La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La rénovation de la voie professionnelle Séminaire académique (Chefs détablissement, chefs de travaux, corps dinspection, professeurs) 19 mai 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La rénovation de la voie professionnelle Séminaire académique (Chefs détablissement, chefs de travaux, corps dinspection, professeurs) 19 mai 2010."— Transcription de la présentation:

1 La rénovation de la voie professionnelle Séminaire académique (Chefs détablissement, chefs de travaux, corps dinspection, professeurs) 19 mai 2010

2 Ordre du jour

3 Ateliers – 14h30-17h00 1. Comment déterminer une organisation favorisant la réussite des élèves ? (Salle 418) 2. Quels projets pédagogiques privilégier à travers les enseignements généraux liés à la spécialité ? (Salles 420) 3. Quelles modalités envisager pour mettre en œuvre laccompagnement personnalisé en baccalauréat professionnel ? (Salles 423 et 427) 4. Comment accompagner les parcours individuels des élèves ? (Salles 432 et 433) 5. Comment favoriser la réussite des élèves de CAP ? (Salle 434)

4 Catherine MOISAN, Inspectrice générale de lEducation Nationale Correspondante académique Bilan détape de la rénovation de la voie professionnelle dans lacadémie de Versailles Introduction

5

6 Ce qui a changé depuis 2004 Une augmentation du flux de 3 ème g en 2 nde gt Une diminution des redoublements Une augmentation du flux de 3 ème dinsertion et de 3 ème SEGPA en CAP Une diminution des « sorties »

7 Les flux entre filières en 2009 depuis la première année (pu + pr) 2 nde gt Bac pro CAP

8 Origine des élèves de 1 ère année de CAP (public) 2005

9 Origine des élèves de 1 ère année de CAP (public) 2009

10 Origine des élèves de 1 ère année de bac pro 2009 (public + privé) 83% des élèves viennent de 3è générale 5% de BEP 4,5% de 2 nde gt 2,5% de bac pro 2% de CAP 1% de 3 ème dinsertion 2% autres

11

12 Lérosion en CAP À la rentrée 2009, 680 jeunes qui étaient en 1 ère année de CAP en ne sont plus « dans les bases » (soit 20%), ils sont soit en apprentissage, soit sortis de formation Entre octobre 2009 et mars 2010, 3% des jeunes de première année de CAP sont partis Le taux de réussite au CAP a augmenté depuis 2006 mais le taux dérosion aussi Mais finalement, en 2009, environ 500 jeunes de plus ont obtenu le CAP quen 2006

13 Lérosion en 2 nde bac pro 3 ans À la rentrée 2009, 583 jeunes qui étaient en 1 ère année de bac pro 3 ans en ne sont plus « dans les bases » (soit 9,5%), ils sont soit en apprentissage, soit sortis de formation Entre octobre 2009 et mars 2010, 2,4% des jeunes de première année de Bac Pro en 3 ans sont partis, issus en grande majorité de 3 ème générale

14 Le BTS - Au niveau national En 2008, 23 % des bacheliers professionnels poursuivent dans lenseignement supérieur (plus de 17% en STS), mais si lon tient compte de lapprentissage, ce pourcentage passe à 40% Parmi ceux qui se sont inscrits en BTS, 3 ans plus tard, 38% ont obtenu leur diplôme, 20% sont toujours en BTS, les autres sont sortis

15 Les bacheliers professionnels en BTS dans lacadémie Inscrits en 2005 : 888 Prés en 2007 : 706 Reçus en 2007 : 310 Inscrits en 2006 : 997 Prés en 2008 : 793 Reçus en 2008 : 387 Inscrits en 2007 : 1198 Prés en 2009 : 893 Reçus en 2009 : 430

16 Isabelle BASQUIN, Inspecteur de lEducation Nationale Georges MESMIN, Proviseur Jean-Luc ZERBINI, Chef de travaux Lionel ROMIER, Nicolas CAILLEAU, Alexa VOINESON, Cécile VANDENBOGAERDE, Céline FOURNIER, Professeurs Quels projets pédagogiques privilégier à travers les enseignements généraux liés à la spécialité ?

