La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Michel Foucault (1926-1984). Ecole Normale Supérieure homosexualité ; troubles psychologiques Uppsala Varsovie Michel Foucault (1926-1984)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Michel Foucault (1926-1984). Ecole Normale Supérieure homosexualité ; troubles psychologiques Uppsala Varsovie Michel Foucault (1926-1984)"— Transcription de la présentation:

1 Michel Foucault ( )

2 Ecole Normale Supérieure homosexualité ; troubles psychologiques Uppsala Varsovie Michel Foucault ( )

3 Histoire de la folie à lâge classique (1963) Michel Foucault ( )

4 Les Mots et les choses (1966) « mort de lhomme » Michel Foucault ( )

5 Collège de France (1969) Michel Foucault ( )

6 activités militantes Groupe dInformation des Prisons Solidarnosc Gai-Pied Michel Foucault ( )

7 activités militantes Groupe dInformation des Prisons Solidarnosc Gai-Pied Michel Foucault ( )

8 séjours à létranger Japon Brésil Italie Californie etc. Michel Foucault ( )

9 recherche dun style de vie esthétique de lexistence « faire de sa vie une œuvre dart » Michel Foucault ( )

10 Révolution iranienne (1979) Michel Foucault ( )

11 « vous me rendrez facilement cette justice que je nai pas employé une seule fois le terme de structure dans Les Mots et les Choses. Mais laissons là les polémiques à propos du « structuralisme »; elles se survivent à grand- peine dans des régions désertées maintenant par ceux qui travaillent ; cette lutte qui a pu être féconde nest plus menée maintenant que par les mimes et les forains ». L archéologie du savoir, p.261. Foucault structuraliste ?

12 Gilles Deleuze « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? » in Lîle déserte et autres textes, 2002

13 méthode scientifique expérimentée en linguistique Ferdinand de Saussure Cours de linguistique générale (1916) Le structuralisme

14 il ny a de structure que de ce qui est langage le langage: association signifiant différence phonique : pont bon signifié concept de « pont » Le structuralisme

15 primat du signifiant sur le signifié le sens dun message ce que le locuteur a voulu dire (signifié) = une combinaison de signifiants (éléments qui nont pas de sens en eux- mêmes) phonèmes « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? »

16 tout sens = réductible à du non-sens « signifiant flottant » truc, machin, Tartempion la méthode structurale = étudier tout phénomène culturel comme un système signifiant Le structuralisme

17 linguistique Roman Jakobson Eléments de linguistique générale (1960) Le structuralisme

18 sémiologie Mythologies (1957) Roland Barthes

19 ethnologie Structures élémentaires de la parenté (1949) Anthropologie structurale (1958) Claude Lévi-Strauss

20 histoire LIdéologie tripartite des Indo- Européens (1958) Georges Dumézil

21 psychanalyse Le Séminaire « linconscient est structuré comme un langage » Jacques Lacan

22 le structuralisme une philosophie mais va produire des effets en philosophie Althusser Pour Marx Foucault Gilles Deleuze « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? »

23 le structuralisme fait sauter lopposition traditionnelle entre objectivisme subjectivisme Gilles Deleuze « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? »

24 le structuralisme rejette le subjectivisme une culture un ensemble de subjectivités qui produisent du sens = un système signifiant Gilles Deleuze « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? »

25 le structuralisme un objectivisme une culture = système symbolique Lacan : inconscient biologique Althusser: société économie Gilles Deleuze « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? »

26 le sujet est constitué constituant le champ plus large que la conscience = un champ signifiant, symbolique Gilles Deleuze « A quoi reconnaît-on le structuralisme ? »

27 Quel est le « sujet » du tableau ? le peintre : sujet représentant? le roi/reine : sujet représenté? le spectateur ? = à la place du - représentant (peintre) - représenté (roi/reine) le « sujet » : le tableau même = lespace de la représentation => Primat du Sa sur le Sé Les Ménines (1656) Vélasquez

28 systèmes de savoir = strates épistémè = condition de possibilité historique des savoirs = structure sous-jacente qui rend possible le savoir à une époque donnée Les Mots et les choses Une archéologie des sciences humaines

29 critique des sciences humaines psychologie / sociologie = étude « objective » de lhomme, mais qui le conserve comme sujet conscient de ses représentations v° sondages Les Mots et les choses Une archéologie des sciences humaines

30 les sciences H : oscillent entre le socle pré-humain de toute existence vie / travail / langage biologie / économie / linguistique les représentations que les H se font de leur existence philosophie, littérature, etc. Les Mots et les choses Une archéologie des sciences humaines

31 ce qui est manqué par les sciences H: linconscient, le symbolique = champ +profond où sarticulent lexistence (O) et la représentation (S) linconscient (psychanalyse) les structures symboliques (ethnologie) Les Mots et les choses Une archéologie des sciences humaines

32

33 lhomme= effet de surface appelé à disparaître au profit du langage v° littérature moderne Mallarmé Kafka Artaud « le Nouveau Roman » Les Mots et les choses Une archéologie des sciences humaines

