La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Situation du VIH/Sida Données au 31 décembre 2005.

Copies: 1
Lutte contre le VIH/sida et les IST en France ans de surveillance, Unité VIH-IST-VHC, Département des maladies infectieuses.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Situation du VIH/Sida Données au 31 décembre 2005."— Transcription de la présentation:

1 Situation du VIH/Sida Données au 31 décembre 2005

2 Lépidémie Une nouvelle maladie –Linfection par le VIH est une infection transmissible contre laquelle il nexiste aujourdhui aucun traitement qui permette den guérir. Le SIDA, qui correspond à une complication de linfection, se manifeste au terme dune longue période sans symptômes visibles. Repères chronologiques –En 1981, signalement à Los Angeles dune épidémie inhabituelle de pneumocystose pulmonaire chez de jeunes hommes homosexuels souffrant dun déficit immunitaire important. –En 1982, cette maladie de cause inconnue est nommée syndrome immunodéficitaire acquis (SIDA). –En 1983, un premier virus responsable de cette déficience est identifié par le Pr Luc Montagnier et son équipe de lInstitut Pasteur à Paris, le VIH-1. –En 1985, mise à disposition de test de dépistage des anticorps liés au VIH et apparition de la notion de séropositivité pour le VIH. Découverte dun second virus, le VIH-2. –En 1987, premier traitement antirétroviral : lAZT en monothérapie. –Depuis 1996, dans les pays où les traitements antirétroviraux sont disponibles, et en particulier depuis lintroduction des multithérapies, on observe un net ralentissement des infections graves dues au SIDA ainsi quune diminution de la mortalité.

3 Histoire naturelle de linfection VIH (avant 1996) > 800/mm3 200/mm3 Asymptomatique ou manifestations Non spécifique Manifestations spécifiques du SIDA DECES Primo-infection Charge Virale < 50 copies/ml > copies Plusieurs années En moyenne 10 ans 1 à 5 ans S É R O P O S I T I V I T É S I D A CD4

4 800/mm3 350/mm3200/mm3 Asymptomatique Sauf 20% des Primo-infections -Fièvre -Eruptioncutanée -Arthralgie -Polyradiculonévrite -thrombopénie Lymphome et tuberculose Sarcome de Kaposi Lymphome et tuberculose Sarcome de Kaposi Asymptomatique ou Signes non spécifiques -amaigrissement -fièvre -Adénopathies -Herpes cutané -zona Candidose buccale pneumopathie Infections opportunistes Pneumocystose Toxoplasmose Candidose oesophagienne Cytomégalovirose Mycobactérioseatypique Histoplasmose Cryptosporidiose Microsporidiose Salmonellose mineure Atteintes spécifiques du VIH Sdcachectique Encéphalite VIH

5 Le Monde

6

7 25 years of AIDS 9In , HIV prevalence in young pregnant women in Uganda and in young men in Thailand begins to decrease, the first major downturns in the epidemic in developing countries 10 Highly Active Antiretroviral Treatment launched 11 Scientists develop the first treatment regimen to reduce mother-to-child transmission of HIV 12 UNAIDS is created 13 Brazil becomes the first developing country to provide antiretroviral therapy through its public health system 14 The UN General Assembly Special Session on HIV/AIDS. Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis and Malaria launched 15 WHO and UNAIDS launch the "3 x 5" initiative with the goal of reaching 3 million people in developing world with ART by Global Coalition on Women and AIDS launched Million First cases of unusual immune deficiency are identified among gay men in USA, and a new deadly disease noticed 2Acquired Immune Deficiency Syndrome (AIDS) is defined for the first time 3 The Human Immune Deficiency Virus (HIV) is identified as the cause of AIDS 4 In Africa, a heterosexual AIDS epidemic is revealed 5 The first HIV antibody test becomes available 6 Global Network of People living with HIV/AIDS (GNP+) (then International Steering Committee of People Living with HIV/AIDS) founded 7 The World Health Organisation launches the Global Programme on AIDS 8 The first therapy for AIDS – zidovudine, or AZT -- is approved for use in the USA Peopleliving with HIV Childrenorphaned by AIDS in sub-SaharanAfrica 1.1