17 Les enseignements généraux liés à la spécialité Groupe de travail piloté par : Isabelle BASQUIN, IEN STI arts appliqués et métiers d'art et Georges MESMIN, Proviseur du lycée J.P TIMBAUD de Brétigny Les acteurs du GT : LP Monnet Juvisy Christian MOLAS, Proviseur Odile IRBAH MICHEL, Chef de travaux Emmanuelle CHERON, Lettres Histoire Brigitte de CROZANT, PLP Comptabilité LP Blériot Etampes Dominique N'GUYEN DUC LONG, Proviseur Lionel ROMIER, PLP Arts appliqués Alexa VOINESON, PLP Maths sciences LPO Timbaud Brétigny Jean Luc ZERBINI, chef de travaux Céline FOURNIER, PLP Lettres Anglais Cécile VANDENBOGAERDE, PLP Arts appliqués LP Mendès France Ris Orangis EL HITARI, PLP Electrotechnique M. KEBE, PLP Maths sciences Nicolas CAILLEAU, PLP Arts appliqués

18 Rappel des constats suivants : Autonomie des établissements dans le choix des projets, lattribution et la planification des heures. Diversité des démarches et des activités autour de la pédagogie du projet. Lien obligatoire entre les enseignements généraux sollicités et lenseignement professionnel de spécialité. Nécessité dun travail en équipe pluridisciplinaire.

19 Quels projets pédagogiques privilégier ? Comment organiser les 152 heures dédiées aux enseignements généraux liés à la spécialité ? Présentation d'une réflexion croisée de l'équipe de pilotage et de l'équipe enseignante à partir du projet « Topographes partenaires de l'environnement »

20 TOPOGRAPHES, Partenaires de lenvironnement. Lycée J.P. TIMBAUD- BRETIGNY SUR ORGE Projet 2 nde BAC PRO et Tale BPR3 TGT. Année scolaire 2009/2010. Avec la participation de la région

21 Ce projet sinscrit dans le projet détablissement de la manière suivante: Pour la classe de Seconde : Préprofessionnalisation, travail sur la motivation en lien avec les entreprises. Pour la classe de terminale : Accompagnement du projet de lélève dans le cadre de lorientation active / lien avec les universités.

22 DISPOSITIF Projet liés aux enseignements généraux: 2 heures semaines ANGLAIS et MATHS-SCIENCES Enseignements disciplinaires: 1 heure semaine en Arts appliqués. 4 heures semaine en Lettres – Histoire - Géographie. 2 heures semaine en Anglais. 4 heures semaine en Maths. Pour la classe de Seconde Pour la classe de Terminale Projet liés aux enseignements généraux: 2 heures semaines ANGLAIS et MATHS-SCIENCES Enseignements disciplinaires: 1 heure semaine en Arts appliqués. 2 heures semaine en Anglais. 4 heures semaine en Maths.

23 Calendrier scolaire 2009 SeptembreOctobreNovembreDécembre ANGLAIS: Pour les secondes Présentation professionnelle Découverte du métier ANGLAIS: Préparation lexicale Éco-constructions MATHS SCIENCES: Séquence 1: Pourquoi léco-construction? MATHS SCIENCES: Séquence 2: Estimation de la consommation énergétique dun bâtiment MATHS SCIENCES: Séquence 3: Les coefficients thermiques de transmission de la chaleur par conduction. Echelle des températures.

24 LETTRES: Des gouts et des couleurs au temps du roi Arthur HISTOIRE: Humanisme et renaissance, rupture avec lâge arthurien. GEOGRAPHIE: la société face aux risques Exposition sur le projet dans le lycée. Présentation aux parents JanvierFévrierMarsAvrilMai Calendrier scolaire 2010 ANGLAIS: Pour les secondes Suite lien en entreprise. Action en faveur de lenvironnement. Découverte de lEden Project (site et idéologie). léco-construction. 15 au 20 février: Voyage à Torquay En Angleterre ANGLAIS: Pour les terminales Préparation de lexposition(rédaction des légendes des photos en anglais). ARTS APPLIQUES: Secondes et Terminales Travail sur la fabrication de lexposition. Réalisation de panneau. Pour les secondes : réalisation dun carnet de voyage Enseignement Professionnel: Visite dentreprise de topographes géomètres à Paignton Visite de luniversité de Plymouth :les formations post-bac en topo-géomètre en Angleterre Relevé de terrain en binôme mixte sur le site de Tintagel MATHS SCIENCES: Séquence 4 : Les unités anglo - saxonnes Limportance du système international MATHS SCIENCES: Séquence 5 : Suite numérique de Fibonacci, structure du toit « The Core ». MATHS SCIENCES: Séquence 6 : Relevés effectués sur le site de Tintagel

25 ANGLAIS Objectifs pédagogiques: Développement de la citoyenneté respectueuse de lenvironnement et lenrichissement du rapport aux autres. Préparer les élèves à une mobilité dans un espace européen. Expression orale en continu.

26 LETTRES HISTOIRE-GEOGRAPHIE Problématiques : En Géographie : Les sociétés sont-elles égales face aux risques? Ouverture culturelle : En Histoire: Humanisme et renaissance: une rupture avec le moyen âge Arthurien. En Lettres: Des goûts et des couleurs au temps du roi Arthur.