34 lhomme va bientôt « seffacer, comme à la limite de la mer un visage de sable » « de nos jours, on ne peut plus penser que dans le vide de lhomme disparu. Mais ce vide ne creuse pas un manque ; il ne prescrit pas une lacune à combler. Il nest rien de plus, rien de moins, que le dépli dun espace où il est enfin à nouveau possible de penser » (p.353) Les Mots et les choses Une archéologie des sciences humaines

35 Sartre : Entretien Larc 1966 « Foucault ne nous dit pas ce qui serait le plus intéressant : comment chaque pensée est construite à partir de ces conditions, ni comment les hommes passent d'une pensée à une autre. Il lui faudrait pour cela faire intervenir la praxis, donc l'histoire, et c'est précisément ce qu'il refuse ». 2 e querelle de lhumanisme

36 Sartre : Entretien Larc 1966 « Derrière l'histoire, bien entendu, c'est le marxisme qui est visé. Il s'agit de constituer une idéologie nouvelle, le dernier barrage que la bourgeoisie puisse encore dresser contre Marx. Faute de pouvoir « dépasser » le marxisme, on va donc le supprimer ». 2 e querelle de lhumanisme

37 réplique de Foucault « La CRD, cest le magnifique et pathétique effort dun homme du XIXe siècle pour penser le XXe siècle. En ce sens, Sartre est le dernier hégélien, et je dirais même le dernier marxiste ». Dits et écrits, n°39 (1966) 2 e querelle de lhumanisme

38 Sartre / Foucault : pas si éloignés Sartre : « Le problème nest pas de savoir si le sujet est décentré ou non. En un sens, il est toujours décentré. Lhomme nexiste pas, et Marx lavait rejeté bien avant Foucault ou Lacan, quand il disait : Je ne vois pas dhomme, je ne vois que des ouvriers, des bourgeois, des intellectuels (…) 2 e querelle de lhumanisme

39 Sartre / Foucault : pas si éloignés (…) Si lon persiste à appeler sujet une sorte de je substantiel, ou une catégorie centrale, à partir de laquelle se développerait la réflexion, alors il y a longtemps que le sujet est mort. Jai moi- même critiqué cette conception ». 2 e querelle de lhumanisme

40 Sartre / Foucault : pas si éloignés Foucault : quel est le champ plus vaste que le sujet ? = champ historique = pratiques, rapports de force et de résistances 2 e querelle de lhumanisme

41 méthode de Foucault « archéologie »: identifier les strates historiques qui nous permettent de penser, dêtre, dagir « généalogie » : identifier les conflits, les résistances, pour repérer les points de transformation possible V° Nietzsche 2 e querelle de lhumanisme

42 philosophie : critique des conditions dexistence => « penser autrement » « Il faut retourner la démarche philosophique de remontée vers le sujet constituant ; il sagit au contraire de redescendre vers létude des pratiques concrètes par lesquelles le sujet est constitué » (Dits et écrits, n°345) 2 e querelle de lhumanisme

43 Histoire de la folie à lâge classique (63) Surveiller et punir (72) « Histoire de la sexualité » La Volonté de savoir (76) Le souci de soi Lusage des plaisirs (84) Cours au collège de France Naissance de la biopolitique (79) Michel Foucault

44 une culture se définit par ce quelle institue, mais aussi par ce quelle exclut « Cest quil y a un échiquier de cases grises, à peine perceptibles, qui définissent la modalité dune culture : cest la trame de ces cases « négatives » que jai voulu appliquer à létude de lhistoire des systèmes de pensée » (Dits et écrits, n°83) Michel Foucault

45 V° égaliberté : = différence anthropologique entre savants/ignorants raison /folie modernité : valorisation de la raison « case négative »:exclusion de la folie Histoire de la folie à lâge classique

46 jusquà la Renaissance fous maltraités mais libres Jérôme Bosch Stultifera Navis (Nef des fous) Histoire de la folie à lâge classique

47 17 e : rationalisme = productivité le « Grand Renfermement » des « inutiles » 1656 Histoire de la folie à lâge classique

48 19 e : médicalisation de la folie « humanisation » exclusion asiles Histoire de la folie à lâge classique

49 faire entendre la parole des fous murmures, cris, souffrances fulgurances, capacité créatrice expérience-limite de la liberté Histoire de la folie à lâge classique

50 Surveiller et punir. Naissance de la prison Ancien Régime enfermement : cachot peine : spectacle

51 Surveiller et punir. Naissance de la prison 19 e siècle enfermement : contrôle peine : redressement

52 Surveiller et punir. Naissance de la prison panoptique prison : matrice disciplinaire pour toute la société asile école atelier caserne hôpital etc.

