La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

provoquer le changement ou le subir!

Présentations similaires


Présentation au sujet: "provoquer le changement ou le subir!"— Transcription de la présentation:

1 provoquer le changement ou le subir!
Les temps changent... provoquer le changement ou le subir! Présentation : Khalid Gueddari ITA campus Saint-Hyacinthe 22 mai 2008 Source image :

2 Aperçu de quelques états des TICE à l’ITA
Intégration courante des TICE : recherche sur le Web, utilisation des suites bureautiques, communication via courriel, présentations PowerPoint, numérisation, logiciels spécialisés (ccdmd, gratuits, libres...), album photos... Une multitude de réalisations intégrant les TIC dans l’enseignement (TICE) depuis 4-5 ans

3 Environnement numérique d’apprentissage (ENA : plateforme DECclic)
Exemples Projets technopédagogiques, sites Web éducatifs de cours, projets spéciaux... (Sites statistiques, dynamiques et interactifs, banques de données...) Plus de 70 sites et mini-sites de cours (un ex.), Projets spécifiques : ESP, Flora, Reve, supervision stages et voyage, réussite scolaire, glossaires et mots croisés... (ex. ESP) Environnement numérique d’apprentissage (ENA : plateforme DECclic) Monter un cours complet ou partiel sur le Web, Évaluer (formative et sommative), corriger et suivre la progression, administrer des examens en ligne Communiquer et collaborer (forum de discussion, messagerie, clavargade, équipe...) Partager, distribuer des documents et enrichir avec diverses ressources Planifier sous forme d’échéances claires Gérer efficacement la classe ... Quelques chiffres DECclic H08 >> Apprentissage en ligne/Autoformation (asynchrone) Cédéroms Beaucoup de cours en hybride (DECclic) Cours à distance aux adultes : 2 cours bilingue pasteurisation (http://www.itaenligne.com) – Finaliste OCTAS et quelques activités/cours sur DECclic

4 Gestion administration et pédagogique
Exemples Formation synchrone Projets pilotes et réunions (VIA : classe virtuelle interactive) Gestion administration et pédagogique Ex. élèves hors séquence, ageos, sondages, gestion des stages... Formation/ateliers Élaboration de plusieurs de formations, guides, ateliers, et dossiers ex. Veille technopédagogique et réseautage TICE et éducation, colloque, partenaires TICE/MELS Exploration et veille par rapport aux outils, technopédagogie, nouvelles tendances et évolution technologique

5 Un merci tout particulier et des félicitations sincères aux professeurs
Vers où allons-nous?

6 «Agents de changement technologiques » dans l’histoire de l’école
L’encre  Le papier  Les livres  Les tableaux noirs  Les calculatrices de poche... L’ordinateur de bureau + début d’Internet (1990): APO, traitement texte, annuaires et moteurs de recherche, communications via courriel, présentations PowerPoint, sites Web... Les ordinateurs portables, téléphones cellulaires et agendas électroniques… Nouvel Internet : (R)évolution technologique Web 1.0 vs Web 2.0 "Selon la définition de l'APO donné dans le Dictionnaire de l'éducation, une APO est « toute application de l'informatique au processus enseignement-apprentissage » ainsi qu'un enseignement dans lequel « une partie des fonctions [d'enseignement] sont soutenues par un ordinateur. » " Définition tiré de la page Web "Espace alpha: Espace québécois francophone consacré à l'alphabétisation". Grosso modo, il s'agit de tutoriels, didacticiels et exerciseurs qui vont habituellement consolider des apprentissages réaliser en classe.

7 L’école vit une (r)évolution technologique extrêmement importante.
Les évolutions technologiques précédentes ont été certes rapides, mais ne peuvent être comparées à celle que nous vivons actuellement. Adéquation entre ces changements technologiques et changements des générations

8 Yers… En quelle année êtes-vous né ? Après 1980 Entre 1960 et 1980
Avant 1945 Ça ne vous regarde pas… Yers Xers Boomers Vétérans Les Yers sont les membres de la Génération Y. On l’appelle aussi la génération du Millénaire ou la Génération Net Diapo tirée de

9 Mais de quelle génération et de quel net s’agit-il?
« Biberonnée à l’Internet 1 (web 1.0) , la génération Y a construit son nouvel Internet (Web 2.0) [...] Pour se sentir bien dans “leur Web” et répondre à leurs attentes les membres de cette génération ont donné naissance à des usages plus qu’à des technologies. Ces usages du Web 2.0 donnent le pouvoir aux utilisateurs individuellement mais aussi et surtout collectivement. Plus de transparence, plus d’ubiquité, plus d’ouverture aux autres… » (Source Avec le Web 2.0 c’est la génération Y qui prend la relève de la generation X ) ... les principaux acteurs du Web 2.0 sont de la génération Y. Pour illustrer citons : Mark Zuckerberg Facebook, né en 1984, ou Chad Hurley de Youtube né en 1977,

