La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr. Sana El Mhamdi, Dr. Jean-Luc Quenon Atelier n° D15 Avancées scientifiques en méthodologie QGR Elaborer des plans d action efficaces en santé Impact.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr. Sana El Mhamdi, Dr. Jean-Luc Quenon Atelier n° D15 Avancées scientifiques en méthodologie QGR Elaborer des plans d action efficaces en santé Impact."— Transcription de la présentation:

1 Dr. Sana El Mhamdi, Dr. Jean-Luc Quenon Atelier n° D15 Avancées scientifiques en méthodologie QGR Elaborer des plans d action efficaces en santé Impact dun outil daide à la structuration des plans dactions pour la sécurité des soins Paris La Villette - Cité des Sciences et de lIndustrie Lundi 28 et mardi 29 novembre 2011

2 Problématique (1) La sécurité des soins : attention croissante sur le plan mondial ( Wilson RM, 1995) Principal indicateur de la sécurité des soins : fréquence des événements indésirables graves (EIG) et des EIG évitables (Kohn LT, 2000) EIG : blessures non intentionnelles ou complications causées par la gestion des soins de santé plutôt que par le processus pathologique avec - un prolongement du séjour hospitalier, - une ré-hospitalisation, - un handicap, - une menace du pronostic vital - ou un décès (OMS, 2004) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

3 Problématique (2) Fréquence des EIG : 5 à 22 % Evitabilité des EIG : 35 à 75 % En France : - 6,6 EIG / 1000 journées dhospitalisation - Evitabilité 35 % (Michel P, 2007) Prévention des EIG évitables nécessite la compréhension de la dynamique de survenue Analyse approfondie des causes des EIG efficace (Murphy JF, 2008) -Outils disponibles (Root cause analysis) -Mais peu dintérêt pour les plans dactions JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

4 Gestionnaires de risques (GDR) en difficulté lors de lélaboration des plans dactions Un outil intéressant utilisé par les Hôpitaux Universitaires de Genève - Adaptation en santé dun outil utilisé dans le milieu industriel (modèle DEPOSE de C. Perrow) Efficacité de cet outil sur la pertinence des actions proposées non étudié Problématique (3) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

5 CCECQA, Hôpital du Val de Grâce (Paris), Hôpitaux Universitaires de Genève Institut de recherche biomédicale des Armées Objectif principal Evaluation de limpact dun outil daide à lélaboration des plans dactions, après analyse des EIG, sur la pertinence des actions proposées par les GDR hospitaliers Objectif secondaire Etudier la variabilité de cette efficacité selon le scénario dEIG analysé Projet "IMPULSIONS IMPact dun oUtiL daide à la Structuration des plans dactIONS pour la sécurité des soins) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

6 Présentation de loutil JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

7 Etude expérimentale randomisée en groupes parallèles 1- Schéma détude Méthodes (1) GROUPE AGROUPE B A1A2 B1B2 Scénario 1 (sans loutil) Scénario 2 (sans loutil) Scénario 2 (sans loutil) Scénario 1 (sans loutil) Scénario 1 (sans loutil) Scénario 2 (sans loutil) Scénario 2 (avec loutil) Scénario 1 (avec loutil) 10 jours Groupe de référenceGroupe intervention 10 jours Mesure 1 Mesure 2 JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

8 2- Echantillon détude Nombre de sujets nécessaires : 50 GDR hospitaliers (25 par groupe) Echantillon de létude : GDR hospitaliers volontaires et exerçant dans un établissement de santé adhérent au CCECQA Méthodes (2) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

9 Méthodes (3) 3- Randomisation Randomisation aléatoire simple en deux groupes sur les critères suivants : - Formation initiale, - Formations diplômantes en qualité ou GDR hospitaliers - Ancienneté dans la fonction de gestionnaire de risques hospitaliers - Nombre dEIG analysés de façon approfondie durant les 12 derniers mois. Randomisation de chaque groupe en deux sous-groupes JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

10 Méthodes (4) 4- Critère de jugement principal Nombre dactions proposées par les GDR hospitaliers identiques à des référentiels pré construits JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

11 Méthodes (5) Analyse des scénarios par un comité de huit experts -GDR des hôpitaux de Genève et Percy - Age médian : 51 ans - Ancienneté médiane dans la GDR hospitaliers : 8 ans - Nombre médian dEI analysés les 12 derniers mois :48 1 ère étape : analyse individuelle des scénarios et proposition dactions 2 ème étape : élaboration dun référentiel pour chaque scénario à partir des actions proposées 5- Les référentiels utilisés JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

12 8- Traitement des données Méthodes (6) Trois chargés détudes : comparaisons individuelles des réponses des participants avec les actions proposées dans les référentiels Deux parmi les trois étaient en insu Comparaison des réponses et discussion des divergences En cas de difficultés : recours aux huit experts JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

