La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Paul Marie Guyon - Pierre Vidal CS Lascaux OCT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Paul Marie Guyon - Pierre Vidal CS Lascaux OCT."— Transcription de la présentation:

1 Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Paul Marie Guyon - Pierre Vidal CS Lascaux OCT 201 D1

2 La problématique de la préservation des peintures I Dune crise à lautre Préserver les peintures: Une question de méthode II35 ans de stabilité climatique et microbiologique Pourquoi ? Comment ? III Que faudrait-il faire ? CS Lascaux OCT 201 D2

3 La situation actuelle Les taches de mélanine sont toujours présentes dans la grotte mais de façon moins prégnante quen Nous ne connaissons pas le mécanisme de leur production 2. Les champignons (blancs?) apparaissent sur les instruments, matériaux introduits dans la grotte On suspecte une relation de cause à effet entre climat interne et prolifération de champignons 1.On constate des phénomènes de vermiculation et de condensation La structure de coordination scientifique nest toujours pas en place. Des décisions importantes pour le court et le long terme attendent.

4 La crise des années ? Que sest -il passé? Qua-t-on fait? CS Lascaux OCT 2010 D4 Changement de protocole Un nouveau système de mesure automatique est progressivement mis en place. Il ne sera au point quen 2008 ? Démontage de la machine Guyon et remplacement par la nouvelle machine 2001 Invasion par le Fusarium solani (champignons blancs ) 2002 Apparition des taches noires, accélération dès 2004, instabilités micro climatiques, vermiculations. Les actions Interventions urgentes restauratrices (chimiques, biologiques, mécaniques) Épandage de chaux vive. ( LRMH, équipes de restaurateurs) Tests, machine en fonctionnement discontinu, pas de contrôle précis du climat de la grotte Interventions long terme Programme simulateur, Relevé 3D, Constat détat, Programmes de recherches biologiques 2010 On na toujours pas rétabli le système dassistance climatique « Guyon » Pourquoi?

5 La crise des années 1960 CS Lascaux OCT 2010 D4 Problèmes microbiologiques Invasion dalgues vertes Prolifération bactérienne Problèmes physicochimiques Micro cristallisations Ecoulements deau Entraînement de pigments …rouges

6 Résolution de la crise des années 1960 : CS Lascaux OCT 2010 D5 (1963) Diagnostique 1.Grand nombre de visiteurs --> Problèmes dhygiène 2.Machine de conditionnement dair souvent en panne, réglée à 14°C, --> Problèmes physico chimiques Définition dun objectif prioritaire 1.Retrouver les conditions de stabilité des paramètres physicochimiques --> Etude climatologique Recherche dune solution 1.Eviter les condensations, et les microcristallisations de calcite --> La machine dassistance climatique

7 Un objectif : Etude Climatologique de la grotte La méthode Moyens humains Un organigramme, une équipe Les outils Mise au point des instruments de mesure Les mesures &traitement mesures ! Un modèle Fonctionnement du climat de la grotte Une solution approchée Le système dassistance climatique CS Lascaux OCT 2010 D6

8 Formulation des questions Quels sont les paramètres déterminants du climat interne ? Origine des écoulements deauInfiltrations Condensations Origine du C0 2 Humaine Naturelle Régime de ventilation –a-Thermique (convection) –B- Echanges avec lextérieur Régime des températures Air Roche Régime de lhumidité Air Roche CS Lascaux OCT 2010 D7

9 Etude Climatologique de la grotte Températures ( ) CS Lascaux octobre 2010 D8 Moyenne annuelle ST 12°4 DT 0,5° Moyenne annuelle DA 12°4 DT 0,3 Moyenne annuelle Gourdon 11,8° Moyenne 10 ans (Meteo locale) 12,4° Température ST 1963 (12°5) 25 paires de thermomètres Prolabo étalonnés à 0,05°

