La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Approches novatrices pour soutenir la prise de la médication chez des jeunes atteints de psychose Carolyne Lizotte, Julie Bourbeau, Julie Bouchard, Marie-France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Approches novatrices pour soutenir la prise de la médication chez des jeunes atteints de psychose Carolyne Lizotte, Julie Bourbeau, Julie Bouchard, Marie-France."— Transcription de la présentation:

1 Approches novatrices pour soutenir la prise de la médication chez des jeunes atteints de psychose Carolyne Lizotte, Julie Bourbeau, Julie Bouchard, Marie-France Demers, Josée Brisson

2 Prendre un médicament: tout un défi! 50-75% des personnes atteintes dune maladie chronique ne prennent pas leur médicament tel que prescrit.

3 Quest-ce qui influence le plus ce comportement? Est-ce le seul fardeau du patient Bien prendre ses médicaments ?

4 Attitude envers la médication Alliance Expérience à ladmission Autocritique Connaissance de la médication Adapté de Day et col., Arch Gen Psychiatry 2005, figure 2,

5 Mesures de ladhésion Velligan et als, J Clin Psychiatry, 2009

6 Attitudes et comportements antérieurs Attitudes et comportements antérieurs Comorbidités et sévérité de la maladie Comorbidités et sévérité de la maladie Facteurs démographiques Facteurs démographiques Facteurs environnementaux Facteurs environnementaux Difficultés cognitives Difficultés cognitives Facteurs reliés au traitement Facteurs reliés au traitement Difficulté dalliance avec équipe traitante Difficulté dalliance avec équipe traitante Absence de soutien familial Absence de soutien familial Difficulté daccès au soin Difficulté daccès au soin Facteurs associés à la non-adhésion Mayer, 2007

7 Stratégies pour soutenir ladhésion… Soutien technique (alarme, dispill, gadget électronique, etc) Soutien technique (alarme, dispill, gadget électronique, etc) Psychoéducation de groupe/ individuelle Psychoéducation de groupe/ individuelle TCC, approche motivationnelle TCC, approche motivationnelle Intervention familiale Intervention familiale Monitorage de lefficience Monitorage de lefficience Traitement des co-morbidités Traitement des co-morbidités Dépistage des perceptions du patient/famille Dépistage des perceptions du patient/famille Soutien psychosocial (notion du temps, $$, etc…) Soutien psychosocial (notion du temps, $$, etc…) Injections retards Injections retards Tacchi, 2005

8 Et si on innovait ?

9 Objectifs La prise de la médication supervisée à la pharmacie à tous les jours ? La prise de la médication supervisée à la pharmacie à tous les jours ? Les approches de groupe autour de la prise de la médication Les approches de groupe autour de la prise de la médication La contribution dun ATP au réseautage avec les pharmacies communautaires La contribution dun ATP au réseautage avec les pharmacies communautaires

10 La pharmacie à tous les jours ? Et pourquoi pas ? Carolyne Lizotte, Marie-France Demers

11 Lexpérience de la CNDV Entre 90 et 100 jeunes (25 ans) en début dévolution de psychose Entre 90 et 100 jeunes (25 ans) en début dévolution de psychose Philosophie de prescription: Philosophie de prescription: Monothérapie antipsychotique Monothérapie antipsychotique Antipsychotique de 2 de ou 3 ième génération Antipsychotique de 2 de ou 3 ième génération Traitement des comorbidités Traitement des comorbidités

12 Quelques données… Toute la clientèle sous ASG Toute la clientèle sous ASG 10% de la clientèle sous injection retard 10% de la clientèle sous injection retard 21% de la clientèle reçoit clozapine 21% de la clientèle reçoit clozapine 15% de la clientèle est sous autorisation de soins 15% de la clientèle est sous autorisation de soins Par définition, population à risque de non-adhésion..

13 Une idée comme une autre… Et sil allait prendre chaque jour sa médication devant le pharmacien?

14 Dans quelles cirsconstances ? Histoire dinobservance Histoire dinobservance Histoire dintolérance aux formes injectables disponibles Histoire dintolérance aux formes injectables disponibles Type de molécules PO (clozapine/quétiapine) Type de molécules PO (clozapine/quétiapine) Conflits/risques Conflits/risques Difficultés cognitives/Altération dans la perception du temps Difficultés cognitives/Altération dans la perception du temps Filet de sécurité Filet de sécurité Réduction de la durée dhospitalisation Réduction de la durée dhospitalisation Risques reliés à sévérité de la maladie Risques reliés à sévérité de la maladie Assurance dun ajustement plus fin et plus confortable Assurance dun ajustement plus fin et plus confortable