13 9- Stratégie danalyse Etude descriptive Impact de loutil daide à lélaboration de plans dactions - Comparaison des moyennes des différences du nombre dactions (mesure 2 – mesure 1) Modélisation - Analyse de lefficacité de loutil en tenant compte de la mesure et du scénario étudié Méthodes (7) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

14 Gestionnaires de risques éligibles (n = 114 appartenant aux 111 établissements adhérents au CCECQA) 56 GDR ont accepté de participer Refus de participation (n = 58) Randomisation (n = 56) Attribué au groupe contrôle A (n = 28) Attribué au groupe intervention B (n = 28) Recrutement Randomisation Résultats (1) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

15 Attribué au sous- groupe A 1 (n = 14) Perdu de vue (n = 1) Analysés (n = 13) Attribué au sous- groupe A 2 (n = 14) Suivi Analyse Analysés (n = 14) Figure 1 – Diagramme montrant la randomisation des participants Résultats (1) Attribué au groupe intervention B (n = 28) Attribué au groupe contrôle A (n = 28) Attribué au sous- groupe B 1 (n = 14) Attribué au sous- groupe B 2 (n = 14) Analysés (n = 14) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

16 Caractéristiques des participants A 1 (n=14)A 2 (n=14)B 1 (n=14)B 2 (n=14)Total Formation initiale Médicale11215 Paramédicale Autres Diplômes Aucun Qualité Gestion des risques21227 Ancienneté _ Médiane44,545 Quartile : q 25 – q 75 2 – 5,72 – 82 – 6 Nombre dEIG analysés_ Médiane2323 Quartile : q 25 – q 75 0 – 71 – 90 – 72 – 10 Répartition des caractéristiques des participants après randomisation en quatre sous-groupes (n = 56) Résultats (2) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

17 1- La première mesure Résultats (3) Les catégories « organisation » et « local de prise en charge » étaient les plus identifiées par les deux groupes Groupes Nombre moyen dactions pertinentes ± ET p Groupe A (n = 27) 3 ± 1,8 0,83 Groupe B (n = 28)3,07 ± 1,9 Comparaison du nombre moyen dactions pertinentes proposées par les deux groupes lors de la première mesure (n = 55). JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

18 2- La deuxième mesure Résultats (4) Les catégories « organisation » et « procédures » étaient les plus identifiées par les deux groupes Groupes Nombre moyen dactions pertinentes ± ET p Groupe A (n = 27) 2,8 ± 1,2 < 0,001 Groupe B (n = 28)4,6 ± 1,7 Comparaison du nombre moyen dactions pertinentes proposées par les deux groupes lors de la seconde mesure (n = 55). JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

19 3- Evaluation de limpact de loutil testé Résultats (5) Groupes Différence moyenne ± ET p Groupe A (n = 27) -0,6 ± 2,2 0,004 Groupe B (n = 28)1,3 ± 2,2 Comparaison des moyennes des différences des actions pertinentes proposées par les deux groupes lors des deux mesures (n = 55). JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

20 Variables Coefficients estimés IC 95 %p Scénario n° 1 Outil< 0,001 Non0– Oui2,43[1,40 – 3,40] Scénario n° 2 Outil 0,046 Non0– Oui1,1[0,02 – 2,00] Etude de la variation du nombre dactions pertinentes proposées par les GDR (n = 55). Résultats du modèle linéaire mixte Résultats (6) JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

21 Discussion (1) 1- Points forts Schéma expérimental le plus approprié pour évaluer limpact de loutil Randomisation assure la comparabilité des groupes Analyse des réponses : chargés détude en insu Anonymisation des fiches de réponses dès leur réception JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

22 Deux scénarios cliniques Même catégorie dEIG Groupe contrôle moins motivé ? Discussion (2) 2- Points faibles JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

23 Discussion (3) 2- Généralisation des résultats Echantillon construit sur la base du volontariat GDR plus motivés et ancrés dans la dynamique danalyse des EIG Randomisation sur le nombre dévénements analysés les 12 derniers mois permet de neutraliser cet effet Représentativité de léchantillon des GDR exerçant au niveau des établissements français ? JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

24 Discussion (4) 3- Généralisation de lutilisation de loutil Efficacité prouvée de loutil sur les deux scénarios analysés La généralisation nécessite : - Etude de la faisabilité et de lacceptabilité de loutil JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

25 Etude de la faisabilité et de lacceptabilité de loutil Réalisé auprès des 28 GDR du groupe intervention Questionnaire explorant la faisabilité et lacceptabilité de loutil par les participants Selon les répondants : outil acceptable au prix de quelques modifications JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

26 Conclusion GDR hospitaliers souvent : - Sans formations diplômantes - Peu dexpérience dans lanalyse systémique Outil testé a montré son efficacité Taux de participation important intérêt pour la recherche et volonté de disposer de nouveaux outils JIQHS : 28 – 29 Novembre 2011

27 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Dr. Sana El Mhamdi, Dr. Jean-Luc Quenon Atelier n° D15 Avancées scientifiques en méthodologie QGR Elaborer des plans d action efficaces en santé Impact."

Présentations similaires


Annonces Google