8 Adultes et enfants vivants avec le VIH/SIDA (estimation à fin 2006) et Nombre d'adultes et d'enfants infectés par le VIH en 2006 Nombre de décès par SIDA chez l'adulte et l'enfant en 2006 Amérique du Nord Afrique subsaharienne Amérique latine Caraïbes Afrique du Nord & Moyen-Orient Europe occidentale Europe orientale & Asie centrale Asie de l'est Océanie Asie du Sud & du Sud-Est Total : 39,5 millions 4,3 millions 2,9 millions Source : ONUSIDA, Surveillance mondiale du VIH/SIDA 0,1 0,4 0,2 0,3 0,6 0,5 0,8 0,9 5,9 1,2 1 La proportion des adultes (de 15 à 49 ans) vivants avec le VIH/SIDA en 2005 (en %)

9 Prévalence du VIH chez les adultes dans le monde 2.4

10 Estimated number of adults and children living with HIV by region, 1986– Million Number of people living with HIV Oceania Middle East & North Africa Eastern Europe & Central Asia Latin America and Caribbean North America and Western Europe Asia Sub-Saharan Africa Year

11 LEurope

12

13

14

15 VIH/SIDA en Europe EuroHIV, Institut de Veille Sanitaire 22 mars 2007

16 Taux de VIH nouvellement diagnostiqués (par million dhabitants) déclaré en 2005, OMS Europe Cas par million < Données non disponibles * < < Source: EuroHIV

17 Evolution des nouveaux diagnostics du VIH par mode de transmission parmi 20 pays Européens*, Homo/bisexuels Hétérosexuels (HT) Inconnu Usagers drogues HT (originaire dun pays où lépidémie est généralisée) Données non disponibles pour 10 pays: Autriche, Espagne, Estonie, France, Grèce, Italie, Malte, Norvège, Portugal. Source: EuroHIV

18 Pourcentage des personnes originaires de pays où lépidémie est géneralisée* chez les hétérosexuels, nouveaux diagnostics, 2005 * Prévalence du VIH constamment >1% chez les femmes enceintes; surtout Afrique Sub-saharienne Source: EuroHIV

19 Evolution des cas du VIH ou SIDA diagnostiqués parmi les femmes en Europe, VIH: par année de déclaration dans 22 pays Sida: par année de diagnostic (redressé pour les délais de déclaration) en 28 pays Source: EuroHIV

20

21

22 En Europe en 2005, cas dinfection à VIH nouvellement diagnostiqués (104 par million dhabitants) ont été déclarés et cas de sida diagnostiqués. En comparaison avec des années précédentes, le nombre de cas de VIH nouvellement diagnostiqués déclarés en 2005 a continué à augmenter et le nombre de cas de sida diagnostiqués a continué à décroître. La plupart des cas de VIH ont été déclarés en Europe de lEst ( ; 186 par million) ; ce taux représente plus de deux fois celui de lEurope de lOuest ( ; 85 par million) et vingt fois celui dEurope centrale (1 806 ; 9.4 par million). Dans les pays dEurope de lEst, le groupe de transmission prédominant est celui des utilisateurs de drogues injectables, mais il y a évidence dune augmentation de la transmission hétérosexuelle. Dans les pays dEurope centrale et de lOuest, le groupe de transmission prédominant est celui des hétérosexuels ; on assiste cependant à une augmentation du nombre de cas chez les homo/bisexuels masculins.