53 Surveiller et punir. Naissance de la prison « échec » de la prison ? v° récidive, violence, trafics, surpopulation, abus de la préventive, etc. « réussite » de la prison ? déchetterie sociale production dillégalismes lieu dexclusion, pas de sanction

54 La Volonté de savoir Histoire de la sexualité 1 théorie métahistorique « le pouvoir est partout » UN lieu central, souverain (Etat) le P = immanent à la société, traverse les corps biopolitique: P qui sexerce sur la vie les corps / populations

55 La Volonté de savoir Histoire de la sexualité 1 théorie métahistorique « là où il y a pouvoir, il y a résistance » UN lieu du « Grand Refus » (Parti) résistances mobiles, transitoires résistance : ontologiquement première liberté radicale v° praxis sartrienne

56 Naissance de la biopolitique Cours Collège de France 1979 néolibéralisme F. von Hayeck Droit, législation et liberté (1973)

57 Naissance de la biopolitique. Cours Collège de France néolibéralisme libéralisme « main invisible » = culte de lentreprise / concurrence vie sociale: sélection naturelle intervention permanente du pouvoir sur les corps, les désirs, les vies principe de compétitivité v° école, Université, hôpital, etc.

58 « Quest-ce que les Lumières ? » Dits et écrits n°339 (cours 1983) Foucault destructeur des Lumières ? éloge de lirrationnel ? = contresens

59 ontologie critique de nous-mêmes « déterminer quelles limites nécessaires ou universelles nous devons renoncer à franchir » (= Kant) = « comment dégager, de la contingence historique qui nous a fait être ce que nous sommes, la possibilité de ne plus être ce que nous sommes » « Quest-ce que les Lumières ? » Dits et écrits n°339 (cours 1983)

60 pas de « grand récit » du progrès Lumières : expérience de notre liberté « un travail de nous-mêmes sur nous- mêmes en tant quêtres libres » « ce travail critique nécessite le travail sur nos limites, càd un labeur patient qui donne forme à limpatience de la liberté » « Quest-ce que les Lumières ? » Dits et écrits n°339 (cours 1983)

61 2 séjours en Iran sept/nov 1978 départ du Shah 16/1/79 retour de Khomeiny 1/2/79 aucune illusion sur le clergé chiite puritain, homophobe, antisémite Foucault « islamiste » ?

62 2 séjours en Iran sept/nov 1978 départ du Shah 16/1/79 retour de Khomeiny 1/2/79 aucune illusion sur le clergé chiite puritain, homophobe, antisémite Foucault « islamiste » ?

63 comme Sartre : du côté des opprimés « on se soulève, cest un fait ; et cest par là que la subjectivité sintroduit dans lhistoire et lui donne son souffle ». ces « voix confuses » (fou, prisonnier, etc.), « il suffit quelles existent » « Inutile de se soulever ? » (DE, n°269) (mai 1979)

64 « groupe-en-fusion » = affrontement direct entre la rue / Chah catalyseur : la religion « quelque chose » dont « nous Occidentaux avons oublié la possibilité depuis la Renaissance et les grandes crises du christianisme : une « spiritualité politique » (DE,II,694). Foucault « islamiste » ?

65 2 choses intolérables: « confondre tous les aspects, toutes les formes, toutes les virtualités de lislam dans un même mépris pour les rejeter en bloc sous le reproche millénaire de fanatisme » ; « soupçonner tout Occidental de ne sintéresser à lislam que par mépris pour les Musulmans. Le problème de lislam comme force politique est un problème essentiel pour notre époque et pour les années à venir. La première condition pour laborder avec un tant soit peu dintelligence, cest de ne pas commencer par y mettre de la haine » Dits et écrits, II Foucault « islamiste » ? Dits et écrits, II

66 la Révolution Sartre : séquence dialectique Foucault: événement tragique face-à-face peuple /souverain Shah >< Khomeiny Roi >< Saint Souverain >< Exilé Différence Sartre / Foucault

67 convergences le sujet = + vaste que la conscience JPS : Cs = + vaste que la représentation champ de lexistence: corps, vie, travail, langage forces de libération, de résistance, de transformation liberté radicale Différence Sartre / Foucault

68 divergences : Sartre : conception dialectique la liberté = négation de la négation Foucault : conception tragique la liberté = résistance, expérience-limite Différence Sartre / Foucault

69 décentrer la philosophie politique théorie de la justice ( empirisme anglais) quelles institutions juridiques ? philosophie de lhistoire (idéalisme allemand) quel grand récit de lémancipation ? = philosophie de la subjectivité : comment nous constituons-nous comme sujets vivants, parlants, travaillants ? Laventure de la philosophie française

70 la modernité ? liberté de lindividu (liberté négative) L.Dumont autonomie du citoyen (liberté positive) C.Castoriadis en-dessous de lindividu/citoyen, il y a une subjectivité (existence, corps, inconscient) => liberté radicale Laventure de la philosophie française


Télécharger ppt "Michel Foucault (1926-1984). Ecole Normale Supérieure homosexualité ; troubles psychologiques Uppsala Varsovie Michel Foucault (1926-1984)"

Présentations similaires


Annonces Google