15 Dans tous les cas, proposition claire dans le plan de traitement…

16 Conditions gagnantes/facilitantes Collaboration du patient/famille/partenaire Collaboration du patient/famille/partenaire Rétribution du pharmacien possible (RAMQ) Rétribution du pharmacien possible (RAMQ) Pharmacies en réseau informatique Pharmacies en réseau informatique Personne ressource répondante pour pharmacien communautaire Personne ressource répondante pour pharmacien communautaire Pharmacien communautaire comme un intervenant à part entière de léquipe traitante Pharmacien communautaire comme un intervenant à part entière de léquipe traitante Heures douverture de la pharmacie Heures douverture de la pharmacie Aires de confidentialité Aires de confidentialité Proximité entre pharmacie et domicile du patient Proximité entre pharmacie et domicile du patient

17 Une option pour un temps… Pas un contrat à vie…

18 Homme Olanzapine- Lamotrigine 3 mois HommeClozapine 2 mois HommeQuétiapineLamotrigine 3 mois HommeClozapine HommeOlanzapine 7 mois HommeClozapine 12 mois FemmeAripiprazoleLithium 2 mois HommeAripiprazole 12 mois FemmeQuétiapine 6 mois FemmeQuétiapine/Lurasidone 8 mois HommeClozapine 4 mois Autorisation de soins

19 Succès Succès (3 fois par semaine) Échec (injectable + correcteurs) Succès Succès (week ends) Homme Olanzapine- Lamotrigine 3 mois HommeClozapine 2 mois HommeQuétiapineLamotrigine 3 mois HommeClozapine HommeOlanzapine 7 mois HommeClozapine 12 mois FemmeAripiprazoleLithium 2 mois HommeAripiprazole 12 mois FemmeQuétiapine 6 mois FemmeQuétiapine/Lurasidone 8 mois HommeClozapine 4 mois Succès partiel Autorisation de soins

20 Défis et difficultés à considérer Acceptation du patient/famille/équipe/MD Acceptation du patient/famille/équipe/MD Co-morbidité anxieuse Co-morbidité anxieuse Perception de contrainte Perception de contrainte Risque de stigmatisation/infantilisation Risque de stigmatisation/infantilisation Plusieurs pharmacies impliquées Plusieurs pharmacies impliquées

21 Les approches de groupe : de la psychoéducation jusquà lapproche motivationnelle en passant par des techniques inspirées de la TCC! Carolyne Lizotte, Julie Bourbeau, Julie Bouchard, Marie-France Demers

22 Groupe Compétence Thèmes Nature et manifestations Traitement médicamenteux Prévention des rechutes Projet de vie et retour à la santé

23 Participation groupe compétence Depuis 2007, 15 groupes ont été offerts Depuis 2007, 15 groupes ont été offerts 119 personnes y ont participé dont, 110 ont assisté à plusieurs séances 119 personnes y ont participé dont, 110 ont assisté à plusieurs séances Appréciation : les thèmes abordés Appréciation : les thèmes abordés les explications données les explications données le nombre de semaines le témoignage Taux de satisfaction de près de 90 %

24 Lapproche motivationnelle Avantages (pour) Désavantages (contre) Prendre sa médication Ne pas prendre sa médication La balance décisionnelle

25 Parler de médicament avec la psychologue…

26 Thérapie cognitivo comportementale Élaborer des hypothèses alternatives à lexplication du délire Élaborer des hypothèses alternatives à lexplication du délire Diminuer lauto-stigmatisation Diminuer lauto-stigmatisation Développer des stratégies de gestion des voix Développer des stratégies de gestion des voix Augmenter lautocritique Augmenter lautocritique Modifier la perception à légard du traitement Modifier la perception à légard du traitement

27 Cas clinique: Sébastien Réticent à changer Rx: Réticent à changer Rx: risperdal PO vers risperdal consta risperdal PO vers risperdal consta Avec risperdal PO: Avec risperdal PO: Impression que ses pensées sont figées, se sentait zombie, fatigué. Contribue tout de même à diminuer sx. Impression que ses pensées sont figées, se sentait zombie, fatigué. Contribue tout de même à diminuer sx. Craint changement Rx ++ p.q. peur davoir une augmentation de sx et deffets indésirables. Craint changement Rx ++ p.q. peur davoir une augmentation de sx et deffets indésirables. Rencontre avec la pharmacienne: Rencontre avec la pharmacienne: Assister à la rencontre afin de pouvoir témoigner de son discours. Assister à la rencontre afin de pouvoir témoigner de son discours. Ne pas prendre position dexperte Ne pas prendre position dexperte