23 En Europe, linfection à VIH reste dune importance majeure en santé publique. -Ouest : les interventions pour la prévention, le traitement et la prise en charge doivent être adaptées pour les communautés de migrants ; renouveler les campagnes de prévention parmi les homo/bisexuels masculins ; dans toutes les régions, le dépistage du VIH doit être recommandé pour assurer un accès précoce aux traitements et au counseling pour la prévention de la transmission. -Centre : les mesures de prévention doivent être adaptées selon le pays pour garder leur avantage épidémiologique. -Est : le contrôle de la transmission du VIH parmi les utilisateurs de drogues injectables doivent être au cœur de la stratégie de prévention ; renforcement des mesures pour la prévention de la transmission chez les hétérosexuels, ciblées particulièrement sur les personnes ayant des partenaires au haut risque ; renforcement des mesures de contrôle de la tuberculose ; la prévention chez les jeunes est essentielle.

24 Lutte contre le VIH/sida et les IST en France ans de surveillance, Unité VIH-IST-VHC, Département des maladies infectieuses 22 mars 2007

25 Depuis lintroduction des puissants ARV en 1996, les cas de sida ne reflètent plus la dynamique de lépidémie … AZT en monothérapie Accessibilité du dépistage Découverte du VIH Associations antirétrovirales Nelles associations avec inhibiteur de protéase antirétrovirales Année de diagnostic Nb de nouveaux cas Source : InVS, cas de sida, données au 31/12/2005

26 … mais les problèmes daccès aux soins et au dépistage Problème daccès aux soins/dépistage Année de diagnostic du sida Traités Dépistés non traités Non dépistés Source : InVS, cas de sida, données au 31/12/2005 En 2005, 8 découvertes de sida sur 10 surviennent chez des personnes non traités

27 : les grandes tendances Augmentation des pratiques sexuelles à risque chez les homosexuels Diminution des infections VIH chez les usagers de drogues (UD) Augmentation des infections à VIH chez les personnes dAfrique subsaharienne Féminisation lente de lépidémie

28 Augmentation des pratiques sexuelles à risque chez les homosexuels Source : InVS, Enquêtes Presse Gay Proportions de pénétrations anales non protégées selon le statut sérologique des répondants

29 Ces prises de risque se traduisent par une épidémie de syphilis fin 2000 Source : InVS, réseau de surveillance de la syphilis

30 Ces prises de risque se traduisent par lémergence de la LGV rectale fin 2003 Source : InVS, réseau de surveillance de la LGV LGV = lymphogranulomatose vénérienne

31 Ces prises de risque se traduisent par des infections à gonococcies chez les hommes Source : InVS, réseau de surveillance des gonococcies, Renago Indicateur : Nombre isolé par laboratoire et par an Ng/lab/an log

32 Ces prises de risque se traduisent par une augmentation des découvertes de séropositivité chez les homosexuels Nombre de cas Homosexuels Hétérosexuels Source : InVS, découvertes de séropositivité, données au 31/03/2006 Semestre de diagnostic

33 Près dun homosexuel sur deux sest contaminé dans les 6 mois qui ont précédé la découverte de la séropositivité Source : InVS/Centre National de Référence du VIH, Surveillance virologique

34 Plus dun homosexuel sur dix se « déclare » séropositif dans les enquêtes de comportements (13 à 17 %) Source : InVS, Enquêtes Presse Gay et Baromètre Gay

35 : les grandes tendances Augmentation des pratiques sexuelles à risque chez les homosexuels Diminution des infections VIH chez les usagers de drogues (UD) Augmentation des infections à VIH chez les personnes dAfrique subsaharienne Féminisation lente de lépidémie

36 Les cas de sida chez les UD diminuent Source : InVS, cas de sida, données au 30/03/2006

37 Les UD représentent une part très faible des découvertes de séropositivité Nombre de cas Homosexuels Hétérosexuels UDI Source : InVS, découvertes de séropositivité, données au 31/03/2006 Semestre de diagnostic

38 Diminution de la prévalence du VIH chez les jeunes UD % Enquête PES Enquête coquelicot Source : Enquête PES/InVS, Enquête Coquelicot InVS/ANRS