10 Les temps changent… Capsule illustrant ce changement
Plus sérieusement : Le saviez-vous?... Version traduite 9 min (vitrine technologie et éducation) Une autre version traduite 7 min Conférence de Michel Serres : Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive « Comment la révolution informatique change notre rapport au monde. Tout comme avant elle, l'écriture, puis l'imprimerie, ont profondément transformé nos modes de vie… »  À consulter aussi (anglais) : La vision des étudiants aujourd’hui Les temps changent…

11 Le nouvel Internet (nouveau Web – Web 2.0)
Web 2.0, terme dont la définition ne fait pas l'unanimité. Dans son article fondateur (what is Web 2.0?), Tim O'Reilly, redéfinit l'Internet non plus comme un média (où les sites Web sont autant d'îlots d'informations isolées) mais comme une plate-forme : un socle d'échanges entre les utilisateurs (l'auteur parle d'intelligence collective) et les services ou les applications en ligne.  Le Web 2.0 ne peut être résumé à une technologie. C'est une « notion » avec deux aspects : Au niveau technologique, le Web 2.0 correspond à ce que l'on peut appeler les interfaces enrichies facilitant la navigation et l'ergonomie. Au niveau communication cela correspond au partage et à la diffusion d'information et à plus de télécollaboration, les internautes deviennent acteurs... c'est ça la philosophie du Web 2.0.

12 « Le web 2.0 est social, est ouvert, il vous laisse le contrôle de vos données, il mélange le global au local. Le web 2.0 correspond à de nouvelles interfaces - de nouvelles manières de rechercher et d’accéder au contenu. […] Le web 2.0 est une plateforme prête à recevoir les éducateurs, les médias, la politique, les communautés, pour pratiquement chacun en fait ! […] Le web 2.0 c’est tout cela et ne laissez personne vous dire que c’est l’une ou l’autre de ces définitions. Le web 2.0 parle des personnes, quand le web descend à eux. » (Source : Pour tous, le web 2.0 est une plate-forme d’innovation qui fait en quelque sorte du web un système d’exploitation. Richard Marcus, met tout le monde d’accord : que ce soit celles des informaticiens, des sociologues, des web designers, des philosophes, des éducateurs, des businessmen… toutes les définitions du web 2.0 comptent, comme le souligne aussi Richard MacManus :

13 « ...Dans l’éducation 2.0, le prof est un écologiste du savoir (l’écologie c’est l’étude des relations) qui s’attache à créer l’environnement favorable à sa floraison. Il favorise les interactions fertiles qui permettent l’émergence du savoir. Il ne s’agit plus de penser en terme de transmission (dans laquelle le savoir se répliquerait à l’identique) mais en terme d’émergence (dans laquelle le savoir se renouvelle à travers l’interaction entre les individus) » Source : Colloque école 2.0

14 Personnalité de l’année 2006 : magazine Time
Adopter et intégrer le web 2.0 sont plus faciles que le définir Web 1.0 vs Web 2.0 Source: Principe du « push » et du « pull » Pas un effet de mode, mais un véritable phénomène : Personnalité de l’année 2006 magazine Time : « YOU » (Vous, les internautes générant le contenu sur Internet) Loin d’être éphémère Facteurs de comparaison Web 1.0 Web 2.0 Contribution aux contenus Dépend du Webmestre Dépend des internautes Fréquence actualisation Relativement élevée Très élevée (participation active d’un grand nombre d’intervenants) Relation « Un à plusieurs » : webmestre aux lecteurs « Plusieurs à plusieurs » : l’internaute est à la fois lecteur et auteur (peut réagir, interagir...) Personnalité de l’année 2006 : magazine Time

15

16 Quelques concepts et exemples (non exhaustifs) des services de base du web 2.0
Source: Wikipedia Quelques diapos de ces exemples sont inspirés du site :

17 UGC – « User Generated Content » « Contenu généré par les utilisateurs »
Acronyme inventé pour résumer le rôle de contribution active désormais joué par les internautes dans la production de contenu web Plate-forme UGC = support favorisant la création et le partage de contenus générés par les utilisateurs Démocratisation des moyens de production + intelligence collective Wikipédia, Flickr, Youtube , BlogMarks etc. (ex. des dizaines PF partage de vidéos : 1, 2, 3,....)