27

28 ARTS APPLIQUES CHAMPS : Appréhender son espace de vie Communiquer visuellement Réalisation de panneaux, daffiches et d invitations pour lexposition de restitution du projet pour la classe de terminale. Réalisation dun carnet de voyage de classe restituant le voyage en Angleterre.

29 Enseignement Professionnel

30 Objectif : Décrire les contraintes environnementales et paysagères. Visite du site L'Eden Project

31 Relevé de terrain en binôme interclasse Objectif : Découverte du patrimoine et réalisation du croquis du site. Visite du site Tintagel

32 Visite dun cabinet de géomètre et luniversité de Plymouth. Objectif : Sinformer sur un environnement professionnel. Accompagner le projet de lélève dans le cadre de lorientation post-bac/lien avec luniversité.

33 MATHS - SCIENCES Objectif pédagogique: Sensibiliser à léco-construction Thèmes abordés: Confort dans la maison et lentreprise. Développement durable. Evolution des sciences et techniques. Vie économique et professionnelle. Vie sociale et loisirs

34

35 Témoignage délèves classe de seconde Bac Pro T.G.T. « Les cours en projet cest une façon très intéressante dutiliser les mathématiques et langlais car cest une manière différente dutiliser les matières. » « Jai trouvé très sympa de parler décologie et déco- construction. Jai plus apprécié les cours en projet en maths/sciences. » « Jai vraiment apprécié langlais sous forme de projet ; jai eu loccasion de découvrir du vocabulaire sur la topographie. Jai aussi appris quelque chose sur lenvironnement ; jai vu que cétait intéressant de faire les maths autrement. »

36

37 De Septembre à Décembre : Présentation du bilan pédagogique de lannée précédente (indicateurs de performance) Prévision deffectifs dans lapplication Sémaphore. De Septembre à Décembre : Rédaction et présentation des bilans pédagogique des projets finalisés. Les constats permettent des remédiations éventuelles et de nouveaux aménagements à envisager.

38

39 Janvier : Communication de la D.G.H., réflexion sur la structure pédagogique de lannée suivante et identification des heures dédiées aux projets. Présentation aux conseils denseignement et au conseil pédagogique. Janvier : Premières réflexions sur la constitution des équipes pédagogiques. Ebauches des axes de projet pour le cycle de formation en 3 ans des différentes filières. Nécessité d'un temps d'organisation par équipe pédagogiques (réunions et conseils pédagogiques pour l'échange enseignants / équipe de direction).

40

41 Février : Proposition provisoire de la répartition de la D.G.H. configurant les postes pour la rentrée suivante. Présentation en commission permanente et vote en conseil dadministration. Février : Mise en concordance des axes définis pour les projets dun cycle avec la répartition effective de la D.G.H.

42

43 Mars - Avril : Interaction entre la réflexion sur l'organisation des équipes pédagogiques et la répartition des services par discipline en tenant compte des projets envisagés pour chaque formation sur lensemble du cycle. Temps croisé entre le pilotage et la pratique enseignante. Discussion lors de conseils pédagogiques.

44

45 Mai: Définition du rôle de chaque discipline et réflexion sur lorganisation spatiale et temporelle de laction. Ecriture des projets. Mise en place dune chronologie précisant limplication de chacune des disciplines sur lannée.

46

47 Juin : Finalisation de la structure pédagogique et derniers ajustements concernant les postes. Constitution des équipes pédagogiques. Présentation des projets au Conseil pédagogique puis au C.A. pour validation. Juin : Présentation et prise en compte de l'ensemble des projets de l'établissement en conseil pédagogique. Derniers ajustements avant présentation au C.A.

48

49 Septembre : Accueil des nouveaux personnels et présentation des démarches de projet mises en place dans létablissement. Septembre : Intégration des nouveaux personnels dans la démarche de projet des classes.

50

51 Françoise GIROD, IA-IPR Sylvie ORHANT, Proviseure Adjointe LACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE

52 1 – Bilan détape Enquête de rentrée. 20 établissements visités sur les 4 départements (entretiens avec équipe de direction, enseignants, élèves). Ce bilan devra être complété et enrichi.

53 1 – Bilan détape Une situation très contrastée. Une situation dynamique. Un éventail dactions.

54 1 – Bilan détape Une situation très contrastée. En mai 2010 : Dans un tout petit nombre détablissements : - pas dAP, - un dispositif très élaboré. Dans la grande majorité des établissements, des éléments plus ou moins articulés et identifiés comme de lAP.

55 1 – Bilan détape Une situation dynamique. En cours dannée, de nombreux établissements ont « bougé » : - pour mettre en place des actions, - pour revenir sur lorganisation choisie au départ, - parfois, pour abandonner.

