La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Léthique déontologique La théorie morale dImmanuel Kant Les points importants du texte de Marcia Baron Lévaluation de léthique déontologique Léthique déontologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Léthique déontologique La théorie morale dImmanuel Kant Les points importants du texte de Marcia Baron Lévaluation de léthique déontologique Léthique déontologique."— Transcription de la présentation:

1 Léthique déontologique La théorie morale dImmanuel Kant Les points importants du texte de Marcia Baron Lévaluation de léthique déontologique Léthique déontologique en bioéthique => Comparaisons fréquentes avec lapproche conséquentialiste que nous avons vu la semaine dernière

2 Le terme déontologique Provient du Grec deon – il faut Une théorie déontologique considère quil existent certaines règles universelles pour évaluer nos actions dun point de vue éthique; la justification de ces règles comme bon ou mauvais fait appel à des caractéristiques intrinsèques des actions en question, comme par exemple leur vérité

3 Immanuel Kant ( ) Trois questions fondamentales: 1) Quest-ce que je peux savoir? 2) Comment devrais-je agir? 3) Que mest-il permis despérer? Les Fondements de la métaphysique des mœurs souvent regardé comme lœuvre fondateur par rapport à la deuxième question qui nous préoccupe ici Un système philosophique très élaboré avec une terminologie particulière Dans sa philosophie politique: un modèle des nations unies est décrit comme nécessaire pour la paix perpétuelle

4 Une expérience de pensée Supposez que quelquun senfuit dun assassin. Il vous dit où il se cachera. Ensuite, lassassin frappe à votre porte et demande si vous savez où la personne en question se trouve. Que dites- vous? => Selon Kant, il faut dire la vérité. Le principe de ne pas mentir est un principe universel auquel il ny a pas dexceptions. Comment justifie-t-il cette conclusion?

5 Le carré du savoir de Kant Savoir formel analytiqueSavoir substantive synthétique A priori (du savoir que nous avons indépendamment de toute expérience) Des principes de logique; des énoncés qui sont vrais par définition, p.ex. chaque effet a une cause Le principe de limpératif hypothétique La métaphysique de la nature: p.ex. chaque événement a une cause, lavenir sera comme le passé La métaphysique de la morale: le principe de limpératif catégorique A posteriori (du savoir basé sur une expérience sensuelle) XLa physique empirique: p.ex. la loi de la gravitation; le fait quil neige plus au Québec quen Floride La partie empirique de léthique: anthropologie, théorie de la motivation, etc. Question centrale: Le savoir synthétique a priori comment est-il possible?

6 Le principe suprême de moralité Division de la philosophie en trois sciences: logique, physique, et éthique Les lois de léthique se prononcent sur les choses qui devraient se passer dans le monde La notion duniversalité: pour quune loi soit une loi morale / un devoir, elle doit tenir pour chaque être humain peu importe les circonstances Ce qui est exigé nest pas seulement un comportement qui conforme à la loi morale, mais un comportement dans lobjectif de la loi morale => On discerne lobjectif de la philosophie morale kantienne: la recherche et létablissement dun principe suprême de moralité

7 Le chemin au principe fondamental Une série de revendications: 1)La bonne volonté est la seule chose qui est bonne sans qualification. 2)La bonne volonté est bonne à cause de comment elle se manifeste, non pas à cause de ses résultats. 3)La seule chose qui a de la valeur morale est une action faite dans lobjectif du / de faire son devoir. 4)Une action faite dans lobjectif du devoir a sa valeur morale non pas dans le but quon souhaite datteindre, mais dans la maxime par laquelle elle est déterminée. 5)Le devoir est la nécessité dune action faite dans lobjectif de respecter la loi. La 1 ère formulation du principe fondamental de la moralité: « Je dois toujours me conduire de telle sorte que je puisse aussi vouloir que ma maxime devienne une loi universelle. »

8 Impératifs hypothétiques versus catégoriques Lidée de nécessité pratique est exprimée dans la notion de limpératif. Il y en a deux types: 1) Limpératif hypothétique La raison qui reconnaît la nécessité pratique dune action possible comme un moyen datteindre un autre objectif ou désire donné. => caractère instrumental => exemple: Si je veux gagner une médaille dor aux Jeux Olympiques, il faudra que je mentraîne. 2) Limpératif catégorique La raison qui reconnaît la nécessité « objective » dune action possible dont la poursuit nest pas relatif à un objectif ou désire donné. => caractère universel => exemple: Jai besoin dargent, mais je sais que si je demande un prêt à quelquun, je ne pourrai pas repayer largent. Est-ce que je demande le prêt ou non?