28 Les Choix du DJ

29 Pourquoi Les choix du DJ ? Nous sommes convaincus de limportance de la médication pour prévenir les rechutes Nous voulons vous signifier notre appui Nous reconnaissons votre courage Nous souhaitons tout faire pour vous soutenir dans vos choix

30 Le modèle SVP Savoir Pouvoi r Vouloir Observance Connaissances sur : La maladie La médication Les effets bénéfiques Les interactions et contre- indications Les effets indésirables Capacité à suivre le plan de traitement (ex.: posologie, fréquence) Adapter le traitement au mode de vie au quotidien Gérer les effets indésirables Croyances Peurs Motivation Confiance Mayer 2007

31 Expérience de la CNDV 6 groupes 6 groupes 41 participants 41 participants 84% rétention 84% rétention Les patients sont satisfaits : Les patients sont satisfaits : Nombre de sessions (4 session/ 2 semaines) Nombre de sessions (4 session/ 2 semaines) Durée de chaque atelier (1hre/ session) Durée de chaque atelier (1hre/ session) Vidéos Vidéos

32 1. Fais le bon mix Rôles et impacts de la médication 2. Trouve ton rythme Effets indésirables 3. Explore les pistes Enjeux autour de lobservance 4. Garde le tempo Trucs au quotidien et plan daction

33 Expérience subjective des participants selon léchelle visuelle analogue Efficacité Confort Observance Connaissance

34 Expérience subjective des participants selon léchelle visuelle analogue

35 DRUG ATTITUDE INVENTORY-10 (Awad et coll)

36 Lintervention auprès des proches pour favoriser ladhésion à la médication: un levier pour les intervenants

37 La famille : un facteur environnemental positif en soutien à ladhésion au traitement

38 Diverses stratégies mises en place avec les proches Aller vérifier la perception de la famille p/r la médication Aller vérifier la perception de la famille p/r la médication Aider à prendre conscience quelle a un pouvoir sur lobservance Aider à prendre conscience quelle a un pouvoir sur lobservance Soutien/alliance avec la famille pour favoriser la collaboration avec léquipe traitante Soutien/alliance avec la famille pour favoriser la collaboration avec léquipe traitante Établir une entente claire sur laccompagnement souhaitable pour assurer ladhésion: Établir une entente claire sur laccompagnement souhaitable pour assurer ladhésion: Surveillance vs rappel vs gestion de la médication Surveillance vs rappel vs gestion de la médication Le but souhaité est de diminuer les tensions familiales pour éviter le stress et les conflits Le but souhaité est de diminuer les tensions familiales pour éviter le stress et les conflits

39 Responsabilisation de la personne traitée Responsabilisation de la personne traitée Attitude empathique face aux difficultés reliées à la prise de médication Attitude empathique face aux difficultés reliées à la prise de médication Trucs pratico-pratiques: Dosett, Dispill, alarme, calendrier, routine du coucher…et toute autre idée propre à chaque famille! Trucs pratico-pratiques: Dosett, Dispill, alarme, calendrier, routine du coucher…et toute autre idée propre à chaque famille!

40 Groupe psychoéducatif offert aux familles 6 séances: 1. Introduction au sujet des psychoses apparentées à la Sz et rôles de la famille 2. État des connaissances sur la psychose 3. Les stratégies dadaptation à privilégier (1) 4. Les stratégies dadaptation à privilégier (2) 5. Le traitement pharmacologique : impacts/enjeux 6. Aspects légaux et éthiques, groupes thérapeutiques et ressources du réseau

41 8 stratégies dadaptation 1. Réviser temporairement les attentes 2. Créer des barrières à la surstimulation 3. Établir des limites 4. Mettre en priorité les changements souhaitables 5. Maintenir la communication simple et claire 6. Encourager la prise de la médication 7. Maintenir les frontières ouvertes sur lextérieur 8. Dépister les signes avant coureurs de rechute

42 Stratégie #6: Encourager la prise de médication Raisons souvent évoquées par la personne pour ne pas prendre ses médicaments: Effets indésirables Effets indésirables Déni de la maladie mentale Déni de la maladie mentale Prétention à fonctionner sans médicament Prétention à fonctionner sans médicament Idées délirantes sur les médicaments Idées délirantes sur les médicaments Difficulté à se souvenir si les médicaments ont été pris ou non Difficulté à se souvenir si les médicaments ont été pris ou non Pensées négatives face à tout, y compris les médicaments Pensées négatives face à tout, y compris les médicaments

