La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Niveaux-guides pour le personnel d’intervention pour les situations d’urgence radiologique Dr P. Smeesters Florival 01/04/2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Niveaux-guides pour le personnel d’intervention pour les situations d’urgence radiologique Dr P. Smeesters Florival 01/04/2004."— Transcription de la présentation:

1 Niveaux-guides pour le personnel d’intervention pour les situations d’urgence radiologique Dr P. Smeesters Florival 01/04/2004

2 Niveaux-guides d’intervention Plan de l’exposé 1.Références juridiques 2.Qui sont les intervenants ? 3.Qu’est-ce qu’une situation d’urgence radiologique ? 4.Protection des intervenants 5.Qu’est-ce qu’une exposition d’urgence ? 6.Qui peut-être soumis à une exposition d’urgence? 7.Conditions pour une exposition d’urgence 8.Limites de dose et niveaux-guides pour l’intervention 9.Niveaux ‑ guides opérationnels dérivés

3 Références juridiques Décision de l’Agence du 17/10/2003 [MB du 24/11/2003] fixant les niveaux-guides d’intervention pour les situations d’urgence radiologiques. Arrêté royal du 20/07/2001 [MB 30/08/2001] portant règlement général de la protection de la population, des travailleurs et de l'environnement contre le danger des rayonnements ionisants – RGPRI. Arrêté royal du 17/10/2003 [MB du 24/11/2003] portant fixation du plan d’urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge Règlement général pour la Protection du Travail – RGPT.

4 Qui sont les intervenants ? toute personne appelée à participer à l’intervention en situation d'urgence radiologique:  pompiers,  protection civile,  services de police,  personnel des ambulances et services médicaux,...  personnes ayant une mission d'appui : chauffeurs de moyens de transport réquisitionnés, équipes de mesure  autres

5 Qu’est-ce qu’une situation d’urgence radiologique ? susceptible de provoquer un dépassement Toute situation qui appelle des mesures de radioprotection urgente de la population (comprend toute situation susceptible de provoquer un dépassement des limites de dose fixées pour les personnes du public) : accident, acte malveillant,.... Caractère accidentel, donc doses non maîtrisées: En cas d’intervention en situation d’urgence radiologique, les limites de dose fixées à l’article 20.1 du RGPRI ne s’appliquent ni pour le public, ni pour le personnel d’intervention; elles sont remplacées par des niveaux-guides

6 Protection des intervenants (en général) Protection des intervenants (en général) Information (personnes susceptibles de participer et personnes appelées à participer: à froid + à chaud): reçoivent une information adéquate sur les risques pour leur santé et sur les mesures de précaution à prendre Considérés comme personnes professionnellement exposées: –Mesures de protection radiologique appropriées Surveillance dosimétrique (individuelle ou collective), comprimés d’iode, écartement des femmes enceintes et allaitantes et des moins de 18 ans… –Suivi médical a posteriori: Enregistrement des doses (dossier médical, autorités) Si dépassement limites de dose personnes professionnellement exposées: surveillance médicale exceptionnelle/prolongée par médecin agréé –mais pas d’ examen d’embauche spécifique préalable à l’entrée en service ou à l’intervention

7 Qu’est-ce qu’une exposition d’urgence ? Une exposition des intervenants pour  porter secours à des personnes,  empêcher l’exposition d’un grand nombre de personnes  sauver une installation ou des biens de grande valeur au cours de laquelle une des limites de dose fixées pour les personnes professionnellement exposées pourrait être dépassée. Définie par le « risque de » et non par la dose lue

8 Qui peut-être soumis à une exposition d’urgence ? ► uniquement des volontaires, ► préalablement informés des risques de l'intervention et des précautions à prendre ► En sont exclus: les personnes de moins de 18 ans révolus et les femmes enceintes et allaitantes ► En outre, les femmes doivent être mises en garde contre le danger d’exposition aux rayonnements ionisants en cas de grossesse méconnue

9 Conditions pour une exposition d’urgence  Dosimétrie directe (alarmes!)  moyens de protection appropriés  avis qualifié préalable si possible  Respect des prescriptions relatives aux niveaux- guides

10 Limites de doses en situation normale Dose personnes du public personnes professionnellement exposées apprenti(e)s et étudiant(e)s, âgé(e)s de 18 ans ou plus apprenti(e)s et étudiant(e)s, âgé(e)s de 16 à 18 ans art art art d. efficace (corps entier) 1 mSv/an 20 mSv/an * 6 mSv/an tout organe ou tissu individuel -500 mSv/an * - cristallin15 mSv/an150 mSv/an * 50 mSv/an peau **50 mSv/an500 mSv/an * 150 mSv/an mains, avant ‑ bras, pieds et chevilles -500 mSv/an * 150 mSv/an *en fait, par 12 mois consécutifs glissants. **dose moyenne sur toute surface de 1 cm 2 de peau, quelle que soit la surface exposée.

11 Principe des niveaux-guides Impossibilité de garantir le respect des limites de dose en situation accidentelle (doses non maîtrisables!) Limites de dose basées sur des comparaisons avec d’autres risques en situation normale (autres métiers, vie courante) Définir des niveaux de référence (pré-justifiés) ( en terme de dose efficace au corps entier ou de dose équivalente pour un organe particulier) qui vont orienter les stratégies d’intervention en situation d’urgence radiologique. ► pour la population en général ► pour les intervenants

12 Choix des niveaux-guides pour les intervenants (intervention supposée unique) Eviter les effets aigus: seuil général: 500 mSv (sauf embryons et foetus!) Incorporer une marge de sécurité pour les erreurs dosimétriques: diviser par 2: 250 mSv Limiter les effets aléatoires (cancer, effets héréditaires): objectif de dose (50 mSv) basé sur la limite de dose annuelle tolérée épisodiquement pour les personnes professionnellement exposées (50mSv/an: ICRP 60)

13 Utilisation des niveaux-guides pour les intervenants (intervention supposée unique) Principe général: ALARA Si pas de risque de dépassement des limites pour professionnels (généralement « à l’arrière »): le personnel ne doit pas être volontaire mais il faut garantir le respect des 20 mSv Si exposition d’urgence (volontaires: généralement « au front »): Objectif de base: ne pas dépasser 50 mSv (rotation!) Si impossible: ALARA + respecter un maximum de 250 mSv En situation exceptionnelle: on pourrait aller jusqu’à 500 mSv (ou 5 Sv peau) et même au-delà (uniquement pour sauver des vies: volontaires dûment informés: danger!)

14 Signification des niveaux-guides < 50: : …..

15 Risques liés aux niveaux-guides d’ intervention Risques liés aux niveaux-guides d’ intervention Risque (cancer/100 pers.) Dose efficace (mSv) tous Volontaires Volontaires confirmés: Effets détermin.

16 Exemples de niveaux-guides opérationnels dérivés Zone « froide à tiède » avec garantie de respect des 20 mSv: –critère de débit de dose : < 1 mSv/h –Seuil d’alarme dosimètres : 16 mSv cumulés Zone chaude: expositions d’urgence (> 20 mSv): –Seuil d’alarme successifs des dosimètres: 40 /200 mSv cumulés


Télécharger ppt "Niveaux-guides pour le personnel d’intervention pour les situations d’urgence radiologique Dr P. Smeesters Florival 01/04/2004."

Présentations similaires


Annonces Google