18 Folkosonomie (« tagging »)
Etiquetage social Système de classification collaborative de contenus web basé sur l’attribution de « tags » librement choisis par les utilisateurs => Folksonomie (combinaison des mots folk (le peuple, les gens) et de taxonomy (la taxinomie). « Tag » : Etiquette ou mot-clé => balise sémantique qui permet de qualifier un contenu Outil d’organisation de l’information : - Sémantique : « wordtag » - Spatiale : « geotag » - Temporelle : « timetag » Ex. 1 : mon nuage de « tag » : gestion sociale (et collaborative des signets) Ex. 2 Related Tag Browser : outil pour rechercher et naviguer dans les photos publiées à partir de leurs « tags »

19 Blogue Système dynamique de gestion de site web à partir duquel une ou plusieurs personnes s’expriment régulièrement sous la forme de billets classés par ordre chronologique et peuvent interagir avec leurs visiteurs via les commentaires Outil d’auto-publication et de conversation Ex. 1 : CafeTICE : site de veille, de réflexion autour du nouvel Internet Ex. 2 : Pourquoi laisser les élèves bloguer

20 WIKI Système dynamique de gestion de site web permettant à tout visiteur autorisé de modifier à volonté le contenu et l’organisation des pages –  Outil de co-écriture et de collaboration Ex. : wikipédia (encyclopédie collaborative)

21 FLUX RSS Un flux RSS est un format de syndication de contenu qui permet d’afficher les nouveaux contenus publiés sur un site sans avoir à le visiter. Le principe de fonctionnement des flux RSS expliqué aux enfants! Ces trois lettres révolutionnent notre manière de consommer l’information et ouvre la porte à beaucoup de possibilités (un des meilleurs services du nouvel Internet) Dossier excellent et complet : K. Gueddari : « Jamais l'information n'a été aussi proche, partagée, actualisée et ciblée » Autres vidéos - Vidéo en anglais sous titré français - Vidéo en français

22 Baladodiffusion (et ses dérivés)
Baladodiffusion (« podcatsing ») : Possibilité de diffusion de contenus multimédia, constitués de fichiers audio ou vidéo (balados) encapsulés dans un flux RSS (WebTV, WebRadio !!!). Principe de fonctionnement : voir schéma Dossier complet sur la baladodiffusion et ses dérivés (K. Gueddari : 3, 2, Action! On tourne!) Quelques exemples d’utilisation technopédagogiques Ex. 1 : semaine verte en baladodiffusion Ex 2 (dérivés): Projet en cours À venir (« playlist »)

23 Réseaux sociaux Les sites web de réseautage social fournissent des outils pour faciliter le processus de mise en relation et supportent la prise de contact en ligne Généralistes (MySpace, FaceBook) ou spécialisés (Linkedin, Viadeo), ils reposent sur une approche à la fois individuelle (profil des utilisateurs) et collective (communauté globale des utilisateurs et relation entre les membres)

24 Encore et encore... Ex. Établir une typologie est impossible
Des milliers services!! (pour communiquer, partager, collaborer, concevoir, resauter, s’exprimer, créer, innover...) Plus que jamais, ce nouvel Internet nous offre une extraordinaire capacité de mixage (reposant sur l’ouverture des API, notions de widgets et de gadgets). Désormais, on ne se contente pas de faire des liens statiques mais on peut utiliser et croiser le contenu et mélanger plusieurs services provenant d’autres sites pour proposer un nouveau service (mashup) à notre goût et à nos besoins. Nous construisons ensemble! (avec, par et pour des gens mais aussi et surtout pour nous!). Ex. Netvibes FlickrVision API = interface de programmation qui permet de recourir aux fonctions et contenus d’un site web à partir de commandes externes Un widget est un petit module, paramétrable et personnalisable, qui permet d’embarquer de l’information et de la transporter vers le point de destination de son choix (widgets pour le web, widgets pour le bureau, widgets pour mobiles)

25 Quand Maslow s’invite à la table du Web 2.0
Source : Source image :

26 Des défis et de belles opportunités
On ne peut ignorer cette évolution À nous de relever de gros défis et de demeurer des convaincus critiques (identité numérique, sensibilisation par rapport à quelques dérapages, tri et sélection, surinformation, comment faire une intégration intelligente et réussie...) Potentiels certains et puissants et opportunités extraordinaires.

27 L’avenir est maintenant…
« Le Web 2.0 a mis en lumière une nouvelle gestion du savoir: celle de penser et de réfléchir collaborativement pour acquérir individuellement de nouvelles compétences […] Le Web 2.0 offre à la communauté éducative l’opportunité de se constituer des services réservés et des communautés des pratiques. […] Le plus grand challenge – celui qui inquiète - est de faire face maintenant à ces changements et de construire avec. Cet état de « beta » perpétuel en agace plus d’un. Pourtant, il nous amène à réfléchir à plus d’innovation, à reconnaître l’apprentissage informel et à le catalyser, à miser sur la mobilité et l’accès direct aux ressources pédagogiques. Le Web se (nous) remet constamment en question, un exemple à suivre ! » Isabelle Dremeau À l’age de 87 ans, Michelange a dit: «ANCORA IMPARO» (J’apprends encore)

28 Mot de la fin! Cliquer ici
À l’age de 87 ans, Michelange a dit: «ANCORA IMPARO» (J’apprends encore)


Télécharger ppt "provoquer le changement ou le subir!"

Présentations similaires


Annonces Google