La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les nuages. PREAMBULE 1. Lair est très mauvais conducteur de la chaleur 2. Plus une masse dair est froide, moins elle peut contenir dhumidité sous forme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les nuages. PREAMBULE 1. Lair est très mauvais conducteur de la chaleur 2. Plus une masse dair est froide, moins elle peut contenir dhumidité sous forme."— Transcription de la présentation:

1 Les nuages

2 PREAMBULE 1. Lair est très mauvais conducteur de la chaleur 2. Plus une masse dair est froide, moins elle peut contenir dhumidité sous forme gazeuse. 3. Les variations de température dune particule dair sec qui sélève sont dues uniquement aux détentes ou compressions quelle subit.

3 PREAMBULE Les changements de température dune particule dair se font: 1. Par détente. 2. Par condensation: libération dénergie sous forme de chaleur, 3. Vaporisation: consommation de lénergie thermique.

4 TRANSFORMATION ADIABATIQUE Une particule dair sec qui subit un soulèvement se refroidit plus vite quune particule dair saturé (humide). Dans le 1 er cas on a une détente adiabatique sèche Dans le 2 ème cas on parle dune détente adiabatique saturée. Ces caractéristiques vont faire quune masse dair sera stable ou instable

5 STABILITE - INSTABILITE Stabilité Si une particule dair en se soulevant se refroidit plus vite que lair ambiant elle sera plus froide que cet air, donc plus dense et aura tendance à redescendre: Cette masse dair est dite stable. Instabilité Si une particule dair en se soulevant se refroidit moins vite que lair ambiant elle sera plus chaude que cet air, donc moins dense et aura tendance à poursuivre son ascension: Cette masse dair est dite instable.

6 CONVECTION Définition: Mouvement vertical dune masse dair réchauffée par sa base. Les particules dair chauffées sont moins denses et sélèvent et subissent un refroidissement adiabatique sec (pas de nuages), de lair plus froid remplace celui qui monte et le phénomène sentretient. Le mouvement ascendant peut être limité en altitude par une couche stable.

7 CONDENSATION Si lors de son ascension la particule dair se refroidit suffisamment il peut y avoir condensation de leau contenue par cette particule. Il y a formation dun nuage à partir de laltitude considérée: cest la base des nuages. Le mouvement se poursuit alors par une transformation adiabatique saturée jusquà la première couche stable: cest le sommet des nuages.

8 LES NUAGES Deux processus de formation: Apport de vapeur deau: évaporation Refroidissement: - rayonnement (le brouillard par exemple) - soulèvement orographique (Effet de Foëhn) - soulèvement convectif (cumulus)

9 LES NUAGES Ils sont caractérisés par : Leur altitude La stabilité ou linstabilité de la masse dair: - air stable:nuages types « stratus » - air instable:nuages types « cumulus »

10 LES NUAGES Suivant ces 2 critères on définit 10 types de nuages suivant leur extension verticale et leur mode de formation. On a donc les nuages de: Haute altitude Moyenne altitude Basse altitude Nota: certains nuages occupent ces 3 altitudes: - cumulonimbus - nimbostratus

11 HAUTE ALTITUDE > CIRRUS (Ci) Filaments de faible épaisseur en « virgules » souvent lavant- garde dune perturbation. CIRRO-CUMULUS (Cc) Couches de nuages blancs composées de petits éléments. On parle dun ciel « moutonné » CIRRO-STRATUS (Cs) Filaments de faible épaisseur en « voiles » formant « halo ».

12 Cirrus

13 Cirro-cumulus

14 Cirro-stratus

15 MOYENNE ALTITUDE entre 6 et ALTOCUMULUS (Ac) Stables: nappes ou couches grises avec des éléments en forme de galets. Instables: bourgeonnements en flocons, annonciateurs dorage. ALTOSTRATUS (As) Couches de nuages gris en nappes stables continues. Givrage et turbulence modérée.

16 Altocumulus

17 Altostratus

18 BASSE ALTITUDE < STRATOCUMULUS (Sc) Nuages de turbulence en bancs ou individualisés, blancs ou gris. Turbulence modérée, givrage faible à modéré. STRATUS (St) Couches nuageuses stables, grises très étalées. Visibilité réduite. Givrage léger. CUMULUS (Cu) Importants nuages aux contours très délimités, souvent en « chou -fleur ». Faciles à éviter, très turbulents. Courants ascendant sous le nuage et descendant autour. Evoluent parfois vers le Cb via le TCu.

19 Strato-cumulus

20 Stratus

21 Cumulus

22 NUAGES DES 3 ETAGES NIMBOSTRATUS (Ns) Nuages à développement vertical et horizontal à base sombre, générateur de pluies continues ou de neige. Visibilité réduite, givrage fort. CUMULONIMBUS (Cb) Importants nuages à fort développement vertical (jusquà 15 km parfois). Très dangereux: turbulence sévère, précipitations de pluie, neige, grêle, cisaillement de vent aux abords. A éviter.

23 Nimbo-stratus

24 Cumulo-nimbus

25 LES Cb SUR LES CARTES Suivant leurs caractéristiques on aura différents qualificatifs: LYR:en couches EMBD:noyés dans la masse LOC:localement ISOL:isolés FRQ: fréquents OCNL: occasionnellement


Télécharger ppt "Les nuages. PREAMBULE 1. Lair est très mauvais conducteur de la chaleur 2. Plus une masse dair est froide, moins elle peut contenir dhumidité sous forme."

Présentations similaires


Annonces Google