10 Etude Climatologique de la grotte Humidité CS Lascaux octobre 2010 D9 Le Psychromètre Dupuy Guyon + Témoins de condensation Précision 0,5%

11 Etude Climatologique de la grotte Ventilation CS Lascaux octobre 2010 D10

12 CS Lascaux OCT 2010 D11

13 Etude Climatologique de la grotte Origine du gaz carbonique et analyse de lair CS Lascaux octobre 2010 D12 Carbonimètre optique Zeiss

14 Etude Climatologique de la grotte Résultats Ventilation : Thermique + globale Echanges avec lextérieur et le réseau inférieur à cause des variations barométrique Source de CO 2 : Naturelle ; Origine : Le puits du sorcier Température : Stable = moyenne extérieure (10 ans) écarts annuels ST 0,5° Humidité : Stable 99 +/-1 % Sources de leau: Infiltration Microfissures (écailles) + air du réseau inférieur Zones sensible déchanges : Entrée, sas, salle des machines CS Lascaux OCT 2010 D 13

15 Un modèle de fonctionnement climatique Indépendance des zones pour la convection naturelle I Entrée, Sas 1et 2, Salle des machines IISalle des taureaux, Diverticule Axial III Partie droite: Passage, Abside galerie des Félins, Puits du sorcier Considérations pour la gestion du climat interne: Seules les interactions entre la salle des taureaux et la zone I sont à considérer pour lassistance climatique. Lair plus froid et plus sec introduit par les glissières basses du mur de la salle des Taureaux permet de contrôler la convection et lhumidité dans les limites précises 99 < H < 100% (critère 1) La respiration naturelle de la grotte permet un renouvellement lent de lair. La présence de CO 2 dans lair de la grotte ne provoque pas dattaque calcique en labsence de condensations (critère 1), par contre elle évite la précipitation du CO 3 Ca pendant les périodes dinfiltration deau.

16 lassistance climatique : Mise en œuvre CS Lascaux OCT 2010 D16 Caractéristiques : Maintenance aisée Placée hors de la ST Glissières isolation ST Puissance faible Points de consigne : humidité ST 99 < H < 100%

17 ans de stabilité climatique et biologique ? ans dinstabilité ? Que faut-il en conclure ? Que faut-il faire ?

18 Conclusions & Que faut-il faire? CS Lascaux OCT 2010 D 16 1.Est possible de revenir aux conditions climatiques initiales OUI (lorsquon a compris le modèle de fonctionnement climatique de la grotte ) 2Y a-t-il une corrélation entre la stabilité climatique et microbiologique : OUI Mais la relation de cause à effet nest pas établie 3Le réchauffement climatique a-t-il un effet sur la préservation des peintures NON La température interne de la grotte suit lentement les variations de température extérieure 4 Est-il nécessaire de corriger les perturbations dues aux échanges physiques dans la zone de lentrée OUI mais le système doit être arrêté à certaines périodes de lannée (priorité absolue Système de fermeture des glissières) 5Peut on permettre lentrée de visiteurs ou travailleurs dans la grotte ? OUI cest nécessaire (mais en nombre limité et en respectant des règles dhygiène simples)

19 6Quels instruments sont-ils nécessaires combien de points de mesure Quelques thermomètres à mercure, à précision 0, 05° pour contrôler les sondes électroniques, un psychromètres de précision 0,5% entre 98 et 100% 7Distinguer les recherches à court et long terme 8Révision de tous les programmes de recherche et détude en cours sur les critères : Stabilité climatique interne Protocoles de mesure simples et réguliers Facilité daccès à la cavité Méthode rigoureuse, de contrôle de létat de surface des peintures 9Réallocation des ressources humaines (personnel permanent et contractuel) et financières suivant des priorités scientifiquement fondées. Conclusions & Que faut-il faire?


Télécharger ppt "Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Climatologie et Conservation des fresques de Lascaux Paul Marie Guyon - Pierre Vidal CS Lascaux OCT."

Présentations similaires


Annonces Google