56 1 – Bilan détape Un éventail dactions. Partout : soutien, ou remise à niveau, ou aide individualisée en français/math. Souvent : suivi des PFMP (aide à la recherche dun stage, courrier, oral…).

57 1 – Bilan détape Un éventail dactions. Parfois : aide méthodologique, motivation, consolidation du projet dorientation. Rarement (pas encore) : lien avec lenseignement supérieur.

58 2 – Quels enseignements en tirer ? Pour linstant, il ny a pas de dispositif incontestable. Faut-il ou non décloisonner les classes ? Faut-il ou non placer lAP en début/fin de journée ? Faut-il donner des HP ou des HSE aux enseignants ?

59 2 – Quels enseignements en tirer ? LAP existe et fonctionne de façon satisfaisante : Quand le projet a été pensé et négocié en amont avec les équipes pédagogiques. Quand il a été présenté aux élèves, voire aux familles.

60 2 – Quels enseignements en tirer ? LAP existe et fonctionne de façon satisfaisante : Quand il sappuie sur : - une organisation claire, - des outils de gestion (des présences, des apprentissages), - une communication régulière (avec les équipes, les familles), - des évaluations, y compris des enquêtes de satisfaction auprès des élèves.

61 2 – Quels enseignements en tirer ? LAP existe et fonctionne de façon satisfaisante : Quand le dispositif évolue régulièrement.

62 3 – Quels enseignements en tirer ? Les points de vigilance. Une organisation complexe sans un pilotage « serré ». Une organisation du temps des élèves, un manque de lisibilité du dispositif qui peuvent favoriser labsentéisme.

63 3 – Quels enseignements en tirer ? Les points de vigilance. Des enseignants mal informés et démunis méthodologiquement : - comment évaluer les besoins des élèves ? - comment y répondre ? - comment ne pas refaire en AP ce que lon fait en classe ?

64 4 – Quelles ressources pour aider les établissements ? La « charte de lAP » Texte de référence pour les inspecteurs, les chefs détablissement, les équipes pédagogiques, les formateurs.

65 4 – Quelles ressources pour aider les établissements ? Des outils en ligne Sous forme de « fiches-action» présentant des pratiques efficaces.

66 4 – Quelles ressources pour aider les établissements ? Des actions de formation Stages détablissement au PAF. Interventions de léquipe académique « ressources pour la voie professionnelle » (RVP).

67

68 Comment accompagner les parcours individuels des élèves ?

69 Jacqueline GARCIA, IEN et Claude GARNIER, IA-IPR Denis GENEAU, Proviseur Jean-Luc ZERBINI, Chef de travaux Béatrice CLOLUS, Patrick BEAUDET, Me RATEAU, Me DECAGNI, Professeurs Badr CHATA, Lokman BAYRAKTAR, Axel LENNE, Annick VAITTY, Denis JOBARD, Ertan ARSLAN, Maxime ARMANDO, Linda SIMONYAN, Valentin DOKMECIYAN, Lycéens Table ronde animée par Brigitte COLIN-THOMAS, DAET Comment accompagner les parcours individuels des élèves ?

70 Insertion professionnelle Voie générale et Voie technologique Voie professionnelle Bac technologique Après le collège Bac professionnel Enseignement supérieur CAP Rénovation de la voie professionnelle BEP Bac général Voies professionnelles

71 Comment accompagner les parcours individuels des élèves ? 5 étapes qui conditionnent la réussite : Identifier lélève Préparer le projet avec lélève Laccueillir dans la passerelle Accompagner lélève Lintégrer dans la classe

72 Hugues WAUQUIER Inspecteur de lEducation Nationale Gilles KLECZEK, Proviseur Quelle organisation mettre en place au service des projets pédagogiques ?

73 Alain BOISSINOT, Recteur de lacadémie de Versailles Conclusion

74 Ateliers 1. Comment déterminer une organisation favorisant la réussite des élèves ? (Salle 418) 2. Quels projets pédagogiques privilégier à travers les enseignements généraux liés à la spécialité ? (Salles 420) 3. Quelles modalités envisager pour mettre en œuvre laccompagnement personnalisé en baccalauréat professionnel ? (Salles 423 et 427) 4. Comment accompagner les parcours individuels des élèves ? (Salles 432 et 433) 5. Comment favoriser la réussite des élèves de CAP ? (Salle 434)

75 Merci de votre attention. Bon appétit !


Télécharger ppt "La rénovation de la voie professionnelle Séminaire académique (Chefs détablissement, chefs de travaux, corps dinspection, professeurs) 19 mai 2010."

Présentations similaires


Annonces Google