39 Mais une prévalence du VHC élevée chez lensemble des UD % % Enquête PES Enquête coquelicot Source : Enquête PES/InVS, Enquête Coquelicot InVS/ANRS

40 : les grandes tendances Augmentation des pratiques sexuelles à risque chez les homosexuels Diminution des infections VIH chez les usagers de drogues (UD) Augmentation des infections à VIH chez les personnes dAfrique subsaharienne Féminisation lente de lépidémie

41 La proportion des étrangers augmente parmi les cas de sida Source : InVS, cas de sida, données au 31/03/2006

42 Il sagit principalement de personnes dAfrique subsaharienne Nb de cas Source : InVS, cas de sida, données au 31/12/2005

43 Les personnes dAfrique subsaharienne représentent un tiers des découvertes de séropositivité VIH Nombre de cas France Europe Est/Centre Afrique du Nord Afrique subsaharienne Amérique Source : InVS, découvertes de séropositivité, données au 31/03/2006

44 Les Africains vivant en France sont très touchés par le VIH Source : InVS, découvertes de séropositivité, données au 31/03/2006 Taux de découvertes des séropositivité/ hab.

45 Ce taux élevé reflète en partie la prévalence dans les pays dorigine et les flux migratoires vers la France Source : Onusida, 2005

46 Les Africains atteints par le VIH en France : un certain nombre se sont contaminés depuis leur arrivée 10 % des africains se sont contaminés dans les 6 mois qui ont précédé le diagnostic Près dun quart des africains sont infectés avec des sous types présents en Europe de louest et quasi inexistants en Afrique Source : InVS et le Centre national de référence du VIH (surveillance virologique)

47 : les grandes tendances Augmentation des pratiques sexuelles à risque chez les homosexuels Diminution des infections VIH chez les usagers de drogues (UD) Augmentation des infections à VIH chez les personnes dAfrique subsaharienne Féminisation lente de lépidémie

48 La proportion des femmes augmente parmi les nouveaux cas de sida % 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% Source : InVS, cas de sida, données au 30/06/2006 Nb de cas de sida % de femmes Hommes Femmes

49 Mais il sagit principalement de femmes étrangères… Année de diagnostic Nationalité française Nationalité étrangère Nombre de cas de sida Source : InVS, cas de sida, données au 30/062006

50 Notamment des pays dAfrique subsaharienne… Année de diagnostic Afrique subsaharienne Amérique Afrique du nord Source : InVS, cas de sida, données au 30/06/2006

51 Les découvertes de séropositivité depuis 2003 : le nombre de femmes naugmente pas Source : InVS, données VIH redressées au 31/12/2005 Nombre de cas Homosexuels Femmes hétéro. étrangères Hommes hétéro. étrangers Hommes et Femmes hétéro. français UDI

52 : ces grandes tendances sont également observées en Europe de louest Augmentation des pratiques sexuelles à risque chez les homosexuels Diminution des infections VIH chez les usagers de drogues (UD) Augmentation des infections à VIH chez les personnes dAfrique subsaharienne Féminisation lente de lépidémie

53 Synthèse Homosexuels : augmentation du nombre de découvertes de séropositivité VIH 27% des découvertes de séropositivité en 2005 Migrants dAfrique subsaharienne : une population très touchée … 30% des découvertes de séropositivité en 2005 (dont 2/3 de femmes) … mais des constats encourageants – du nombre de découvertes de séropositivité chez les femmes entre 2003 et 2005 – du nombre de cas de sida depuis 2002 dans les deux sexes – du retard au dépistage

54 Synthèse Hétérosexuels non migrants : pas de tendance particulière –17% des découvertes de séropositivité en 2005 –autant dhommes que de femmes –pas daugmentation chez les moins de 20 ans –retard au dépistage Usagers de drogues injectables : faible niveau de transmission du VIH –2% des découvertes de séropositivité en 2005 –poursuite du nombre de cas de sida

55 Nombre de personnes touchées par le VIH (prévalence du VIH : Les points clés - Le nombre de personnes séropositives en France fin 2005 se situe dans une fourchette comprise entre et , avec une valeur centrale de , ce qui représente 0,21 % de la population française.

