Romain : Ordinateur Personnel

8 Une règle de calcul La règle à calcul (ou règle à calculer) est un instrument mécanique de calcul analogique qui permet, par simple déplacement longitudinal déchelles graduées, deffectuer directement des opérations arithmétiques de multiplication et de division, mais pas les additions ni les soustractions. Une règle à calcul peut aussi servir à exécuter des opérations plus complexes, telles que le calcul de racines carrées ou cubiques

9 Le boulier compteur On saccorde communément à reconnaître que le boulier ou abaque, inventé en Chine au IXe siècle av. J.-C., est la première de toutes les «machines » à calculer. Ce nest évidemment pas une machine à proprement parler puisquil nest pas mécanique, mais il présente déjà un grand intérêt. Il matérialise des calculs arithmétiques parle déplacement de boules perforées captives sur axes et dans un cadre, chaque série de boules représentant des unités comptables différentes, un million, cent mille, dix mille, mille, cent, un, un dixième, un centième. Le nombre de ces axes, qui, sur les bouliers courants, varie entre huit et douze, peut être porté à quinze, vingt, trente ou même davantage, selon les besoins du calculateur. Car plus grand sera le nombre de ces broches, plus importants pourront être les nombres à traiter sur linstrument : un boulier de quinze tiges, par exemple, aura ainsi une capacité numérique égale à 1015 – 1, soit à cent mille milliards dunités moins une !


Télécharger ppt "À travers les âges, lhomme a toujours eu besoin de compter. À laide de ses doigts tout dabord – un usage qui a engendré notre système décimal. Puis de."

Présentations similaires


Annonces Google