43 Stratégie #6: Encourager la prise de médication Suggestions pour encourager la prise de médicaments: Souligner les effets positifs de la médication Souligner les effets positifs de la médication Reconnaître chacun des effets indésirables Reconnaître chacun des effets indésirables Inclure la prise de médication dans la routine Inclure la prise de médication dans la routine Réduire le nombre de prise quotidienne Réduire le nombre de prise quotidienne Sil y a lieu, envisager une médication à longue action Sil y a lieu, envisager une médication à longue action

44 Stratégie #6: Encourager la prise de médication Comment détecter les signes darrêt de la prise de médicaments: Porter attention à laggravation des symptômes Porter attention à laggravation des symptômes Demander à la personne si elle prend ou non ses médicaments Demander à la personne si elle prend ou non ses médicaments Observer la personne pendant quelle prend ses médicaments Observer la personne pendant quelle prend ses médicaments Vérifier les comprimés Vérifier les comprimés

45 Témoignage « Au début, jétais triste car je remarquais [que mon fils] prenait sa médication avec un peu de résistance. Je le surveillais et le questionnais régulièrement, est-ce que tu las pris?, et rapidement, jai compris quil la prenait, quil était autonome. Jai été rassurée car jai réalisé [que mon fils] reconnaissait que sa médication était primordiale. » - Une mère

46

47 La vérification des renouvellements à la pharmacie par des assistants techniques: un outil puissant de dépistage Josée Brisson, ATP Marie-France Demers, Pharm Myriam Lagacé, ATP Claude-Mélanie Leblanc, ATP

48 Mise en contexte Cohorte de 95 jeunes psychotiques CNDV Cohorte de 95 jeunes psychotiques CNDV Observance partielle prévalente Observance partielle prévalente Suivi externe donc information manquante Suivi externe donc information manquante Équipe interdisciplinaire : suivi intensif Équipe interdisciplinaire : suivi intensif Dossiers papiers : nombreux changements médicamenteux Dossiers papiers : nombreux changements médicamenteux Pharmacienne très sollicitée… Pharmacienne très sollicitée… Difficulté de garder à jour le profil pharmacologique

49 De la tradition à linnovation… Service de distribution (saisir les ordonnances, opérer le robot, contrôle de la qualité, etc) Décloisonnement des tâches ATP à lhôpital Innovation et le développement de nouvelles tâches Projet dimplication dun ATP dans le processus de bilan comparitif de médicaments à ladmission en psychiatrie Projet dimplication dun ATP dans une clinique externe spécialisée

50 Projet novateur: limplication dun ATP en soutien aux activités du pharmacien Projet pilote entre mars 2011-déc 2011 Projet pilote entre mars 2011-déc à 3 jours présence/semaine 2 à 3 jours présence/semaine Période dobservation et de définition de tâches Période dobservation et de définition de tâches Intégration dactivités ATP aux tâches de léquipe CNDV Intégration dactivités ATP aux tâches de léquipe CNDV Tenue de larmoire échantillon Tenue de larmoire échantillon Registre de pts dexception Registre de pts dexception Mise à jour SIU Mise à jour SIU Mise à jour systématique des profils pharmacologiques Mise à jour systématique des profils pharmacologiques Contribution à la BD clinique et donc, aussi aux activités de recherche (projet des résidentes en psychiatrie par exemple) Contribution à la BD clinique et donc, aussi aux activités de recherche (projet des résidentes en psychiatrie par exemple)

51 Mise à jour systématique des profils pharmacologiques Consentement écrit consigné au dossier pour contacter pharmacie communautaire Consentement écrit consigné au dossier pour contacter pharmacie communautaire Validation des coordonnées de la pharmacie communautaire Validation des coordonnées de la pharmacie communautaire Dossier CNDV Dossier CNDV Dossier SIU Dossier SIU

52 Contact avec la pharmacie communautaire Identification Identification But de lappel But de lappel Obtention de renseignements quant à lassiduité du patient à renouveler ses médicaments Obtention de renseignements quant à lassiduité du patient à renouveler ses médicaments Obtention dune copie fax du profil pharmacologique Obtention dune copie fax du profil pharmacologique Particularités Particularités