9 Le défi des règles absolues Revenons sur lexpérience de pensée sur la diapositive 4: Prémisse 1:Il faut seulement agir dune manière conforme aux règles quon voudrait voir adopter universellement. Prémisse 2:Si tu disait des mensonges, tu suivrais la règle « Il est permis de dire des mensonges. » Prémisse 3:Cette règle ne pourrait pas être adoptée universellement, comme elle est trompeur. Conclusion:Il ne faut pas dire des mensonges. Question:La prémisse 2, donne-t-elle la bonne description de la règle morale?

10 Des formulations alternatives Kant nous donne au total quatre formulations du principe fondamental de la moralité: 2) « Agis de telle sorte que tu traites lhumanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen. » 3) « Naccomplir daction que daprès une maxime telle quelle puisse comporter en outre dêtre une loi universelle, telle donc seulement que la volonté puisse se considérer elle-même comme légiférant universellement en même temps pas sa maxime. » [4)]

11 Des conflits entre règles Reconsidérez lexemple de lassassin. Suppose quil y a deux règles à suivre dans cette situation: 1) Il ne faut pas dire des mensonges. 2) Il ne faut pas permettre lassassinat dune personne innocente. Comment arbitrer entre ces deux règles? Comment savoir quelle des deux prend priorité? La théorie déontologique ne nous donne pas les moyens pour répondre à ces questions. Autrement dit, dés que nous essayons dutiliser des principes universels en pratique, on fait face à des dilemmes.

12 Les devoirs imparfaits chez Kant Nous avons une obligation morale de poursuivre deux objectifs spécifiques dans notre vies: 1) La promotion du bien-être dautrui 2) Notre propre perfectionnement moral => Les devoirs qui découlent de ces objectifs sont appelés des devoirs imparfaits (le nom est trompeur) => En contraste avec les devoirs parfaits (impératif catégorique), ces devoirs nous donne une latitude dans nos actions que dautres théories morales manquent (p.ex. lutilitarisme)

13 Kant versus lutilitarisme Les similarités et les différences entre léthique déontologique de Kant et lutilitarisme de la règle: les recommandations que les deux théories donnent se ressembleront beaucoup mais: les motivations qui soutient ces recommandations sont différentes; leurs interprétations du rôle des contraintes morales sur nos actions sont différentes lidée de la maximisation du bien ne joue pas de rôle dans la théorie déontologique

14 Une objection à un Kantien Une idée centrale de la pensée de Kant est quil y a des contraintes rationnelles ainsi que morales sur ce quune personne devrait faire. Nous arrivons à ces contraintes en testant si nos principes dactions peuvent être universalisé. Pourquoi Kant doit-il aller plus loin en revendiquant quil n ait pas dexceptions à ces principes? Est-ce que cet argument représente un élément constitutif de sa théorie? Sinon, comme le réclament plusieurs déontologistes contemporains, la théorie peut résoudre le problème de conflits entre différents principes.

15 Pourquoi une bioéthique déontologique? La théorie déontologique réunit trois caractéristiques désirables pour une approche bioéthique: lidée duniversaliser ou au moins de trouver des solutions au-delà de cas particuliers le respect pour lhumanité le respect de lautonomie individuelle Quelles sont les faiblesses de la théorie dans le contexte bioéthique: encore une fois: quoi faire en cas de conflit entre principes? pour certains problèmes, en particulier ceux liés à des nouvelles technologies, il parait difficile de trouver une réponse à la question si nos principes potentiels dactions peuvent être universalisés

16 Conclusions Lidée de limpératif catégorique, une contrainte rationnelle sur nos actions Limpératif catégorique est dune portée universelle, tandis que limpératif hypothétique est dune nature instrumentale et donc relatif à un objectif donné Pourquoi pas admettre des exceptions à nos principes morales? Indépendamment de la réponse à cette question, il nous faudra des principes de priorité entre des principes en conflit La différence entre le Kantien et lutilitariste de règle se trouve dans la justification quils donnent pour leur conclusion morale

17 Travail de groupe Considérez deux cas: 1) Un nouveau médicament a produit des résultats extraordinaire dans une première série de testes avec des animaux. Un médecin propose de donner le médicament à un groupe de patients même avant que la deuxième série de testes (sur les effets secondaires) soit faite. 2) Pendant le premier trimestre de la grossesse, un couple apprend que leur bébé souffre dune grave maladie. Ils considèrent un avortement. Quelle seraient les exigences morales dune théorie déontologique dans ces cas. Construisez des arguments avec prémisses et conclusion pour les justifier. Est-ce que ces arguments sont convaincants?


Télécharger ppt "Léthique déontologique La théorie morale dImmanuel Kant Les points importants du texte de Marcia Baron Lévaluation de léthique déontologique Léthique déontologique."

Présentations similaires


Annonces Google