56 La surveillance du VIH : Les points clés Entre 2003 et 2005, chaque année, à personnes ont découvert leur séropositivité et ce nombre semble stable : - 24 % se sont contaminées dans les 6 mois précédant la découverte de la séropositivité ; - 40 % sont des femmes ; - 43 % sont de nationalité étrangère, la majorité étant des personnes dun pays dAfrique subsaharienne ; - 55 % ont été contaminées par rapports hétérosexuels et 23 % par rapports homosexuels ; - 18 % des femmes ont été diagnostiquées à loccasion dune grossesse ; - Il existe des disparité régionales importantes, lIle-de-France (IDF) et les Départements français dAmérique sont les régions les plus touchées, lIDF regroupant près de la moitié des découvertes de séropositivité ; - Il existe une diversité importante des virus circulants en France : près de la moitié des personnes qui découvrent leur séropositivité sont infectées par un virus VIH-1 dun sous type non-B.

57 La surveillance du sida : Les points clés - Plus de cas de sida ont été diagnostiqués en 1996 et environ en Le nombre de cas de sida et de décès a considérablement diminué entre 1996 et 1998, de façon plus marquée chez les personnes contaminées par rapports homosexuels et par usage de drogues injectables que par rapports hétérosexuels. - De 1998 à 2005, le nombre de cas de sida chez les femmes est resté stable, tandis quil a continué à diminuer chez les hommes, la part des femmes parmi les cas de sida est de 33 % en Les pathologies inaugurales de sida les plus fréquentes depuis 2000 sont la pneumocystose et la tuberculose. - Les cas de sida en 2005 sont diagnostiqués près dune fois sur deux chez des personnes qui ignoraient leur séropositivité. - La survie après le diagnostic de sida a considérablement augmenté depuis 1996.

58 Les virus des hépatites B et C dans la population séropositive pour le VIH : Les points clés - Prévalence élevée de linfection par le VHC (entre 24 % et 28 %), dont 70 % dusager de drogues ; - Prévalence élevée de la cirrhose parmi les patients présentant une hépatite C chronique ; - Traitement antiviral de la moitié des patients présentant une hépatite C chronique et ayant bénéficié dune évaluation de la fibrose hépatique ; - Prévalence élevée de lhépatite B chronique (7 %), qui varie peu avec le mode de transmission du VIH ; - Traitement antiviral des trois quarts des patients présentant une hépatite B chronique, proportion qui est plus importante en cas de traitement antirétroviral (81 % vs 12 %) ; - Faible proportion de personnes vaccinées contre lhépatite B (10 %) ; - Prévalence de la co-infection VHB-VHC de 1,6 %. Depuis 2001, survenue dhépatites aiguës C chez des homosexuels séropositifs pour le VIH.

59 La Basse-Normandie

60 Situation en 2005 FranceBasse Normandie Prévalence VIH (0,21%)1 200 (0,1%) SIDA vivants Incidence SIDA Décès SIDA4006 Dépistage VIH Dont < à 6 mois Incidence VIH File active hospitalière

61 Modélisation de lévolution de la population VIH en Basse Normandie

62 Cas de Sida domiciliés en Basse-Normandie par année de diagnostic Décès par année de décès Et nombre de cas vivants au 31 décembre de chaque année (données au 31 décembre 2005)

63 Evolution du nombre de patients suivis dans le DMI2 Données (C.I.S.I.H. de Caen)

64 Evolution de la répartition des patients par groupe de transmission Données C.I.S.I.H. de Basse-Normandie (C.H.U. de Caen)

65 Evolution de la prescription antirétrovirale : La part des associations Données (C.I.S.I.H. de Caen)

66

67


Télécharger ppt "Situation du VIH/Sida Données au 31 décembre 2005."

Présentations similaires


Annonces Google