53 Retour à léquipe Note au dossier Note au dossier Mise à jour du profil pharmacologique (section médicaments) Mise à jour du profil pharmacologique (section médicaments) Avis PRN à un professionnel de léquipe (pharmacienne ou autre) Avis PRN à un professionnel de léquipe (pharmacienne ou autre) Mise à jour SIU et base de données clinique de la CNDV Mise à jour SIU et base de données clinique de la CNDV Création dun registre centralisé des pharmacies des patients de la cohorte Création dun registre centralisé des pharmacies des patients de la cohorte

54 Nos réalisations 8 mises à jour complétées pour la cohorte entière CNDV (entre 90 et 100 patients selon le moment) depuis mars mises à jour complétées pour la cohorte entière CNDV (entre 90 et 100 patients selon le moment) depuis mars 2011.

55 Nos résultats Pour au moins 30% des dossiers, linfo manuscrite du dossier diffère des renseignements obtenus à la pharmacie. Pour au moins 30% des dossiers, linfo manuscrite du dossier diffère des renseignements obtenus à la pharmacie. 22 cas dinobservance significative 22 cas dinobservance significative 12 arrêts de traitements (dont 4 patients sous autorisatioon de soins) 12 arrêts de traitements (dont 4 patients sous autorisatioon de soins) 5 cas de prescription de médicaments contre-indiqués 5 cas de prescription de médicaments contre-indiqués Psychostimulants (ritalin, strattera) Psychostimulants (ritalin, strattera) Antiacnéique (accutane) Antiacnéique (accutane) 1 cas de prescription non-honorée (contraceptif) 1 cas de prescription non-honorée (contraceptif)

56 Dans tous ces cas, une intervention directe de léquipe traitante a été effectuée !

57 Ces interventions ont eu un impact sur le risque de rechute ( et possiblement de réhospitalisation) de certains individus.

58 Autres retombées Éviter léchéance de la validité des prescriptions : au moins 15 cas Éviter léchéance de la validité des prescriptions : au moins 15 cas Identifier multiplication dordonnances valides à plus dune pharmacie : au moins 2 fois Identifier multiplication dordonnances valides à plus dune pharmacie : au moins 2 fois Création dun lien de communication plus fluide avec réseau de pharmacies Création dun lien de communication plus fluide avec réseau de pharmacies Certains pharmaciens développent des trucs de communication… Certains pharmaciens développent des trucs de communication… Un cas de résistance dans la transmission de linfo. Un cas de résistance dans la transmission de linfo. Épargne de temps pharmacien destiné à des tâches plus cléricales au profit de tâches plus cliniques Épargne de temps pharmacien destiné à des tâches plus cléricales au profit de tâches plus cliniques Mise à jour de la base de données (SIU) en lien avec les pharmacies communautaires Mise à jour de la base de données (SIU) en lien avec les pharmacies communautaires

59 Le projet se poursuit… Difficultés Investissement initial de formation Investissement initial de formation Suivi de linformation entre ATP Suivi de linformation entre ATP Continuité vs autres tâches ATP Continuité vs autres tâches ATP Concentration de linformation Concentration de linformation Relais de linformation au SIU Relais de linformation au SIU Forces Contribution unique dun ATP Accueil de léquipe et intégration Sentiment dengagement et dappartenance Contribution au rehaussement de la qualité

60 Développements futurs et conclusion Consolidation de limplication Consolidation de limplication Autres tâches en développement Autres tâches en développement Contribution à projets de recherche Contribution à projets de recherche Autres milieux : CTR, et autres à venir ? Autres milieux : CTR, et autres à venir ? Démonstration tangible justifiant la pertinence de limplication dun ATP dans une clinique externe spécialisée

61 Conclusion en images…

62 Alliance Suivi médical Soins physiques Psychoéducation Soutien de la famille Approche psychothérapeutique Gestion des Co-morbidités Intégration sociale

63 Marie-Luce Quintal, psychiatre Luc Vigneault, pair aidant Marie-France Demers, pharmacienne Cécile Cormier, travailleuse sociale Yolande Champoux, travailleuse sociale Louise Marchand, gestionnaire en santé mentale Marc-André Roy, psychiatre Hubert-Antoine Wallot, psychiatre

64 Soutien

65 Innovation

66 Cohérence

67 Et si on continuait dinnover?


Télécharger ppt "Approches novatrices pour soutenir la prise de la médication chez des jeunes atteints de psychose Carolyne Lizotte, Julie Bourbeau, Julie Bouchard, Marie-France."

Présentations similaires


Annonces Google